Forum Astrologie gratuit

Forum Astrologie pour apprendre à lire une carte du ciel et plus.
 
AccueilForumPortailAujourd'huiFAQRechercherClic Pour Nous RejoindreS'enregistrerConnexion






Ciel à l'instant


Éphémérides


Position actuelle des planètes

Astrodienst

Astrocarillon
Les 4 déesses


Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visiteVoir ses messagesVoir les messages sans réponses
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Les astrologies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Trabuco

avatar

MessageSujet: Les astrologies
Ven 17 Avr 2015 - 14:33

Un petit lien sur les différentes astrologie:

http://www.astroariana.com/Astrologie-et-astrologies.html

Pas sûr que ce soit très juste, que les auteurs soient cataloguées correctement mais bon....

Ca montre qu'il en existe plusieurs et ça peut être déroutant.. c'est vrai que quand tu passes d'un livre de Barbault, à Morin de Villefranche et puis à Rudhyar...

Tu te dis ... oula..
Revenir en haut Aller en bas

Kevinastro

avatar

MessageSujet: Re: Les astrologies
Ven 17 Avr 2015 - 21:03

Bonjour

Attention l'auteur de l'article décrédibilise toute pratique différente de la sienne...

a+

Kevinastro
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Les astrologies
Ven 17 Avr 2015 - 21:25

On dira surtout qu'il se permet de donner des avis sur tout et surtout des avis...sur des sujets dont il ne connait pas l'essence.

En plus son approche est gentillette.

J'aurais bien aimé en savoir plus sur l'astrologie conditionnaliste avec le système RoT....ou truc du genre.

J'ai malheureusement jamais pu accrocher au système, qui sembalit intéressant cependant.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Les astrologies
Ven 17 Avr 2015 - 22:20

Kevinastro,

Je crois qu'il faut arrêter les raccourcis trompeurs car l'auteur ne décrédibilise pas toute pratique différente de la sienne, il met juste en exergue un point de vu selon lequel l'astrologie telle qu'elle est majoritairement pratiquée, ne repose sur rien d'autre que l'analogie primaire de ses balbutiements. Il défend la discipline en tant que concept scientifique, or, il tend à démontrer que la plupart des moyens de traduction des mouvements célestes usuellement enseignés dans les diverses écoles d'astrologie, ne reposent pas sur des données cartésiennes. On peut lui reprocher son esprit polémiste de roquet qui aboie sans mordre, mais certainement pas une malhonnêteté intellectuelle visant à ramener tout vers ses propres conceptions.

Pour avoir eut une correspondance avec lui, je peux affirmer qu'il est très ouvert, même quand les idées échangées ne sont pas celles qu'il défend. Cependant, il a besoin de raccorder les éléments entre eux sur les bases d'une logique mesurable et non ésotérique. La plupart de ceux qui rédigent des articles astrologiques le font en fonction de leur propres sensibilités conceptuelles, la sienne se situe sur ce plan là. Il a donc tendance, c'est vrai, à démonter tout type d'argumentation qui ne peut pas être soutenu par une théorie en lien avec des paramètres autres que ceux de la croyance ou de l'intime conviction.

D'autre part, pourquoi dire "Attention", comme si lire cet article pouvait être dangereux ? Le scepticisme et l'esprit critique sont certainement moins pernicieux que la foi aveugle. Enfin, que chacun se fasse sa propre opinion.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Les astrologies
Sam 18 Avr 2015 - 10:07

Citation :
Je crois qu'il faut arrêter les raccourcis trompeurs car l'auteur ne décrédibilise pas toute pratique différente de la sienne, il met juste en exergue un point de vu selon lequel l'astrologie telle qu'elle est majoritairement pratiquée, ne repose sur rien d'autre que l'analogie primaire de ses balbutiements.

Oui Mael, on sent vraiment l article de fond très très documenté et très impartial.....mais surtout une connaissance profonde du sujet !

Exemple pour le domaine qui est le mien (et celui dautre.....)

Philosophie : le thème est le miroir de notre vie intérieure et de nos vies antérieures. Les planètes rétrogrades témoignent de nos mauvais karmas et celles qui se déplacent en sens direct de nos bonnes actions passées. Si vous vous faites renverser par une voiture ou que votre petit(e) ami(e) vous a quitté(e), c’est parce que vous n’avez pas été astrologiquement et spirituellement correct dans votre existence précédente. Traversez dans les clous (en priant pour que les automobilistes respectent les feux rouges) et restez célibataire (en priant pour ne pas céder à un coup de foudre) pendant celle-ci, et vous aurez des chances que tout s’arrange lors de votre prochaine incarnation. L’astrologie karmique est évidemment hyper-déterministe et ultra-fataliste. Pour amateurs de réincarnations fatidiques.


tropdrole

Cette conception de l astrologie karmique remonte à 40 ans, soit les années 70 avec les premiers livres de Bizemont....ne serait ce pas prende des oies pour dess canards sauvages?
Revenir en haut Aller en bas

Trabuco

avatar

MessageSujet: Re: Les astrologies
Sam 18 Avr 2015 - 13:18

C'était justement pour toi Urano que je mettais que les auteurs étaient pas forcément catalogués comme il faut quand j'ai vu Andrieu dans karmique....
Elle fait plutot dans le karmico humaniste je trouve... à t'écouter

mais bon... je trouve que ça donne une petite idée de ce qui existe.... parce que pour le coup là je suis dans du ruperti et rudhyar et franchement... pfffff
Revenir en haut Aller en bas

Septénaire

avatar

MessageSujet: Re: Les astrologies
Sam 18 Avr 2015 - 18:52

Mael21 a écrit:
Il défend la discipline en tant que concept scientifique, or, il tend à démontrer que la plupart des moyens de traduction des mouvements célestes usuellement enseignés dans les diverses écoles d'astrologie, ne reposent pas sur des données cartésiennes.

Je crains fort que celui qui sera capable de démontrer qu'il existe une astro cartésienne ne soit pas encore né ! Une discipline qui s'exprime par l'utilisation de symboles ne peut être revendiquée comme telle, même si elle repose à la base sur des positions astronomiques rigoureuses...mais c'est ainsi que je l'aime: à la fois technique et intuitive.

D'autre part il me semble que Kevin nous a largement montré ses capacités d'astrologue efficace...bien au-delà de raccourcis soi-disant trompeurs. La phrase qu'il a utilisée plus haut me semble particulièrement juste lorsque je lis comment l'auteur de l'article règle son compte à l'astro sidérale: c'est tout bonnement consternant, et cela montre que ce monsieur ne connaît pas le sujet dont il parle.

Pour le reste de l'article, je serai moins sévère, et sa démarche reste néanmoins intéressante, dans le sens où cette approche comparative peut aider les débutants à orienter leurs premiers choix vers le type d'astro qui leur correspond...tout en sachant que le sidéral est passé ici à la trappe.

Sidéral ou Tropical: le sujet fait depuis longtemps polémique, et mérite un débat autrement plus argumenté !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Les astrologies
Sam 18 Avr 2015 - 23:01

URANO,

Je ne crois pas que ce texte avait pour prétention de se présenter comme un article de fond, mais comme une brève rétrospective des divers courants de l’astrologie. Par ailleurs, l’auteur donne des références bibliographiques pour ceux qui voudraient justement aller plus loin dans l’étude. S’il se veut critique et provocateur, il n’empêche donc personne de découvrir d’autres conceptions que les siennes. Ceci-dit, l’article qui est ici présenté par Trabuco a déjà dix-sept ans et a été publié dans une revue en 1998 (Cf référence donnée en bas de page), on ne pourra donc pas reprocher au gratte-papier qui en est l’auteur, de ne pas avoir prédit les nouveautés qui ont émergées depuis. Enfin, s’il ne s’est pas plus profondément investit dans la description du sujet, c’est peut-être qu’il ne souhaitait pas enfoncer le clou et se montrer plus partial encore qu’il ne l’était déjà.

Cependant, à ma connaissance (limitée), d’autres articles comparatifs du même type n’ont pas été édités et on ne pourra pas reproché à ce compilateur d’avoir essayé de faire cette synthèse à laquelle il a même oublié (sciemment ou pas ?) d’ajouter l’astrologie uranienne. Si tu as lu ce type d’exercice impartial que tu préconises, je suis preneuse. Il est néanmoins à remarquer comment les uns et les autres réagissent égocentriquement à ce sujet et ne parlent finalement que du courant qu’ils ont élu pour donner du sens à l’astrologie, quand l’auteur décrié de cet article fait l’effort de décrire succintement les autres écoles qui disséminent leurs conceptions de ce qu’est cette discipline.


Papy,

Etre cartésien signifie développer un esprit rationnel, rigoureux et méthodique. Nous ne sommes donc pas ici dans une problématique visant à donner les preuves irréfutables de l’influence du plan astral sur l'homme, mais dans une démarche ayant pour but de fonder son étude et les recherches qui en découlent, sur des données se rattachant à l’observation du réel et non à des supputations magico-symbolistes érigées en principes, par des adeptes du fantasme esthétisant. Au-delà de cela, toutes les disciplines appartenant aux sciences dites exactes se servent de symboles et celle qui en est la maitresse incontestée, ne s’articule qu’à travers un langage symbolique, je parle bien évidemment des mathématiques fondamentales. Aussi me fais-tu doucement sourire lorsque tu prétends qu’une discipline qui manie les symboles ne peut se revendiquer cartésienne, quand justement, l’initiateur de cette philosophie en pratiquait une. En outre, d’autres sciences dites humaines (du fait de leurs caractères plus incertains et spéculatifs) tel que la psychanalyse ou la psychologie, se servent également des symboles pour donner du sens à leurs recherches qui se veulent plutôt cartésiennes (rationnelles, rigoureuses et méthodiques). Ainsi est-il intéressant de faire remarquer que l’astrologie n’a pas le monopôle du recours à la symbolique et à l’intuition.

Au surplus, il me faut peut être me justifier sur le fait que je n’ai à aucun moment attaqué personnellement les compétences de Kevinastro, ni son efficacité en tant qu’astrologue, mais seulement sa propension à faire des raccourcis et surtout, s’empresser de mettre en garde sur le contenu, quand tout à chacun a le droit de se faire sa propre opinion sur les lectures proposées par les uns et les autres. Vouloir ainsi orienté les membres du forum, dénote finalement d’une pensée conservatrice et protectionniste où il démontre chez lui, exactement le même phénomène que ce qu’il reproche à l’astrologue qui a écrit ces lignes. Ceci étant, je n’ai rien contre cet homme qui semble tout autant passionné et en recherche de sens à son propre niveau.

Pour ce qui est de l’astrologie sidérale, tu connais déjà ma position personnelle sur le sujet et là n’est point la question il me semble.


Bien à vous fleurr
Revenir en haut Aller en bas

Septénaire

avatar

MessageSujet: Re: Les astrologies
Dim 19 Avr 2015 - 19:01

Mael a écrit:
Pour ce qui est de l’astrologie sidérale, tu connais déjà ma position personnelle sur le sujet et là n’est point la question il me semble.

Mais je ne te la demandais pas, je parlais de l'auteur.
Je ne la connais pas d'ailleurs, ta position sur le sujet, et j'avoue que cela m'intéresserait de savoir ce que tu en penses. Dans quel post peut-on la trouver, stp ? merci d'avance.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Les astrologies
Lun 20 Avr 2015 - 10:51

Septénaire a écrit:
Je crains fort que celui qui sera capable de démontrer qu'il existe une astro cartésienne ne soit pas encore né !

Le problème de l'astrologie n'est pas l'utilisation de symboles, mais l'utilisation du principe d'analogie qui, n'est, d'ailleurs, pas toujours facile à justifier.
Quand on dit mars planète de la guerre, on peut le justifier par la couleur rouge de l'astre.
Les choses se gâtent quand il s'agit de justifier les appellations uranus, neptune et pluton qui certes trouvent un écho dans les évènements mondiaux de l'époque.
Admettons que neptune, par sa couleur bleue puisse justifier son appellation ; il reste un problème entre le lien entre l'inconscient collectif, l'appellation de l'astre et son éventuelle incidence astrologique... comment les astronomes de l'époque ont pu tomber juste ? Il y a quelque chose de très mystérieux dans l'astrologie. Puisque la plupart des scientifiques se basent sur la causalité (sens passé/présent/futur) je trouve quelque part sain leur rejet de l'astrologie qui semble au contraire, dans son ensemble, fondée sur la finalité (sens futur/présent/passé).
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Les astrologies
Lun 20 Avr 2015 - 11:21

Mael21 a écrit:
...
D'autre part, pourquoi dire "Attention", comme si lire cet article pouvait être dangereux ? Le scepticisme et l'esprit critique sont certainement moins pernicieux que la foi aveugle. Enfin, que chacun se fasse sa propre opinion.[/justify]

... on peut aussi être manipulé par un excès de rationalisme... c'est à dire que c'est bien l'homme qui à inventer la logique et non le contraire... dans la pensée rationnelle, 1+1= 2 alors que dans certaines autres formes de pensée, on a 1+1=1 ou alors 1+1=3 ou bien 1+1=0 ou infini... je pense que "le rationnel" doit pousser sa pensée à l’extrême pour un jour atteindre d'autres forme de pensée que celle préconisée par la pensée, que je citerais de pensée rationnelle primitive qui ne déroge jamais à la règle 1+1=2.
Tant que l'esprit est cloisonné dans la rigueur du rationnel, il ne peut se libérer des frontières qu'il s'impose. Voilà certainement une des raisons d'être des multitudes formes d'astrologie qui est un art/science de l'analogie or dans la vrai vie 1 n'a jamais été égale à 1. Seul Dieu ou tout concept du Tout est égal à lui-même.

La pensée est créatrice... alors cassez ces petites boites qui ne font qu'enfermez vos esprits dans des matrices faites que de 0 et de 1... entre le 0 et le 1 vie l'infini... Wink

Vous êtes libre de pensée ce que vous voulez et vous êtes surtout libre de ne pas juger les autres formes de pensée si vous ne les comprenez pas.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Les astrologies
Lun 20 Avr 2015 - 16:15

Bonjour Papy,

Voici le LIEN

Electrode,

Tu mets effectivement en évidence un phénomène important, qui ne semble pourtant pas interpeler grand monde au sein de la communauté des astrologues. La nomination d’un astre devient la principale source du symbolisme qui en découle ce qui est pour le moins troublant. Je m’explique : aux premiers « jours » de l’astrologie, on peut supposer que ce sont les mystères des astres qui a donné naissance à la mythologie (et non l’inverse comme certains le croient). Les deux auraient en tout cas évolué conjointement ce qui permet de faire un parallèle crédible entre l’observation des cycles astraux et les symbolismes qui leur ont été attribués. Néanmoins, lors de la découverte des transsaturniennes, ce sont des astronomes (en complète rupture avec le langage symbolique des astres) qui ont nommé les nouvelles planètes. Ainsi, Uranus s’est appelé Neptune un temps avant que des désaccords surviennent et qu’il soit enfin décidé de trancher en faveur du nom que nous lui connaissons. Tout cela pour dire que ce n’est pas le nom et la symbolique qui rend effective la ronde des astres dans le Ciel. Ce sont là des considérations d’ordre esthétique qui ne concernent en rien l’effet, mais l’esprit humain qui tente de le décrire avec plus ou moins de discernement et pertinence. Après est-ce que le paramètre de la couleur est suffisamment crédible pour tenter de légitimer la désignation d’un astre ? Le nom est-il si important que cela ? Par exemple, si le cœur ne s’appelait plus ainsi, cesserait-il de battre ?


Aurous,

Le débat sur la rationalité et l’irrationalité est et sera toujours sujet à caution. Tout ce qui était de l’ordre de l’irrationnel dans l’antiquité l’est-il encore aujourd’hui ? Pour certaines questions fondamentales, oui, mais pour d’autres, non. Dès lors que nous mettons au jour le fonctionnement intrinsèque d’un phénomène, il cesse de stagner dans l’irrationnel puisque nous sommes en mesure de le décrypter et de le comprendre par l’intermédiaire d’une analyse reposant sur un raisonnement fiable. Je prendrais pour exemple le cas des maladies qui dans les temps reculés de l’humanité étaient vues comme des châtiments divins, une magie sombre et maléfique... Elle était donc perçue sous un angle irrationnel, qui dépassait la raison puisque nous étions alors incapables d’en expliquer les diverses natures et inventions des motivations sans lien avec la réalité pour justifier leurs déclenchements. Avec le développement de la médecine, les découvertes qui ont été faites au cours des siècles, nous avons pu décrire l’origine des maladies. Nous connaissons désormais les raisons de leurs émergences, que ce soient des prions, des virus, des bactéries, des anomalies génétiques, la déliquescence, des somatisations qui font que la psyché induit des faiblesses dans le corps et que sais-je encore… Toutes ces sources potentielles ont été identifiées, étudiées (certainement que de nouvelles le seront dans le futur), ce qui fait que la maladie n’a plus rien d’irrationnel à proprement parler.

Il en est de même à tous les niveaux, l’irrationnel concerne donc ce que l’on est incapable de comprendre à partir des connaissances de notre époque, et que nous nous expliquons au travers de projections sortant de la logique pure pour revêtir les contours d’une histoire destinée à rassurer le vide de conscience que peut susciter cette ignorance. Je crois qu’il ne faut pas confondre imaginaire, intuition et irrationalité qui sont des notions différentes quand bien même elles peuvent cohabiter, fonctionner les unes avec les autres. Par ailleurs, la rationalité peut également s’articuler conjointement à l’imaginaire, à l’intuition et je dirais même plus, il est nécessaire d’en faire preuve lorsque l’on souhaite repousser les frontières de l’inconnu. Pourquoi envisager alors la logique (description de tous les acteurs de la causalité) comme une notion nécessairement hermétique, puisqu’elle évolue en même temps que les grandes avancées de nos temps et se redessine en conséquence ? Finalement ne serait-ce pas toi qui cloisonne les choses dans ta façon de les envisager ?

Si les grands chercheurs qui ont concourut au défrichement des connaissances et à leurs évolutions dans le temps n’avaient en rien fait preuve de créativité, d’inventivité, d’imagination et d’intuition, la science serait bien plate à l’heure actuelle et on serait resté à des notions de bases érigées en principes inéluctables. Il faut être en mesure de projeter son imaginaire pour tenter de comprendre quelque chose d’aussi insaisissable que les atomes ou d’aussi énorme que les prémices de l’univers. Tout ça est très virtuel à notre échelle et si l’on manque d’imagination, il devient quasiment impossible de se figurer les choses. L’intuition sert également de guide à l’élection de voies d’études, d’hypothèses innovantes grâce auxquelles on oriente nos recherches... Les chercheurs et scientifiques qui manquent de ces qualités cruciales ne sont que des agents carriéristes des systèmes socio-économiques et universitaires (je sais de quoi je parle, j’en côtoie). Les autres (souvent décriés par leurs paires) font les découvertes qui redessinent les paysages de la science et les perspectives de l’humanité. Aussi, je ne crois pas que la rationalité empêche la créativité au même titre que l'irrationalité ne la favorise pas plus.

Pour ce qui est de la liberté, je suis d'accord Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Les astrologies
Lun 20 Avr 2015 - 19:42

@mael,
je vois que tu ne me comprends toujours pas. je n'ai absolument rien contre la pensée logique, la rationalité et le rationalisme. C'est comme tout, il ne faut pas en abuser, car même dans la rationalité, il existe une foi aveugle.

Pour parler de la personne qui a archivé les différentes astrologies, je voudrais juste signaler qu'il ne suffit pas de nommer les choses pour les comprendre. Nommer les choses, c'est les rationaliser, les vivre c'est les irrationaliser... C'est comme étudier une chose, puis après , la mettre en pratique.
Est-ce que le bonheur est rationnel? la joie est-elle rationnelle? La vie est-elle rationnelle? Je pense qu'il faut faire preuve d'une logique implacable pour comprendre cela. bouquet
Revenir en haut Aller en bas

Kevinastro

avatar

MessageSujet: Re: Les astrologies
Lun 20 Avr 2015 - 20:55

Bonjour Mael21

Je respecte ta pensée, tu as l'air pleine de bon sens mais l'auteur en question est binaire 'Tout ou Rien' ou 'Noir ou Blanc' ou dans la vie c'est souvent gris...
D'où ma mise en garde Attention...

Il dit : Astrologie divinatoire et astro-psychologie
Les astrologues se divisent encore en adeptes de l’astrologie divinatoire et de l’astro-psychologie. Les premiers pensent que l’astrologie est avant tout une méthode permettant de prédire ou prévoir l’avenir. Les seconds estiment, eux, qu’elle est plutôt un savoir permettant de comprendre le fonctionnement psychologique de l’individu, et que la prévision reste incertaine et aléatoire


C'est totalement faux dans les 2 sens

L'astrologie horaire peut être utilisée dans un but psychologique et pas seulement divinatoire.

Les seconds estiment, eux, qu’elle est plutôt un savoir permettant de comprendre le fonctionnement psychologique de l’individu sauf que Dane Rudhyar (astrologie humaniste) n'a jamais condamné l'astrologie horaire la preuve :

http://www.astrologie-conseil.eu/article-astrologie-horaire-le-point-de-vue-de-dane-rudhyar-69617723.html


Il dit :Une nouvelle ligne de fracture oppose les astrologues "sidéralistes" aux astrologues "troplstes".
Ah bon ? Que penserait-il d'un Denis Labouré qui utilise à la fois l'astrologie indienne (sidérale) et tropicale.
D'un Jean Paul Michon qui utilise le double zodiaque.

Cette ligne de fracture imaginaire est encore une preuve de ce discours binaire

Sa devise 'Diviser pour mieux régner'.

Mais je ne le connaît pas, il est peut-être bon astrologue, çà c'est une autre histoire...


Pour un sidéraliste, un Bélier n’est pas un Bélier, c’est un Verseau, c’est tout.
Erreur de débutant C'est impossible !!!!, c'est comme dire dans un thème astral Vénus s'oppose à mon Soleil natal
Pour un sidéraliste un Soleil en Bélier peut rester un Soleil en Bélier (s'il est la né à la fin du Bélier) ou devenir en Poissons pas un Verseau....
Bref il critique ce qu'il ne connaît pas

Astrologie traditionaliste
. L’astrologie représente le règne d’un Ordre Cosmique éternel, immuable, rassurant ou inquiétant selon les points de vue, qui s’oppose au chaos des temps modernes. Le fatalisme et le déterminisme sont absolus, intangibles, implacables. 

Alors là c'est du grand n'importe quoi, si l'astrologie ancienne était d'un fatalisme absolu, pourquoi tous les médecins étaient des astrologues, c'est bien parce qu'il a moyen de soigner... qu'il n'est pas écrit dans le thème qu'on va mourir tel jour à telle date...

 L’astrologie karmique est évidemment hyper-déterministe et ultra-fataliste. Pour amateurs de réincarnations fatidiques.
Si Laurence Larzul (astrologue karmique) lit cela elle va l'étrangler, on peut sublimer son karma selon elle....


A bientôt

Kevinastro
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Les astrologies
Lun 20 Avr 2015 - 21:13

Bonsoir Maëlle,

Mael21 a écrit:

Je m’explique : aux premiers « jours » de l’astrologie, on peut supposer que ce sont les mystères des astres qui a donné naissance à la mythologie (et non l’inverse comme certains le croient).
Cela nécessiterait que nos ancêtres connaissent notamment les effets mars ; c'est-à-dire qu'une planète aux angles a un impact fort sur notre personnalité et sur notre vie.
J'ai déjà eu cette hypothèse que je trouve toujours intéressante.
Effectivement, nos anciens ont pu faire des observations du genre planète x au levé, personnalité jupiterienne et donc on appelle cette planète jupiter, quelque soit l'apparence que revêt l'astre en question.
Par moi, le fait d'avoir appeler les signes ainsi, les poissons faisant à mon sens référence à l'intrication (dans la physique quantique) et le verseau à l'utilisation et la révolution des nanotechnologies, il y a quelque chose de très profond dans le symbolisme. Cela m'étonnerait énormément que ce soient juste des études quelque peu évasives qui ont permis aux anciens astronomes de réaliser ce système symbolique qui nous apparaît actuellement si pertinent.

Mael21 a écrit:

et qu’il soit enfin décidé de trancher en faveur du nom que nous lui connaissons. Tout cela pour dire que ce n’est pas le nom et la symbolique qui rend effective la ronde des astres dans le Ciel. Ce sont là des considérations d’ordre esthétique qui ne concernent en rien l’effet, mais l’esprit humain qui tente de le décrire
Mael21 a écrit:

pour tenter de légitimer la désignation d’un astre ? Le nom est-il si important que cela ? Par exemple, si le cœur ne s’appelait plus ainsi, cesserait-il de battre ?
Comment expliquer que les astrologues sont d'accord sur l'appellation des transaturnienne ? Est-ce dû à un mouvement ésotérique qui avait connaissance de ces planètes et qui avait infiltré la communauté scientifique ? doute2 et même si nous ne sommes que sur des considérations esthétiques, comment expliquer que celles-ci rejoignent l'interprétation qu'en donnent les astrologues ?
Par ailleurs, rien ne me prouve qu'il n'y a pas de la magie dans le fait de nommer une chose. On peut passer outre la problématique des noms communs ; par contre, pour les noms propres, quand on nomme une planète mars, on lui confère indéniablement une personnalité - Est-ce que cela suffit à expliquer l'effet ? j'en sais rien. Dans tous les cas, c'est sur cette base que l'influence des astéroïdes (pallas, junon vesta et cie) est considérée par une partie des astrologues.
Revenir en haut Aller en bas

Trabuco

avatar

MessageSujet: Re: Les astrologies
Mar 21 Avr 2015 - 1:31

Je pense qu'il faut prendre cet article pour la même chose que les dessins qui y sont associés...
... une caricature... c'est clairement moqueur sans être tout à fait faux ni complètement vrai.
Revenir en haut Aller en bas
 

Les astrologies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers:  


Les News



" Et Si ! ... "

Le tout nouveau bouquin d'ARKANIA est
~News~
~Vidéos~
~Musique pour Relaxer~