Forum Astrologie gratuit

Forum Astrologie pour apprendre à lire une carte du ciel et plus.
 
AccueilForumPortailAujourd'huiRechercherClic Pour Nous RejoindreS'enregistrerConnexion




Ciel à l'instant


Astrodienst

Astrocarillon
Les 4 déesses



Respire, tout va bien ! :) - Page 3 I_icon11Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visiteRespire, tout va bien ! :) - Page 3 I_icon11Voir ses messagesRespire, tout va bien ! :) - Page 3 I_icon11Voir les messages sans réponses
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Respire, tout va bien ! :)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage

Elheya

Elheya

Respire, tout va bien ! :) - Page 3 Profil11
Respire, tout va bien ! :) - Page 3 Empty
MessageSujet: Respire, tout va bien ! :)
Respire, tout va bien ! :) - Page 3 I_icon_minipost_participateLun 6 Avr 2020 - 13:08

Rappel du premier message :

Respire, tout va bien ! :) - Page 3 2XLEr

PEUR

On dit qu'avant d'entrer dans la mer
une rivière tremble de peur.

Elle revient sur le chemin qu'elle a parcouru,
des sommets des montagnes,
la longue route sinueuse qui traverse forêts et villages.

Et devant elle,
elle voit un océan si vaste,
que pour entrer
cela ne semble rien de plus que disparaître à jamais.

Mais il n'y a pas d'autre moyen.
La rivière ne peut pas revenir en arrière.

Personne ne peut revenir en arrière.
Revenir en arrière est impossible dans l'existence.

La rivière doit prendre le risque
d'entrer dans l'océan
car alors seulement la peur disparaîtra,
parce que c'est là que la rivière saura
il ne s'agit pas de disparaître dans l'océan,
mais de devenir l'océan.

Khalil Gibran
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage

Navane

Navane

Respire, tout va bien ! :) - Page 3 Profil11
Respire, tout va bien ! :) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Respire, tout va bien ! :)
Respire, tout va bien ! :) - Page 3 I_icon_minipost_participateMar 18 Aoû 2020 - 11:01

Hey, Elheya...

Merci, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas

Navane

Navane

Respire, tout va bien ! :) - Page 3 Profil11
Respire, tout va bien ! :) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Respire, tout va bien ! :)
Respire, tout va bien ! :) - Page 3 I_icon_minipost_participateSam 12 Sep 2020 - 12:20

~ Le tailleur de pierre ~


Respire, tout va bien ! :) - Page 3 Montag10


C'est l'histoire d'un tailleur de pierre, qui chaque jour en travaillant voyait passer sur la route de riches marchands qui lui semblaient beaucoup plus puissants que lui. Et ce tailleur de pierre était jaloux d'eux et voulait devenir bien plus puissant qu'ils ne l'étaient.
Or, il se trouve que ce tailleur de pierre comptait parmi ses amis un génie. Il alla donc trouver celui-ci et lui demanda de le rendre riche, très riche, et le génie accepta.
Le tailleur de pierre devint donc l'un des hommes les plus riches de tout le royaume.

Mais si riche qu'il fut, il devait toujours payer sa taxe au Roi, et il compris que la richesse ne lui permettrait jamais d'être aussi puissant qu'il le voudrait. Il retourna donc voir le génie et lui demanda de faire de lui un Empereur, un Roi au dessus de tous les rois qui existaient.
Et le génie, une fois encore, accepta.

Mais un jour qu'il se promenait dans un de ses jardins (car en tant qu'Empereur, il disposait d'un immense palais entouré de jardins magnifiques), il se prit à penser qu'il n'était pas encore aussi puissant qu'il le voudrait.
Le Soleil était particulièrement brûlant ce jour-là, et cet homme pensa que rien ne serait jamais plus puissant que lui s'il devenait le Soleil lui-même. Il fit donc venir à lui le génie, et le pria de le changer en Soleil.
Et le génie, sans rien répondre, fit de lui le Soleil.

Les premiers jours, l'ancien tailleur de pierre fut pleinement content de son sort. Il voyait s'étaler toute la terre devant lui, les plantes poussaient par la seule force de ses rayons, et même les plus terribles animaux de nuit que rien jusqu'alors ne semblait effrayer, lui paraissaient craindre son regard brûlant.

Mais vint un jour que le temps tourna à l'orage. Le ciel se couvrit de noirs nuages, cachant le monde à son regard. Et notre homme, devenu Soleil, pensa que ces gros nuages qu'il observait en rêvant quelques temps plus tôt étaient terriblement puissants, car ils avaient le pouvoir de faire disparaître la lumière du Soleil. Il appela donc le génie et le supplia de remettre l'ancien Soleil à sa place et de le faire Nuage.
Et le génie, une fois de plus, fit ce qu'il lui avait demandé.

Le tailleur de pierre était donc maintenant un nuage, qui allait dans le ciel à son gré, se laissant porter par les vents. Quand l'envie lui en prenait, il n'était qu'une forme blanchâtre que les enfants venaient observer en riant.
D'autres fois, il était un épais brouillard gris, et les gens qu'il prenait alors dans ses filets se perdaient et l'imploraient de les laisser retrouver leur chemin. Et quand il était en colère, il devenait le plus noir des Nuages, voilant le Soleil, déversant sur la terre des trombes d'eau et parfois même déclenchant la foudre.

Mais il remarqua au cours d'une de ces crises que l'eau qu'il envoyait n'ébranlait jamais la Montagne, et que les plus gros rochers lui résistaient sans effort.
Il choisit donc les vents qui le ramenèrent au pays où il vivait autrefois, jusque dans la demeure du génie, et le pria de lui faire quitter sa condition de Nuage et de faire de lui un de ces rochers que rien, pas même la colère du ciel, ne semblait pouvoir venir déranger.
Et le génie, toujours sans dire un mot, fit de lui un Rocher qu'il transporta au sommet d'une falaise, d'où il pouvait dominer toute la mer et se croire invulnérable.

Mais peu de temps s'était écoulé depuis cette dernière transformation qu'un homme arriva près du Rocher, des outils à la main, et commença à le frapper pour le réduire en morceau.
Aussitôt, le Rocher pensa « cet homme est capable de me briser, alors que même la fureur du ciel ne le peut! Il est assurément aussi puissant que je voudrais l'être! ».

Et à peine eut-il pensé cela que le génie fut là, car il savait depuis le début comment se finirait l'histoire et qu'il était resté à proximité. Il fit du Rocher un homme, pareil à celui qui venait de l'attaquer, et cette fois s'adressa à lui.
« Et qu'as-tu appris ? Tu as voulu chaque fois être plus puissant que tu n'étais, et tu es redevenu ce que tu étais au départ : un Tailleur de Pierre. Contente-toi désormais de ce que tu es. »

Et le génie et le tailleur de pierre restèrent bons amis, mais le second décida désormais de se contenter de ce qu'il était et ne demanda plus jamais de faveurs au premier.


Auteur inconnu
Revenir en haut Aller en bas

Celinesachou

Celinesachou

Respire, tout va bien ! :) - Page 3 Profil11
Respire, tout va bien ! :) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Respire, tout va bien ! :)
Respire, tout va bien ! :) - Page 3 I_icon_minipost_participateSam 12 Sep 2020 - 12:47

up bouquet

Morale de l histoire, le cochon doit rester cochon lol smack
Revenir en haut Aller en bas

Navane

Navane

Respire, tout va bien ! :) - Page 3 Profil11
Respire, tout va bien ! :) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Respire, tout va bien ! :)
Respire, tout va bien ! :) - Page 3 I_icon_minipost_participateSam 12 Sep 2020 - 20:03

Haaa, elle t'a marquée cette histoire de cochon lol

Comme prévu, j'ai pouffé d'un rire imprévisible plusieurs fois aujourd'hui en repensant à ton message du matin, entre autres trucs marrants sourire
Revenir en haut Aller en bas

Celinesachou

Celinesachou

Respire, tout va bien ! :) - Page 3 Profil11
Respire, tout va bien ! :) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Respire, tout va bien ! :)
Respire, tout va bien ! :) - Page 3 I_icon_minipost_participateSam 12 Sep 2020 - 20:41

Oui c vrai je ne sais pas pourquoi... J ai bien aimé ce débat sur le "cochon".
Si j ai pu apporter un peu de rire dans ta journée tu m en vois ravie sourire

Moi c était Milacik hier avec son histoire d heure conception... Je me suis fais un scénario dans la tête en imaginant la scène... J étais morte de rire toute seule...

Et c est toujours agréable bigsourire
Revenir en haut Aller en bas

Navane

Navane

Respire, tout va bien ! :) - Page 3 Profil11
Respire, tout va bien ! :) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Respire, tout va bien ! :)
Respire, tout va bien ! :) - Page 3 I_icon_minipost_participateDim 13 Sep 2020 - 12:24

Ça fait du bien de rire star

smack
Revenir en haut Aller en bas

annarita

annarita

Respire, tout va bien ! :) - Page 3 Profil11
Respire, tout va bien ! :) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Respire, tout va bien ! :)
Respire, tout va bien ! :) - Page 3 I_icon_minipost_participateDim 13 Sep 2020 - 13:06

Merci Elheya pour ce poème sur la peur, magnifique !
Revenir en haut Aller en bas

Elheya

Elheya

Respire, tout va bien ! :) - Page 3 Profil11
Respire, tout va bien ! :) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Respire, tout va bien ! :)
Respire, tout va bien ! :) - Page 3 I_icon_minipost_participateLun 14 Sep 2020 - 10:18

Respire, tout va bien ! :) - Page 3 YNnbO


💚🥀🌿

Guérir le cœur

Tout comme nous ouvrons et guérissons le corps en ressentant ses rythmes et en le touchant avec une attention profonde et bienveillante, nous pouvons ainsi ouvrir et guérir d'autres dimensions de notre être. Le cœur et les sentiments passent par un processus similaire de guérison en offrant notre attention à leurs rythmes, à leur nature et à leurs besoins. Le plus souvent, ouvrir le cœur commence par s’ouvrir à l’accumulation de toute une vie de souffrances non reconnues, tant nos peines personnelles que les peines universelles de la guerre, de la faim, de la vieillesse, de la maladie et de la mort. Parfois, nous pouvons éprouver ce chagrin physiquement, sous forme de contractions et de barrières autour de notre cœur, mais le plus souvent nous ressentons la profondeur de nos blessures, notre abandon, notre douleur, comme des larmes non versées. Les bouddhistes décrivent cela comme un océan de larmes humaines plus grand que les quatre grands océans.


Alors que nous prenons le siège unique et développons une attention méditative, le cœur se présente naturellement pour la guérison. Le chagrin que nous portons depuis si longtemps, à cause de douleurs et d'attentes et d'espoirs déçus, surgit. Nous pleurons nos traumatismes passés et nos peurs présentes, pour tous les sentiments que nous n'avons jamais osé ressentir consciemment. Quelle que soit la honte ou l'indignité que nous avons en nous, une grande partie de notre petite enfance et de nos douleurs familiales, les blessures de la mère et du père que nous portons, l'isolement, tout abus passé, physique ou sexuel, sont tous stockés dans le cœur. Jack Engler, professeur bouddhiste et psychologue à l'Université Harvard, a décrit la pratique de la méditation comme avant tout une pratique de deuil et de lâcher prise. Dans la plupart des retraites spirituelles auxquelles j'ai participé, près de la moitié des étudiants travaillent avec un certain niveau de chagrin: déni, colère, perte ou chagrin. De ce travail de deuil vient un profond renouvellement.


Beaucoup d’entre nous apprennent que nous ne devrions pas être affectés par le chagrin et la perte, mais personne n’en est exempt. L'un des directeurs de soins palliatifs les plus expérimentés du pays a été surpris quand il est venu à une retraite et a pleuré pour sa mère qui était décédée l'année précédente. «Ce chagrin», dit-il, «est différent de tous les autres avec lesquels je travaille. C'est ma mère.» Oscar Wilde a écrit: «Les cœurs sont faits pour être brisés.» Alors que nous guérissons par la méditation, nos cœurs s'ouvrent pour ressentir pleinement. Des sentiments puissants, des parties profondes et non dites de nous-mêmes surgissent, et notre tâche en méditation est d'abord de les laisser bouger à travers nous, puis de les reconnaître et de leur permettre de chanter leurs chansons. Un poème de Wendell Berry illustre parfaitement cela.


Je vais parmi les arbres et je reste assis.
Tout mon mouvement devient calme
autour de moi comme des cercles sur l'eau.
Mes tâches résident à leur place
Là où je les ai laissés, endormies comme du bétail ...
Puis vient ce dont j'ai peur.
Je vis un moment dans ce spectacle.
Ce que je crains en cela me laisse,
Et la peur de cela me quitte.
Cela chante et j'entends sa chanson.


Ce que nous constatons en écoutant les chansons de notre rage ou de notre peur, de notre solitude ou de notre désir, c'est qu'elles ne restent pas éternellement. La rage se transforme en douleur; le chagrin se transforme en larmes; les larmes peuvent couler pendant longtemps, mais ensuite le soleil sort. Un souvenir d'une vieille perte nous chante; notre corps tremble et revit le moment de la perte; puis l'armature autour de cette perte s'assouplit progressivement; et au milieu du chant d'un immense chagrin, la douleur de cette perte trouve enfin la libération.


En écoutant vraiment nos chansons les plus douloureuses, nous pouvons apprendre l'art divin du pardon. Bien qu'il existe toute une pratique systématique du pardon qui peut être cultivée, le pardon et la compassion surgissent spontanément avec l'ouverture du cœur. D'une manière ou d'une autre, en ressentant notre propre douleur et notre chagrin, notre propre océan de larmes, nous apprenons que la nôtre est une douleur partagée et que le mystère, la beauté et la douleur de la vie ne peuvent être séparés. Cette douleur universelle fait également partie de notre connexion les uns avec les autres, et face à elle, nous ne pouvons plus retenir notre amour.


Nous pouvons apprendre à pardonner aux autres, à nous-mêmes et à la vie pour sa douleur physique. Nous pouvons apprendre à ouvrir notre cœur à tout cela, à la douleur, aux plaisirs que nous avons redoutés. En cela, nous découvrons une vérité remarquable: une grande partie de la vie spirituelle est l'acceptation de soi, peut-être la totalité. En effet, en acceptant les chants de notre vie, nous pouvons commencer à nous créer une identité beaucoup plus profonde et plus grande dans laquelle notre cœur tient tout dans un espace de compassion infinie.


Le plus souvent, ce travail de guérison est si difficile que nous avons besoin d'une autre personne comme allié, un guide pour nous tenir la main et inspirer notre courage pendant que nous le traversons. Puis des miracles se produisent.


Naomi Remen, une médecin qui utilise l'art, la méditation et d'autres pratiques spirituelles dans la guérison des patients atteints de cancer, m'a raconté une histoire émouvante qui illustre le processus de guérison du cœur, qui accompagne une guérison du corps. Elle a décrit un jeune homme de vingt-quatre ans lorsqu'il est venu la voir après qu'une de ses jambes ait été amputée à la hanche pour sauver sa vie d'un cancer des os. Lorsqu'elle a commencé son travail avec lui, il avait un grand sentiment d'injustice et de haine pour toutes les personnes «en bonne santé». Il lui parut amèrement injuste d'avoir subi cette terrible perte si tôt dans sa vie. Son chagrin et sa rage étaient si grands qu'il lui a fallu plusieurs années de travail continu pour commencer à sortir de lui-même et à guérir. Il devait guérir non seulement son corps, mais aussi son cœur brisé et son esprit blessé.


Il a travaillé dur et profondément, racontant son histoire, la peignant, méditant, mettant sa vie entière en conscience. En guérissant lentement, il a développé une profonde compassion pour les autres dans des situations similaires. Il a commencé à rendre visite à des personnes à l'hôpital qui avaient également subi de graves pertes physiques. À une occasion, a-t-il dit à son médecin, il a rendu visite à une jeune chanteuse qui était tellement déprimée par la perte de ses seins qu'elle ne voulait même pas le regarder. Les infirmières faisaient jouer la radio, espérant probablement lui remonter le moral. C'était une journée chaude et le jeune homme était venu en short de course. Finalement, désespéré d'attirer son attention, il a détaché sa jambe artificielle et a commencé à danser autour de la pièce sur sa seule jambe, faisant claquer ses doigts sur la musique. Elle le regarda avec étonnement, puis elle éclata de rire et dit: «Mec, si tu sais danser, je peux chanter».


Lorsque ce jeune homme a commencé à travailler avec le dessin, il a fait un dessin au crayon de son propre corps sous la forme d'un vase avec une fissure noire profonde qui le traverse. Il a redessiné la fissure encore et encore et encore, grinçant des dents avec rage. Plusieurs années plus tard, pour l'encourager à terminer son processus, mon ami lui a montré à nouveau ses premières photos. Il a vu le vase et a dit: « Oh, celui-ci n'est pas terminé.» Quand elle lui a suggéré de le terminer, il l'a fait. Il fit courir son doigt le long de la fissure en disant: «Vous voyez ici, c'est là que la lumière passe.» Avec un crayon jaune, il a dessiné de la lumière traversant la fissure dans le corps du vase et a dit: «Nos cœurs peuvent devenir forts aux endroits brisés».


L’histoire de ce jeune homme illustre profondément la manière dont le chagrin ou une blessure peut guérir, nous permettant de grandir dans notre identité la plus pleine et la plus compatissante, notre grandeur de cœur. Lorsque nous acceptons vraiment le chagrin, une joie immense et inébranlable naît dans notre cœur.


Cet extrait est tiré du livre «A Path With Heart» de Jack Kornfield
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


Respire, tout va bien ! :) - Page 3 Profil11
Respire, tout va bien ! :) - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Respire, tout va bien ! :)
Respire, tout va bien ! :) - Page 3 I_icon_minipost_participate

Revenir en haut Aller en bas
 

Respire, tout va bien ! :)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers:  


Les News



" Et Si ! ... "

Le tout nouveau bouquin d'ARKANIA est
~News~
~Vidéos~
Respire, tout va bien ! :) - Page 3 Pierre12 Respire, tout va bien ! :) - Page 3 Notes-11
~Musique pour Relaxer~