Forum Astrologie gratuit

Forum Astrologie pour apprendre à lire une carte du ciel et plus.
 
AccueilForumPortailAujourd'huiFAQRechercherClic Pour Nous RejoindreS'enregistrerConnexion






Ciel à l'instant


Éphémérides


Position actuelle des planètes

Astrodienst

Astrocarillon
Les 4 déesses


Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visiteVoir ses messagesVoir les messages sans réponses
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Rencard parisien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage

Owlferein

avatar

MessageSujet: Rencard parisien
Sam 15 Juil 2017 - 6:28

Rappel du premier message :

Bonjour (ou bonsoir, tout est relatif) !

Il y a peu, j'ai rencontré quelqu'un sur un site de rencontre, nous avons échangés quelques messages dans lesquels nous avions rapidement discuté de notre experience dans le théatre avant que je ne prenne l'initiative de proposer un rendez-vous, elle a accepté.

Et maintenant, je suis un peu en panique parce que j'ai pas trop l'habitude de gérer ce genre d'evenement! (justement, mon but, plus que de faire des rencontre romantique est d'apprendre à être plus à l'aise dans le domaine en en faisant le plus possible).

Du coup, si vous pouviez m'aider à interpreter le theme de rencontre et les transit ça serait sympas !

La rencontre:



Le transit:

(La Lune sera en Cancer conjonction0° à mon Asc et Jupiter , du coup la carte n'est pas tout à fait exacte)







Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage

Alcyli


MessageSujet: Re: Rencard parisien
Ven 28 Juil 2017 - 18:21

Monocle a écrit:
Oui la femme est indépendante de nos jours, elle peut faire ses emplettes de la même manière que ses anciens maîtres.

Je suis peut-être le seul détenteur de la carte d'identité française dans ce cas, mais je n'ai jamais cocué ma femme, du premier au dernier jour ! D'ailleurs, rien que le dire, de nos jours, frise le ridicule ( il aurait pas des problemes, par hasard... ? ... ). Mon père était un fieffé coureur de jupons, mais désolé, je ne mange pas de ce pain-là...

...eh bien, ça ne change rien ! ! Divorce dans les deux cas !

"de nos jours" "ses anciens" gloup gloup ! ! Siiii, ça change quelque chose, le coureur de jupons friqué est maqué !
Revenir en haut Aller en bas

spica

avatar

MessageSujet: Re: Rencard parisien
Ven 28 Juil 2017 - 18:30

Bonjour,

La rencontre est certainement significative: deux progressions logarithmiques intéressantes: Asc. 0° Vertex et Part de fortune 150° Vénus. Le carré du Soleil à Saturne, maître de VII, est aussi à noter (ne n'est pas une affliction en soi, à partir du moment où cela se passe dans les dignités de Saturne). L'opposition du MC à Vénus est aussi notable!...

Bien cordialement,
François
Revenir en haut Aller en bas

Maldoror

avatar

MessageSujet: Re: Rencard parisien
Ven 28 Juil 2017 - 19:34

Navane a écrit:
Tout réduire à une question de fric... C'est une vision bien cynique que vous avez là, les gars look


Si tu lis ce que j'ai écrit, je n'ai pas dit que c'était exclusivement une affaire de fric. D'un certain confort qui dure disons. Mais que le rapport s'inscrivait dans une mouvance "pragmatique", "matérialiste" au minimum. Dans un monde d'insécurité entretenue tant politiquement qu'économiquement (puisque la politique aujourd'hui est devenue la servante de l'économie), si le couple n'est pas une garantie de sécurité, pour pas mal de certaines, c'est pas très bandant. Ou ça cesse de l'être. C'est même normal d'une certaine façon.

Et se "donner" une nuit, certes, au hasard d'une rencontre (carpe diem etc.) si c'était très en vogue dans les années 60', 70, là, étrangement la morale de jésuite a repris quelque peu du poil de la bête dans un monde compassé et calculateur.

Malgré que la femme soit, à bien des égards, devenue un "homme comme les autres" (et l'a sans doute toujours été), les fantasmes ancestraux demeurent en grande partie. C'est sans doute nécessaire pour ne pas assister à l'éradication de l'espèce.

Bref pour la durée dans la plupart des temps, c'est quasi un préalable. Il y a évidemment toujours des exceptions, certes... Mais de plus en plus rares, semble-t-il. D'où une solitude qui se généralise et qui a de beaux jours devant elle.

Après je rajoute que ce n'est pas non plus la panacée et la martingale absolue vu que l'exigence de nos chacun et chacune, à parité égale, élevés dans 'l'exception individuelle, individualiste, même, semble se coltiner vers une recherche de perfection (impossible évidemment). La vie étant courte, il n'y a pas de temps à perdre.

Rien n'est trop beau pour de vieux enfants élevés dans la jouissance sans entrave et l'envie de réalisation personnelle. Dès lors, on se quitte dès qu'un des deux protagonistes élève la voix, ou devient un peu trop "accaparent" ou "possessif" ou ne l'est pas assez etc. Je ne parle même pas des coups de canif dans le contrat potentiels.

Nous sommes poussés à devenir "interchangeables". Ironie terrible pour cet homo sapiens individualis qui pensait être unique en son genre.

Les tares de l'Homme (au sens générique) sont distribuées à parité. Y a pas de soucis à avoir sur ce plan. Et les romantiques véritables ne sont pas souvent là où on le pense.

D'où beaucoup de méfiance de part et d'autres, de repli, de besoin de préservation, de crainte de s'investir trop avant dans une relation qui nous renverrait à un nouvel échec programmé etc.

Je vois ça avec une sensibilité masculine mais on peut évidemment retourner la proposition.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Rencard parisien
Ven 28 Juil 2017 - 21:07

Maldoror a écrit:

Je pense que pour séduire une femme, fille aujourd'hui, il faut de près ou de loin caresser ses fantasmes ancestraux où, mis encore plus en relief par cette période d'instabilité qui nous caractérise aujourd'hui, son besoin de sécurité se situera en première ligne. C'est non dit évidemment.

Parlons même pas des femmes seules quinquagénaires qui survivent avec le minimum vital voire mères célibataires... Qui sont légions ou le seront au train où vont les choses. (...)

Moi je suis vieille et pauvre, j'ai carrément laissé tomber toute idée de rencontre Very Happy
Mais c'est juste que la question de la sécurité matérielle compte ; personnellement, j'ai toujours été moins riche que mes compagnons, plus instable matériellement et ça me donnait des complexes au final. Complexée de ne pas pouvoir claquer l'argent comme Jules le souhaitait, se sentir toute minable face au seigneur. De toutes façons les soucis matériels plombent, qu'on soit seul ou en couple.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Rencard parisien
Ven 28 Juil 2017 - 21:13

Alcyli a écrit:
J'ai aussi l'exemple du fils de cet oncle : il a bossé en AE ( Activités Extérieurs ) avec un diplôme d'ingé ( 2,5 fois un salaire d'ingé, sur une vingtaine d'année, ça va, quoi ! ). Il a voulu lâcher l'affaire ( le Muezzine, ça va cinq minutes, mais quand ça commence à péter, c'est vrai que je peux le comprendre ! ) et il voulait des enfants bien sûr pas fait durant tout ce temps ( principe du citron qu'on presse versus patronat ! ) : il est d'abord tombé sur une morue qui en a profité pour intégrer l'Europe quand il bossait encore ( avec un gamin pas à lui, d'ailleurs ), qui s'est ensuite barrée avec le sésame et il est tombé sur une autre, avec des enfants d'avant aussi, qui lui faisait croire qu'elle désirait un gam's jusqu'à ce qu'il découvre les plaquettes de pilules ( et ça a duré un moment avec déploiement médical et tout et tout ! ).

Y'a peut-être un problème de morale aussi, non ?

Un problème moral et un problème d'immaturité, de naïveté aussi chez le fils du tonton. Il ne captait rien ? Ne voyait pas l'embrouille ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Rencard parisien
Ven 28 Juil 2017 - 21:15

Owlferein a écrit:
Venez les mecs, on créé un comité anti-femme et on fait une immense partouze entre nous au Trocadéro pour leurs montrer à quel point on en a plus rien à faire d'elles et de leurs vanité.

Haha je peux venir si je mets une moustache ? lol
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Rencard parisien
Ven 28 Juil 2017 - 21:18

Alcyli a écrit:
Pierre Antilogus- Jean-Louis Festjens @ le guide du jeune couple a écrit:
Mystérieuse et secrête, toute de courbes et de rotondités, la femme demeure cependant pour l'amateur d'énigmes comme pour le policier en chambre, un perpétuel objet de stupéfaction. Longtemps, trop longtemps, on l'a considéré comme un créature fragile douce, délicate, emplie de tendresse et de compassion, et prête à tourner de l’œil à la moindre blague salace. rien n'est plus faux que cette vision des choses. Rien n'est plus niais. Sans en avoir l'air, les femmes sont formidablement outillées pour affronter l'existence. Charmantes et ravissantes à l'extérieur, elles sont dures et râblée au dedans. Elles sont solides, elles sont coriaces. Elles ont une espérance de vie supérieure à la nôtre de plusieurs années, ce qui est proprement scandaleux !

Humour 100e degré Alcyli ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Rencard parisien
Ven 28 Juil 2017 - 21:25

Maldoror a écrit:
Navane a écrit:
Tout réduire à une question de fric... C'est une vision bien cynique que vous avez là, les gars look


Si tu lis ce que j'ai écrit, je n'ai pas dit que c'était exclusivement une affaire de fric. D'un certain confort qui dure disons. Mais que le rapport s'inscrivait dans une mouvance "pragmatique", "matérialiste" au minimum. Dans un monde d'insécurité entretenue tant politiquement qu'économiquement (puisque la politique aujourd'hui est devenue la servante de l'économie), si le couple n'est pas une garantie de sécurité, pour pas mal de certaines, c'est pas très bandant. Ou ça cesse de l'être. C'est même normal d'une certaine façon.

Et se "donner" une nuit, certes, au hasard d'une rencontre (carpe diem etc.) si c'était très en vogue dans les années 60', 70, là, étrangement la morale de jésuite a repris quelque peu du poil de la bête dans un monde compassé et calculateur.

Malgré que la femme soit, à bien des égards, devenue un "homme comme les autres" (et l'a sans doute toujours été), les fantasmes ancestraux demeurent en grande partie. C'est sans doute nécessaire pour ne pas assister à l'éradication de l'espèce.

Bref pour la durée dans la plupart des temps, c'est quasi un préalable. Il y a évidemment toujours des exceptions, certes... Mais de plus en plus rares, semble-t-il. D'où une solitude qui se généralise et qui a de beaux jours devant elle.

Après je rajoute que ce n'est pas non plus la panacée et la martingale absolue vu que l'exigence de nos chacun et chacune, à parité égale, élevés dans 'l'exception individuelle, individualiste, même, semble se coltiner vers une recherche de perfection (impossible évidemment). La vie étant courte, il n'y a pas de temps à perdre.

Rien n'est trop beau pour de vieux enfants élevés dans la jouissance sans entrave et l'envie de réalisation personnelle. Dès lors, on se quitte dès qu'un des deux protagonistes élève la voix, ou devient un peu trop "accaparent" ou "possessif" ou ne l'est pas assez etc. Je ne parle même pas des coups de canif dans le contrat potentiels.

Nous sommes poussés à devenir "interchangeables". Ironie terrible pour cet homo sapiens individualis qui pensait être unique en son genre.

Les tares de l'Homme (au sens générique) sont distribuées à parité. Y a pas de soucis à avoir sur ce plan. Et les romantiques véritables ne sont pas souvent là où on le pense.

D'où beaucoup de méfiance de part et d'autres, de repli, de besoin de préservation, de crainte de s'investir trop avant dans une relation qui nous renverrait à un nouvel échec programmé etc.

Je vois ça avec une sensibilité masculine mais on peut évidemment retourner la proposition.

Je suis assez d'accord au final avec Maldoror.
Il y a aussi un fait historique. Pendant des siècles, la femme trouvait un statut social par le mariage, donc elle a dû apprendre à mettre un mouchoir sur ses sentiments et épouser l'homme qu'on lui proposait.
L'idée du mariage par amour est arrivée tardivement dans l'histoire de l'humanité.
Et bien plus courte est cette période de pseudo-liberté individuelle.
Je ne pense pas que les humains changent aussi rapidement que cela.

Personnellement, à une autre époque, je serais entrée dans les ordres. Aujourd'hui, j'ai l'opportunité de ne pas devoir épouser quelqu'un, je le vis.
Revenir en haut Aller en bas

Alcyli


MessageSujet: Re: Rencard parisien
Ven 28 Juil 2017 - 21:56

Le monde a beau être ce qu'il est, de toute façon, chacun voit midi à sa porte ! ( et chacun doit voir midi à sa porte ! ! )

Perso, sans ériger ma vie en modèle quelconque, j'ai eu une longue période d'abstinence, étant jeune, car matériellement, ça ne suivait pas ! Je me suis fait 8 ans sans nana, je crois, parce que j'estimais devoir préalablement aplanir la question de ressources stables, ce que j'ai fait avec les difficultés afférentes ( regard d'autrui sur l'orientation sexuelle, d'ailleurs très en vogue concomitamment ! Combien de connards j'ai croisé, une fois casé, qui me regardaient par en-dessous ... ).

Donc, de façon immanente et aussi de façon matérielle, j'ai toujours jaugé et subi que le plan matériel et le plan sentimental étaient liés ! Et j'ai fini rattrapé par ce triste dilemme ! Ma dulcinée s'est clairement cassée sur un problème de fric que je ne ramenais pas en quantité suffisante !

Après, j'ai aussi été victime d'une triste configuration familiale, ( et de jalousie ? ), à savoir que la fratrie de ma dulcinée n'a pas eu d'enfants mais pétait des scores socio-professionnellement parlant ! On était donc marginalisé car les pauvres avaient des enfants mais pas les riches !

Evidemment, tout cela est trés enveloppé dans du beau papier cadeau et je n'aime pas personnellement stigmatiser voire accuser à tort, mais j'ai quand même des preuves tangibles, des propos notamment dénués de toute possibilité de mauvaises interprétations !

Ca a produit une subtile rivalité autour de l'enjeu du fils/neveu et cerise sur le gâteau ( ce sont évidemment des problématiques familiales délicates et douloureuses, je le sais ), mais la filiation paternelle de ma belle n'est pas avérée, et hasard ou nécessite, ça a quand même décidé du suicide de mon beau-père ( au un an de mon gamin... ! ).

Donc, là, la pelote rivalité/solidarité familiale s'est emballée et ma situation financière s'en est trouvée stigmatisée !

J'ai quand même eu droit à des - garde-le, TON fils " ou des - bourre-lui bien le mou, à TON fils " assez cruellement dit comme si ma belle devait quelque chose... ( problématique que je connais d'ailleurs fort bien généalogie aidant... )

J'ai la conscience tranquille, car je n'ai jamais joué de ces différences de destin ou de statut ( chacun voit midi à sa porte et la tolérance doit être de mise aussi cruel soit le destin ), je les craignais même avec ma très forte intuition parano et je ne m'en satisfaisais pas le moins du monde ! Mais ça renforce tout de même les problèmes de main-mise de l'argent sur le sort des individus ! !

Pour garder son couple, et D.ieu sait si je le désirais, il faut tout de même être constamment dans la relance ! J'ai joué, je ne suis pas resté les bras croisés, et j'ai perdu ! Finalement, le problème matériel l'a emporté !
Revenir en haut Aller en bas

Alcyli


MessageSujet: Re: Rencard parisien
Ven 28 Juil 2017 - 22:08

MariedesBrumes a écrit:
Alcyli a écrit:
J'ai aussi l'exemple du fils de cet oncle : il a bossé en AE ( Activités Extérieurs ) avec un diplôme d'ingé ( 2,5 fois un salaire d'ingé, sur une vingtaine d'année, ça va, quoi ! ). Il a voulu lâcher l'affaire ( le Muezzine, ça va cinq minutes, mais quand ça commence à péter, c'est vrai que je peux le comprendre ! ) et il voulait des enfants bien sûr pas fait durant tout ce temps ( principe du citron qu'on presse versus patronat ! ) : il est d'abord tombé sur une morue qui en a profité pour intégrer l'Europe quand il bossait encore ( avec un gamin pas à lui, d'ailleurs ), qui s'est ensuite barrée avec le sésame et il est tombé sur une autre, avec des enfants d'avant aussi, qui lui faisait croire qu'elle désirait un gam's jusqu'à ce qu'il découvre les plaquettes de pilules ( et ça a duré un moment avec déploiement médical et tout et tout ! ).

Y'a peut-être un problème de morale aussi, non ?

Un problème moral et un problème d'immaturité, de naïveté aussi chez le fils du tonton. Il ne captait rien ? Ne voyait pas l'embrouille ?

Ben, tu sais, il y a le désir d'enfant ( pas si absent que cela chez les mecs ) , et puis, on ne détecte pas les situations aussi rapidement, tu sais ( à moins d'être astrologue et un bon... ! )
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Rencard parisien
Ven 28 Juil 2017 - 22:21

Alcyli a écrit:
MariedesBrumes a écrit:


Un problème moral et un problème d'immaturité, de naïveté aussi chez le fils du tonton. Il ne captait rien ? Ne voyait pas l'embrouille ?

Ben, tu sais, il y a le désir d'enfant ( pas si absent que cela chez les mecs ) , et puis, on ne détecte pas les situations aussi rapidement, tu sais ( à moins d'être astrologue et un bon... ! )

Oui c'est le souci. On veut y croire pour diverses raisons et on se ment à soi-même. Et là c'est le piège.
Revenir en haut Aller en bas

Alcyli


MessageSujet: Re: Rencard parisien
Ven 28 Juil 2017 - 22:35

Bon, de toute façon, dans notre belle société française de 2017, tout le monde est content !

Coté monde du profit, le délitement des couples, voire leur abrogation et leur difficulté à se constituer, au-delà qu'il crée un business, est gagnant à court terme, il fidélise ( on va pas dire merde à son patron si on a des problèmes de couple et c'est pratique sur plein d'autre plan, hormis le seul pouvoir d'une institution sur une autre ). ( Là, j'ai des exemples vécus de " patron " appelant ou favorisant le cocuage ! de but en blanc verbalement ! ! )

Coté ratatinement du petit blanc catho et dans une société du remplacement, on peut dire que ça fait les affaires de certains... la gauche caviar , la gauche insoumise tellement en manque de métissage ( j'ai d'ailleurs eu des opportunités récentes ! ...que j'ai éludées très religieusement ! ).

Je n'aime pas non plus ériger ma situation en exemple de ce qu'on vit historiquement, il n'y a pas de liens direct de causes à effets, égocentrés, justificateurs et militants, mais...les occurences historiques ne sont pas non plus totalement indépendantes du vécu des individus ! Il me semble ! !

Coté féminisme, eh bien, les Fourest et toute la galaxie LGBT pourra tirer les marrons du feu ( je ne dis pas que ce sont eux qui on mis les marrons et allumer le feu, mais belle opportunité, bravo ! Merci les Bergé et consort !).

Je ne sais pas ce que l'on paie, à vrai dire, mais on paie ! Bel et bien !

Bon, tout cela pour dire aux petits jeunes qui rament, qu'ils sont sur un joli volcan, que leur problèmes de jeunes étaient aussi celui des vieux, il ne faut pas qu'ils se fassent de mourron ou se considérent comme des ET, et qu'il faut qu'ils avancent dans la mélasse... ! ! !

C'est surtout ça le message et ce que j'avais eu envie de dire sur ce post déjà antérieurement ! : Courage ! ! !


Dernière édition par Alcyli le Ven 28 Juil 2017 - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Maldoror

avatar

MessageSujet: Re: Rencard parisien
Ven 28 Juil 2017 - 23:03

Personnellement, à une autre époque, je serais entrée dans le s ordres. Aujourd'hui, j'ai l'opportunité de ne pas devoir épouser quelqu'un, je le vis;

(MarieDesbrumes)

C'est ça le progrès Wink
Revenir en haut Aller en bas

Alcyli


MessageSujet: Re: Rencard parisien
Ven 28 Juil 2017 - 23:05

MariedesBrumes a écrit:
Alcyli a écrit:
MariedesBrumes a écrit:


Un problème moral et un problème d'immaturité, de naïveté aussi chez le fils du tonton. Il ne captait rien ? Ne voyait pas l'embrouille ?

Ben, tu sais, il y a le désir d'enfant ( pas si absent que cela chez les mecs ) , et puis, on ne détecte pas les situations aussi rapidement, tu sais ( à moins d'être astrologue et un bon... ! )

Oui c'est le souci. On veut y croire pour diverses raisons et on se ment à soi-même. Et là c'est le piège.

Sur le plan intellectuel, le gars, mon cousin donc, est hors de cause ! certifié ! Après, sur le plan émotionel, je ne sais pas !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Rencard parisien
Ven 28 Juil 2017 - 23:33

Alcyli a écrit:


Sur le plan intellectuel, le gars, mon cousin donc, est hors de cause ! certifié ! Après, sur le plan émotionel, je ne sais pas !

Haha oui c'est le coeur qui cafouille en général !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Rencard parisien
Ven 28 Juil 2017 - 23:35

Maldoror a écrit:
Personnellement, à une autre époque, je serais entrée dans le s ordres. Aujourd'hui, j'ai l'opportunité de ne pas devoir épouser quelqu'un, je le vis;

(MarieDesbrumes)

C'est ça le progrès Wink

Wink
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Rencard parisien
Ven 28 Juil 2017 - 23:39

Alcyli a écrit:
Bon, de toute façon, dans notre belle société française de 2017, tout le monde est content !

Coté monde du profit, le délitement des couples, voire leur abrogation et leur difficulté à se constituer, au-delà qu'il crée un business, est gagnant à court terme, il fidélise ( on va pas dire merde à son patron si on a des problèmes de couple et c'est pratique sur plein d'autre plan, hormis le seul pouvoir d'une institution sur une autre ). ( Là, j'ai des exemples vécus de " patron " appelant ou favorisant le cocuage ! de but en blanc verbalement ! ! )

Coté ratatinement du petit blanc catho et dans une société du remplacement, on peut dire que ça fait les affaires de certains... la gauche caviar , la gauche insoumise tellement en manque de métissage ( j'ai d'ailleurs eu des opportunités récentes ! ...que j'ai éludées très religieusement ! ).

Je n'aime pas non plus ériger ma situation en exemple de ce qu'on vit historiquement, il n'y a pas de liens direct de causes à effets, égocentrés, justificateurs et militants, mais...les occurences historiques ne sont pas non plus totalement indépendantes du vécu des individus ! Il me semble ! !

Coté féminisme, eh bien, les Fourest et toute la galaxie LGBT pourra tirer les marrons du feu ( je ne dis pas que ce sont eux qui on mis les marrons et allumer le feu, mais belle opportunité, bravo ! Merci les Bergé et consort !).

Je ne sais pas ce que l'on paie, à vrai dire, mais on paie ! Bel et bien !

Bon, tout cela pour dire aux petits jeunes qui rament, qu'ils sont sur un joli volcan, que leur problèmes de jeunes étaient aussi celui des vieux, il ne faut pas qu'ils se fassent de mourron ou se considérent comme des ET, et qu'il faut qu'ils avancent dans la mélasse... ! ! !

C'est surtout ça le message et ce que j'avais eu envie de dire sur ce post déjà antérieurement ! : Courage ! ! !

Bah les couples ne tenaient autrefois que par pression sociale !
Les bons bourgeois avaient leur danseuse, et leurs épouses s'ennuyaient ferme ou devenaient hystériques.
Dans le milieu ouvrier, on se mettait "à la colle".
La noblesse avait amants et maîtresses. Et tout ce petit monde allait bien à la messe.
La société était juste beaucoup plus hypocrite et oppressive pour les femmes.
Mais il n'y avait pas plus de bonheur qu'aujourd'hui.

Ne mélanger pas amour et mariage ou union s'il vous plaît.
La preuve il y a deux maisons pour ça en astro, la V et la VII.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Rencard parisien
Ven 28 Juil 2017 - 23:44

Et il fallait faire des enfants, pour la main d'oeuvre, pour rapporter des sous, pour le patrimoine, parce que beaucoup mouraient jeunes aussi. Tout cela faisait partie d'une économie aussi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Rencard parisien
Ven 28 Juil 2017 - 23:45

Désolée, les amis, mais je suis tout sauf une sentimentale Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

Alcyli


MessageSujet: Re: Rencard parisien
Sam 29 Juil 2017 - 0:26

MariedesBrumes a écrit:
Bah les couples ne tenaient autrefois que par pression sociale !
Les bons bourgeois avaient leur danseuse, et leurs épouses s'ennuyaient ferme ou devenaient hystériques.
Dans le milieu ouvrier, on se mettait "à la colle".
La noblesse avait amants et maîtresses. Et tout ce petit monde allait bien à la messe.
La société était juste beaucoup plus hypocrite et oppressive pour les femmes.
Mais il n'y avait pas plus de bonheur qu'aujourd'hui.

Ne mélanger pas amour et mariage ou union s'il vous plaît.
La preuve il y a deux maisons pour ça en astro, la V et la VII.

Tu centres le problème sur le mariage, une sorte d'institution pour mettre un mouchoir sur le bonheur, institution hypocrite, plus ou moins sournoise, pour faire faire des enfants et que ça n’empêchait pas les "ré-arrangements " façon Onfray, puisque institution forcément contre-nature !

Très freudien, le surmoi social, estampillé religieux est là pour étouffer le ça ! Et notre société laïque s'en tirerait parce qu'on a pris le bon vent, liberer le ça contre le religieux !

Détrompe-toi ! J'ai discuté avec une voilée ( ma fameuse opportunité en milieu professionnel ), divorcée, trois enfants, et sa religiosité, ses symboles : très liés à une émancipation (hors ) de l'homme contrairement à ce que l'on croit ( à savoir, un retour de la main-mise de l'homme sur sa femme ! ).

J'étais certes dans une assoc' très féministe et très marquée religieusement/ethniquement, les hommes sont conspués sur pas mal de plans, et ont globalement les mêmes problèmes dans notre société ( chômage, etc ).

Mais loin d'éliminer le religieux, les problèmes actuels homme/femme y ramènent ! Le calcul laïc = jouissance = indépendance des femmes = libéralisme va se péter la gueule là-dessus !

Non, le problème homme/femme est plus profond que cela ! Il concerne tout le monde, religieux ou non ! Et n'est pas qu'un problème de jouissance ! Ca a l'air d'être un problème de pouvoir !

( C'est flou, ce que je dis, mais il y a quelque chose qui colle pas avec ce que j'observe ! ou ce que l'on croit confiné dans notre modèle de libération de la femme )


Dernière édition par Alcyli le Sam 29 Juil 2017 - 0:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Rencard parisien
Sam 29 Juil 2017 - 0:48

Alcyli a écrit:
Et notre société laïque s'en tirerait parce qu'on a pris le bon vent, liberer le ça contre le religieux !

Non, je ne dis pas cela.
On parlait d'économie plus haut, de la prépondérance du fric dans la relation et je disais juste que cela a toujours existé, on est toujours dans une gestion économique.
Je ne crois pas du tout que notre société se libère au contraire, elle se tord dans tous les sens surtout, avec des tensions très fortes.
Revenir en haut Aller en bas

Maldoror

avatar

MessageSujet: Re: Rencard parisien
Sam 29 Juil 2017 - 1:01

C'est juste ce que tu dis Marie.

Mais notre société "libérale" ne nous a émancipé de rien dans le fond. C'est un leurre. Les exigences, liées de près ou de loin au matériel, ont remplacé les anciens clivages par de nouveaux. Plus subtils ou hypocrites.

La nouveauté, c'est qu'on peut partir au quart de tour. Ce qui est une forme de progrès mais qui poussé à l'extrême ramène tout à une sorte de contrat. Or selon moi, un "amour véritable" se mesure aussi à la faculté de dépasser les épreuves, ce qui lui donne d'ailleurs tout son lustre.

Mais c'est de plus en plus rare (raisons que j'ai essayé d'étayer en partie)

Par exemple, si les nobles et les nantis se coptaient entre eux, le quant à soi de la bourgeoisie est toujours bien là (parlons même pas des communautarismes où il est pratiquement impossible si on appartient à telle obédience d'épouser librement quelqu'un d'une autre).

La division est organisée politiquement pour permettre aux classes dirigeantes de continuer à régner. Les "marmiteux" sont destinés à grouiller entre eux (rien n'a changé). Mais effectivement, hors certains communautarismes justement, plus personne en général n'est sommé d'épouser quelqu'un contre son gré. Ceci dit, dans les familles de hautes lignées, il est toujours très mal vu d'épouser un roturier (ère). La pression est toujours bien là.

Notre liberté consiste finalement à choisir, contraint ou en connaissance de cause la solitude finalement.
Revenir en haut Aller en bas

clemkikou

avatar

MessageSujet: Re: Rencard parisien
Sam 29 Juil 2017 - 1:08

Bah alors qu'est ce qui vous arrive, c'est l'opposition Vénus Gémeaux / Saturne Sagittaire qui vous rend si tristounets ?
Revenir en haut Aller en bas

Alcyli


MessageSujet: Re: Rencard parisien
Sam 29 Juil 2017 - 1:17

MariedesBrumes a écrit:
Je ne crois pas du tout que notre société se libère au contraire, elle se tord dans tous les sens surtout, avec des tensions très fortes.

Globalement, le danger, si on prend en compte la finalité de la paix dans notre société, c'est le religieux qu'on ne maitrise pas ( le fondamentalisme )! Et taper sur le religieux façon Melenchon ( sur les cathos et les autres ) avec des arguments d'émancipation de la femme, c'est un contre-sens ! L'émancipation de la femme se nourrit aussi du religieux et l'attise, et pas dans le camp judéo-chrétien !

On va se retrouver avec du religieux sur-boosté et en face, des cocus qui n'auront rien compris qui tourneront au fascisme, avec l'argument de la liberté, en plus !
Revenir en haut Aller en bas

Electrode

avatar

MessageSujet: Re: Rencard parisien
Sam 29 Juil 2017 - 9:00

Pour compléter les propos d'Alcyli, il s'agit évidemment de diviser pour mieux régner.
Plus les cultures locales et la traditions volent en éclats et plus l'individu est soumis au bon vouloir de la collectivité en tant que bureaucratie incolore,insipide, inodore.
Par exemple, la destruction du milieu ouvrier s'est faite par les agences d'intérim. Le chomage de masse aussi, permet de produire une moins bonne opportunité de regroupement.
Actuellement, la peur nous divise. Le fait religieux, l'Islam, notamment, est totalement exploité à des fins de division de la société.
En gros, la France est un laboratoire ouvert pour technocrates.
Même la théorie du complot permet de diviser... au lieu d'essayer de résoudre les problèmes, on nous bassine avec l'idée que nous ne pouvons rien faire car nos opposants sont rodés au système (et feront tout pour que cela ne bouge pas).
Revenir en haut Aller en bas
 

Rencard parisien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers:  


Les News



" Et Si ! ... "

Le tout nouveau bouquin d'ARKANIA est
~News~
~Vidéos~
~Musique pour Relaxer~