Forum Astrologie gratuit

Forum Astrologie pour apprendre à lire une carte du ciel et plus.
 
AccueilForumPortailAujourd'huiRechercherClic Pour Nous RejoindreS'enregistrerConnexion




Ciel à l'instant


Astrodienst

Astrocarillon
Les 4 déesses


-30%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Max Exosense SE
87.47 € 124.99 €
Voir le deal

empathie - Page 2 I_icon11Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visiteempathie - Page 2 I_icon11Voir ses messagesempathie - Page 2 I_icon11Voir les messages sans réponses
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 empathie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Invité

Invité

empathie - Page 2 Profil11
empathie - Page 2 Empty
MessageSujet: empathie
empathie - Page 2 I_icon_minipost_participateDim 5 Avr 2015 - 10:24

Rappel du premier message :

Quel est le sens et la symbolique de l'empathie, au sens de la spiritualité ou de la philosophie?
Ici, on ne recherche pas une définition conventionnelle et établie, mais justement à élargir son champs de compréhension.
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage

Invité

Invité

empathie - Page 2 Profil11
empathie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: empathie
empathie - Page 2 I_icon_minipost_participateLun 6 Avr 2015 - 14:53

Mael tu as neptune sur l'ascendant et lune poisson comment ne pas ressentir l'autre? Wink hearts faire le tri de ce que nous ressentons et de ce qui provient des autres avec l'aide de mercure c'est à dire l'esprit?encore ici la vierge happy
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

empathie - Page 2 Profil11
empathie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: empathie
empathie - Page 2 I_icon_minipost_participateLun 6 Avr 2015 - 14:54

Navane,

Si l'on reproche aux autres les sacrifices que nous avons fait, en sont-ils réellement ?

Définition de sacrifice : Fait de renoncer à ses intérêts propres voire à sa propre vie, pour un idéal ou par amour de son prochain.

Si l'on reproche ses renoncements propres, c'est qu'ils n'étaient pas sincères ou ont été réalisés à contre coeur, sans réelle conviction. Sinon, on se contente de renoncer sans rien attendre en retour. A mon sens le sacrifice n'est pas une notion culpabilisante, elle est du ressort du choix personnel et ne peut pas être imputée aux autres, ne peut leur être reproché. Seul celui qui fait la démarche de se sacrifier peut se le reprocher. Eclabousser les autres de notre intime responsabilité montre finalement un manque flagrant de retour sur soi, un égoïsme qui n'a que très peu de chose à voir avec le sacrifice.


Dernière édition par Mael21 le Lun 6 Avr 2015 - 15:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

empathie - Page 2 Profil11
empathie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: empathie
empathie - Page 2 I_icon_minipost_participateLun 6 Avr 2015 - 15:03

liliana a écrit:
Mael tu as neptune sur l'ascendant et lune poisson comment ne pas ressentir l'autre? Wink hearts faire le tri de ce que nous ressentons et de ce qui provient des autres avec l'aide de mercure c'est à dire l'esprit?encore ici la vierge happy

En ce qui me concerne, j'ai l'impression que c'est Saturne qui me permet de prendre du recul sur tout ça, plus encore depuis son retour sur lui même (en trois temps). bouquet marguerite
Revenir en haut Aller en bas

Navane

Navane

empathie - Page 2 Profil11
empathie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: empathie
empathie - Page 2 I_icon_minipost_participateLun 6 Avr 2015 - 20:06

@Mael21 : l'empathie est effectivement l'aptitude à comprendre les ressentis de l'Autre, de se mettre à sa place.

Elle est selon moi possible lorsque l'individualité de l'Autre et aussi forcément la mienne sont respectées. Cela réclame comme je l'écrivais dans mon précédent com une profonde humilité.
Le risque c'est de faire siennes les émotions de l'autre, de se les approprier. Pour écouter l'autre il faut être capable de le faire d'abord avec soi, être à peu près au clair avec soi, et respecter sa nature, ses limites. Finalement très incarnée, l'empathie.

Pour le sacrifice, il faut peut-être en distinguer les motivations premières et bien-sûr tout dépend du niveau de conscience de chacun. Est-ce un choix ou une contrainte ? Sur quoi s'est-il construit, quel terreau ?
Et effectivement mon propos s'appuyait sur le sacrifice lorsqu'il est subi ou bien animé par un manque à combler, une mésestime de soi que l'on cherchera à taire (avidement) dans le regard de l'Autre, lequel donnera un semblant de reconnaissance. Il n'a plus de limites, tout est décloisonné. Et puis le but ultime, c'est l'Autre ou c'est moi ? En ça, il n'est pas aussi désintéressé qu'on pourrait le croire (ou du moins je ne le perçois vraiment), avec la possibilité de culpabiliser l'Autre par une pluie de "tout ce que j'ai fait pour toi". Ou plutôt de s'auto-culpabiliser un beau jour.
Tu dis "un manque flagrant de retour sur soi" ? J'ajoute une immaturité certaine et donc un désengagement total et presque trop facile^^

Renoncer à sa propre vie... je sais pas, en fait, comment dire, ça m'effraie profondément^^
De par ma subjectivité et ma basse compréhension de la chose, j'entrevois dans le sacrifice une négation de son essence. Un sabordage de son être véritable pour une vie vécue qu'au travers des autres, pour et par les autres.
Mais si on est en accord avec ses aspirations et bien centré, c'est hautement wawesque^^


Dernière édition par Navane le Lun 6 Avr 2015 - 20:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Navane

Navane

empathie - Page 2 Profil11
empathie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: empathie
empathie - Page 2 I_icon_minipost_participateLun 6 Avr 2015 - 20:16

En fait, je suis une sacrée égoïste ! bigsourire
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

empathie - Page 2 Profil11
empathie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: empathie
empathie - Page 2 I_icon_minipost_participateLun 6 Avr 2015 - 21:08

Navane,

La perméabilité que suppose l'empathie rend difficile la définition de sa propre individualité sur le plan des émotions. Une personnalité définie implique une forme de cloisonnement entre ce qui relève du moi et du non-moi, or il s'agit là de placer des frontières qui ont un potentiel d'étanchéité protecteur. Il me semble qu'il est délicat d'être perméable et étanche à la fois. A moins que l'empathie ne soit en définitive, qu'un exercice d'extrapolation de nos perceptions propres dans le contexte que semble vivre l'autre, je ne vois pas comment parvenir à protéger l'individualité tout en la perméabilisant à celles des autres.

De ce que je suis en mesure de comprendre de mes expériences (limitées au point de vu particulier que leurs déroulements me propose), l'empathie est quelque chose que l'on ne maîtrise pas de prime abord. Elle s'exprime sans conscience de ce que cela signifie et c'est avec l'expérience que l'on parvient à déceler ce qui est du à notre propre fonctionnement et ce qui en est extérieure.

Enfant, on m'a souvent accusé de ne pas avoir de personnalité, d'être dans le mimétisme permanent, de copier les états des personnes avec lesquelles je me retrouvais. Néanmoins, cela n'était pas intentionnel et relevait d'une grande perméabilité aux émotions que je percevais et m'appropriais naïvement comme étant les miennes. Je changeais de visage selon que j'étais avec untel ou untel, calant mes rythmes sur ceux des autres. Il est difficile de faire preuve d'humilité lorsqu'on est enfant et il l'est plus encore de se définir clairement, surtout lorsque l'on se construit. Cela n'est cependant pas un frein à l'expérimentation de l'empathie.

Au surplus, je n'entrevois pas le sacrifice comme une négation de l'essence intime, mais comme le renoncement à des désirs personnels (peu importe la nature) afin de servir une cause plus grande que la satisfaction de notre propre égo. C'est un acte de foi (sans forcément en passer par le religieux), qui demande d'abandonner ses intimes ambitions en toute conscience de ce que cela implique, au profit d'une communauté. Il n'y a pas de sacrifice sans transcendance de l'individualité.

Enfin, il ne me semble pas que ta compréhension des choses soit basse, d'ailleurs sur quelle échelle de valeur te bases-tu pour faire cette assertion ? Que nous soyons faillibles dans nos raisonnements, c'est un fait, personne ne détient d'ultimes vérités, car nous interprétons tous les choses au travers de notre filtre individuel de perception. Mais cela ne rend cependant pas caduques tous nos raisonnements. Tes interventions ont suscitées mon besoin de comprendre, de te répondre ce que j'entrevoie de mon côté. Cela dit, nous sommes toutes deux sujettes à l'erreur qui force à approfondir nos apprentissages. bouquet

Prend soin de toi,

Maëlle
Revenir en haut Aller en bas

aspirante poétesse

aspirante poétesse

empathie - Page 2 Profil11
empathie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: empathie
empathie - Page 2 I_icon_minipost_participateMar 7 Avr 2015 - 0:15

Définition du Robert : de en- « dedans » et -pathie « ce qu'on éprouve » Exprime une manière d'être affecté, de sentir, de ressentir.
Je crois qu’il est impossible de garder ses distances avec quelqu’un pour qui on ressent de l’empathie, puisque se mettre à la place de l’autre génère nécessairement de l’affectivité. Alors que garder ses distances, en plus d’être difficile, conduit à ne pas comprendre l’autre.
Ce que je conçois de l’empathie n’est pas le sacrifice. Je dirais plutôt que c’est quelque chose d’extrêmement créateur. Parce qu’en ressentant l’empathie, on n’a pas l’impression de se sacrifier.
Göran Tunström a écrit :
« Comment comparer les souffrances?
La souffrance de chacun est la plus grande. »
La personne qui ressent de l’empathie vis-à-vis une autre personne ne peut, même si elle ressent parfaitement l’autre, vivre la situation exactement comme l’autre personne la vit. La personne empathique va s’investir de la souffrance d’autrui, en plus de son propre vécu et peut vivre une situation plus vivement que la personne qui souffre elle-même. La personne empathique recréer la douleur, elle la fait sienne. En ce sens, l’empathie est une qualité incroyablement créatrice.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

empathie - Page 2 Profil11
empathie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: empathie
empathie - Page 2 I_icon_minipost_participateMar 7 Avr 2015 - 1:05

Aspirante poétesse, applaudi je te rejoins dans cette idée.
Revenir en haut Aller en bas

àpeuprès

àpeuprès

empathie - Page 2 Profil11
empathie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: empathie
empathie - Page 2 I_icon_minipost_participateMar 7 Avr 2015 - 5:28

Citation :
La personne qui ressent de l’empathie vis-à-vis une autre personne ne peut, même si elle ressent parfaitement l’autre, vivre la situation exactement comme l’autre personne la vit .
(...)
La personne empathique recréer la douleur, elle la fait sienne.

Yes , tout à fait , aspirante poétesse sunny
et ainsi , si l"autre y est sensible , il peut se décaler un peu de la sienne propre , s'ouvrir à la relation à l'autre plutôt que de se sentir contraint d'être comme statufié dans la relation à cette douleur elle même .
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

empathie - Page 2 Profil11
empathie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: empathie
empathie - Page 2 I_icon_minipost_participateMar 7 Avr 2015 - 8:11

Ce qui m'étonne de la part d'une grande majorité des participants à ce fils de discussion, c'est qu'ils relient préférentiellement l'empathie à la souffrance quand son spectre est finalement beaucoup plus large que la souffrance en elle-même. Le fait de la ressentir en l'autre et de la vivre avec lui est certes une expérience des plus touchantes, mais ne doit-il pas en être de même à tous les niveaux d'émotivité ? L'aigreur, l'amertume, la joie, l'excitation, le trouble, l'hésitation, l'envie, l'élan affectif... Les émotions sont un monde colorés dans lequel se mélangent des humeurs tantôt contrastées, tantôt indéfinissables. L'empathie permet de capter cela en l'autre et de le vivre en soi avec tout ce que cela comporte pour nous même. Nous ne vivons effectivement ces émotions que dans la mesure qu'elles prennent dans nos propres vécus et par l'intermédiaire de notre sensitivité.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

empathie - Page 2 Profil11
empathie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: empathie
empathie - Page 2 I_icon_minipost_participateMar 7 Avr 2015 - 11:02

Lune neptune culminant en sagittaire oblige, je pense être trés perméable au bonheur situationnel dans le partage. Par ailleurs je perçois la véritable empathie comme une capacité iouïe à connaitre la nature des choses et des gens et à s'oublier. Il ne s'agit pas de se donner de la valeur dans nos relations.
Revenir en haut Aller en bas

Navane

Navane

empathie - Page 2 Profil11
empathie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: empathie
empathie - Page 2 I_icon_minipost_participateMar 7 Avr 2015 - 11:37

@Mael et Aspirante Poétesse : mes réflexions sont aussi le fruit de mes expériences perso et perceptions sur le sujet. L'échange est d'ailleurs très intéressant et nourrissant.

Il me semble que l'empathie réclame nécessairement une conscience de soi et de l'autre. Je pense qu'il est difficile d'être dans l'empathie si je me confonds dans les ressentis de l'autre. Que je me les approprie.

Avoir conscience de ce que je suis (et de mes limites) favorise l'écoute ainsi que le partage émotionnel et ne crée absolument pas la distance.
A mon sens, il est là le potentiel créateur de l'empathie... dans l’enrichissement inhérent à cette écoute, à une certaine cohésion entre l'autre et moi, et, au plus beau, à une alchimie. Tandis qu'il m'est plus délicat de percevoir la création lorsque je confonds les émotions de l'autre et moi. Que je me confonds en lui. Il y a là pour moi une linéarité de l'échange "l'autre, c'est moi, et moi, c'est l'autre". Rien de bien fécond et dynamique dans cette confusion des essences et copier/coller émotionnel.

Et puis, à part si l'on est doté d'une hypersensibilité phénoménale, est-il réellement possible de comprendre totalement l'Autre, de se mettre à sa place sans qu'il n'y ait perte, peut-être même domination ? J'y vois même une impossibilité car si je peux m'approcher du ressenti de l'Autre, je ne dois pas oublier que ma perception de la situation au moment où elle se présente est le résultat de mon histoire, croyances, subjectivité etc. Je m'en approche et le rejoins. Néanmoins, en me croyant capable de me mettre à sa place en m'assimilant à lui, je me fourvoie. Je ne suis plus dans le vrai. *alliance neptuno-urano-vierge bigsourire *
L'empathie est une qualité sublime et profondément naturelle, oui. Je ne la dissocie pas de intellectualisation émotionnelle. Du raisonnement.

fleurr
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

empathie - Page 2 Profil11
empathie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: empathie
empathie - Page 2 I_icon_minipost_participateMar 7 Avr 2015 - 12:22

Mael21 a écrit:
ils relient préférentiellement l'empathie à la souffrance quand son spectre est finalement beaucoup plus large

Disons que le mot empathie a vu son usage se restreindre, tout comme d'autres à connotation médicale sont maintenant abusivement employés : autisme, schizo, borderline.... alors que cette terminologie devrait être réservée aux gens avertis.
La plupart entend surtout "pathie" "pathos" et à part le mot "sympathique" (de moins en moins entendu, car contracté en "sympa"), la connotation majoritaire est maladive, et finit par orienter l'acception : neuropathie, psychopathie, pathologie, pathogène, etc...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

empathie - Page 2 Profil11
empathie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: empathie
empathie - Page 2 I_icon_minipost_participateMar 7 Avr 2015 - 18:05

Navane,

Nous sommes issus de la fusion des gamètes de nos parents, des différents niveaux d'énergies qui nous composent. Pourquoi la créativité ne serait-elle pas possible dans la fusion quand nous avons justement été créés sur ce principe ? La fécondation est fondée sur l'interpénétration des énergies, l'infinie variété de combinaisons de leurs alliances déterminent d'ailleurs le nouveau. Peu importe finalement si les émotions que nous ressentons sont celles issues de nos propres ressorts constitutifs ou l'écho intérieur de ceux des autres, elles sont un terreau à la créativité et rien n'empêche de le fertiliser à l'aide de tous ce que nous expérimentons. Je présume que ce n'est pas ce que nous éprouvons qui nous caractérise en tant qu'être, mais les réalisations (dans tous les sens du terme) qui en découlent.

Je crois saisir dans ton discours le chat échaudé qui craint l’eau froide et j’appréhende la source de ton besoin de placer une frontière entre le moi et le non moi, déterminer clairement qui est qui et éviter la confusion. Pour ma part et malgré des expériences très douloureuses où mon empathie s’est retournée contre moi, je n’y suis jamais parvenue et ma seule défense reste l’isolement. J’y décante mes impressions et y crée de nouveaux mondes intérieurs, canalise ce flot incessant de ressentis autours d’inventions littéraires, de créations artistiques qui me permettent de structurer mes impressions, leur donner du sens. Comme toi, je pense qu’il est bon d’intellectualiser ses émotions dans la mesure où cela nous aide à les comprendre, néanmoins, je ne sais pas le faire en même temps que je les ressens. Je ne parviens pas à cette simultanéité, je suis trop prise par ce que je vie et c’est seulement après coup, quand je retrouve ma solitude, que je peux réévaluer les émotions qui m’ont traversées. C'est la phase d'essorage de l'éponge lol.

En tout, cas il m'apparaît (peut-être à tord) que l'empathie est justement un voie d'accession à la conscience collective et signe effectivement une forme de dépersonnalisation où l'on est plus une seule mais une multitude d'entités connectées les unes aux autres. Les "empathes" sont des connecteurs émotionnels capables de tisser des liens avec tout et tous... Enfin, je délire peut-être un peu lol.

Merci zik pour ton explication up

Je suis assez d'accord avec toi Electrode, j'ajouterais que c'est également un moyen de transmission d'expériences qui entraine la maturation de l'âme.
Revenir en haut Aller en bas

aspirante poétesse

aspirante poétesse

empathie - Page 2 Profil11
empathie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: empathie
empathie - Page 2 I_icon_minipost_participateMar 7 Avr 2015 - 20:33

Mael, tu as écris : "Pourquoi la créativité ne serait-elle pas possible dans la fusion quand nous avons justement été créés sur ce principe ?"
Tout est là. Je dirais même qu'au-delà de la créativité, la vraie connaissance des choses consiste en cette fusion. La vraie connaissance est une opération d'amour. Il faut aimer beaucoup, profondément pour ressentir de l'empathie.
Revenir en haut Aller en bas

neven1

neven1

empathie - Page 2 Profil11
empathie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: empathie
empathie - Page 2 I_icon_minipost_participateMar 7 Avr 2015 - 21:52

Le philosophe HUSSERL a pu concevoir, à juste titre, le sens de l'empathie comme "une saisie analogisante vécue" dans le rapport à autrui.
L'empathie (Einfühlung) est ce qui se passe a priori entre les sujets humains, c'est-à-dire ce qui fait que chaque "moi" se constitue dans son rapport aux autres sujets : l'intersubjectivité est, en ce sens, une altérité à soi.
L'"ego" et "l'alter-ego" sont toujours donnés dans une "paarung" (forme d'appariement ou de co-union), ce qui suppose :
1) le deux ,
2) une conscience de l'unité ,
3 ) la différence au sein de ce 2,
4) le mode d'unité au sein de ce 2 comme ressemblance de l'un à l'autre
(cf. HUSSERL, Hua XV )



Revenir en haut Aller en bas

mitsouko43

mitsouko43

empathie - Page 2 Profil11
empathie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: empathie
empathie - Page 2 I_icon_minipost_participateMar 7 Avr 2015 - 22:07

Merci de citer Husserl, Neven.
La phénoménologie ne peut qu'être sensée au sujet de l'empathie.
Revenir en haut Aller en bas

capitolin

capitolin

empathie - Page 2 Profil11
empathie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: empathie
empathie - Page 2 I_icon_minipost_participateMer 8 Avr 2015 - 10:33

aurous a écrit:
Quel est le sens et la symbolique de l'empathie, au sens de la spiritualité ou de la philosophie?
Ici, on ne recherche pas une définition conventionnelle et établie, mais justement à élargir son champs de compréhension.

L'empathie c'est la capacité de ressentir pour soi ce que les autres ressentent .
La douleur , mais aussi la joie , le plaisir , la satisfaction ect ...

Grace à l'imagerie médicale on a fait une découverte considérable qui peut expliquer au moins partiellement l'empathie : il s'agit des cellules miroirs.

Le principe est simple :
Lorsqu'on court , certaines parties du cerveaux sont activées .
Ce que l'on a découvert c'est que lorsqu'on regarde quelqu'un courir, les mêmes zones du cerveaux (celles liées à la course) sont aussi activées , alors qu'on est simple observateur ...et immobile . C'est ce qu'on appelle les cellules miroirs .
Il en est de même pour les émotions . Lorsque quelqu'un souffre , il en porte des stigmates sur le visage . On a remarqué que la simple vision de visage stigmatisé va provoqué chez l'observateur la stimulation des zones qui marque la souffrance .
Il en est de même pour le sourire ! lol
Pas besoin que ce sourire soit l'expression d'une joie profonde ou même sincère , le simple fait de sourire stimule chez l'observateur les zones du cerveau marqueurs de la joie .

Pour élargir le sujet , cela montre que l'apparence à une importance sociale et psy importante et que l'injonction à être sincère profond (issue pour l'occident du protestantisme puis de la psychanalyse) n'est pas forcement la plus recommandable .
Si vous voulez améliorer la relation aux autres , vous pouvez opter pour les grandes remises en causes , vous prendre la tête et remonter a vos relations avec papa-maman , avec une chance d'efficacité aléatoire et surement pas immédiate .
Par contre vous pouvez apprendre à sourire ceq ui a l'avantage d'un résultat immédiat

bouquet
Revenir en haut Aller en bas

Navane

Navane

empathie - Page 2 Profil11
empathie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: empathie
empathie - Page 2 I_icon_minipost_participateMer 8 Avr 2015 - 10:43

@Mael 21 : j'ai émis des réserves quant au potentiel créatif de l'empathie lorsque celle-ci était assimilée, si j'ai bien saisi le propos, à une perméabilité totale, avec une appropriation des émotions de l'Autre, jusqu'à l'ultime dépersonnalisation de son être.
Je ne vois pas bien le caractère fécond dans faire mien ce qui ne l'est pas fondamentalement, et donc dans la confusion des essences voire l'effacement de l'une d'elle.
Dans la confusion il y a perte de soi, désencrage, égarement. Zéro repère, bonjour le bazar. Qui est qui ? Qui pense quoi ? Qui ressent quoi ?
Si la fécondation est possible c'est parce qu'à l'instant T tout ce joyeux petit monde a accompli son dessein sans perdre de vue sa fonction première. Il s'agit, oui, d'une fusion qui est la réunion de 2 entités distinctes dont le résultat est puissant, plus puissant que si elles étaient restées dissociées.

L'appropriation émotionnelle et la dépersonnalisation me revoient à la confusion dans ce qu'elles m'évoquent. Avec au bout une homogénéité globale et stérile, une désindividualisation, la fin de son être. Une mort en quelque sorte.

Mael21 a écrit:
Je crois saisir dans ton discours le chat échaudé qui craint l’eau froide et j’appréhende la source de ton besoin de placer une frontière entre le moi et le non moi, déterminer clairement qui est qui et éviter la confusion.

Ouais, y'a de ça ! Sauf que j'étais dans tout...sauf dans l'empathie bigsourire

Une douce journée à toi, Maelle fleur
Revenir en haut Aller en bas

aspirante poétesse

aspirante poétesse

empathie - Page 2 Profil11
empathie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: empathie
empathie - Page 2 I_icon_minipost_participateMer 8 Avr 2015 - 13:46

Supposons qu'on aborde les gens comme on aborde une oeuvre d'art. Quand quelqu'un nous demande conseil, c'est un peu comme critiquer une oeuvre d'art. La seule manière (véritable) de critiquer une oeuvre d'art, c'est de se recréer avec elle.
C'est ce qu'Éluard veut dire lorsqu'il dit : Le poète est davantage celui qui inspire que celui qui est inspiré. Il en va de même, par exemple, avec une toile. On peut mettre une grille d'analyse avec des critères universels (donc morts) sur un tableau ou sur un texte littéraire, "tuer" l'oeuvre pour mieux la décortiquer. C'est le genre de compréhension qu'on nous apprend à l'école. Mais ce qui prouve qu'on a saisit une oeuvre, c'est encore que cette oeuvre nous touche au point où on tend à l'intègrer à nous même, au point où on tend à la recréer, mais investie de nous-même. De là l'idée de fusion.
L’acte de la connaissance suppose la coexistence d’un sujet et d’un objet. Cet acte doit les faire entrer en fusion. Une formule courante dit que comprendre c’est égaler. Plus réellement la connaissance est une véritable prise de possession, la rupture de toute limite entre le sujet qui observe et l’objet qui s’oppose à lui.
Il en va de même, je crois, pour la connaissance d'autrui. Cela suggère une implication totale de son être, donc beaucoup d'amour.
Revenir en haut Aller en bas

Trabuco

Trabuco

empathie - Page 2 Profil11
empathie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: empathie
empathie - Page 2 I_icon_minipost_participateMer 8 Avr 2015 - 13:56

Ici une définition qui me plait bien mais en partie (sur linternaute):


Capacité de ressentir les émotions de quelqu'un d'autre, d'arriver à se mettre à la place d'autrui. L'empathie cognitive consiste à comprendre les idées d'un autre et l'empathie émotionnelle à partager ses sentiments. Contraire : égocentrisme, égoïsme, apathie. [Psychologie] Exemple : Manque d'empathie, don d'empathie

Ils différencient l'empathie émotionnelle et la cognitive....
par contre ce qui me chagrine c'est qu'il mélange deux "concepts" (je trouve pas le mot exact)

l'empathie... c'est comprendre ou ressentir ce que ressent l'autre ??
C'est pas tout à fait la même chose....
Revenir en haut Aller en bas

aspirante poétesse

aspirante poétesse

empathie - Page 2 Profil11
empathie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: empathie
empathie - Page 2 I_icon_minipost_participateMer 8 Avr 2015 - 14:06

Personnellement, je dois ressentir pour comprendre. Dans l'absolu, l'esprit et les émotions doivent-ils être différenciés?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

empathie - Page 2 Profil11
empathie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: empathie
empathie - Page 2 I_icon_minipost_participateMer 8 Avr 2015 - 22:17

Navane,

Je pense que tu extrêmises le propos en parlant d’une perméabilité totale et d’une confusion allant jusqu’à l’ultime dépersonnalisation qui à mon sens, n’est réalisable qu’en faisant l’expérience de la mort. En somme, ce que tu exprimes revient à supposer qu’il nous est possible d’absorber la personnalité de l’autre et de la substituer ainsi à la nôtre, ce qui m’apparait peu crédible car de toute façon, la différence de fonctionnement issue de nombreux paramètres allant des prédispositions génétiques, aux conditionnements sociaux-éducatifs, ne donne pas de réalité tangible à cette idée. En outre, même si cela était réalisable sur le plan spirituel (ce qui à mon avis est plus de l’ordre du fantasme et de l’illusion), le corps possède sa propre mémoire, celle des épreuves qu’il a traversées.

Quand je parlais de difficultés à faire le trie, il s’agissait en fait de savoir ce qui relevait de mes propres fonctionnements et ceux des autres, une confusion qui n’est pas nécessairement dépersonnalisante dans la mesure où de toute façon, c’est avec mon esprit que je les interprète et non avec celui de la personne à laquelle je suis réceptive. Nous avons une forme physique spécifique et c’est à travers ce corps qui est notre propre limite par rapport au milieu extérieur, que nous ressentons les choses. Cet aspect de nos réalités concourt à l’identité ainsi qu’à l’identification, car notre esprit s’est de toute façon façonné sur nos perceptions sensorielles pour faire les cognitions à partir desquelles il s’est structuré. Je crois que la perméabilité qui est susceptible d’en découler opère par la sensorialité, or, nos perceptions sont directement liées à la qualité de nos récepteurs sensitifs d’une part et aux capacités de traitements de l’information reçue d’autre part. Enfin de compte, que nous soyons en mesure de projeter notre esprit ne change pas sa nature, n’élimine pas les propriétés qui le caractérisent.

Nos personnalités sont en constant mouvement et se modifient au grès de ce que nous vivons, des épreuves que nous traversons. Vouloir les garder intact, signifie quelque part, refuser l’adaptation et l’évolution que notre environnement nous propose, dédaigner l’apprentissage qui s’y dessine. Lorsqu’il y a empathie, cela démontre que l’écho intérieur de ce que nous avons perçut se fait avec une restitution si fidèle, que ses retentissements sont vécus et traités sans différenciation avec nos propres mécanismes constitutifs (confusion). C’est la qu’opère la fusion créative, dans ce stade où l’on saisit parfaitement ce que l’autre traverse puisque nous suivons le même cheminement où l’on découvre l’autre en soi. A mon sens, cette absorption des états extérieurs permet justement une acquisition d’expériences qui conduit à la transformation, à la métamorphose de notre identitaire par fécondation émotionnelle. Pour ma part, j’accepte et trouve ce phénomène très enrichissant dans la mesure où la communication n’est pas parasitée par les conventions sur lesquelles se fonde le langage et touche au but avec une très grande efficacité.

Individualisation et désindividualisation ne sont-il pas en définitive, des états transitoires qui se succèdent sur les vagues de la conscience ? Dès lors que l’on entre en interaction, on change, on se trouble des liens que nous tissons avec les autres et notre environnement. Finalement, nos limites sont celles que nous nous imposons par crainte ou par instinct auto-protecteur. Ce que j’étais hier est dors et déjà mort, puisqu’à mon vécu, s’est additionnée cette nouvelle journée de partages grâce auxquels je continue d’évoluer sur le chemin de mon existence. Qu’ai-je à protéger ou conserver sinon le souvenir de ce que j’ai pu être à des instants T ?

Douce nuit à toi Navane fleurr ,


Aspirante poétesse,

A ces heures où je me confonds dans les pensées que tu délivres avec une lumineuse conscience, je m’éteins dans ces mots que tu portes au crédit des spectres rémanents de l’hier. Décortiquer l’œuvre des muses n’inspire que la science quand la ressentir déboussole les sens, les plongent dans ces ivresses troublées où les temps s’accouplent gracieusement aux mélodies de nos sentiments. L'Amour, lorsque l'émotion bouleverse toutes nos convictions…


Dernière édition par Mael21 le Mer 8 Avr 2015 - 22:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

àpeuprès

àpeuprès

empathie - Page 2 Profil11
empathie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: empathie
empathie - Page 2 I_icon_minipost_participateMer 8 Avr 2015 - 22:27

Citation :
Ce qui m'étonne de la part d'une grande majorité des participants à ce fils de discussion, c'est qu'ils relient préférentiellement l'empathie à la souffrance quand son spectre est finalement beaucoup plus large que la souffrance en elle-même. Le fait de la ressentir en l'autre et de la vivre avec lui est certes une expérience des plus touchantes, mais ne doit-il pas en être de même à tous les niveaux d'émotivité ? L'aigreur, l'amertume, la joie, l'excitation, le trouble, l'hésitation, l'envie, l'élan affectif..

...ça , jsuis bien d'accord avec toi , Maël !
...mais si je parle de douleur en 1er , ...c'est parce que les gens qui viennent me voir ne sont pas ( assez ) ds les autres émotions dont tu parles...
qd ils sont ds la colère , l'amertume , le trouble , la joie , je suis de même en réaction réponse à ces autres émotions chez eux ...
pfs , je me retire à minima volontairement du vécu partagé possible , qd l'émotion ne me semble pas assez authentique...que ça .
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

empathie - Page 2 Profil11
empathie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: empathie
empathie - Page 2 I_icon_minipost_participateMer 8 Avr 2015 - 22:48

àpeuprès a écrit:
...ça , jsuis bien d'accord avec toi , Maël !
...mais si je parle de douleur en 1er , ...c'est parce que les gens qui viennent me voir ne sont pas ( assez ) ds les autres émotions dont tu parles...
qd ils sont ds la colère , l'amertume , le trouble , la joie , je suis de même en réaction réponse à ces autres émotions chez eux ...
pfs , je me retire à minima volontairement du vécu partagé possible , qd l'émotion ne me semble pas assez authentique...que ça .

Oui, je vois où tu veux en venir. Il est vrai que lorsque les gens se sentent compris, ils se délivrent plus aisément de leurs douloureux fardeaux.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


empathie - Page 2 Profil11
empathie - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: empathie
empathie - Page 2 I_icon_minipost_participate

Revenir en haut Aller en bas
 

empathie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers:  


Les News



" Et Si ! ... "

Le tout nouveau bouquin d'ARKANIA est
~News~
~Vidéos~
empathie - Page 2 Pierre12 empathie - Page 2 Notes-11
~Musique pour Relaxer~