Forum Astrologie gratuit

Forum Astrologie pour apprendre à lire une carte du ciel et plus.
 
AccueilForumPortailAujourd'huiFAQRechercherClic Pour Nous RejoindreS'enregistrerConnexion






Ciel à l'instant


Éphémérides


Position actuelle des planètes

Astrodienst

Astrocarillon
Les 4 déesses


VENUS - Témoignage Mars oppo Vénus N I_icon_minipost_participateVoir les nouveaux messages depuis votre dernière visiteVENUS - Témoignage Mars oppo Vénus N I_icon_minipost_participateVoir ses messagesVENUS - Témoignage Mars oppo Vénus N I_icon_minipost_participateVoir les messages sans réponses
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Témoignage Mars oppo Vénus N

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

maja

maja

VENUS - Témoignage Mars oppo Vénus N Profil11
VENUS - Témoignage Mars oppo Vénus N Empty
MessageSujet: Témoignage Mars oppo Vénus N
VENUS - Témoignage Mars oppo Vénus N I_icon_minipost_participateMer 31 Oct 2018 - 8:32

J'ai vécu une opposition de Mars en transit par rapport à ma Vénus natale en mai. Cette Vénus N est en carré90° à :
Uranus conjonction0°Asc conjonction0° Vesta
Kiron en conjonction0° DSC
et cette Vénus N est en opposition180° à Pallas

Aujourd'hui quelqu'un qui va vivre une situation analogue me demande comment ça c'est passé pour moi pour savoir à quoi s'attendre. J'ouvre carrément une discussion parce que répondre dans une discussion aurait légèrement dévié le sujet vu le nombre de détails. laugh Ce sujet n'est pas forcément pour avoir des aides d'analyse, vous en faites ce que vous voulez, c'est marqué dans le titre "témoignage" Wink

Ce témoignage est long et très personnel, mais je le fais car cela peut servir.

L' opposition180° Vénus Mars a été effective le 11/05/2018. Avec un orbe de 1.32 pour l'opposition180° en transit, elle avait commencé le 08/05/2018 et s'est terminée le 14/05/2018 avec Mars en marche directe. Les transits à ce moment-là étaient les suivants. Le premier astre indiqué est celui en transit, le second l'astre en natal :

♀0☽ 2018/05/11 02:18

♀45MC 2018/05/11 07:58

♀60☉ 2018/05/11 11:23

♂180♀ 2018/05/11 13:31

♀120♅ 2018/05/14 21:39


Donc vous pouvez voir que non seulement mars en transit était de la partie mais Vénus en transit aussi.

Pour la précision, à vous de voir si vous considérez les orbe suffisamment réduits, mais ma Lune natale est en conjonction0° à mon Noeud Sud natal avec 3°49' d'orbe, soit Vénus était en conjonction0° à mon Noeud Sud avec 4°22' d'orbe le 11/05/2018.

Le 08/05/2018 je voyais mon copain de l'époque. Cela faisait trois mois que nous étions ensemble. Je l'appelle le Phénix. Je commençais à tomber amoureuse et je lui ai fait part de mes sentiments.

S'en est est ensuivi une période difficile pour moi, où je me suis dit, suite à l'absence de retour de témoignage équivalent de sa part, que je n'allais pas supporter cela, que cette froideur qui le caractérisait allait me rendre malheureuse.

Le 11/05/2018 jour de l'opposition exacte, on se voyait le soir-même, et je paniquais de tomber amoureuse et que lui non.

Le 12/05/2018 j'écrivais « c’est comme si tu prenais possession d’une partie de mon être et que j’y opposais toutes les résistances du monde. » J'ai été chamboulée au point où le 12/05/2018 j'écrivais "Vu la secousse, j’ai voulu voir les transits d’hier.

L'analyse que j'ai faite alors est celle d'une débutante en astrologie, je vous de m'excuser des énormités s'il y en a, mais je dis quelque chose alors que je souhaiterais souligner : j'ai prévu qu'il tomberait amoureux -de moi ou d'une autre- dans une période qui suivrait, j'avais à ce moment-là une date, mais je ne l'ai pas divulguée pour ne pas influencer les événements.

Le 13/05/2018 j'écrivais "J’ai connu l’ivresse de sentiments ? Oui bien là je connais la douleur d’apprendre à aimer, parce que ça fait mal, ça fait très mal."



Voici le détail ce que j'ai écrit à cette époque. Il y a des parties qui traitent de Yi King ou de spiritualité, cela m'appartient, je vous prie de ne pas juger ces passages-là si vous ne partagez pas ma vision.

En fin de témoignage je vous mets les transits sur nos TN à la date du 11/5/2018 l'heure est de 15h31.



09/08/2018

Ça fait trois mois qu’on est ensemble, et j’ai eu le malheur hier de lui dire que je commençais à tomber amoureuse.

C’est un handicapé des sentiments, il flippe, et moi je flippe de tomber amoureuse à sens unique. Je lui ai expliqué que normalement je fais tout péter avant que les sentiments n’intervienne. C’est vrai que je ne comprends pas pourquoi avec lui je ne l’ai pas fait, tout faire pour me faire larguer le plus rapidement possible. C’est une grande première dans ma vie, jamais une seule fois je n’ai réussi à ne pas pousser un mec à bout dès le début pour qu’il me largue.

Il m’avoue que lui aussi habituellement fait tout exploser si les sentiments interviennent. C’est pas rassurant du tout, et donc hier suite à sa réaction de trouille face à ma mini déclaration, j’ai picolé. Je lui ai dit. C’est pas vendeur, mais je lui ai dit.

(...)

Il est extrêmement sûr de lui, et moi, j’ai passé ma vie à manquer de confiance en moi. Comment deux êtres aussi opposés peuvent-ils s’aimer ou même se comprendre ? C’est ça le pire, je le comprends ce mec, ce gars qui m’aurait horripilée il y a une dizaine d’années, jamais de la vie je n’aurais pu sortir avec un mec pareil. Trop sûr de lui, cela aurait été largement rédhibitoire. Rajoutez à cela un humour qui frappe là où ça fait mal, et moi la parano susceptible, je serais partie en vrille plus d’une fois. Et pourtant ça fonctionne. Je n’y comprends rien, mais rien !

(...)

Je suis sollicitée par des hommes, lui aussi par des femmes, mais je crains de craquer devant le premier qui ne sera pas avare en sentiments. Je me connais. J’ai besoin d’affection, et s’il ne peut pas m’en donner, je finirai un jour par aller chercher cette affection ailleurs…. logique. Et ce jour-là il ne pardonnera pas une infidélité, il est bien trop possessif pour ça, alors que c’est son comportement qui aura créé le problème.

(...)

G. adorait que je lui dise et écrive de belles choses. Il en redemandait, de mes déclarations, de mes textes, que je lui parle d’amour… Il adorait ça. Et là j’ai l’exact inverse, surtout surtout ne jamais donner un signe comme quoi on a des sentiments, surtout pas malheureuse ! Tu vas le faire fuir direct !

Il est terrorisé par l’amour, tout autant que toi tu l’es, c’est trop dangereux dans ta petite tête, l’amour, depuis que Papa et Maman ont mêlé l’amour à la violence, l’amour dans ta petite tête ça détruit inévitablement, et inévitablement il y a une rupture, un abandon que tu n’arrives pas à tolérer.

Lui est terrorisé également, il a peur de la souffrance qu’induisent les sentiments, alors il se braque totalement devant. C’est comme un cheval sauvage, tiens, vous pouvez arriver à l’approcher en étant très patient, doux, surtout ne pas le brusquer, mais si vous essayez de lui mettre un licol, il va se ruer et partir au galop.

(...)

Mais voilà, cela a son revers. Je me retiens d’exprimer ce que je ressens pour lui, et cela me frustre et me fait mal. J’étais celle qui se perdait en grandes déclarations, avec lui, je ne peux même pas dire que je commence à tomber amoureuse, je suis muselée, et j’en souffre. Alors il va falloir trouver une concession là, parce que je fais tous les effort pour m’adapter à lui, mais je crains qu’il ne fasse pas beaucoup d’efforts pour comprendre mes besoins d’affection. Si une concession n’est pas trouvée, je vais souffrir très longtemps dans une histoire à sens unique. Et je suis capable de m’y accrocher parce que c’est exactement ce que j’ai vécu, j’ai passé ma vie à courir après un signe d’amour de mon père, que je n’aurai jamais reçu.

Je n'existe pas.

Je suis la femme cachée pour l’instant, et je suis pratiquement certaine, vu le temps que ça prend, que ça restera comme ça. On n’est même pas amis facebook. C’est pas un mal en soi, car je raconte beaucoup de conneries sur facebook, je préfère quelque part qu’il n’y soit pas confronté, mais bien que je sache être sa femme, je ne suis pas affichée, et ça en dit long sur ce qu’éprouve un homme, car un homme amoureux voudra vous intégrer à sa vie, vous afficher, c’est une réaction de mâle amoureux.

Alors oui ça fait mal de regarder ça en face et de constater qu’il n’est apparemment pas amoureux, et que ça ça ne risque pas de changer. Si je ne savais pas qu’il était capable de rester avec quelqu’un longtemps dans exactement les mêmes circonstances sans éprouver quoi que ce soit et (censure) je crois que je n’aurais pas ce recul tout à coup, il est capable d’être impitoyable, il peut me détruire totalement.

Il dit qu’il est avec moi par besoin de rattraper son passé, que je suis sa seconde chance, qu’il doit apprendre à modifier son comportement, mais pour l’instant ça ne marche pas trop. Il n’y a que moi qui suis profondément modifiée, je ne lui ai pas fait de méga crise, je le laisse totalement libre, j’arrive à dialoguer. Lui ? Handicapé des sentiments, il n’arrive pas à le dépasser. Si c’est un test comme il le pense, il est en train d’échouer… Il va finir par me perdre. Je ne pourrais pas vivre indéfiniment sans témoignage d’amour.

Il y a un énorme froid entre lui et moi maintenant. Il est bloqué, et moi je souffre dans mon coin. Alors oui merde, je le dis, je suis amoureuse de ce mec, qu’il le veuille ou non, et ça c’est tout le problème. Tant que je n’affichais pas de sentiments tout allait bien, mais je ne suis pas de pierre, loin de là, loin de là. On est d’accord sur un truc, niveau sexe c’est le top. Mais il ne veut pas de sentiments, ça le fait flipper.

(...)

S’il était amoureux, au bout de trois mois il me présenterait à ses amis au moins. Peut-être pas les enfants mais les amis au moins. C’est pas du tout au programme, il freine des quatre fers, et franchement, vu la tournure que ça prend, ça restera comme ça, car ça lui va ! Et bien pas moi. Je veux un mec amoureux, c’est le minimum !

Prévisible !

Évidemment qu’il m’a dit de partir ! Si prévisible, c’était écrit avant même qu’on ne commence l’histoire ! C’était clair qu’un jour je finirais par commencer à tomber amoureuse et lui prendrait la poudre d’escampette ! Alors je l’ai piqué au vif voir un peu ce qu’il ressent vraiment. J’ai réussi mon opération, il est jaloux. Ça veut juste dire qu’il est possessif ? Probablement. En tout cas il n’est pas indifférent, il a beau reculer de toutes ses forces, il n’est pas indifférent. C’est extrêmement frustrant, oui je devrais claquer la porte, oui je le devrais, mais ce n’est pas possible ! C’est chiant. On s’énerve l’un et l’autre, et c’est peut-être pour ça qu’il y a autant de désir, tiens. Je veux partir et je veux rester, je n’arrive pas à savoir si je fonce droit dans le mur avec lui, on dirait bien que oui, mais j’y vais quand même ! Il m’énerve, me frustre, je suis terriblement bien quand je suis avec lui, c’est juste qu’il est handicapé du sentiment, et c’est extrêmement dur à vivre.

Il me dit qu’il ne comprend pas où est le but si c’est pour souffrir ? Bonne question. Franchement il n’y a pas eu une seule histoire où je n’ai pas souffert. Amour et souffrance vont de pair chez quelqu’un comme moi, tout simplement parce que l’on m’a mise dans ce rôle, j’ai mon côté maso, mais il n’est pas tombé tout seul, c’est dû à la maltraitance. Oui là je souffre qu’il ne témoigne pas de sentiments, oui, alors pourquoi je veux rester avec lui ? Par espoir qu’il m’aime un jour ? Bingo. Me rend-t-il heureuse ? Quand je le vois oui, on passe de super moments ensemble, vraiment, ça devient dur à gérer quand il est à distance et que son avarice de témoignages d’affection couplée à une tendance à être acerbe me blesse, c’est là que c’est dur. Ma psy trouve qu’il me fait du bien ? Oui, quand je le vois. Mais je ne peux pas compter sur lui pour être une épaule sur laquelle me reposer, il n’écoutera pas si je souffre, il ne comprend pas, et en plus, il est froid. Il dit pourtant que c’est justement pour ça que je suis tombée dans sa vie, parce qu’il s’en veut d’avoir été si froid par le passé avec son ex, que je suis sa chance de se rattraper, mais je crois qu’il va falloir très vite comprendre maja qu’il ne t’aime pas. Tu peux rejouer le scénario autant que tu veux, tu ne convertiras pas ce mec, soit on tombe amoureux, soit pas, et pour l’instant c’est « pas. » C’est d’ailleurs drôle, il esquive de répondre à cette question, s’il aime encore une ex. Si c’est ça, en effet, je perds mon temps, et c’est pas juste de sa part d’avoir une histoire régulière avec quelqu’un si on ne peut pas l’aimer.



11/05/2018


Plus je m’approche, plus il s’ouvre, plus il se livre, plus je sais qui il est, plus je le ressens, bien évidemment que plus je ressens des choses… et ça me fait chier. J’avais oublié mon portable en partant de chez lui. J’étais déjà en train de pleurer dans la voiture en me disant « Merde ! Non tout sauf ça! » et je ne pensais pas au téléphone, m’en fous du téléphone ! Non, je me disais « Il faut que tu arrêtes là! » J’ai été chercher mon portable, il était en train de le tendre par-dessus le portail. Je l’ai pris, sans même l’embrasser, et je suis partie.

« No, I don’t want to fall in love. »

Vous êtes déjà sorti avec quelqu’un en sachant très bien qu’il allait vous foutre en pièces ? En sachant très bien que vous vous allez finir amoureux mais pas l’autre ?

J’ai prié Dieu croyez moi, et c’est extrêmement rare, tout le long de la route en chialant mon âme « Tout sauf ça, je vous en supplie, pas cette fois, j’en ai pas assez chié, hein ? »

J’ai retrouvé mon chien chez moi. Je sais que lui ne m’abandonnera jamais. Et j’ai plus envie de sortir de là.

Il m’a regardé dans les yeux ce soir et dit qu’il appréciait juste ma compagnie. Il n’y est pour rien. Il n’y est pour rien.

Je suis terrorisée et y’a de quoi.



12/05/2018

Il m’apprend qu’il a passé une nuit terrible

Et pourtant rien de réellement dramatique n’est arrivé ente nous hier ! C’est venu d’ailleurs ! Et tous les deux on a passé une nuit atroce. Lui, frissons, courbatures, réveils. Moi j’ai passé la nuit à voir son visage, même pas sûr que j’ai réellement dormi, ça ressemble plus à cet état de semi-conscience qui me tombe dessus au réveil habituellement, (...)

Des vases communicants, il ressent ce que je ressens, on est mal là, lui comme moi, et non pas parce qu’on se serait disputés, qu’on ne serait pas d’accord, qu’on soit frustrés, ou que que ce soit, rien à voir, mais rien ! Au contraire quand on se voit tout va bien ! J’aurais dû repartir de à plus heureuse que jamais ! Et bien non, du tout, et c’est pas du tout de notre fait, ça, c’est pas nous qui l’avons décidé, je le soutiens, ça vient d’ailleurs, je lui ai dit « c’est comme si tu prenais possession d’une partie de mon être et que j’y opposais toutes les résistances du monde. »

(...)

Ce qu’il m’a dit tout à l’heure est d’une beauté

Il est magnifique. Je le regarde s’éveiller, ce spectacle est d’une beauté immense, mais c’est aussi très douloureux.

Il est trop conscient de ses failles. Il sait qu’il fait du mal à son entourage parce qu’il ne sait pas aimer (croit-il !) et il se le reproche. Je souris et pleure en même temps, car ça me rappelle quelqu’un, une certaine femme que j’aurais essayé de disséquer sous toutes les coutures, qui au fond d’elle est persuadée de ne pas savoir aimer.

J’ai vraiment besoin de repos là. J’ai été sacrément chamboulée…

(...)

Vu la secousse, j’ai voulu voir les transits d’hier. Lorsque je suis partie de chez lui, et que j’ai explosé en larmes dans ma voiture, l’ascendant était en Scorpion, sur mon antivertex. Il venait de traverser l’Ascendant du Phénix. C’est pas une coïncidence, même si en astrologie on ne tient pas compte de ce genre de transit, parce que l’Ascendant ne veut rien dire de façon isolée, c’est quand même dingue que l’Ascendant du moment se trouvait sur un de mes portails du destin, alors que ce même portail du destin, je l’ai fait ressortir auparavant, est allé cherché un paquet d’ascendant scorpion… dont le Phénix.

D’une façon plus globale, sur l’ensemble de la journée, Vénus en transit se trouvait conjointe à ma Lune et mon Nœud Sud. Ce transit va réactiver des rencontres karmiques amoureuses liées au passé. Mais attendez, ce n’est pas tout.

Je lui expliquais aujourd’hui, suite aux heures miroirs que nous avons eu aujourd’hui, ce qui s’est passé hier soir et le tirage de Yi King, qu’on allait partir au combat là. Que quoi qu’il arrive, dispute, désaccord, rupture, nous devrons garder confiance en ce lien qui nous unit. La période de préparation est achevée, maintenant on doit mourir pour renaître.

Et que va faire Vénus juste après être passée par mon Nœud Sud, ramenant à la surface le lien passé (et c’est peut-être pour ça qu’il m’est apparu comme si intolérable et douloureux, je refuse de revivre la séparation) ? Elle va aller tout droit vers son propre Nœud Nord et son Vertex en même temps, puisque les deux sont conjoints chez lui, et là j’en suis certaine, ça va exploser, parce que voilà, c’est ce jour-là, ce jour-là il fera la rencontre amoureuse ultime, celle qui lui est destinée. Il va ramener à sa conscience non pas comme moi un lien passé, mais le besoin du lien futur. Cette personne peut être moi ou quelqu’un d’autre. Tout va se jouer à ce moment-là… (NOTA BENE : EFFECTIVEMENT IL A FAIT UNE RENCONTRE AMOUREUSE LE 26/05/2018)

Je refusais de regarder pour ne pas influencer les choses quand ça va tomber, mais c’est une affaire de quelques jours, je ne vous dis pas combien, et terrible surprise supplémentaire, la Lune sera de la partie en même temps que Vénus sur son Vertex et Nœud Nord, ça va être très intense pour lui. Je ne sais pas exactement ce qu’il va lui arriver, mais ça changera son destin futur, et ce sera lié à sa vie affective.

Cela va être plus intense encore que Vénus sur mon Nœud Sud que je vis là maintenant.

Je refuse de regarder davantage ce soir, je suis émotionnellement épuisée, et lui aussi, il le vit, on est épuisés l’un comme l’autre, je suis trop chamboulée déjà, cette immensité est très dure à vivre, il a raison, demain sera un autre jour, là je ne suis pas en état d’encaisser ce genre d’information.



13/05/2018

Epuisée, je suis allée faire une sieste.

J’ai alors ressenti le manque, alors que cela ne m’est pratiquement jamais arrivé avec lui, toujours trop occupée à mes recherches, ma musique, ou que sais-je encore, pas une seule fois je ne me suis permise de ressentir le manque. Moi la méga-dépendante affective, tout à coup transformée, je bloquais le manque, refusais qu’il m’envahisse, tout autant que je suis terrorisée par ce qu’il représente, et dès le départ, j’ai fui.

Notre première rencontre a été superficielle, une attirance magnétique c’est sûr, on s’est sauté dessus, y’a pas d’autre mots, mais direct après, j’ai fui, fui qui il était, je suis partie ailleurs, alors que c’est un bel homme, intéressant, etc. il est le seul que j’ai fui alors qu’il m’intéressait.

(...)

Mais revenons à cette sieste, je lisais un peu au lit, je me suis assoupie. Je ne me souviens pas si j’ai rêvé. Au réveil, j’ai regretté de me réveiller. Un de ces poids, énormes, une envie de pleurer, j’ai voulu retourner dans le sommeil pour m’y réfugier. J’ai décidé finalement de faire face.

Je lui ai envoyé un message. Je l’avais prévenu que j’allais faire une sieste avant.

« C’était bien. Ça fait du bien de s’évader… » J’ai pas voulu lui dire que je ne me sentais pas bien.

(...)

J’ai connu l’ivresse de sentiments ? Oui bien là je connais la douleur d’apprendre à aimer, parce que ça fait mal, ça fait très mal.

Il a fallu qu’il se présente devant moi avec cette condition sine qua non, celle de prendre le temps, celle de refuser de céder aux feux de la passion illusoire, de rejeter mes tentatives d’y foncer toute berzingue. Et pourtant il a continué insidieusement à me « chasser » pas de façon ouverte et perceptible, non, au contraire, il aura été dur avec moi, à me « tirer les couettes », à être odieux parfois, et pourtant, il aura toujours été là, présent, en me laissant cependant le choix et la liberté. Si je veux claquer la porte, il ne me retient pas, il ne le dira pas non plus, mais je le perçois qu’il ne veut pas que je parte, il ne le dira pas, mais au fond il ne veut pas me perdre.

C’est dur pour lui d’apprendre à faire confiance. On lui aura retourné toute sa sensibilité en pleine gueule, il s’en est blindé. Il en est devenu quelqu’un de parfois pas du tout fréquentable, ni fier de ce qu’il a pu faire, mais ce qui l’aura le fait plus souffrir dans son existence, comme beaucoup d’hommes de cet âge et plus vieux, c’est une femme.

(...)

Oui, j’ai les mêmes blessures que son ex. Et c’est bien pour ça qu’on se rencontre.

Mais là, il apprend à me faire confiance, il commence à se sentir en sécurité, et je le vois, il n’a pas peur de dire qui il est. Et je le remercie du fond du cœur, c’est un honneur, venant d’un être qui aura tout blindé, que d’être celle envers qui il se confie, se livre, ça veut dire qu’il me croit capable d’être une des rares à ne pas l’utiliser contre lui.

(...)

Ça y est j’ai compris ! Je lui aurait reproché hein, de ne pas être démonstratif, d’être avare en témoignages d’affection, d’être froid, dur, de ne me présenter à personne, de ne pas se comporter en homme amoureux, mais là, quelque chose d’immense est en train de se passer, je lis entre ses lignes à lui. Il n’a jamais prononcé un seul mot d’amour, jamais. Pas une seule déclaration, même minime. Il se sera figé devant mes besoins d’affection. Un vrai piquet. Et j’ai eu mal de faire un câlin à un piquet, à un point ! Les compliments ? Il m’en fait oui, mais il ne me dira jamais qu’il me trouve belle, ou intelligente, il emploiera des paroles détournées. Il remarquera mes efforts. Il m’encouragera dans mes passions. Et je lui ai fait mal une ou deux fois récemment par manque d’observation des efforts qu’il avait fait. Ou parce que je ne lui ai pas dit, tout simplement, qu’il avait assuré.

Son comportement ne change pas, il reste le même, mais là je le ressens, merde, je me suis plantée, il n’est peut-être pas amoureux, mais je représente quelque chose, quelqu’un, et j’ai fait l’erreur de ne pas lire entre ses lignes, ne pas savoir écouter son cœur à lui !

Je viens de le ressentir à l’instant devant une parole banale de sa part, un simple merci. Il est en train de s’ouvrir, de grandir, et c’est magnifique.

D’accord je respecte tes besoins D’accord. Merci de me rejoindre, merci. Je te ressens là, je te ressens. Pardon. Pardon de ne pas avoir su écouter.

C’est ça qu’il ne faut pas lâcher. Je dois m’en souvenir, de comment t’écouter.

14/05/2018

Il m’a dit récemment apprécier nos discussion, et c’est normal, c’est pareil pour moi, on reste des heures à parler, sans silences gênants, sans vouloir alimenter une conversation artificiellement, ça se fait tout seul. Et on se marre. Il commence à me comparer à ses ex oui ! Et je suis toute étonnée de constater qu’il apprécie le fait qu’il n’y ait pas QUE le désir entre nous, bien qu’il soit extrêmement fort, que j’ai beau être barrée, je crois que ses ex sont pires que moi. P’têtre pour ça qu’il est encore là. Je suis moins tarée que ce que je croyais ? Je suis chiante je le sais, mais p’têtre moins que ce que je m’imagine ?

Une chose qui m’a extrêmement touchée. Il est patient avec moi, très. Si je dépasse les bornes, il se laissera pas marcher sur les pieds, mais il est très patient quand je pars en vrille, et du coup, ça n’explose pas comme ça a pu exploser par le passé. On se frite oui, on s’énerve, mais de cette irritation de « Tu m’énerves mais je t’adore ! » C’est très vite oublié, très.

(...)

Il faut qu’on parle

J’ai jamais prononcé cette phrase, c’est la première fois que je l’écris.

Il a tiré le Yi King aujourd’hui sur une question… sentimentale. La nôtre je suppose. J’ai pas percuté sur l’instant, mais il a déjà dit ne pas être amoureux, et s’il était bloqué, appréciait ma présence, nos ébats, nos échanges, mais n’avait pas la petite étincelle ? J’ai déjà cherché à savoir s’il aimait encore son ex, il n’a pas précisé pour celle que je pense.

Et si en toute bonne foi il est attiré, mais n’arrive pas à s’abandonner, se projeter ? S’il avait trop souffert et n’arrivait tout simplement plus à être amoureux ?

J’en ai lues des discussions ce soir sur ces personnes en couple, qui s’accordent à dire que l’autre est absolument génial, mais ils n’y arrivent pas, et se posent beaucoup de questions, est-ce que les sentiments peuvent éclore avec le temps ?

Certains d’entre eux s’empêchent de vivre une belle histoire car ils n’ont pas fait leur deuil. D’autres ne seront jamais amoureux et attendent trop longtemps, et font du mal à autre, énormément de mal, car l’autre s’attache avec le temps.

S’il a interrogé le Yi King à notre sujet c’est qu’il se pose des questions. Alors avant de se faire de beaucoup de mal, ouvrons les vannes le Phénix, parlons-nous franchement, prends le temps de savoir ce que tu veux me dire, mais n’oublie jamais qu’en face t’as une femme très sensible, qui commence à s’attacher à qui tu es, les anges n’ont pas arrêté de te le dire « joue pas aux cons avec cette fille ! »

Je comprends que tu aies souffert, mais moi aussi, mais moi aussi.

Je n’analyse pas ce que le Yi King te dit, c’est ton chemin pas le mien, je sais que tu es un homme bien, tu le deviendras de plus en plus, mais je t’en supplie, m’embarque pas sur plusieurs mois si tu n’arrives pas à ressentir, tu me briseras.

VENUS - Témoignage Mars oppo Vénus N Transi10

VENUS - Témoignage Mars oppo Vénus N Transi11
Revenir en haut Aller en bas

Cobra

Cobra

VENUS - Témoignage Mars oppo Vénus N Profil11
VENUS - Témoignage Mars oppo Vénus N Empty
MessageSujet: Re: Témoignage Mars oppo Vénus N
VENUS - Témoignage Mars oppo Vénus N I_icon_minipost_participateMer 31 Oct 2018 - 12:15

Vu son comportement il y a une bonne part d'Uranus C carré à ta Vénus , donc je parle via ton TN ...et pour accentuer la chose Mars C ( qui entamé une boucle ) carré à Uranus C / conjoint Uranus N ; et là tu en parles alors que Vénus Creviens fin Balance sur ton Uranus / oppo à Uranus C , cette rétro provoquant une prise de recul d'où ton témoignage . Il y a une part de Pluton aussi dans l'histoire , d'ailleurs Vénus actuelle repasse sur le sien Pluton .

Et pour faire hyper simple le mois de novembre s'oppose au mois de mai = " je suis à ta place "....y a une relation qui doit le "travailler" à mon avis .
En plus Vénus , quand était en Scorpion a été stationnaire pile en trigone à son Mars ....bref période plutonienne .
Revenir en haut Aller en bas

maja

maja

VENUS - Témoignage Mars oppo Vénus N Profil11
VENUS - Témoignage Mars oppo Vénus N Empty
MessageSujet: Re: Témoignage Mars oppo Vénus N
VENUS - Témoignage Mars oppo Vénus N I_icon_minipost_participateMer 31 Oct 2018 - 13:10

up bien vu Pluton gouvernait notre relation Wink


son Pluton à 29°32 Balance conjonction0° mon Asc 25°59' Balance

en composite, pire

Asc Scorpion conjonction0° Mercure 1°51 Scorpion

Uranus 16°23' Scorpion conjonction0° Soleil 15°57' Scorpion conjonction0° Vénus 15°31' Scorpion

(et Pluton lui en Balance maison 12)
Revenir en haut Aller en bas
 

Témoignage Mars oppo Vénus N

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers:  


Les News



" Et Si ! ... "

Le tout nouveau bouquin d'ARKANIA est
~News~
~Vidéos~
VENUS - Témoignage Mars oppo Vénus N Pierre12 VENUS - Témoignage Mars oppo Vénus N Notes-11
~Musique pour Relaxer~