Forum Astrologie gratuit

Forum Astrologie pour apprendre à lire une carte du ciel et plus.
 
AccueilForumPortailAujourd'huiFAQRechercherClic Pour Nous RejoindreS'enregistrerConnexion






Ciel à l'instant


Éphémérides


Position actuelle des planètes

Astrodienst

Astrocarillon
Les 4 déesses


Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visiteVoir ses messagesVoir les messages sans réponses
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 VENUS/PLUTON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité

Invité

MessageSujet: VENUS/PLUTON
Dim 20 Nov 2016 - 0:26

Bonjour,

Je voudrais vous soumettre une question qui me tient à coeur.
J'adore l'astrologie que j'étudie depuis longtemps mais de façon empirique. En revanche j'ai passé 17 années à travailler en psychanalyse, 3 ans en criminologie et j'ai voulu savoir s'il y avait un aspect qui pouvait nous rendre plus sensible à la perversion, si c'était déjà dans notre thème. Ainsi en étudiant thème après thème, j'ai remarqué que les jeunes victimes de maltraitance et qui ont un aspect Vénus/Pluton assimilaient cette violence dans leurs comportements inconscients pour la répercuter systématiquement plus tard. Les thèmes des criminels étudiés ont aussi cet aspect. Je sais que toute planète associée à Pluton est traversée par sa térébrante transformation mais si un Mercure/Pluton donnera des facilités pour manipuler son entourage sans que ce soit forcément à des fins malveillantes, je suis troublée par le côté quasi néfaste de Vénus/Pluton. On sait à quel point il est difficile de se remettre d'un traumatisme à l'enfance mais là il semble en plus, qu'accablé de cet aspect, il soit impossible de le transcender. J'attends vos retours et vos réflexions avec impatience.
Amicalement sourire
Revenir en haut Aller en bas

Safyr

avatar

MessageSujet: Re: VENUS/PLUTON
Dim 20 Nov 2016 - 1:03

Bonsoir,

Interessant ce constat sur vénus/pluton. Généralement se sont souvent les aspect de tensions entre mars et pluton qui sont mis en évidence dans les TN de criminels (surtout le carré). Pas systématiquement mais ça reste présent.

Le sujet m'interesse bien aussi, décidément j'ai encore beaucoup à apprendre de Vénus Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

Blou

avatar

MessageSujet: Re: VENUS/PLUTON
Dim 20 Nov 2016 - 1:16

dommage j'ai supprimé ce tn -de mémoire, c'était une conjonction0° pluton soleil uranus oppo vénus une femme qui vivait une passion dévorante, impossible et terriblement violente
un truc c'est qu'elle disait non je n'irai plus voir cet homme et irrésistiblement elle y retournait - ca fait peur à l'entourage on sait pas du tout comment faire Sleep je n'ai plus de nouvelles, elle est partie.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: VENUS/PLUTON
Dim 20 Nov 2016 - 1:45

Argh..dommage Blou.
Saf' ; oui mars/pluton pour la violence physique. Pardon, je me suis mal expliquée. Ce qui m'intéresse c'est de savoir s'il existe une condamnation allégorique dans un thème. Par exemple, s'il l'on est affligé d'un aspect Venus/Pluton, on ne pourra s'extraire des violences, on est condamné en quelque sorte. C'est un peu synthétique mais à l'instar des NN NS, je voudrais savoir si cet aspect s'inscrit aussi dans un karma. Personnellement j'ai un thème très difficile et je suis la première surprise d'être encore là aussi je ne peux que reconnaître qu'un thème évolue en même temps que nous vieillissons. OR, d'après ce que je remarque c'est comme si cet aspect bloquait toutes possibilités de se sortir mentalement d'une blessure de type Chiron par exemple.
Revenir en haut Aller en bas

Cobra

avatar

MessageSujet: Re: VENUS/PLUTON
Dim 20 Nov 2016 - 7:01

Il y a toujours une possibilité de libération , puisque Pluton transforme .....mais rien ne dit si la personne cherchera à se libérer ou à rester " coincer " par le traumatisme ( si traumatisme il y a eu bien sûr ) .

Seul le temps donnera la réponse .
Revenir en haut Aller en bas

Violette

avatar

MessageSujet: Re: VENUS/PLUTON
Dim 20 Nov 2016 - 9:43

Bonjour Clémence et bienvenue....

"j'ai voulu savoir s'il y avait un aspect qui pouvait nous rendre plus sensible à la perversion,"

Je pense qu'il ne faut pas "sortir" d'un thème un aspect et lui donner un nom, dans le cas présent : perversion....
Un thème est un TOUT, avec des aspects qui seront mis en exergue lors de transits ....même si cet aspect évoque des choses, qui dit qu'il y aura "passage à l'acte" ? La lecture d'un thème ne donne pas lieu à un diagnostic, mais, complété par une consultation de visu, peut donner plussss d'informations.....et quelquefois une certaine aide ou direction à prendre (ne serait-ce que chez un psy...)....
Exemple (réducteur) : vénus/pluton = recherche d'amour absolu....rien de pervers à cela....
Revenir en haut Aller en bas

alia


MessageSujet: Re: VENUS/PLUTON
Dim 20 Nov 2016 - 10:41

Bonjour,

J'ai moi même 2 des aspects dont tu parles Pluton carré90° Vénus et Pluton carré90° Mercure . Il est vrai que j'ai grandi dans une relation assez perverse avec ma mère qui était très violente, mais je suis loin d'être violente et criminelle mais j'avoue avoir une langue acérée et piquante et un gout immodéré pour la passion amoureuse et le sexe !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: VENUS/PLUTON
Dim 20 Nov 2016 - 16:50

Je présente immédiatement mes excuses aux astrociels qui ont cet aspect, ma réflexion n'accuse personne d'aucune perversion.
Il s'agit d'un questionnement que je me suis fait en remarquant systématiquement cet aspect dans tous les thèmes de cas étudiés en criminologie.
Chère Alia, ma benjamine a aussi Ven carr Plu (où est-ce que vous trouvez les symboles astro?) et elle n'a encore tué personne bien qu'étant ma préférée, j'attends qu'elle s'illustre d'une façon ou d'une autre (smack)

Je reprends en essayant d'être plus claire. Attendu que je sais que l'on ne naît ni pervers ou criminel mais qu'on le devient par des violences imposées (parents tarés -littéralement, pas l'insulte-, guerre, pauvreté extrême, etc) si d'aucun vient au monde avec cet aspect (conjoint/dissonant) dans les circonstances pré-citées, la douceur, la grâce, notre sensibilité à la beauté, à ce qui est bon, notre discernement à les voir, à les assimiler pour notre bien est-il entravé?
En dehors de la direction du thème, Violette. D'ailleurs, la recherche d'un "amour absolu" me semble être davantage du domaine de venus/neptune, non?
Quant à la fameuse transformation, elle est quand même très rare. Je l'ai beaucoup espérée de mes parents (des gens très cultivés, reconnus, aimés mais, à la maison, l'imagerie médicale utilisée en première année de psycho pour définir la perversion narcissique - une enfance "intéressante" quand on est passionné des rouages psychogènes-) qui sont vieux aujourd'hui et que mon approche terrifient bien évidemment. La transformation m'a été échue, en quelque sorte. Et même moi, avec tous mes poissons, ce n'est pas mon occupation préférée.
J'aime beaucoup ton approche très humaine de l'astrologie, Cobra. Je pense aussi que l'on ne devrait jamais être condamné par son thème mais y trouver les outils pour traverser cette existence. Ma question pose un jugement donc elle te heurte et je ne veux pas te heurter. Comme j'ai la cinquantaine, mon astrologie traine un manichéisme qui était de bon ton dans les années 80 mais je travaille à m'en défaire sourire Disons que comme Saturne et son lot de chagrins, de blessures, il existe des freins déjà installés avant la naissances et le message de Venus/Pluton m'intéresse.

Merci pour vos interventions sourire
Revenir en haut Aller en bas

Safyr

avatar

MessageSujet: Re: VENUS/PLUTON
Dim 20 Nov 2016 - 17:28

Je vois beaucoup d'articles sur Vénus/Pluton concernant le domaine sentimental mais moins pour autre chose. ça pourrait interessant de voir ce que cet aspect peut réserver d'autres.
Revenir en haut Aller en bas

aspirante poétesse

avatar

MessageSujet: Re: VENUS/PLUTON
Dim 20 Nov 2016 - 17:36

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: VENUS/PLUTON
Dim 20 Nov 2016 - 21:19

Rolling Eyes J'avoue que je suis perdue. Green n'a jamais été un grand psychanalyste, il énonce d'ailleurs ici une succession de truismes freudiens à une époque où la femme était encore définit comme une reproductrice sans intellect, n'ayant pas plus de droits qu'un enfant et dont le salaire appartenait au mari... Je ne sais pas qu'elles sont vos connaissances de l'arène académique de la psychanalyse aussi je ne comprends pas ce que vous essayez de démontrer avec cette vidéo. C'est de l'ironie? Alors effectivement introduire la parole d'un individu qui ignore l'autre partie de l'humanité correspondrait à une dissonance Venus/pluton Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

blacksnacke

avatar

MessageSujet: Re: VENUS/PLUTON
Lun 21 Nov 2016 - 0:46

Clemence a écrit:
On sait à quel point il est difficile de se remettre d'un traumatisme à l'enfance mais là il semble en plus, qu'accablé de cet aspect, il soit impossible de le transcender. J'attends vos retours et vos réflexions avec impatience.
Amicalement sourire

tu veux dire que aucune des personne présentent Vénus Pluton n'a pu se remettre du traumatisme ? sa m'étonne car les aspect ne sont pas si déterministe normalement. mais bon peut de gens ont mélanger la psychanalyse a l'astrologie ici.
après si j'ai bien compris si ont est victime d'un perver pendant l'enfance ont peut le devenir plus tard ?
Revenir en haut Aller en bas

aspirante poétesse

avatar

MessageSujet: Re: VENUS/PLUTON
Lun 21 Nov 2016 - 1:18

Bonsoir,

Non, je ne voulais pas être ironique. Je ne souhaitais pas non plus faire surgir tant d’émotions. Je ne suis pas au courant du parcours d’André Green, je ne connais pas la psychanalyse et je suis d’une autre génération. Cependant, il m’est arrivée, aussi, de m’intéresser à la relation entre Vénus et Pluton.

Est-ce possible de transcender les impacts néfastes de Pluton rattaché à des planètes personnelles (Vénus, entre autres) ? Est-ce que la conjonction, mieux que le carré (?), est apte à transcender les effets pervers ?

Dans la vidéo, Green dit ceci d’intéressant, à mon avis : Pour supprimer le sentiment d’impuissance et de désespoir qui nous habite, on pense que c’est soi qu’il faudrait supprimer. Personnellement, la violence, c’est d’abord et toujours envers moi-même, contre mon propre corps, qu’elle a été exprimée.

De 16 à 18 ans, j’ai été suivie par une psychologue. Mais, véritablement, c’est la littérature qui m’a ouvert le chemin, ou plutôt, qui m’a montré qu’il y avait des chemins. À 17 ans, c’est devenu une raison de vivre. C’est dans cette voie que je chemine toujours.

Pour illustrer la force de destruction tournée vers l’intérieur, on met, dans la vidéo, le beau et troublant autoportrait de Schiele. Moi, ce passage, avec cette image, ça me touche profondément.



Dernière édition par aspirante poétesse le Lun 21 Nov 2016 - 2:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Sylviane

avatar

MessageSujet: Re: VENUS/PLUTON
Lun 21 Nov 2016 - 1:41

Très beau témoignage, j'ai vécu la même chose que toi à l'égard de la littérature.

aspirante poétesse a écrit:
Dans la vidéo, Green dit ceci d’intéressant, à mon avis : Pour supprimer le sentiment d’impuissance et de désespoir qui nous habite, on pense c’est soi qu’il faudrait supprimer. 

Sentiment que j'ai senti pas plus tard qu'hier.
Revenir en haut Aller en bas

aspirante poétesse

avatar

MessageSujet: Re: VENUS/PLUTON
Lun 21 Nov 2016 - 2:03

À 17 ans, un petit poème de rien du tout avait le pouvoir de me donner les qualités de la pierre, c'est-à-dire : l'intransigeance et l'éclat, d'être lisse et impénétrable, et entière même brisée (PIERRES, Roger Caillois). À l'époque, je développais une sorte de confiance envers la vie, malgré mes craintes de la laisser entrer. C'est tout de même à ce moment où j'ai commencé à croire que toutes les souffrances étaient un bien :

"Comment comparer les souffrances?
La souffrance de chacun est la plus grande.
Mais qu'est-ce qui nous permet de continuer?
C'est le son, qui va et qui vient
comme l'eau parmi les pierres.

Göran Tunström"

Revenir en haut Aller en bas

Violette

avatar

MessageSujet: Re: VENUS/PLUTON
Lun 21 Nov 2016 - 9:45

Etrangement (!), ce sujet arrive lorsque vénus céleste approche à grands pas de pluton.....Sans doute cette conjonction qui se prépare amènera de l'eau au moulin de certaines personnes ? (pas de hasard)
Angèle est en train de nous préparer la carte des deux futurs transits, dont celui-ci : vénus/pluton en capricorne.....
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: VENUS/PLUTON
Lun 21 Nov 2016 - 9:54

aspirante poétesse a écrit:
Pour illustrer la force de destruction tournée vers l’intérieur, on met, dans la vidéo, le beau et troublant autoportrait de Schiele. Moi, ce passage, avec cette image, ça me touche profondément.

Spoiler:
 

J'adore Egon Schiele, que j'ai découvert au travers d'un livre et sa page de couverture.. Le côté érotisme qui s'y dégage me plaît beaucoup, d'autant plus que l'on est pas dans l'érotisme tel que le voudrait une belle Vénusienne (tout le monde est beau et propre, raffiné, ..), mais plus dans l'érotisme naturel, instinctif, avec une sorte de putréfaction du corps, où le sexe et l'amour est plus fort.. Je trouve que ses œuvres pourraient être d'un beau mariage entre Pluton Vénus ET Saturne pour le côté profond, qui va au delà des apparences, et tous les traits très prononcés sur les corps de ses œuvres, rendant le tout d'une maigreur parfois extrême, avec les os très apparents, .. Schiele est un poète, bien que choquant pour certains.. Il faut avant tout le comprendre et entrer dans son univers, afin mieux admirer ce qu'il fait, sans jugement ni perversité..

Oeuvres E. SCHIELE:
 


Dernière édition par Tenebris le Lun 21 Nov 2016 - 10:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Electrode

avatar

MessageSujet: Re: VENUS/PLUTON
Lun 21 Nov 2016 - 10:17

Egon Schiele ex-exo en son honneur Arrow https://www.astro-ciel.com/t11475-exo-qui-est-il-3

J'ai un carré vénus-pluton presque exacte, je ne nie pas l'effet particulier que cela peut créer mais il ne faut pas le caricaturer. C'est un aspect d'impuissance amoureuse aussi (pas sexuel), on recherche des amours compliqués. La personne peut se charger émotionnellement pour ensuite l'appliquer sur soi ou les autres.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: VENUS/PLUTON
Lun 21 Nov 2016 - 10:26

Welcome clémence sourire
Intéressant ton sujet , je suis contente qu'une psychanalyste s'intéresse tant à l'astro , un plaisir de partager avec toi sur ce sympa forum sourire

Au fait j'ai bel et bien cet aspect venus à l'ascendant carré pluton en maison 4 , pour résumer j'ai bel et bien quelques traumatisme d'enfance très douloureux, j'en étais consciente de ces traumatismes depuis très très jeune je ne savais pas comment les surmonter .. j'ai passé mon enfance et adolescence avec une envie incessantes de fugue de la maison mais je n'ai pas osé passer à l'action .. j'ai toujours trouvé qu'on m'a ôté ma personnalité ma personne qu'on ferait de moi une personne ( impersonnel) c'était insupportable pour moi !! Et puis des mes 13 ans j'ai commencé à m'intéresser à la psychologie pour m'auto- secourir avec les moyens de bords je lisais quelques ouvrages comme celui de Pierre daco .. mais une part en moi était très en colère et refusais d'aller mieux cherchant à punir mes parents et entourage qui m'ont si mal aimé!! Aujourd'hui j'ai 32 ans bientôt Inchallah 2 enfant j'ai choisis de prendre mes distances avec mes parents pour ne plus être sous leur emprise qui m'étouffe et me dépersonnalise complètement.. en parallèle je suis une formation en développement personnel et résoudre / changer mes émotions liés à ses traumatismes très ancrés en moi !! Je me dis je suis en vie pour une mission et je réussis selon mes domaines et n'a mission dans cette vie .. avec cette notion de paix en moi pour moi et tout le monde y compris mes parents ..même eux je ne les déteste pas mais or de question pour moi qu ils contrôlent ma vie selon leurs visions à eux parce qu il refusent d accepter que j ai ma personnalité et mes aspirations à moi !!
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: VENUS/PLUTON
Lun 21 Nov 2016 - 18:22

Je dissipe immédiatement ce malentendu: je ne suis pas psychanalyste. Mon parcours analytique est le même que celui d'un professionnel parce qu'il correspond à une rage viscérale contre une société qui ferme les yeux sur une maltraitance consubstantielle à toutes les entropies de ce monde. C'est une quête à la don quichotte, j'en ai bien conscience et peut être que dans une dizaine d'années je ferai quelque chose de toutes ces expériences. Je ne suis pas encore assez sage, pas assez vieille pour apporter la sérénité à laquelle j'aspire. Il faut d'abord que je transcende ma colère, ce qu'à mon grand étonnement j'arrive à faire depuis très récemment. À la fin du carré saturne-Uranus et bientôt pluton sourire . Pour travailler, bien travailler, le faire avec humilité et empathie, vidé de la moindre arrogance, n'être qu'à l'écoute de l'autre et seulement à l'écoute. Ne pas proposer les archétypes mythologiques en guise de réponse fourre-tout, ne pas droguer (Green était psychiatre, un psychiatre vend des drogues, c'est complètement antinomique à ma vision de la psychanalyse), aider l'autre à réparer et réincarner sa psyché brisée. Mon école est celle de Jung, Mélanie Klein, Maria Montessori (Lune en scorpion au FC face à Pluton en 10 avec une conjonction mars-ura en cancer en XII), la lacanienne Dolto (mais j'en suis revenue), l'admirable Winicott, l'immense Bruno Bettlheim et sa merveilleuse "analyse des contes de fées" et bien évidemment Boris Cyrulnik dont la sensibilité féminine me touche infiniment. J'ai été témoin d'évènements extrêmement révoltants et dû supporter la bêtise crasse et la cruauté de dégénéré(e)s bardé(e)s de diplômes qui les autorisent à accabler des âmes déjà lourdement tourmentées et il me faut encore du temps pour mettre de l'ordre dans tout ça. Il me faut encore du temps pour mettre un bémol au violent mépris que ces brutes m'inspirent.
La psychanalyse date d'hier. Aussi ses théories sont majoritairement empruntées à la mythologie, à la philosophie et à ..L'astrologie sourire Je ferme cette parenthèse et reprends notre passionnant échange.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: VENUS/PLUTON
Lun 21 Nov 2016 - 18:25

Blacksnake: C’est une ancienne question qui anime de fiévreux débats. La blessure à l’enfance engrange t-elle un cycle de recommencement? D’après mes travaux, tous les sociopathes ont subi une blessure narcissique et je n’ai même pas croisé l’exception qui confirme la règle. Tous ces gens ont subi des violences. Et, à chaque fois, j’allai étudier leur thème et me trouvai confrontée à des aspects implacables. Les luminaires à saturne et/ou Pluton, en maison 4, 8, 10 et/ou 12 sans oublier Chiron. La perversion est un mode plutonien par excellence. C’est un moyen de communication qui force l’autre à plier à sa propre cause qu’elle quelle soit. Si ton père ou ta mère utilise ce moyen de communication, oui, tu l’utiliseras tout simplement parce que c’est le modèle, l’archétype que tu as assimilé enfant. Ce n’est JAMAIS la faute de l’enfant. L’enfant naît toujours innocent. Par exemple, tu es né avec ton soleil et mars carré à pluton, c’est un schéma où l’attention du père est souvent colérique voire violente. Il est possible que pour communiquer avec ce père il t’a fallu te montrer plus vocable, plus viril, plus fort que lui pour provoquer son admiration ce qui est un comble. Te voilà donc accablé d’une colère qui n’est pas la tienne, que l’on t’a transmise et qui est, pour le moins, embarrassante. Le garçon triste et battu que tu as choisi comme avatar parle de la souffrance étouffante que cet héritage provoque. Est-ce que tu vas l’infliger aux autres? À chaque fois que tu seras provoqué sur une onde psychique blessée, oui, je pense que tu peux réagir sans t’en rendre compte. Maintenant, le fait que tu sois ici montre que tu es lucide sur les dysfonctionnements dont tu as été victime. À partir du moment où le mental se met en quête de la guérison, la moitié du chemin est déjà parcourue : ) En général lorsque saturne arrive à son opposition (lorsqu’on a 14/15 ans) il y a réalisation des abus et une rébellion salutaire. Si des forces écrasent cette réalisation alors le cortex s’atrophie et les pathologies commencent. Dépression, agressivité, auto-mutilation. Mais dans les cas les plus monstrueux, l’atrophie commence à la naissance d’où l’intérêt en psycho-astrologie de chercher dans le thème comment extraire l’âme de sa prison.


Poétesse: Avec une vénus et Pluton en scorpion en XII on est née poétesse : ) Connais tu l’oeuvre de Mary Shelley née Wollstonecraft? Ton message et la douceur de ta mélancolie m’y font beaucoup penser. Mary est née avec pluton au MC conjoint soleil-mars-ura en 4 et saturne en cancer. Sa mère est morte en couche et son père a voué à cette petite fille une rancune aussi tenace que dégénérée même après qu’il se soit remarié. Pendant son adolescence Mary était souvent retrouvée couchée et glacée sur la tombe de sa mère. Quel père, quel homme resterait insensible devant un tel tableau? Un pervers narcissique asc scorpion venus conj pluton. Et Mary va transcender cette épreuve en écrivant «Frankenstein ou le prométhée moderne» , un monstre masculin créé par un docteur/dieu.
Son père était écrivain et les critiques lui ont donc reprochée sa filiation et d’être une femme! Il va y avoir deux cents ans que ce livre a été écrit. Cette «femme» a créé le prodrome de la science-fiction. Les Brontë dont je te conseille également la lecture son nées autour de la publication de cette oeuvre. Mary a été enceinte de Shelley 5 fois. Un enfant mort-né (je ne sais pas si l’on peut se rendre compte d’une telle épreuve), 3 fausses couches et enfin un petit garçon. Après que Shelley se soit noyé, Mary ne s’intéressera plus qu’à son fils qui deviendra également écrivain. La poésie de Mary Shelley n’est bien sûr pas aussi connue mais elle a le parfum froid et déchirant du mal à la vie et ses mots hantent longtemps..

Revenir en haut Aller en bas

aspirante poétesse

avatar

MessageSujet: Re: VENUS/PLUTON
Lun 21 Nov 2016 - 18:51

Bonjour à vous,
J'ai justement lu Frankeinstein pour la première fois il y a environ un mois. Je ne saurais dire si j'ai aimé, ou non. C'est une œuvre très dense.
Le romantisme allemand me parle beaucoup, plus que les autres, par sa philosophie, son mysticisme, son intensité...
Merci pour votre réponse. Vous êtes intéressante à lire.
Revenir en haut Aller en bas

aleph

avatar

MessageSujet: Re: VENUS/PLUTON
Lun 21 Nov 2016 - 18:52

@ clemence , que penses tu de ce thème ?
[img][/img]
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: VENUS/PLUTON
Lun 21 Nov 2016 - 20:49

Bonjour Clémence,

Voilà un essai de traduction. Peux-tu me dire ce que tu en penses ?

Pluton, planète des confins, met en exergue le maintien dans l’insondable quand Venus, planète intérieure, décline la représentativité solaire sur le niveau du ressenti. Pluton s’inscrit dans la multiplication des possibles et les subtilités sur lesquels ils reposent, tandis que Venus dévoile le potentiel d’interaction se fondant sur le développement de l’affectif et ce qu’il suggère en terme d’appréciations personnelles. A priori, ces deux astres n’ont strictement rien à voir sur le plan symbolique et la correspondance entre eux peut s’avérer délicate.

Quand un contact s’opère entre Venus et Pluton, l’affectivité tend à se loger dans les phénomènes sous-jacents qui influencent les expériences sensorielles. Les réactions d’affinités ou d’antipathies se déterminent non pas sur les apparences ou l’éprouvé, mais sur tout ce qui provient de l’inconscient. L’intangible devient source d’attraction, le charme opère en trame de fond. Les sentiments touchent à des profondeurs abyssales qui relèvent d’une intensité destinée à détruire les principes fondamentaux, pour en répandre les énergies primordiales dans le goût de l’indicible. L’amativité se ramifie ainsi dans l’abstrait, dans cette multiplicité d’origines diverses qui constituent le chaos du tout.

Lorsque la relation aspectale est tendue, la difficulté réside dans le fait d’aimer ce qui est détesté. Cela peut autant se révéler être une source de fascination que de refus borné, mais dans tous les cas, cela est motivé par la peur de ce qui s’échoue dans l’incompréhensible. Il y a une sorte d’obsession inconsciente sur tout ce qui n’est pas naturellement compatible avec le fonctionnement individuel et la nécessité d’en tester les affinités potentielles. L’obligation s’inscrit dans les ressentis, alors même que ceux-ci se délitent aux extrémités de leurs déploiements. Autant dire que la sentimentalité est mue par un surcroit d’inconnues qui plonge l’atman dans des gouffres sans fonds, d’où il lui est ardu de revenir indemne. Le moindre détail choque les perceptions et étire leurs retentissements intérieurs dans ce qui est de l’ordre du pulsionnel. Cela peut se traduire par une multitude de comportements se développant dans les autres inclinations proposées par la singularité de la structure psychique, mais l’on retiendra la tendance aux passions fortes et contradictoires. Par exemples, le désir de séduire peut s’orienter vers ce qui rebute, le besoin d’affinité se développer sur ce qui fragilise l’intégrité personnelle... En définitive, il apparait que n’est pas tant les traumatismes en eux même qui gouvernent les troubles susceptibles de résulter de ces configurations, mais la sensibilité qui est à l’origine de leur violente imprégnation dans le vécu.

Il est bien évident que cette tentative de description n’a pas pour but de donner des solutions, mais simplement décrypter les mécanismes psychiques à l’œuvre. Elle n’est ni exhaustive, ni indiscutable, mais se propose d’élucider une partie du problème.

M.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: VENUS/PLUTON
Lun 21 Nov 2016 - 22:34

Merci Lilianna, bonjour:sourire:

oui, c’est sans doute presque impossible de partir d’une maison 12 en cancer. L’impression d’avoir été privée de personnalité vient du soleil dans cette même maison. C’est comme si nous n’avions pas de visage que nous recevions toutes les projections de tous les membres de la famille voire même de l’extérieur. D’être un miroir devant lequel on s'insulte, on se conduit mal. Alors qu'on est bien là, bien réelle, bien vivante. C'est une grande souffrance en effet. Injuste et stupide. Il y a un jeu de rôles. Comme si tu avais dû être comme la mère de famille? Ou alors tu étais chargée de corvées trop lourdes pour ton âge, comme aller faire les courses toute seule ou le ménage trop jeune. Les trois carrés à pluton sont vraiment liés à la figure paternelle. Le quintile à la lune est une source de créativité donc d’évasion à tout ça mais la manipulation est bien là. Une demande d’amour à laquelle on ne répond pas. Tu as encore pluton en transit sur ta 6 mais saturne quitte ta 4. Tu vas pouvoir respirer. La plus belle victoire c’est d’y voir claire et de te défaire des bagages qu’ils t’ont posée sur le dos. ce ne sont pas les tiens. Ce qu’ils comprennent ou pas n’a aucune importance, c’est TOI qui est importante. Tu peux très bien canaliser la colère, tu as la créativité pour le faire, le travail que tu entreprends est admirable et indispensable surtout avec des enfants. Tu peux essayer d’être attentive aux éléments qui te contrarient et de trouver l’exercice qui conviendrait pour te calmer ou un endroit où tu puisses te retirer pour attendre que ça passe. Surtout si tu as toi-même une fille. C’est une projection complètement inconsciente donc elle est difficile à discerner mais essaye de t’observer lorsque tu es avec eux et tes enfants. Si ton comportement change envers tes enfants, c’est ta façon de leur montrer le mal qu’ils t’ont fais mais du coup tes enfants en souffre. Avec ta vénus mais surtout ton mercure en 1 et uranus sagittaire en 5 / Mercure trigone Uranus, il y a une créativité très belle et joyeuse autour des enfants donc tu as les atouts pour guérir ta blessure. La perversité c'est cimpliqué mais ce n'est pas inextricable et le meilleur moyen de s’en défaire est d’être attentif à soi-même, à ce que l’on dit, à ce que l’on fait. D’y réfléchir. Je me permets de prendre l'adorable petite fille que tu as été et de la serrer très très fort contre mon coeur Ça va aller sourire bouquet
Revenir en haut Aller en bas
 

VENUS/PLUTON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers:  


Les News



" Et Si ! ... "

Le tout nouveau bouquin d'ARKANIA est
~News~
~Vidéos~
~Musique pour Relaxer~