Forum Astrologie gratuit

Forum Astrologie pour apprendre à lire une carte du ciel et plus.
 
AccueilForumPortailAujourd'huiFAQRechercherClic Pour Nous RejoindreS'enregistrerConnexion






Ciel à l'instant


Éphémérides


Position actuelle des planètes

Astrodienst

Astrocarillon
Les 4 déesses


Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visiteVoir ses messagesVoir les messages sans réponses
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Le coin des soeur-cières

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage

aleph

aleph

MessageSujet: Le coin des soeur-cières
Jeu 1 Nov 2018 - 11:18

Rappel du premier message :




Bonjour,

hier soir avec la nuit de Samhaïn , j'avais envie d'ouvrir un post sur les folklores païens , d'antan . C'est un monde que j'aime , notemment le celtique , les druides et les fées , qui me fait voyager avec cette touche de "connu" Wink .

Calendrier, recettes, fêtes, contes, rituels issu de la culture wicca et Celtes sont les bienvenus et si certaines soeur-cières du fofo veulent y participer ça serait super coeur .

Merci de respecter cet endroit , si cela vous fait sourire abstenez vous de reflexions dessus smack





L'année justement démarre avec Shamaïn le 1er Novembre .
Voici quelques dates à retenir :

Samhaïn : la fête des morts / la Toussaint
Yule : le solstice d'hiver allant de Noêl jusqu'à l'Epiphanie
Imbole : le 1er Février
Ostara , l'équinoxe du printemps , déesse du renouveau accompagnée d'un lièvre (Pâque )
Beltaine vers le 1er Mai , fête de la Vierge , l'ascension et la pentecôte
Litha , solstice de l'été (la saint jean)
Lughnasad, vers le 1er Aout (l'assomption)
Mabon, equinoxe d'Automne ( st Michel)

Ces fêtes qui honore le cycle des saisons, de la nature ont été mise à la sauce chrétienne il y a bien longtemps maintenant et n'ont dans son langage rien à voir .

Samhaïn :

Fêtée entre le 31 Octobre et le 11 Novembre (la saint martin, en breton Marzin le nom de Merlin ) , elle se situe à mi chemin entre l'Equinoxe et le Solstice , au milieu du mois de Samonios, au plus proche de la nouvelle ou pleine lune .
Le nom signifie : à la fin de la période claire -
le Dieu Soleil est mort afin de pouvoir se régénérer et renaitre au prochain Solstice . La nature est donc en gestation, un cycle s'achève .
Celui de la période sombre commence . Elle permettait à nos ancêtre et ceux de "l'autre monde"de voir le voile s'affiner pour y circuler plus librement . Ainsi les disparus mais aussi les fées, le petit peuple de la nature peuvent plus facilement entrer dans notre monde .
Le temps hors du temps n'est pas seulement durant ces 3 nuits , elle ne se refermera qu'au prochain solstice .

A Samhaïn , on engrange les récoltes, fruits et légumes, on les transforme pour les conserver .Avant que mère nature ne donne plus rien, on fête donc l'abondance de l'été et on partage entre amis , voisin et famille un grand repas et les conserves pour que personne ne manque de rien pour l'hivers.

Halloween :

Le mot est tiré de : All Hallow even , ce qui signifie : rendre sacré , consacrer . Le soir de tous ceux qui consacrent : les druides .

Dans la nature c'est le temps :

de ramasser les champignons en forêt , les argouses jusqu'en décembre . Après les premières gelées, les prunelles, les cynorrhodons . Jusqu'en décembre, les faines (fruits de l'Hêtre) , les nèfles sauvages jusqu'en janvier .

Dans le jardin c'est le temps :

Des dernières récoltes .
Couper au ras du sol le persil, cerfeuil, ciboulette et autres aromatiques .
On taille les fruitiers .
On cuisine les potirons, les courges, potimarrons ect
Ce sont les dernières salades ainsi que les poires et les pommes .
On récoltes : les carottes, le celeri, les épinards, les navets et les poireaux .
Les premiers Kiwis .
On ramasse la sauge et on sème le persil .

Rituels :

Organiser un banquet et célébrer l'abondance de la nature .
Décorer la maison de citrouille, feuilles mortes, fleurs de soucis ou vers des tons jaunes, orange, brun et noir .
Allumer des lumières et des bougies pour aider ceux décédés recemment à trouver leur chemin vers l'autre coté et éloigner les mauvais esprits .
Purifier sa maison avec des fumigations d'herbes , réorganiser et nettoyer la maison .
Porter des vêtements neufs
Honorer les dieux réputés sombres pour qu'il nous préserve de leurs mauvaise humeur ainsi que le Dieu du temps : Ogmios chez les Celtes.
Développer ses capacités psychiques , pratiquer les voyages chamaniques .

Pleine lune :

Le soleil en Scorpion et la lune en Taureau
Appelée "lune de sang" , "lune de la chute des feuilles" " lune des derniers oiseaux" ou encore "lune des chasseurs" .

Elle apporte une énergie de transformation et de révélation pour celui qui recherche l'authenticité . Souvent vu comme négative car elle est propice aux idées noires et aux secrets . Cependant elle déclenche aussi un accroissement des pouvoir psychiques . Lune de protection, de résolution et de spiritualité , elle est idéale pour les nouveaux projets, la divination et pour évacuer des énérgies négatives . Les rituels sont pour honorer les ancêtres mais aussi protéger la maison et sa famille .

Arbre astrologique Celtique :

Le noyer du 24 octobre au 11 novembre
:

on le dit passionné , il séduit par son coté ténébreux et peu commun . Il n'est pas de ceux qui aime se tourner vers les feux de la rampe , il préfèrera les coulisses . Son intelligence est redoutable et il aime relever les défis. En amour il se montre jaloux et passionné .

Le chataignier du 12 novembre au 21 novembre :

Il est l'arbre de l'honnêteté. Ses protégés sont souvent beaux, calmes, volontaire et responsable, il aime défendre des causes importantes mêmes les désespérées . Ils possèdent force et détermination. En amour il rêve de l'unique et indestructible .

Les Dieux Celtes à invoquer :

Ogmios, Rhiannon et Epona les passeurs d'âmes.
Cernunnos pour aider la nature
Cerridween la déesse de la transformation
La Cailleach, la Noire qui vient à la dernière récolte du cycle nous délester de tout ce qui est devenu inutile .
Arawn roi de l'autre monde
Les guerrières Morrighane, Bodb et Macha pour le lien avec les morts et l'autre monde .

Minéraux : toutes les pierres rouges et noires en particulier les obsidiennes fortes protectrices. Tourmaline noire pour l'ancrage et la protection électromagnétique .
Les calcites, l'hématite, le quartz rutilé, les calcites oranges et rouges, l'opale de feu le topaze impérial ect ...

Plantes :

La datura protectrice . Le ginseng comme la mandragore l'immortalité en plus Wink . L'absinthe, le cerfeuil et la digitale pour invoquer les esprits .
L'armoise et l'achillée pour la divination .
L'aigremoine pour rentrer en contact avec votre Moi profond .
L'ail et l'ortie pour protection
La pivoine pour éloigner le mal

Encens à brûler :

le benjoins ou le cèdre associés à Pluton et Saturne et chasse les mauvais esprits .
La myrrhe pour la protection , le sacrifice et l'extase mystique .
Le sang du dragon pour le pouvoir et protection
Le cyprès dont la fumée consacre les outils magiques .
La fumerette pour se relier au monde d'en bas.

Planetes et point astrologiques :

Saturne , pluton , lillith, soleil noir, noeuds lunaires .

Heures :

Le soir , une fois le soleil couché mais avant minuit .

Direction : nord ouest

Element : eau - fixe

Runes : Kaunan : la guérison lente . Isaz le pont de glace reliant les 2 mondes . Othala héritage des ancêtres , lien entre les morts .

* Almanach païen éditions Danaé
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage

Cévennes

Cévennes

En ligne
MessageSujet: Re: Le coin des soeur-cières
Ven 11 Jan 2019 - 9:31



Croix traditionnelle en jonc

Voici différentes sortes de Croix de Brighid :

Elle se réalise traditionnellement en jonc , mais tout le monde n'a pas la chance d'en trouver.
Plusieurs possibilités s'offrent à vous, selon les matériaux que vous possédez, votre créativité, votre habilité...
Laissez libre cours à votre imagination !
N' hésitez pas à mettre vos photos une fois vos Croix créées !

Ici on trouve des fibres végétales telles que le jonc, la paille , le rotin, le raphia ...
On peut les faire en laine, en coton, en cure pipe ( les tiges blanches ) .
On peut créer un Croix en papier sur laquelle on notera nos intentions ainsi que nos souhaits pour le renouveau à venir, j'aime beaucoup cette symbolique.
Si vous êtes habiles de vos mains , pourquoi ne pas en broder une, c'est du plus bel effet !
Et pourquoi pas une Croix que l'on pourra déguster !

Voici une vidéo pour créer une Croix de Brighid en laine , coton ... pour celles et ceux qui ne peuvent pas trouver de joncs.
C'est une belle alternative que l'on peut garder d'une Année sur l'autre.


Revenir en haut Aller en bas

Cévennes

Cévennes

En ligne
MessageSujet: Re: Le coin des soeur-cières
Ven 11 Jan 2019 - 9:36

Pour Imbolc le 2 février! coquin

Pour la célébrer et obtenir sa protection on peut confectionner une croix de Brighid que l'on accrochera au dessus de la porte d'entrée, au-dessus du lit de bébé ou au dessus de la porte de chambre, dans le grenier ou dans l'étable.La confection de cette croix peut s'inscrire dans un rituel d'Imbolc, un rituel de divination ou bien être l'occasion d'une activité familiale.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas

Willow ~

Willow ~

MessageSujet: Re: Le coin des soeur-cières
Sam 12 Jan 2019 - 15:39

Cévennes a écrit:

LES POMMES D’AMBRE

Autrefois, les pommes d’ambre se réalisait en couvrant entièrement l’orange de clous de girofle jusqu’à ne plus voir la peau de l’agrume.
Cette technique très odorante permettait en outre de conserver très longtemps les pommes d’ambre, en leur évitant de pourrir.



Matériel :

Vous aurez besoin pour cette activité :
– de plusieurs oranges et (ou) mandarines (vous pouvez également utiliser des citrons… ils sont du plus bel effet ???? )
– de clous de girofle
– d’un crayon à papier
– d’un petit zesteur si vous voulez travailler des motifs au niveau de la peau d’orange (facultatif)
Réalisation

Prenez une orange et dessinez sur sa peau de jolies volutes ou des symboles de votre choix puis piquez le trait réalisé avec les clous de girofle…Procédez de même avec les autres agrumes.
Une fois réalisé, vous pouvez les suspendre ou tout simplement les poser sur un meuble ou dans un plat.
Placez vos créations près d’une source de chaleur pour diffuser l’essence odorante purifiantes et apaisantes de vos “Pommes d’Ambre”.





Oh merci, ça me rappelle de bons souvenirs, j'avais l'habitude de faire ça, avec des oranges ou des citrons, ça sent très bon. Une des rares odeurs que je supporte d'ailleurs, hypersensibilité à beaucoup de parfums, encens et herbes y compris, bougies parfumées on n'en parle même pas. Une fois une copine avait voulu faire brûler du papier d'Arménie chez moi, même en aérant presque non stop pendant 8 jours, j'avais toujours cette saleté d'odeur dans le nez en permanence frappe
Il faut juste faire attention si on vit avec des animaux un peu chapardeurs, les clous de girofle sont mauvais pour eux.
Revenir en haut Aller en bas

Cévennes

Cévennes

En ligne
MessageSujet: Re: Le coin des soeur-cières
Sam 12 Jan 2019 - 19:00

Voici une merveilleuse histoire d'Imbolc pour petits et grands , toute jolie et pleine de magie ⭐️vos lutins vont adorer !

L’histoire de Brigit
Par Starhawk

La roue tourne, et je vais vous raconter une histoire …

Il était une fois deux enfants, un frère et une soeur nommés Brigit et Alex, qui vivaient dans un pays où l’hiver amenait une neige profonde et beaucoup de froid. Les enfants aimaient à jouer dans la neige, à faire des bonhommes de neige énormes, et creuser des tunnels dans les berges élevées et faire des batailles de boules de neige. Mais chaque année, ils attendaient avec impatience le jour sacré de Brigit, car ils savaient qi’il signifiait que les jours rallongeaient et qu’un jour le printemps reviendrait.

Une année, l’hiver avait été particulièrement sévère. Jour après jour, les nuages remplissaient le ciel et la neige s’entassaient dans les rues. Nuit après nuit, un vent froid soufflait au coin des maisons et soufflait vers le bas la fumée des cheminées.

Brigit et Alex étaient très fatigué de rester à le maison depuis plusieurs jours, l’air était trop froid pour jouer à l’extérieur très longtemps, même quand ils portaient leurs plus chaudes vestes avec un gilets de laine en dessous, des pantalons de neige sur leurs jeans, une paire supplémentaire de chaussettes de laine dans leurs bottes et toutes les écharpes et foulards et moufles qu’ils pouvaient mettre dessus. Quand ils allaient dehors, ils étaient tellement emmitouflés qu’ils ne pouvaient que se dandiner comme des pingouins, et ils étaient très fatigués de faire des bonhommes de neige et des châteaux de neige.

« Combien de temps l’hiver va-t-il encore durer? », demandèrent-ils à leur mère.

« Seule la Déesse le sait», dit leur mère.

« Où pouvons-nous la trouver pour lui demander ? » demanda Brigit.

Leur mère sourit. « A Imbolc, allume une bougie, penche-toi vers la flamme avec un coeur ouvert, et attend. Qui sait, peut-être viendra-t-Elle à toi. Après tout, tu portes son nom! »

Donc, à Imbolc les deux enfants allumèrent une bougie avec l’aide de leur mère, la mirent sur la table, et examinèrent la flamme en profondeur. Après un certain temps, la flamme sembla grandir et grandir jusqu’à ce qu’elle remplisse toute la chambre d’une glorieuse lumière, et une belle femme est apparue. Ses cheveux étaient brillants comme le feu de la vie, son visage sombre comme du vieux bois, son manteau d’or comme un rayon de soleil.

«Je suis Brigit du Saint Puits et de la flamme sacrée», dit-elle: «Pourquoi m’avez-vous appelé, mes enfants? »

« Oh, Brigit, je porte votre nom », dit la petit fille. « Nous vous avons appelé pour vous poser une question. »

« Combien de temps l’hiver durera-t-il ? », demanda Alex.

«L’hiver va durer jusqu’à ce que l’eau propre émerge du puits sacré et que la flamme vive brûle dans chaque foyer », dit la déesse, puis elle disparut.

« Que veut-elle dire? » se demandèrent les deux enfants. Ils allèrent voir leur mère, mais elle ne pouvait pas leur répondre. Ils demandèrent à leur père, mais il cligna de l’œil et dit:
«C’est l’ennui avec la Déesse – il est difficile d’obtenir une réponse directe de sa part. « Alors, ils allèrent se coucher insatisfaits.

Le lendemain matin, ils se réveillèrent tôt et décidèrent qu’ils iraient de maison en maison dans leur village afin de voir si oui ou non un bon feu de cheminée brûlait dans chaque foyer. Et ils voulaient demander à chacun si ils avaient connaissance d’un puits sacré.

Alors, c’est ce qu’ils firent. Ils s’emmitouflèrent dans leurs vestes chaudes avec leurs gilets de laine et les pantalons de neige en dessous de leurs jeans et une paire de chaussettes de laine dans leur bottes et tous les chapeaux et écharpes et foulards qu’ils pourraient mettre, et sortirent en se dandinant comme des pingouins. Ils firent tout le village en allant de maison en maison. Dans chaque foyer, un bon feu brûlait, et les gens étaient gentils avec eux et leur offraient de bonnes choses à manger et des boissons chaudes à boire, mais personne n’était au courant du puits sacré.

Finalement, ils avaient visité toutes les maisons du village. La seule qui restait était la maison du vieil homme Maddog, qui se trouvait situées dans les champs gelés en bord de forêt. Personne n’aimait le vieil homme Maddog. Il était dur et radin et ne semblait pas se baigner très souvent. Et il était un étranger qui était venu de très loin. Lorsque les enfants venaient près de son chalet, il leur criait dessus et agitait son grand bâton de marche. Et quand toutes les autres personnes dans le village travaillaient dur, le vieux Maddog était simplement assis sous son porche, se basculant dans sa vieille chaise et fumant sa pipe.

« Restez loin de lui ! », disaient les parents à leurs enfants. « C’est un étranger. Il est paresseux et sale et probablement dangereux. » Et les enfants restaient à l’écart.

Mais maintenant, depuis le bord même du village, Brigit et Alex pouvaient voir le toit de la maison du vieux Maddog. Il n’y avait pas de fumée sortant de sa cheminée.

« La déesse ne pouvait pas avoir signifié que nous étions censés faire un feu dans son foyer », dit Alex, «J’ai peur de lui. »

« Il va probablement nous crier dessus et agiter son bâton», convint Brigit. « Mais cela dit, je pense que nous devrions aller voir s’il a un feu. »

Ainsi firent-ils, pataugeant dans la neige profonde qui couvrait les champs, si épaisse qu’ils semblaient marcher dans un tunnel aussi haut que leurs têtes. Enfin, ils arrivèrent à la maison du vieil homme Maddog. La porte était fermée, et il n’y avait pas de fumée sortant de la cheminée.

« Peut-être qu’il n’est pas chez lui», dit Brigit. « Peut-être que nous devrions juste partir d’ici. »

« En premier, regardons par la fenêtre, » suggéra Alex. Ils regardèrent par la vitre et virent le vieux Maddog couché sur son lit. Il n’y avait pas de feu dans son âtre.

« Peut-être qu’il est malade», dit Brigit : «Nous ferions mieux d’entrer et d’aller le voir. »

La porte n’était pas fermée, de sorte qu’ils entrèrent dans la pièce. Elle était aussi froide que le froid à l’extérieur, et c’était la pièce la plus sale que Brigit n’avait jamais vue. Le vieux Maddog était couché sur son lit, gémissant et grelottant de fièvre.

« Nous devons l’aider », dit Brigitte. Elle lui apporta un verre d’eau, tandis qu’Alex a pris une vieille couverture, la secoua à l’extérieur et ensuite couvrit le vieil homme. Ils coururent dans la forêt et réunirent du bois tombé jusqu’à ce qu’ils aient un gros tas. Puis ils allumèrent un feu sur le foyer, et bientôt toute la salle commença à se réchauffer. Ils trouvèrent des pommes de terre et des carottes, ainsi que des oignons dans un sac et concoctèrent une belle soupe bien chaude. Tandis qu’elle mijotait, ils nettoyèrent la maison et balayèrent le plancher ; ils lavèrent aussi la vaisselle.

Enfin, le vieil homme Maddog eût assez chaud pour s’asseoir et boire de la soupe.

« Casse-pieds d’enfants, dit-il d’une voix bourrue, « Je n’ai jamais aimé des enfants. Pourtant, je suppose que je devrais vous remercier. »

« Ce serait poli », lui dit Brigit.

« Mais ce que nous voulons vraiment savoir, c’est si vous avez entendu parler d’un puits sacré ici », dit Alex. « Un puits sacré ? », dit le vieux Maddog : « Je ne sais pas ce qu’est votre puits sacré. Le seul puits que je connaisse est ce vieux puits dans les bois, et il est tous pleins d’ordures. »

Brigit et Alex se regardèrent. Des ordures ! Cela n’avait pas l’air très sacré. Mais cependant, c’était le seul dont on leur avait parlé durant la journée.

« Je suppose que nous ferions mieux d’aller le chercher », dit Alex. « Nous allons mettre un peu plus de bois avant d’y aller, et quand nous reviendrons à la maison, nous vous enverrons notre mère et notre père pour prendre soin de vous. »

« Ne me faite pas de faveur », déclara le vieux Maddog, mais ils estimèrent tout estimé qu’il ne le pensait pas vraiment. »

Une fois de plus ils s’emmitouflés dans leurs vestes chaudes avec leurs gilets de laine, leurs pantalons de neige en dessous de leurs jeans, la paire de chaussettes de laine dans leur bottes et tous les chapeaux et écharpes et foulards qu’ils pouvaient mettre, et sortirent en se dandinant comme des pingouins. Ils allèrent dans la forêt profonde en suivant le sentier entre les arbres.

Enfin, ils arrivèrent à une petite clairière. Dans le centre était un cercle de pierres, toutes tombées et éparpillées. Ils regardèrent à l’intérieur et ne virent rien qu’une petite flaque d’eau et de boue glacées, toute étouffée avec des pierre, des feuilles et des ordures.

« Serait-ce le puits sacré ? », demanda Brigit.
« Cela n’y ressemble pas beaucoup, dit Alex, « mais peut-être que si nous nettoyons un peu, nous serons en mesure de voir de l’eau. »

Ils commencèrent à soulever les pierres et tirèrent de grands morceaux de choses s’avérèrent être de vieilles canettes et des bouteilles, et du papiers. Brigit pris un grand bâton pour déblayer les feuilles tombées. Alex ôta ses mitaines et creusa la boue. Et bientôt l’eau claire commença à augmenter dans la boue.

« Nous ne pouvons pas faire beaucoup plus, dit Alex. » « La nuit commence à tomber. Nous aurons à revenir demain, et apporter une pelle. »

« Mais au moins, nous avons commencé », dit Brigit.
« Vous avez bien fait !», dit une voix derrière eux.

Ils se retournèrent et virent la belle femme aux cheveux brillants comme une flamme et au visage aussi sombre que le vieux bois.

« Vous avez commencé le travail – et c’est tout ce que tout le monde peut faire. »
« Est-ce votre puits sacré? » demanda Brigit à la Déesse
« Oui, c’est lui. Il y a longtemps, les gens du village prenaient soin de mon puits, le gardant propre et l’habillant avec des fleurs au printemps. Mais maintenant, ils ont oublié le chemin, comme ils ont oublié la loi de la bonté envers les étrangers. Sans la chaleur de la bonté, comment les journées peuvent-elles se réchauffer ? Et quand mes claires fontaines sont encombrées de saletés, comment la pluie de printemps peut-elle tomber ? »

« Nous allons leur rappeler », promis Brigit. « Nous allons ramener tout le monde ici pour finir de nettoyer le puits. »
« Et nous ferons en sorte de garder un feu chaud dans l’âtre du vieux Maddog », ajouta Alex, « Même s’il n’est pas un homme très gentil. »

La déesse sourit. « Bon. Vous avez allumé mon feu et nettoyé mon puits. Et maintenant je vais vous dire un secret. A l’intérieur du coeur de chaque fille et de chaque garçon est un puits sacré, plein des eaux de l’amour, de la joie et de nouvelles idées. Ce puits, vous devez le garder propre, parce qu’il peut facilement être étouffé par la haine et la cupidité et l’égoïsme. Et à l’intérieur de vous est aussi un feu dont vous devez prendre soin, nourrir et continuer de brûler, de sorte que vous grandissiez comme des êtres forts et sages, et courageux. Ferez-vous cela ? »

« Nous ferons de notre mieux », promirent-ils.
« Et maintenant, le printemps viendra-t-il ?, demanda Brigit.

« Le printemps viendra », promis la Déesse et elle leur fit un clin d’œil. « Le printemps viendra – dès que l’hiver sera terminé. »

Et c’est ce qui se produisit.

Traduction et adaptation Monique

Et pour illustrer en musique, la très belle chanson de Connie Dover, une adaptation par une artiste américaine de notre traditionnelle « A la claire fontaine »…



Revenir en haut Aller en bas

Cévennes

Cévennes

En ligne
MessageSujet: Re: Le coin des soeur-cières
Hier à 13:31

Revenir en haut Aller en bas

Céleste

Céleste
°~ Administrateur ~°

MessageSujet: Re: Le coin des soeur-cières
Hier à 14:53

Super ce dessin Cévennes j'adore le style love

merci pour la fable de clair fontaine , et vivement Imbloc,
pârce qu'au Québec on gèle depuis 1 semaine qu'y fait glaciale avec des température en dessous de -30 degré gla gla... j'ai dans ma nouvelle RS unn Asc Sagittaire je rêve de déménager dans le sud ou y fait beau et cho toute l'année, aller hop une bulle dans l'éther ange bouquet smack

---------------------------
Céleste coeur
Pour afficher une carte du ciel dans le Forum, cliquez ICI
Pour insérer une carte du ciel dans votre Profil, cliquez ICI
Revenir en haut Aller en bas
 

Le coin des soeur-cières

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers:  


Les News



" Et Si ! ... "

Le tout nouveau bouquin d'ARKANIA est
~News~
~Vidéos~
~Musique pour Relaxer~