Forum Astrologie gratuit

Forum Astrologie pour apprendre à lire une carte du ciel et plus.
 
AccueilForumPortailAujourd'huiFAQRechercherClic Pour Nous RejoindreS'enregistrerConnexion






Ciel à l'instant


Éphémérides


Position actuelle des planètes

Astrodienst

Astrocarillon
Les 4 déesses


Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visiteVoir ses messagesVoir les messages sans réponses
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Malléabilité faciale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

cheliel

avatar

MessageSujet: Malléabilité faciale
Dim 20 Mai 2018 - 9:20

Rappel du premier message :

Il y a des visages qui changent d’humeur si facilement, qu’en quelques microsecondes, plusieurs états s’y sont succédés. Ce sont des métamorphoses impressionnantes, des mimiques qui s’étirent d’un symbole à l’autre, comme si elles pouvaient tout devenir. Visages caméléons qui se lient aux états de transition, masques mobiles qui rejouent parfois leurs caricaturales partitions, et troublent le monde d’un trop plein d’émotion.

Et il y a les mines marmoréennes, de celles qui, quoi qu’elles éprouvent restent figées en leur propres traits. Des peintures qui craquèlent lentement sous les rayons du temps. Ils se ferment facilement ses minois qui se lisent dans l’éclat des visions et demeurent eux-mêmes en dépit des émotions. Ils laissent dubitatif et incertain, puisque toujours et quoi qu’il en soit, ils conservent leurs expressions dans la même forme. Écrans qui ne traduisent qu’un détachement prédéfini, même quand l’être panique de ses ressentis.

A vos avis, quels astres et quels configurations pour éclairer ce sujet d’astrologie ?
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage

krikri

avatar

MessageSujet: Re: Malléabilité faciale
Mer 23 Mai 2018 - 18:01

l'exemple de Kim Carrey est flagrant :
3 planètes en capricorne : soleil, vénus, mars
conjonction étroite jupiter, mercure en verseau
et fait voler en éclats la théorie que le capricorne et le verseau sont des êtres froids, inexpressifs et les lions des êtres chaleureux, généreux, accueillants.
C'est réducteur comme n'importe quelle théorie réductrice et raciste qui donne telles qualités aux blancs et tels défauts aux noirs. Arrêtons de classifier, de ranger dans des cases les gens, que ce soit en astrologie ou dans la vie de tous les jours, cela suffit, ouvrons les yeux.

Ce qui est perçu par un comme de la froideur, sera pour un autre de la réserve, du sérieux, de la fiabilité, du respect des autres. Ce qui est vu par un pour de la convivialité, sera perçu par un autre pour du sans-gêne, du mépris, de la grossièreté, pour un fort-en-gueule. Notre vision des êtres est celle du voyeur à travers le trou de la serrure qui croit avoir contemplé l'univers dans sa totalité.

Revenons à nos moutons (noirs, blancs, arcs-en-ciel, verseaux, lions… tous estimés de la même façon cool )
Jerry Lewis : conjonction étroite de Jupiter, vénus en verseau

Le verseau et cette conjonction de Jupiter, pour l'un à Mercure, et pour l'autre à Vénus montre bien un lien dans les 2 thèmes avec le verseau et Jupiter, avec cette conjonction étroite…

Le Verseau symbolise l'originalité, l'anticonformisme, la liberté, l'adaptabilité. Jupiter est un amplificateur extraordinaire.

Côtoyez un Soleil conjoint Jupiter et vous aurez l'essence même de l'égocentrique.

Quand on veut faire des statistiques, il faut déjà rechercher le thème des personnes les plus représentatives dans le domaine de notre recherche.
Je peux affirmer que je fais des mimiques, mais comparée à Jim Carrey, je suis puissance -1000.
Pour débattre il faut examiner des thèmes de personnes connues et vraiment représentatives.

Après je ne ferai jamais de statistiques pour déterminer l'aspect physique de quelqu'un avec seulement son ascendant : je connais au moins 5 ou 6 personnes avec un ascendant Vierge et je peux affirmer que leur physique n'a absolument rien en commun.
Déduire que Monica Bellucci a le physique qu'elle a parce qu'elle a tel ascendant et qu'Angelina Jolie est belle parce que son ascendant est tel autre est risible.
Restons humbles, ouverts d'esprit, avec des exemples précis, sinon on peut affirmer n'importe quoi. cool
Revenir en haut Aller en bas

ladom

avatar

MessageSujet: Re: Malléabilité faciale
Mer 23 Mai 2018 - 20:40

Krikri applaudi nous sommes sur la même longueur d'onde! Rien à ajouter sinon bis repetitas applaudi
Revenir en haut Aller en bas

Electrode

avatar

En ligne
MessageSujet: Re: Malléabilité faciale
Jeu 24 Mai 2018 - 14:23

cheliel a écrit:

Et il y a les mines marmoréennes, de celles qui, quoi qu’elles éprouvent restent figées en leur propres traits.

Peut-être que l'anti-Jim Carrey, Tommy Lee Jones, ressent une lacune dans sa capacité à être expressif ?

https://www.astrotheme.fr/astrologie/Tommy_Lee_Jones
Revenir en haut Aller en bas

Navane

avatar

MessageSujet: Re: Malléabilité faciale
Jeu 24 Mai 2018 - 18:10

Je ne connais pas la sensibilité de TLJ et encore moins sa façon de l'exprimer dans l'intimité, mais en regardant son TN, outre la Lune Taureau/MXII et le carré Vénus Scorpion/Saturne ( rijaune ), j'ai pensé qu'un Pluton en MIV pourrait aller dans le sens de cette phrase :

cheliel a écrit:
(...) Écrans qui ne traduisent qu’un détachement prédéfini, même quand l’être panique de ses ressentis.
Revenir en haut Aller en bas

PAUL


MessageSujet: Re: Malléabilité faciale
Mer 30 Mai 2018 - 8:15

Bonjour Hagakure

<< J'aime bien l'expression de Claire Santagostini concernant le type Saturne :
<< Émotif Intériorisé.
<< Et non plus seulement le type "Inémotif" habituellement utilisé.

Oui, c’était, Santa, et sa méthode globale, ou astrologie de synthèse…
(Permettant de saisir le sens de chaque aspect en fonction du tout globale)

Et merci, pour ton généreux partage,
Roger Mucchielli a écrit précédemment
L’émotivité

L’Emotivité « à l’état pur » est une entité qui n’existe pas :
C’est un facteur Abstrait, une notion de Caractérologue
Et non quelque chose d’observable :
Ce qui existe, par contre, Ce sont les expressions
De l’Emotivité-investie-dans-tel-ou-tel-ensemble-caractérologique
Et ce « facteur » prendra des formes et des modalités très différentes
Selon les ensembles dans lesquels il est impliqué :
Il y a, en bref, autant de genres d’émotivité qu’il a de types caractérologiques
Et l’on peut comprendre exactement ce que l’on entend par « Emotivité »
En caractérologie,
Qu’après avoir compris et appris toutes les descriptions concrètes ;

Je devrais donc maintenant décrire Successivement l’Emotivité
Chez le En A P, l’Emotivité chez le En AS, l’Emotivité chez le E A P chez le E AS
Chez le Ne A P Etc…
Mais il faudrait d’Abord savoir ce Qu’est Un En A P, un En A S, Etc
On ne peut sortir de ce cercle qu’en essayant de parler de l’Emotivité en Générale,
Pour permettre une Première intelligibilité :

Si l’on se Réfère à la notion Abstraite d’Emotivité,
On peut dire qu’elle Représente
« L’Intensité de la Charge Nerveuse d’un caractère donné »
En un certain sens, en effet, tous les Emotifs sont des nerveux,
Si l’on prend le mot de Nerveux dans sa signification courant :
Tout se passe comme si l’Emotivité était un Réservoir d’Energie nerveuse,
Représentant un Potentiel d’Action et de Réactions :
Ces Action et Réaction serait Déclenchées par des Stimuli capable de « Lancer » cette énergie nerveuse dans l’expression Comportementale :
Il semble que Plus ce Réservoir n’est Important, plus les Action et Réaction
Dont il est Source, sont Faciles a Déclencher :
Cette facilité de Déclenchement de la réaction Emotive est évidement relative à ce Qu’on Appelle L’Excitabilité :
Cette excitabilité elle-même peut prendre différentes forme selon les caractères
De même que les Stimuli sont variables selon les caractères :
A Cause de cette Excitabilité, on peut cependant prévoir que les excitations Déclenchant étant d’Intensité moindre pour les « Emotif » 1*
Que pour les « Non-Emotifs »
L’Emotivité pourra se déclencher sur des Excitations Minimes chez les Emotifs
Alors qu’il faudrait une Intensité d’Excitation plus grande pour Déclencher
L’Emotivité (plus faible) des Non-Emotifs :
Ceci laisse en suspend la question de la Perception elle-même, de l’Excitation
C’est-à-dire de la Sensibilité :

(1* « Emotif »)
(Signifie seulement « sujet dans la structure caractérologique comporte la propriété)
(Emotivité « Non-Emotif » signifie « sujet dont la structure caractérologique)
(Comporte Le propriété Non- Emotif »)






L’Emotivité n’est Pas la Sensibilité,
Si l’on veut bien Remarquer que la Sensibilité est la Finesse de la perception,
Alors que l’Emotivité est l’Energie Nerveuse potentielle ;
A vrai dire la Distinction doit se faire, non pas au niveau perceptif,
Mais en Fonction des Comportements,
- Un sujet Emotif sera un sujet chez lequel la Charge Emotionnelle se déclenchera Vite, Diffusera vite sur l’ensemble de la Conscience, perturbera la manière d’être au Monde, bouleversera la structure de la conscience percevant et tendra à s’exprimer D’une manière ou d’une autre ;

- Un sujet Non Emotif sera un sujet chez lequel la Sensibilité peut être Vive
Mais chez qui les Réaction Emotionnelle ne Bouleverseront Pas les structures de Conscience :
A tel point qu’on pourrait définir la Non-Emotivité par la Stabilité de la Structure de Conscience percevant ou, si l’on veut, par une plus Grand Stabilité de l’Humeur,
De la Lucidité, de l’Objectivité :
La Force Nerveuse potentielle « Emotivité » peut s’exprimer de multiples façons :
Elle peut s’exprimait en Agitation désordonnées, en Explosions divers,
Comme les grandes crises de larmes ou d’anxiété ;
Elle peut se traduire aussi en animant une action coordonnée et orienté vers un but,
Elle sera alors la Force de l’Enthousiasme ou de la passion :
Si les Emotifs seuls peuvent présenter des réactions émotionnelles perturbantes,
Les Emotifs seuls peuvent aussi se passionner pour quelque chose :
- D’Autre part, il ne faut pas Confondre Emotivité Et Affectivité :
Un Homme ou une Femme dont la Structure Caractérologique porte n E
Peuvent être très « Affectifs » c’est-à-dire que, tout en n’ayant que peu d’Emotions
Ou en ne s’ « excitant » qu’exceptionnellement, ils peuvent avoir des Sentiments
Forts et durables, et par là être très Sensibles à tout ce qui touche ces sentiments
Ainsi, tout en étant Calmes difficiles à effrayer ou à inquiéter,
Difficiles à entraîner et à enthousiasme, ces sujet peut être capables d’attendrissement, de chagrin, de souffrance morale, de générosité, de compassion
Et d’une manière générale de « Cœur »
En Revanche on pourra observer des sujets Emotif, par exemples Coléreux, impatients, susceptibles, nerveux, avec un manque de cœur, une sécheresse Affective, une dureté de jugement qui surprendra :
Nous croyons cependant, et nous verrons cela plus loin que l’Affectivité peut devenir dans certaine structure le substitut de l’Emotivité,
Ce qui enrichira et compliquera la description clinique de certains types :
En attendant, nous conviendrons, conformément à la terminologie devenue classique De Gaston Berger 1* d’Appeler Tendresse ce facteur caractérologique
Pour le distinguer de l’Emotivité :
Formulons maintenant les principes de l’Emotivité,
Tel qu’ils peuvent l’être dans l’Etat actuel de la Caractérologie :

1* G Berger, traité d’analyse pratique du caractère : P. U. F.1950












Revenir en haut Aller en bas

PAUL


MessageSujet: Re: Malléabilité faciale
Mer 30 Mai 2018 - 8:16

PRINCIPE 1 :
- L’Emotivité est la Quantité d’Energie Nerveuse Dispositionnelle
- Ou la Charge Nerveuse d’un sujet 2*
- Elle est liée à un type d’Equilibre Neuro - Endocrinien qui reste à définir,
- Mais où la Thyroïde semble avoir un rôle Important :

L’orque nous parlons de Type d’Equilibre,
Il s’agit ici de comprendre cette expression dans un sens très générale,
Parce qu’enfin, au sens strict l’équilibre peut être délicat, voir impossible :
On peut même penser
Que toute Emotivité porte en soi une Virtualité de Déséquilibre 3*
Il s’agirait alors, de toute évidence, d’un Déséquilibre de la Personnalité :
En tant que structure, le caractère est une relation Stable entre des fonctions ou puissances dont les racines sont Biophysiologiques
Et qu’on ne peut pas changer à volonté :

3* Le Senne écrit :
« Par la notion caractérologique d’Emotivité
« Est pensé ce trait général de notre vie mentale Qu’aucun événement subi par nous « Comme contenu d’une perception ou d’une pensée ne peut se produire sans nous « émouvoir a quelque degré, c’est-à-dire sans provoquer dans notre vie organique et « psychologique un ébranlement plus ou moins fort :
« L’Evénement agit comme un agent de déflagration : une quantité plus ou moins « Grande D’Energie antérieurement en réserve dans notre organisme, est Libérée,
« Cinétisée, de sorte qu’il en suivra, de façon intense ou faible, momentanée
« Ou durable, soit des effets viscéraux, conditionnant un accroissement de la « Conscience de l’Emotion, soit une réaction sur le monde extérieur :
« L’Emotivité est ainsi d’essence Psycho énergétique et, généralement, les Emotifs
« Se Distinguent des Non-Emotif par l’intensité de leur manifestations ou de leurs « action »
« (Tr.de Caract., générale pp 63-64, 1er Ed)

Ici, l’expérience clinique devra un jour enrichir ce chapitre de la caractérologie :
On pourrait se demander si un traitement adéquat ne serait pas capable de rendre Emotif un non-Emotif :
On a écrit 4* (Mounier) « que des maladies infectieuses, des traumatismes physiques
Ou psychiques, surtout répétés, peuvent développer une prédisposition Emotive chez des sujets qui, jusqu’alors ne la présentaient pas »
Jusqu’à ^plus ample information, et sur la foi des cas observés,
On peut affirmer que de telles interventions ne font ni grandir, ni diminuer l’Emotivité
Constitutionnel mais la Perturbent :














Roger Mucchielli a écrit précédemment 4

L’émotivité
Un Nerveux Excité 1* (P204) (E- Na –P)
A qui l’on donne des calmants à haute dose, ne devient pas un Amorphe ;
Il devient un Nerveux Perturbé :
Un Amorphe qui, pour une raison ou une autre (pour maigrir par exemple)
Pendrait de l’extrait thyroïdien à forte doses, ne deviendrait pas un Nerveux,
Mais malade psychologiquement :
J’ai même observé un cas curieux où des « Equilibrants Nervins »
(Ion Calcium et Phénobarbital) donné par son médecin, à un En-A-S Hyperémotif
Pour le « calmer » provoquaient un Déséquilibre inquiétant de l’Emotivité
Et une Recrudescence de la tension nerveuse,
Par suite probablement de l’exaspération du sujet devant cette intention de le « Calmer » quand aux cas cité par Mounier,
Ils interviennent dans l’individualité à un autre niveau qu’au niveau caractère :

Principe 2 :
- Les Cinq grandes Expressions Communes 2* de l’Emotivité Sont :

1- La Facilité du Déclanchement de la Réaction au Choc Emotionnel ;
C’est-à-dire la Fragilité Nerveuse :

2- La Rapidité de Surgescence de la « Bouffée Emotionnels »
En réponse à certaines perceptions, perturbant la Totalité du « Moi »

3- La Possibilité de l’Auto excitation qui peut augmenter considérablement
L’intensité de la réaction :

4- La Fréquence et l’Importance des états dits « de tension nerveuse »

5- La Modification de l’action par l’Emotivité :

Quelques commentaires semblent Ici nécessaires :
Du fait que nous sommes sur le plan des Expressions possible de l’Emotivité,
Nous devons pouvoir retrouver des comportements observé et des situations concrètes :

1- La Facilité du Déclanchement de la Réaction au Choc Emotionnel ;
C’est-à-dire la Fragilité Nerveuse :

Fait allusion à la Rapidité et à l’Intensité de la Réaction au choc et spécialement
A la Surprise : vous pouvez constater que le déroulement de la sonnerie du téléphone
La surprise d’une décharge électrique accidentelle, un cri, une peur inattendu
Et quelquefois anodine
(Comme l’orque vous survenez brusquement dans le dos de quelqu’un), etc,
Provoquent des réactions diverses comme le tressaillement, le sursaut,
Le mouvement brusque, ou des phénomènes organiques comme les battements de Cœur, le changement de coloration de la peau dû à la perturbation de la circulation capillaire, la sensation de constriction du cœur, etc,
(Tous phénomènes qui ont une interprétation physio-endocrinienne)

Communes 2*
Signifie Ici « comparables dans toute les structures caractérologiques
Qui Portent E » il en sera de même pour les » Expressions » des autres propretés Fondamentales :


Roger Mucchielli a écrit

L’émotivité

1- La Facilité du Déclanchement de la Réaction au Choc Emotionnel ;
C’est-à-dire la Fragilité Nerveuse :

Ou, Au Contraire,
L’Absence de réaction, la placidité, le calme, l’indifférence :
L’expression de ces modifications peut être évidemment plus ou moins contrôlée
Et secrète, mais ceci dépend de l’influence d’autre facteur structuraux :

2- La Rapidité de Surgescence de la « Bouffée Emotionnels »
En réponse à certaines perceptions, perturbant la Totalité du « Moi »

Forti 1* a nommé « bouffée émotionnelle » la brusque invasion des émotions Transformant la structure conscientielle, la frayeur, le plaisir, le dégoût
Seront ressentis par les Emotifs d’une manière intense et leur « Moi » est submergé
Immédiatement ;
Pour évoquer l’analyse phénoménologique de l’émotion, nous dirons que la Conscience percevant, ou le « Moi » se tient à distance de ses sensations
Et est maître de sa prise objective sur le monde, se trouve transformée brusquement En « conscience émue » Où le moi est captif en ce sens que le jugement objectif ou le Mode objectif de perception n’est plus possible :
Vous avez pu remarquer que la vue d’un spectacle répugnant ou pathétique
Provoque des bouffées émotionnelles :
Quelquefois il faut peu de choses :
La vue du sang, le vue d’un crapaud, d’un serpent :
Tel qui reste indifférent à tel spectacle, parce qu’il en a l’habitude ou parce qu’il peut Dominer la bouffée émotionnelle, sera perturbé par un autre spectacle :
Les réactions au récit, à l’écoute d’une pièce, a la vue d’un film sont révélatrices
De ces perturbations indépendantes dans leur source de la volonté,
Qui a sur elle un pouvoir seulement indirect :
Là encore, il faut prendre soin de dépister les Crypto-Emotif
Qui n’auront pas les cris, les gesticulations ou les mimiques des Emotifs Extériorisés
Pourront traduire la montée de la bouffée émotionnelle et la submersion du « moi »
Par un malaise, la perte de l’appétit s’ils sont à table, ou même par un Evanouissement,

3- La Possibilité de l’Auto excitation qui peut augmenter considérablement
L’intensité de la réaction :

Une stimulation extérieure, par exemple un jeu particulièrement attractif pour un Enfant, ou le plaisir de la dance pour des jeunes gens, suscite une réaction qui doit
Etre normalement proportionnelle à la quantité d’excitation :
Or, on constate que pour un même stimulus perçu comme « attrayant » pour Poursuivre notre exemple, et promettant la même intensité de plaisir,
Nos sujets réagissent plus ou moins fort,
Certains sujets en effet semblent s’exciter eux-mêmes sur la question,
Ce qui accroît l’excitation globale en intensité et en durée :
Il se produit une sorte de disproportion
Entre la quantité d’excitant et l’intensité de la réaction :
Le Senne a décrit, à ce propos une tendance au superlativisme dans la qualification Des choses chez les En A P.
On peut remarquer que cette tendance existe chez tous les Emotifs, quoi qu’elle soit,
Revenir en haut Aller en bas

PAUL


MessageSujet: Re: Malléabilité faciale
Mer 30 Mai 2018 - 8:19

Roger Mucchielli a écrit précédemment 6
L’émotivité

3- La Possibilité de l’Auto excitation qui peut augmenter considérablement
L’intensité de la réaction :

Les Emotifs utilisent ainsi, ouvertement ou in petto, des adjectifs excessifs :
Terrible, affreux, horrible, abominable, épouvantable ou formidable, sensationnel,
Sublime, splendide, etc.
Pour signifier d’une part « désagréable » et d’autre part, « agréable »
- Les Non-Emotifs manifesteront un intérêt qui sera seulement proportionnel à la Quantité d’excitant
(Dans l’hypothèse évidement où ils seront effectivement intéressés et où la réaction (Est spontanée) et il leur sera difficile de s’exciter eux-mêmes par surcroit :
- Enfin chez les Hyper- Emotifs, on observera une combinaison entre la facilité du Déclenchement et la disproportion de la réaction,
Ce qui permettra des états d’excitation extraordinaire pour des stimuli minimes :
Ceux qui les entourent traduiront
Cette expérience en disant qu’ils s’excitent pour des riens :

4- La Fréquence et l’Importance des états dits « de tension nerveuse »

Nous faisons allusion ici à des états tels que la nervosité, l’impatience,
L’irritabilité en tant que constituants permanents de la manière d’être-au- monde,
Antérieurement à toute excitation et en dehors de tout mobile profond en relation avec une situation personnelles tragique, quoique, sur ce point, l’auto excitation
Intervienne aussi :
- Plus un sujet sera Emotif, plus cette tension préalable ne sera grande :
A la limite pathologique,
- l’Hyper- émotif est comme une pile électrique, et toute excitation tombant dans cet Etat de tension provoquera des réactions ou des désordres sans proportion :
Il y a aussi à considérer l’autre aspect de la tension nerveuse,
L’aspect positif pourrait-on dire, si l’on prend pour critères l’efficacité :
Il s’agit des états de tension nerveuse dans le travail passionnant, dans l’action désirée, dans un projet mis au point avec amour ou dans les grandes occasions
Ou va se jouer une partie de notre destinée :

5- La Modification de l’Action par l’Emotivité :

L’Emotivité influe sur l’Action de Trois manières possibles :
- A- soit en donnant à l’action un surplus d’intensité et de force qui est un surplus
Emotionnel ; dans ce cas, l’action se colore de passion :
Nous somme là à un point important que nous retrouveront ci-dessous lorsque
Nous expliquerons comme l’Emotion se convertit en action ou est utilisée comme
Substitut de l’Activité :
- B- soit en Entourant l’action d’un halo émotionnel, d’un état subjectif qui,
Sans perturber l’action lui donne une résonance personnelle particulière :
- C – soit en faisant retomber l’action au niveau purement gestuel :
C’est ce dernier trait qu’avait déjà analysé Pierre Janet et que reprend, avec une
Autre signification, Jean-Paul Sartre : c’est ce que veut dire également Forti
Lorsqu’il écrit que « l’émotivité est une activité qui est retombée au niveau instinctif »

5- La Modification de l’Action par l’Emotivité :

L’expérience caractérologique montre que les Emotif peuvent produire
Les trois sortes de perturbations,
Et ce sera un des buts de la psycho dialectique, c’est-à-dire de l’éducation des caractères, que de réduire les deux dernières espèces de perturbations pour faire de l’Emotivité un surcroit de force et d’activité réalisatrice :
A l’inverse, les non-Emotifs auront des actions qui ne connaîtrons pas ces passions, ces frémissements, ni ces perturbations ;
Leur activité manifeste sera la plus souvent sans passion, elle ne s’entourera pas D’un halo émotionnel et il ne leur arrivera que rarement d’être incapable de se Déprendre d’une émotion perturbant leur pensée ou leur action :

PRINCIPE 3 :
- On convient d’appeler « Emotifs » au sens caractérologique,
- Les Sujets chez lesquels on pourra observer à l’état Net
- Au moins Trois de ces Symptômes :
- On Appellera « Hyperémotif » ou « Sur-émotifs »
- Les sujets qui présentent les Cinq modes d’expression à un degré important :

Au sujet de cette loi, il faut parler de la notion de « Moyenne »
J’ai déjà eu l’occasion d’écrire que la « moyenne » lorsqu’on parle d’une propriété Fondamental, était une réalité une Variable en relation avec l’âge et le sexe :
Roger Gaillat, dans une correspondance récente et sans connaître les formulations Que j’avais données, écrit qu’il a aussi fait cette remarque :
Il y a donc là un point à étudier davantage et qui aura Une porté caractérologique Intéressante :
L’expérience prouve en effet que l’Enfant a des émotions normalement plus Violentes, Que le vieillard à des émotions normalement plus faibles,
Que la femme a une expression de l’Emotivité différente de celle des hommes,
La « moyenne » doit varier lorsqu’on a affaire à ces cas, c’es-à-dire si l’enfant,
Sur une échelle d’émotivité en 10 points, manifeste une Emotivité caractérologique De 6 par exemple, la structure caractérologique dot être formulée comme non- Emotive si l’on veut retomber dans un tableau clinique exact :
Il est opportun de signaler déjà au passage cette direction des recherches à venir :
Nous aurons l’occasion d’en signaler de nombreuses autres :
Ce n’est pas la moindre vertu d’une théorie scientifique que de tracer à chaque instant des orientations heuristiques :

- PRINCIPE 4 :
- La Non-Emotivité est un concept qui désigne la Faiblesse ou la Pénurie d’Energie
- Nerveuse Disponible :
- Une Non- Emotivité total, c’est-à-dire une Emotivité Nulle, n’est qu’une limite
- Théorique, Pratiquement, l’Emotivité peut être réduite, elle ne sera Jamais Nulle :

La Non- Emotivité n’est pas une propriété Négative et sur ce point le Senne à donné Des directions à l’analyse future :
Il écrit par exemple :
« À partir d’un certain point, l’affaiblissement de l’Emotivité entraîne l’établissement « de la Froideur qui produit des effets propres 1* »
Cette remarque pénétrante n’a pas encore reçu l’attention et le développent qu’elles
Mérite : Nous retrouverons son pendant à propos de l’Activité, où le Senne développe Davantage la Positivité de la Non- Activité
Et les effets propres de ce qu’il appelle alors l’Inertie :
La Froideur, positivité de la Non- Emotivité,
A en effet ses effets propres et devrait faire l’objet d’une recherche spéciale et d’une Séméiologie directe :
Cette recherche reste à faire ; Jusqu’a présent la Froideur est caractérisée par la
Décroissance des manifestations de l’Emotivité :
On peut penser que l’attention des caractérologues a été détournée de cette direction
De recherches (sur ce point comme sur la Non – Activité ou Inertie)
Par une sorte de fascination de l’idée que E, A, et S sont des « Puissances »
Ce mythe est tombé en ce qui concerne la Secondarité et la Primarité qui a pu être enfin analysée pour elle-même ;
Les progrès de la caractérologie en feront de même pour l’Activité et l’Emotivité :

Dans le but de contribuer à l’analyse de la propriété positive Froideur 2*
Disons qu’elle comporte :
-1- Une robustesse nerveuse ; sous se concept commun, nous cherchons à exprimer
La Résistance du système nerveux aux Ebranlement, qui doit se signaler par le
Seuil De résistance à l’excitation douloureuse, plus haut chez les Froids
Que chez les Emotifs

-2- Le Calme intérieur, ou stabilité des structures de la conscience percevant
Et du contrôle cortical sur le thalamus *

-3- La Résistance naturelle à l’expression Somatique des Emotions
(Ceci évidement en dehors de tout « self-control »)

-4- L’Aptitude plus grande à Séparer images et concepts,
C’est-à-dire facilitation de la conceptualisation et de l’explication par l’idée
Générale, plutôt que par l’exemple :

- 5- L’Objectivité du jugement, du compte rendu et du témoignage :

1* le Senne semble bien admettre que la Froideur
Serait l’inverse de l’hyper-émotivité P 75 /
P 161 (tendresse ou sécheresse affective/ facteur T et n T)




Revenir en haut Aller en bas

PAUL


MessageSujet: Re: Malléabilité faciale
Mer 30 Mai 2018 - 8:20

Roger Mucchielli a écrit précédemment

L’émotivité
PRINCIPE 5
- Un Sujet sera dit « Non-Emotif » dans Deux cas :

- A - Lorsque les Cinq grands symptômes de l’Emotivité
Sont Uniformément atténués :

- B- Lorsque l’Emotivité se concentre Electivement sur Un Ou Deux symptôme
Qui ont alors la même intensité que chez les Emotifs,
Les Autres symptômes étant négatifs : 3 * (Voir P50 Froideur)

PRINCIPE 6 :
- Plus l’Emotivité est forte, plus ses expressions tendent à échapper à tout contrôle
- De - Soi et à se traduire par des réactions immédiates de forme impulsive,
- Mimique ou organique :

Une explication est nécessaire sur cette loi importante :
Certains psychologues vont parler ici d’Emotivité-Primaire 1* et Arguer
(Prouver, mettre en avant)
Que j’oublie l’autre sorte d’émotivité ou Emotivité-Secondaire 2* ou contrôlée,
Celle qui n’a pas de réactions immédiates :
J’ai suffisamment insisté à la fin du Livre 2 et au début de ce chapitre sur la réalité Des Structures et la Non- Existence des Propriétés Séparés,
Pour être à l’abri d’une objection de ce genre :
Par ailleurs nous verrons en quoi consiste
L’Emotivité-Primaire et l’Emotivité- Secondaire (ci –dessous P 183)
Par ce principe 6, nous somme au centre d’un problème crucial et j’en profiterai pour Etre précis, au risque de paraître catégorique :
Beaucoup de psychologues ont remarqué que l’on peut être Tantôt « Primaire »
Tantôt « Secondaire » Albert Burloud le disait déjà 3* (Le Caractère P U F)
Et le Docteur Corman l’a soutenu plus récemment 4 *
(Les types Primaires et Secondaires, deux articles, in rev :
(« Conn de l’homme » N° 3 et 4, 1954)
D’autre ont conclu 5* Dr René Resten
(1er séminaire de caractérologie, Paris Sep 1956)
Que nous portions en nous une Pluralité de caractère qui, tels des mécanismes
De l’Introversion-Extraversion chez Jung,
Se manifestent tour à tour selon les Situations,
Une réponse complète à cette question
Nous entraînerait à anticiper par trop sur la suite :
Disons cependant d’abord qu’il y a deux explications possibles de ces observations Vraies, et ce, sans sortir de la caractérologie le Sennienne, c’est-à-dire sans mettre
En doute la stabilité des structures comme telles et sans admettre une pluralité
De caractères en chaque individu :
Il est à remarquer au passage, que cet essai d’explication
« Sans sortir de la caractérologie de Le Senne » n’est nullement le fait d’un Dogmatisme étroit, c’est seulement le désir, légitime en toute science,
De tenter l’explication des phénomènes dans le cadre de la théorie construite,
Avant de vouloir la remplacer ;
C’est le désir d’employer au maximum les ressources d’une théorie
(Principe scientifique de l’économie des hypothèses) avant de tout détruire

L’expérience évoquées – vérifiées d’ailleurs et véritables par tout observateur impartial – sont explicables d’une part, à l’aide des facteurs de tendances
Dont la constellation intervient directement sur les formes de Retentissement 1*
D’autre part, grâce au Principe 6 de l’Emotivité,
Qui résume un ensemble d’expériences :
On peut constater en effet que plus l’Emotivité est forte, plus le mouvement et l’action sont impulsifs, plus la colère est soudaine, plus la Réaction est immédiate ;
Dans l’Hyper- Emotivité, toutes les formes d’expression directe dans l’instant Deviennent possibles, quel que soit le mode de Retentissement,
Le sujet Primaire les assumera et les amplifiera ;
Le sujet Secondaire les Ruminera et les regrettera peut-être,
Les uns et les autres n’auront Pas les mêmes expressions 2*
Mais l’expression sera Immédiate :

Il est donc inutile pour la solution de se problème précis,
De distinguer « un être intérieur et un être extérieur » en chacun de nous 3*
Ni d’imaginer l’intrication des types caractérologiques ou la superposition des structures en chacun 4*
Une séméiologie Exacte de l’Emotivité nous dispense de ces complications Théoriques :

Nous renvoyons le lecteur au Chapitre 6 par 3 pour ce qui concerne les procédés
D’évaluation objective et de mesure de l’Emotivité,
Ainsi que des autres facteurs caractérologique :

1*Cf.ci- dessous, P184
2* Cf. Loi des structure partielles E P et E S, ci-dessous P180 :
3* Idée de Dr Louis Corman :
4* Idée du Dr René Resten :


***********************************************





Revenir en haut Aller en bas

alia


MessageSujet: Re: Malléabilité faciale
Mer 30 Mai 2018 - 8:45

Bon avec une uranus-lune sur l'axe 1-7, je suis le type même du changement d'humeur qui se voit comme le nez au milieu de la figure.
Je m'enflamme, je tempête, je colère, je m'extasie, je me passionne, j'admire, je râle, je crie aussi parfois....le tout dans un laps de temps tout à fait réduit, une émotion venant chasser l'autre.
j'ai du mal à cacher mes sentiments en fait, même quand je voudrai ou que je crois y arriver, c'est encore pire.

PAUL a écrit:

« L’Intensité de la Charge Nerveuse d’un caractère donné »
En un certain sens, en effet, tous les Emotifs sont des nerveux,
Si l’on prend le mot de Nerveux dans sa signification courant :
Tout se passe comme si l’Emotivité était un Réservoir d’Energie nerveuse,
Représentant un Potentiel d’Action et de Réactions :
Ces Action et Réaction serait Déclenchées par des Stimuli capable de « Lancer » cette énergie nerveuse dans l’expression Comportementale :
Il semble que Plus ce Réservoir n’est Important, plus les Action et Réaction
Dont il est Source, sont Faciles a Déclencher ...


Ça ça me parle grave... méditation
Revenir en haut Aller en bas

PAUL


MessageSujet: Re: Malléabilité faciale
Mer 30 Mai 2018 - 10:04

Alia up
Revenir en haut Aller en bas

alia


MessageSujet: Re: Malléabilité faciale
Mer 30 Mai 2018 - 10:41

Et tu sais quoi, je déteste quand je ne peux pas lire les émotions sur un visage, les gens qui n'expriment rien, me glace et m’inquiète, je m'en méfie....je confond souvent la timidité et la réserve, avec la froideur et l'indifférence.

Revenir en haut Aller en bas

Hagakure


MessageSujet: Re: Malléabilité faciale
Mer 30 Mai 2018 - 11:34

Alia, tu es d'un type Colérique Emotif-Actif-Primaire ? doute2
Revenir en haut Aller en bas

alia


MessageSujet: Re: Malléabilité faciale
Mer 30 Mai 2018 - 11:56

Euh....dit comme ça, je pense que oui ranversant

Je m’énerve vite, Lune Bélier , ce qui entraîne des actions plus ou moins réfléchies Uranus Asc , aux conséquences plus ou moins heureuses et je m'ennuie très vite, par contre, quand je me pose je suis capable de rester concentrée des heures : la stabilité Saturne MC face, ou carré plutôt, à imprévisibilité d'uranus à l'ascendant...

Du coup, j'arrive à "maîtriser" l'aspect et calmer mes ardeurs, mais lorsqu'il m'échappe, j'ai généralement une atteinte physique (choc, accident), c'est souvent ça que les émotions trop fortes provoquent, une inattention perturbante pour mon quotidien...
Revenir en haut Aller en bas
 

Malléabilité faciale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers:  


Les News



" Et Si ! ... "

Le tout nouveau bouquin d'ARKANIA est
~News~
~Vidéos~
~Musique pour Relaxer~