Forum Astrologie gratuit

Forum Astrologie pour apprendre à lire une carte du ciel et plus.
 
AccueilForumPortailAujourd'huiFAQRechercherClic Pour Nous RejoindreS'enregistrerConnexion






Ciel à l'instant


Éphémérides


Position actuelle des planètes

Astrodienst

Astrocarillon
Les 4 déesses


Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visiteVoir ses messagesVoir les messages sans réponses
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 2018 : Moi, scorpion dépressif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Agalloch


MessageSujet: 2018 : Moi, scorpion dépressif
Lun 15 Jan 2018 - 2:37

Bonsoir à tous (et bienvenue dans les affres du pavé plaintif),

Recontextualisons : après moult péripéties chez un psychologue/hypnothérapeute (qui se sont soldées par un fantastique remuage de merde au niveau de mon subconscient) et un mois de décembre qui fut très éprouvant psychologiquement, j'ai décidé d'aller voir un chiropracteur (un chic type très compétent et très humain).
J'ai sauté le pas à un moment où mes problèmes devenaient ingérables (agoraphobie, attaques de panique en amphi, insomnies, impression d'être "au fond du trou", pensées intrusives, déréalisation... et j'en passe, bref c'est pas la joie) et il m'a affirmé que j'étais clairement en dépression (et apparemment sur le plan énergétique je suis ultra mal fichue).
Il m'a aussi dit que l'hypnose avait sans doute transvasé mes problèmes (je suis passée de compulsions alimentaires à attaques de panique... génial en somme) et qu'il fallait régler tout ça de manière plus profonde étant donné que mon angoisse était bien ancrée.

A 18 ans le constat est là : introvertie de première j'ai encaissé et fermé ma gueule pendant des années sur les maux psychologiques que j'ai pu subir (harcèlement, absence paternelle, décès familiaux, homosexualité dissimulée auprès de ma famille, isolement, grosses difficultés de sociabilisation, ennui scolaire...) et j'ai l'impression qu'actuellement, dans cette période charnière entre adolescence et âge adulte, tout me revient à la gueule avec une violence remarquable (n'est pas Scorpion qui veut).

Je m'en remet à vous par souci de confidence (extérioriser ça fait du bien) mais aussi pour avoir des avis extérieurs au mien.
Actuellement, je rumine beaucoup. Je me remets en question et je remets en question certains de mes choix : j'ai commencé à faire des attaques de panique à la fac, et à l'heure actuelle je me dis qu'il serait peut-être bon de me réorienter... En effet je suis en première année de Droit, et si je trouve la discipline intéressante, je ne me vois absolument pas exercer les métiers sur lesquels cette dernière débouchent (trop "carrés" "rigides" pour l'électron libre en puissance que je suis). Je viens d'une filière littéraire/artistique et j'envisage sérieusement de m'inscrire en section Lettres/Arts l'an prochain... à ce jour j'ai l'impression de me mentir et d'étouffer (...pour de bon). J'ai besoin de lire, écrire, créer. Tout ça me manque et j'imagine que je l'ai trop occulté.
En outre, je suis à la césure du coming-out familial : j'avais réussi jusque là à vivre mon orientation sexuelle tranquillement sans me sentir obligée d'en parler à mes géniteurs mais depuis quelques mois... J'étouffe (oui encore).

En bref j'ai l'impression que cette année 2018 va me filer du fil à retordre... Je ne me suis jamais sentie secouée à ce point (et je trouve que ma RS est assez équivoque par ailleurs).
Pour l'instant j'ai un peu l'impression de côtoyer les enfers (mais j'ai espoir que les choses s'arrangent). J'en suis à un point où j'ai vraiment envie de tout envoyer paître pour repartir à zéro, sur une base plus saine.... Puis je me demande si c'est bien raisonnable, ou si il s'agit juste d'une extravagance passagère.
J'espère juste faire les bons choix désormais... Et j'espère aussi avoir pointé ce qui clochait chez moi boring
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: 2018 : Moi, scorpion dépressif
Lun 15 Jan 2018 - 9:29

N'est pas scorpion qui veut...je répondrai moi...Ex dépressive...Ex avocate également...Juriste par ce que Maman le voulait et que dans ma famille de Grand Bourgeois " on ne dit pas non à maman" ( surtout quand maman est prof).

Bref, après une carrière tumultueuse ou le droit n'aura guère tenu sa place, nous avons décidé avec mon compagnon de tout plaquer et de vivre...sur un voilier. Donc, 5 ans que je n'ai pas dormi à terre. Et je suis heureuse...

Tout cela pour dire. Un scorpion a besoin d'une dose d'intensité pour exister. il n'aime guère la vie "plan plan". raison pour laquelle il a tendance à "tout casser" quand "ca roule", chose que les autres comprennent difficilement. un scorpion qui s’ennuie devient dangereux pour lui même, il a besoin d'une dose de risque pour se sentir exister. avec un asd scorpion et une Lune noire en 2, le besoin de "partir" de trancher ses racines est très présent.
Agoraphobe ? aurait tu été traiter plus jeune avec des médicaments contre l'hyper activité? Ce que tu décris sont aussi des conséquences à des médications chimiques ?

Droit certes, cela devient vraiment intéressant en post maitrise. A condition d'en faire quelque chose sinon on déboucle directement vers du chômage avec la carricature à la française "sur diplomée et Grand chomeur". Après, il reste la criminologie, les métiers "sombres" police, militaires ou alors changer de cap.

Toi seule à la réponse mais il faut t'autoriser à le faire...Conseil d'une vielle...alors que je suis "bardée de diplome" j'ai toujours regretté de ne pas être devenu ce que je voulais à savoir ..tondeur de chien....

Sinon, tu prends ton barda sous le bras et tu parts découvrir le monde en vivant de petits jobs en petits job et tu passes un an à réfléchir...cela vaut toujours mieux qu'une dépression à ton age

La voile et la mer c'est pas mal pour sortir de la déprime..quand on "ponce des coques de bateaux" on n'a plus guère le temps de déprimer.... chapeau
Revenir en haut Aller en bas

Electrode

avatar

MessageSujet: Re: 2018 : Moi, scorpion dépressif
Lun 15 Jan 2018 - 9:35

Citation :
Je viens d'une filière littéraire/artistique et j'envisage sérieusement de m'inscrire en section Lettres/Arts l'an prochain... à ce jour j'ai l'impression de me mentir et d'étouffer (...pour de bon). J'ai besoin de lire, écrire, créer. Tout ça me manque et j'imagine que je l'ai trop occulté.

Avec une conjonction lune-soleil en maison 1, ça n'a rien d'étonnant. Tu as aussi besoin d'exprimer ton originalité uranienne (uranus en maison 4, en verseau). Toujours sur la conjonction Soleil-lune en 1 : Le désir de s'intégrer chez toi se fait dans la spontanéité, c'est le moment présent qui te permet d'avoir une influence sur les autres.

Par ailleurs, l'ascendant scorpion est souvent dans le tout ou rien, soit son instinct le fait bouger beaucoup et d'une manière quasiment implacable, soit, au contraire, il stagne.
Revenir en haut Aller en bas

Agalloch


MessageSujet: Re: 2018 : Moi, scorpion dépressif
Lun 15 Jan 2018 - 10:00

Hakuna-Matata a écrit:
N'est pas scorpion qui veut...je répondrai moi...Ex dépressive...Ex avocate également...Juriste par ce que Maman le voulait et que dans ma famille de Grand Bourgeois " on ne dit pas non à maman" ( surtout quand maman est prof).

Bref, après une carrière tumultueuse ou le droit n'aura guère tenu sa place, nous avons décidé avec mon compagnon de tout plaquer et de vivre...sur un voilier. Donc, 5 ans que je n'ai pas dormi à terre. Et je suis heureuse...

Tout cela pour dire. Un scorpion a besoin d'une dose d'intensité pour exister. il n'aime guère la vie "plan plan". raison pour laquelle il a tendance à "tout casser" quand "ca roule", chose que les autres comprennent difficilement. un scorpion qui s’ennuie devient dangereux pour lui même, il a besoin d'une dose de risque pour se sentir exister. avec un asd scorpion et une Lune noire en 2, le besoin de "partir" de trancher ses racines est très présent.
Agoraphobe ? aurait tu été traiter plus jeune avec des médicaments contre l'hyper activité? Ce que tu décris sont aussi des conséquences à des médications chimiques ?

Droit certes, cela devient vraiment intéressant en post maitrise. A condition d'en faire quelque chose sinon on déboucle directement vers du chômage avec la carricature à la française "sur diplomée et Grand chomeur". Après, il reste la criminologie, les métiers "sombres" police, militaires ou alors changer de cap.

Toi seule à la réponse mais il faut t'autoriser à le faire...Conseil d'une vielle...alors que je suis "bardée de diplome" j'ai toujours regretté de ne pas être devenu ce que je voulais à savoir ..tondeur de chien....

Sinon, tu prends ton barda sous le bras et tu parts découvrir le monde en vivant de petits jobs en petits job et tu passes un an à réfléchir...cela vaut toujours mieux qu'une dépression à ton age

La voile et la mer c'est pas mal pour sortir de la déprime..quand on "ponce des coques de bateaux" on n'a plus guère le temps de déprimer.... chapeau

Et bien ce qu'il s'est passé, c'est surtout qu'à la base je voulais faire une licence de cinéma... Mais les places étaient limitées et sur tirage au sort... Et je n'ai pas eu de place. Par conséquent je me suis dirigée vers le Droit un peu par hasard... Et ce n'est pas que je ne trouve pas la discipline intéressante, c'est juste que je ne me vois pas faire cela toute ma vie. J'ai relu la mort d'Ivan Ilitch hier soir et ça a eu le don de m'angoisser sur ma condition.
L'Agoraphobie ça s'est développé il y a peu de temps... J'ai longtemps été shootée sous médocs mais j'en prends plus depuis un moment parce que ça me fatigue d'avoir l'impression de me droguer. Je ne suis pas hyperactive, par contre je suis THQI donc ça peut expliquer le côté hypersensible et un peu borderline sur les bords.
J'ai pas envie de passer ma vie à me regarder survivre au lieu d'exister. Je suis pas faite pour ça et je pense que je préfère crever la gueule ouverte que de faire quelque chose qui me déplaît en fait. Je pense changer de cap, pour mon bien-être personnel, sinon je vais vraiment finir par dévisser complètement

@Electrode c'est sûr que certaines positions de mon thème sont assez explosives... Et dieu sait que je le ressens actuellement. Je stagne et j'explose d'un coup généralement, et c'est ce qui arrive actuellement. C'est même plus contenable en fait, je dors pas, j'ai des crises de larmes, je gueule parce que j'ai l'impression d'être un lion qui tourne tout seul dans sa cage. Faut vraiment que je fasse bouger les choses (salut Uranus !)
Revenir en haut Aller en bas

Cobra

avatar

MessageSujet: Re: 2018 : Moi, scorpion dépressif
Lun 15 Jan 2018 - 12:17

Comme te dis Hakuna-Matata , voyager pourrait être intéressant pour toi ....bon après si t'as pas trop les moyens pas obliger non plus de t'expatrier , simplement en restant dans le pays .

sinon avec Jupiter qui va stationner proche de ta conjonction Soleil-Lune , Lune maitre de ta IX ....Jupiter C fera un trigone à Neptune C ...Mars C touchera ton Neptune ....déjà rien que tout ça ça pousse vers la mer ( en bordure de ...) ou au-delà ( autres pays ou pays ayant une bordure maritime ) .

Et si ne passe à travers un pays ça peut passer par l'art

enfin bref tout ce tralala ça commence proche de l'été , on est mi-janvier donc dans 4 mois .
Revenir en haut Aller en bas

blacksnacke

avatar

MessageSujet: Re: 2018 : Moi, scorpion dépressif
Lun 15 Jan 2018 - 16:15

c'est une très bonne décision de te tournée verre ce qui te plait vraiment. Il y en as qui remarque ça que à 40 ans XD

pour les crise de panique et les trouble du sommeille, je ne peut pas ne pas te conseillé le passiflor. c'est une plante naturel sens aucun effet secondaire et c'est un excellent anxiolytique, doublé de bon résulta sur les trouble du sommeille. tu en prend 1 le matin pour limité la panic la journée et un le soir pour dormir. je te promet que tu vas voir la différence up
prend le en gélule et surtout pas en homéopathie ! sa marchera pas sinon. c'est que d'la flotte l'homéopathie XD (si t'a des problème de foie oublie le passiflor, c'est la seul contre indication.)

en tout cas ont voit que tu te bat contre t'es problème et c'est la seul clés du succès, donc continue !
pour les phobie je te conseillerait une TCC (thérapie cognitif et comportemental --> psychothérapie), ce sont les thérapie les plus efficace contre les trouble phobique.

t'a famille vie mal ton orientation sexuel ?, au vue de ton tn je ne penserait pas en faite. Uranus en 4 sa donne une famille moderne ouverte d'espris non ? et ni Vénus ni Pluton ni maitre de 8 ne font d'aspect tendu a Uranus ou la maison 4...quoi que je me suis trompé Uranus est carré90° a Saturne en 7 donc oui je comprend mieux...

par contre il y as des aspect tendu avec maitre de 9 et maitre de 10. donc possible qu'ils n'approuvent pas t'es étude dans l'art... mais bon tu est majeur alors fait ce que tu veux !!

ton Mars en 3 harmonise beaucoup de tension dans ton tn, c'est une porte de sortie. donc pence a échanger avec les gens sa peut que t'aider, ainsi que travaillé . reste actif et n'hésite pas a te promener.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: 2018 : Moi, scorpion dépressif
Lun 15 Jan 2018 - 16:45

Si tu as été shooter aux médocs, regarde sur les forums d'utilisateurs les conséquences, parfois des années après de certaines substances chimiques ( cela donne le vertige)
Après au vu de ton thème en plus si tu es Asperger pourquoi ne aps foncer directement dans "autre chose"...genre la spéculation boursière, la spéculation sur Bitcoin, les algorythmes de programmation....( pluton en 2) NN en lion
Mieux vaut ne pas demander à un précoce de fonctionner comme les autres, il est différent. Je te conseille de trouver le livre "saturne un autre regard sur un vieux démon " de Liz Green.. quand tu auras apprivoiser ton opposition soleil saturne, les portes de la réussite vont s'ouvrir devant toi....cela te permettra de "monter" puisqu'il est question d'ascention vers ton NN qui montre la possibilité d'une grande réussite... il faut juste accepter de se faire confiance et s'assumer dans sa différence ( alors que de partout on veut nous imposer d'etre dans la norme)
Revenir en haut Aller en bas

deseo

avatar

MessageSujet: Re: 2018 : Moi, scorpion dépressif
Lun 15 Jan 2018 - 20:29

Juste pour te dire Agalloch, tu es juste vivant, c'est tout ! tu n'es pas malade ! différent oui, et pas évident de s'assumer...certains mettent des années...poursuit tes rêves et ton chemin, pas facile d'être soi parmi ceux qui se pensent dans la norme...entoure toi de personnes positives, autorises toi à être heureux ! c'est un défi, tu peux y arriver ! je rejoins Hakuna, se faire confiance est primordial
Revenir en haut Aller en bas

Agalloch


MessageSujet: Re: 2018 : Moi, scorpion dépressif
Lun 15 Jan 2018 - 22:21

Bonsoir et merci à tous pour vos réponses !

@Cobra J'y comptais, mais je n'ai ni argent, ni permis et une santé assez bancale... Après certains pays m'attirent beaucoup, comme l'Inde, mais pour l'instant je pense me contenter de passer mon permis pour aller crapahuter à droite à gauche... J'habite dans le sud et il y a beaucoup de choses à voir... J'aimerais bien visiter Rome aussi si je trouve un peu d'argent pour y aller. Et j'envisage aussi une retraite spirituelle à l'Abbaye de Sénanque cet été, c'est un endroit qui me plaît et je pense que la démarche me fera du bien. J'aime bien l'eau aussi effectivement, et mon voyage annuel sur la côte basque en juillet prochain me sera bénéfique.

@black Merci pour le soutien c'est sympa ! Wink Effectivement j'essaye de tenir bon et de ne pas me laisser submerger... Je tenterais la passiflore, j'aime beaucoup la phytothérapie. Je ne sais pas si tu connais, mais pour les états anxieux/dépressifs, mon chiropracteur m'a prescrit de l'Ashwagandha (c'est une plante indienne)... Je vais commencer mon traitement demain mais comme j'ai lu pas mal de bonnes choses sur cette plante je t'en fais part au cas où Wink
Je comptais débuter une psychothérapie aha (je suis allée voir un psychiatre aujourd'hui mais n'étant pas satisfaite par sa démarche qui consistait à me filer des AD et des anxiolytiques sans essayer de régler la source de mes problèmes, j'ai finalement songé à une TCC... Je vais prendre rdv demain)
Ma famille n'est pas au courant en fait... Et j'ai comme un espèce de blocage pour leur en parler. C'est une étape importante que j'ai du mal à passer... Et le comble c'est que ma famille est plutôt moderne oui (bon, mon père est un peu plus conventionnel mais ce n'est pas un homophobe acharné et je sais qu'au fond ça ne le bousculera pas plus que cela). Le blocage vient de moi en fait surtout doute2
Pour les études, j'en ai parlé à ma mère ce soir (je suis très proche d'elle et j'ai tendance à tout lui dire) et elle ne voit pas le problème (elle sort des Beaux-Arts donc que je fasse une filière littéraire ne la dérange pas outre mesure lol ). Mon père, quoique je fasse, tant que je bosse un minimum pour assurer mon avenir ça lui va. C'est surtout le fait d'avoir "perdu une année" qui va lui faire grincer un peu les dents... Mais effectivement je suis majeure et je vis pour moi et moi seule
(Il est vrai que j'ai de la chance d'avoir un Mars fort et bien aspecté... Je le vois aussi comme une porte de sortie à cette Saturne opposition180° Soleil conjonction0° Lune )

Hakuna Oui, j'avais lu des trucs sur les effets d'une prise à long terme des médicaments que je prenais et effectivement c'est pas bien fameux... J'imagine que ça a dû me fragiliser un peu.
Je ne suis pas Asperger, juste surdouée (enfin "juste"... C'est déjà assez chiant à vivre parfois). Les crypto-monnaies j'y avais pensé (j'avais envisagé investir dans l'Ethereum à un moment et je suis régulièrement des forums à ce sujet)... Mais ma passion première c'est les lettres, la philosophie et les arts... Du coup je ressens le besoin de me replonger dans un cursus abordant ces matières l'an prochain Wink
Je chercherais ce bouquin, je suis dans une phase où je lis avidement donc ça tombe bien...
Quant à cette oppo Soleil Saturne j'ai l'impression que c'est vraiment l'aspect qui me donne le plus de fil à retordre dans mon thème... Bien plus que certaines positions souvent dites "dures à apprivoiser" comme ma Lune Scorpion .... C'est Saturne qui me bloque pas mal dans mon cas.
Je pense intimement que pour réussir je dois procéder ainsi oui... Accepter d'être parfois à contre-courant et prendre des risques. Ma mère m'a totalement approuvé sur ce point et même si j'aime faire valoir mon libre-arbitre et mon individualité, le fait d'avoir eu une approbation maternelle à ce sujet m'a fait beaucoup de bien.

deseo Merci, ça m'a beaucoup touchée mais... Je suis une femme lol Je ne pensais vraiment pas avoir un faciès androgyne pourtant, mais bon... C'est peut-être l'effet "photo à l'envers". Quoiqu'il en soit ça reste un beau message et j'en prends note... De toute façon je pense être incapable de me plier à une norme sans avoir l'impression d'étouffer et envie de tout envoyer en l'air... Va juste falloir l'accepter et vivre au mieux mes aspirations personnelles look
Revenir en haut Aller en bas

blacksnacke

avatar

MessageSujet: Re: 2018 : Moi, scorpion dépressif
Mar 16 Jan 2018 - 0:57

Agalloche a écrit:
Je ne sais pas si tu connais, mais pour les états anxieux/dépressifs, mon chiropracteur m'a prescrit de l'Ashwagandha (c'est une plante indienne)... Je vais commencer mon traitement demain mais comme j'ai lu pas mal de bonnes choses sur cette plante je t'en fais part au cas où
je vient de voir que c'est cardioprotecteur, du coup je vais peut être y songé, en tout cas si c'est anxiolytique c'est très bien !

Agalloche a écrit:
je suis allée voir un psychiatre aujourd'hui mais n'étant pas satisfaite par sa démarche qui consistait à me filer des AD et des anxiolytiques sans essayer de régler la source de mes problèmes
nan mais tu sait, les psychiatre non pas d'autre démarche que c'elle la.

Agalloche a écrit:
Ma famille n'est pas au courant en fait... Et j'ai comme un espèce de blocage pour leur en parler. C'est une étape importante que j'ai du mal à passer... Et le comble c'est que ma famille est plutôt moderne oui (bon, mon père est un peu plus conventionnel mais ce n'est pas un homophobe acharné et je sais qu'au fond ça ne le bousculera pas plus que cela). Le blocage vient de moi en fait surtout
peut être serait t-il intéressant d'identifier se blocage ? tu as peur ? si oui peur de quoi ?

Agalloche a écrit:
Pour les études, j'en ai parlé à ma mère ce soir (je suis très proche d'elle et j'ai tendance à tout lui dire) et elle ne voit pas le problème (elle sort des Beaux-Arts donc que je fasse une filière littéraire ne la dérange pas outre mesure ). Mon père, quoique je fasse, tant que je bosse un minimum pour assurer mon avenir ça lui va. C'est surtout le fait d'avoir "perdu une année" qui va lui faire grincer un peu les dents... Mais effectivement je suis majeure et je vis pour moi et moi seule
bon bah je me suis trompé alors XD
Revenir en haut Aller en bas

Jraf

avatar

MessageSujet: Re: 2018 : Moi, scorpion dépressif
Mar 16 Jan 2018 - 10:09

Coucou Miss scorpion Wink

donc tu es scorpion pur jus, avec une oppo de Saturne à ta conjonction des luminaires.
donc le surmoi branché en permanence.
La conjonction soleil lune fait de toi quelqu'un d’extrêmement entier, tu as tous tes oeufs dans le même panier, alors quand ça tangue ce n'est pas à moitié.

Le transit de Pluton sur Mars (maitre des luminaires+ascendant) n'est pas étranger au roulis.

Les médocs (anxiolytique et autre), ne t'angoisse pas sur les effets long terme, j'en ai pris pendant des années, j'ai arrêté depuis 20 ans et je ne sui pas (encore) alzeimer bigsourire
Essaye de lâcher le contrôle (saturne), tu peux mener ta vie comme tu l'entends, il n'y aura pas de retour de bâton.

Enfin un conseil pratique, j'ai expérimenté cette semaine le CBD en cigarette électronique et je trouve qu'il y a un vrai effet relaxant et destressant, ça vaut le coup d'essayer, c'est à priori inoffensif mais un peu cher.

En tout cas courage..pour les études, va vers ce qui te branches, tu verras bien après, tes parents ont peut être les moyens de financer, ce qu'ils veulent c'est que tu trouves ta voie, pas que tu leur fasses plaisir à eux.

ton thème possède une grande force et une grande ténacité, il faut juste que tu trouves comment faire fonctionner l'oppo saturnienne, c'est une question de réglage qui vient avec le temps (avec saturne, c'est toujours une question de temps sourire )


Revenir en haut Aller en bas

Mik

avatar

MessageSujet: Re: 2018 : Moi, scorpion dépressif
Mar 16 Jan 2018 - 18:33

Hello, chapeau

C'est un thème de la triple Hécate

La conjonction des Luminaires dans le cœur de la constellation du Scorpion maison 1 signe fixe...

L'astrologie Lunaire d'Alexandre Volguine

PS :
j'avais acheté ce livre jadis pour comprendre le thème de ma fille elle a les luminaires en Verseau...
Revenir en haut Aller en bas
 

2018 : Moi, scorpion dépressif

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers:  


Les News



" Et Si ! ... "

Le tout nouveau bouquin d'ARKANIA est
~News~
~Vidéos~
~Musique pour Relaxer~