Forum Astrologie gratuit

Forum Astrologie pour apprendre à lire une carte du ciel et plus.
 
AccueilForumPortailAujourd'huiRechercherClic Pour Nous RejoindreS'enregistrerConnexion




Ciel à l'instant


Astrodienst

Astrocarillon
Les 4 déesses


Le Deal du moment :
Nike fin de saison : jusqu’à -50% sur une ...
Voir le deal

Considérations sur le New Age I_icon11Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visiteConsidérations sur le New Age I_icon11Voir ses messagesConsidérations sur le New Age I_icon11Voir les messages sans réponses
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Considérations sur le New Age

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

Considérations sur le New Age Profil11
Considérations sur le New Age Empty
MessageSujet: Considérations sur le New Age
Considérations sur le New Age I_icon_minipost_participateDim 15 Jan 2012 - 18:37

Pour ne pas brouiller le fil de Latitudes, je réponds ici.

Alice Bailey fait partie de ces enthousiastes fabulateurs qui sont les références constitutives de la pseudo-spiritualité que l’on nomme « New Age ».
Pourquoi pseudo-spiritualité ? Parce qu’il ont repris des concepts orientaux en les interprétant à leur manière tout en utilisant comme caution l'appartenance de ceux-ci à une tradition pluriséculaire, voire plurimillénaire. Il n’en est rien, puisqu’ils les ont inventés. Quelques exemples : la réincarnation « à l’occidentale », avec dommage collatéral sur l’astrologie, l’avènement du Maitreya (dont le retour de flamme en la personne de Krishnamurti n’a pas désilé les yeux de ses mentors), et d’une façon générale cet ésotérisme humaniste, antispiritualiste par définition.
On peut rajouter, selon les auteurs, la foi spirite, les secrets révélés de l’Atlantide, l’Ere bienveillante du Verseau, la planète-bagne de la galaxie et j’en passe.
D’ailleurs ce fameux D(jwal) K(hul) de l’article est une fameuse commodité pour ne pas avoir à se justifier, mais surtout, pour se donner ce fondement dont ces faux savoirs ont tant besoin.
Ils ont pour « marques de fabrique » la sentimentalité ainsi q'une scientificité calquée sur la techno-science occidentale (l’étude de la matière) ; bref, ce n’est pas de la spiritualité, mais de la rationalité sauvage, sans même les balises que cette science s’impose, science que les tenant du Nouvel Age critiquent tout en la singeant. C'est donc un espace particulièrement propice à la rêverie.
Tout cela est très enthousiaste, et c’est normal, puisque c’est la nature de la pensée créatrice. Les traditions, quant à elles, proposent des réflexions éprouvées voire beaucoup beaucoup mieux que des concepts : des techniques, que je préfère appeler des pratiques. Le yoga tantrique, par exemple, est formidable en ce qu’il enseigne que le corps est une clef pour ouvrir le verrou de la transcendance – si la Grâce le veut.

Comme Internet est une tempête gigantesque dans laquelle on peut trouver des havres, l’intérêt de notre époque déboussolée est l’accès sans précédent aux savoirs traditionnels auparavant restreints à quelques uns. Profitez-en ! Cependant, cela implique de faire un tri considérable, de se montrer patient et de suivre une voie, non une multitude de bouts de pistes.


Citation :
PERSONNE n'est un vrai "maitre", il n'y a que des routes particulières

C'est une question de caractère. Etre iconoclaste est aussi acceptable que chercher à émuler un individu centré (on peut l’appeler maître si on veut), car il en existe. C’est par exemple ce que l’on fait dans les arts martiaux, et je dois dire qu’on se sent croître en savoirs essentiels, les entraînement font du bien. Cette relation participe alors de la voie particulière de l’individu qui l’a choisie.

Citation :
L'expérience même "malheureuse" est aussi un excellent moyen de déterminer ce qui ne nous convient pas (…) on apprend plus de ses erreurs que de ses réussites.

L'expérience malheureuse n’est pas indispensable, même si elle enseigne profondément. Je vais reformuler ton propos que je comprends, mais que j’applique différemment : en pédagogie, on considère que l’erreur n’est pas à éviter, parce qu’elle est partie intégrante du processus d’apprentissage.
Revenir en haut Aller en bas

arkania

arkania
°~ Modérateur ~°

Considérations sur le New Age Profil11
Considérations sur le New Age Empty
MessageSujet: Re: Considérations sur le New Age
Considérations sur le New Age I_icon_minipost_participateDim 15 Jan 2012 - 20:02

merci de t'être donné la peine de m'éclairer..;
ta position me parait claire et cohérente, je suis d'accord avec ta reformulation et sur le fait que l'expérience malheureuse n'est pas incontournable...une fois que l'on est sorti de ses certitudes (rectitude devrais je dire?!) le dernier accord toltèque dit :

* Soyez sceptique, mais apprenez à écouter

Ne vous croyez pas vous même, ni personne d'autre. Utilisez la force du doute
pour remettre en question tout ce que vous entendez : est ce vraiment la
vérité ? Ecoutez l'intention qui sous-tend les mots et vous comprendrez le
véritable message.




mais je me méfie des dogmes, quels qu'ils soient, le NEW AGE comme la TRADITION me donnent des boutons en tant qu'appelations, juste parcequ'elles pensent représenter un concept immuable (qu'il soit ferme et mille fois éprouvé en des temps reculés, ou flous et en perpétuel réajustement), TOUT est mouvance et évolution et la TRADITION contient, je l'admets le coeur d'une connaissance qu'il nous faut retrouver, mais si Saturne et Uranus existent, c'est bien que le nouveau tue l'ancien dans tout cycle, le même et à la fois différent!
Tout "maitre", en tout cas je l'espère, transmet ce qu'il sait afin que sa discipline soit ré-inventée par un-des "disciples" créatif et doué ou pas!... le fait même de prôner une immuabilité dans les pratiques et les pensées me semble aller à l'encontre de la nature de la vie biologique.

Le terme de pseudo-spiritualité me parait "fort" dans le sens ou je considère que la spiritualité est une quête et qu'on la mène dans une église, un champ, une fumerie d'opium ou un boucherie... peu importe, c'est le fait que les personnes se rendent compte que leur existence manque de quelque chose qui est important : seul le chemin compte, peu importe ce qu'on fait il faut juste le faire et le faire du mieux qu'on peut!
et quoi qu'on en dise, tout bébé chute avant de savoir marcher, courir , sauter et cela ne me parait pas a-normal : ce qui est en haut est comme ce qui est en bas!

maintenant, je ne cherche pas à te convaincre : à chacun sa route mais merci pour le partage.

---------------------------
Les équations à résoudre dans le destin sont :
les évènements à vivre,
la souffrance à comprendre,
la connaissance à acquérir
l'important est, cependant, de bien vivre le présent...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

Considérations sur le New Age Profil11
Considérations sur le New Age Empty
MessageSujet: Re: Considérations sur le New Age
Considérations sur le New Age I_icon_minipost_participateDim 15 Jan 2012 - 22:10

Ce précepte toltèque est avisé et bien formulé. Je l'ai lu plusieurs fois pour m'en imprégner.

Qu’entends-tu par connaissances figées ?
Il ne me semble pas que Bouddha, par exemple, eut été contraire à une reformulation de ses enseignements adéquate aux mentalités des différentes époques.
C’est le travail du temps et ses vicissitudes qui densifie le souffle originellement plein de vie. Aussi le Chan dans la Chine du Moyen Age ou Matthieu Ricard dans la France d'aujourd’hui témoigne-t-il de la vie des traditions, ici bouddhiste.

Citation :
peu importe ce qu'on fait il faut juste le faire et le faire du mieux qu'on peut!

Que d’une part la chute d’un domino en entraîne quelques milliers avec lui et que cette conséquence puisse être la cause d’un plus grand bien que si ce domino n’était pas tombé, et que d’autre part l’inverse de cette proposition est également vraie, est une réflexion fondamentale qui fonde, entre autres, le non-agir taoïste.
A contrario, je n’ai jamais lu que des choses très humaines au contact des tenants du Nouvel Age, pensée qui est en fait le dernier enfant halluciné de la modernité prométhéenne.
Simplifier et reformuler une tradition jusqu’à la transformer ainsi que lui ajouter des concepts qui lui sont étrangers tout en se revendiquant d’elle, c’est se tromper ou tromper.

Pour répondre à ce que ta réflexion m’inspire, je pense que, sans pour autant combattre ces auteurs, il faut tout de même dénoncer que ces derniers ne savent pas ce qu’ils racontent. Et si l’on peut parler de pseudo-spiritualité dans leur chef, c’est parce qu’ils confondent le spirituel et le psychique. Cette production d’« essayistes spiritualisants » encombre l’espace intellectuel et étouffe des écrits laissés par des esprits animés quant à eux du souffle authentique.
Revenir en haut Aller en bas

Baltazar

Baltazar

Considérations sur le New Age Profil11
Considérations sur le New Age Empty
MessageSujet: Re: Considérations sur le New Age
Considérations sur le New Age I_icon_minipost_participateDim 15 Jan 2012 - 22:50

Ce qui me dérange le plus dans la pensée du New-Age, c'est qu'elle développe très peu le concept de la foi, la foi qui permet de faire l'impasse et qu'elle se centre exclusivement sur l'homme en y abolissant l'espérance. Les religions sont basés sur le concept du bien et du beau alors que dans la culture du New-Age c'est plutôt la transcendance de l'individu qui y est abordé. C'est plutôt l'effet de la mode; de ce fait je ne renie pas les grands hommes qui ont eu un parcours personnel leur permettant l'enseignement d'une tradition qui se centre sur la relation avec autrui et la quête du spirituel.
Revenir en haut Aller en bas

arkania

arkania
°~ Modérateur ~°

Considérations sur le New Age Profil11
Considérations sur le New Age Empty
MessageSujet: Re: Considérations sur le New Age
Considérations sur le New Age I_icon_minipost_participateLun 16 Jan 2012 - 0:14

je vous ai lu attentivement et possible CEDRIC que ce qu'ils avancent (NEW AGEUX) ne soit pas la VERITE selon ma perception des choses, mais possible aussi que je me fourvoie dans ma manière de voir leur pensée... ou l'existant! (HUMILITE??) je ne me considère légitime à "juger" que pour moi même mais j'ai lu et confronté mes ressentis avec leurs expressions... la seule chose que je peux en dire c'est que "je ne le sens pas" , ça me parait ne pas sonner juste mais selon MA perception! J'en ai autant au service de quelques méthodes étiquettées traditionnelles dont je sens qu'elles sont restées dans un temps révolu. En toute matière, la complexité tue le sens...et renforce l'EGO (je l'ai bien vu en médecine lol )

Mais chacun de nous détient une part de la VERITE aussi infime soit elle, nul n'est totalement indigne d'intérêt et dans aucun domaine, c'est tout ce que je voulais souligner.


---------------------------
Les équations à résoudre dans le destin sont :
les évènements à vivre,
la souffrance à comprendre,
la connaissance à acquérir
l'important est, cependant, de bien vivre le présent...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


Considérations sur le New Age Profil11
Considérations sur le New Age Empty
MessageSujet: Re: Considérations sur le New Age
Considérations sur le New Age I_icon_minipost_participate

Revenir en haut Aller en bas
 

Considérations sur le New Age

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers:  


Les News



" Et Si ! ... "

Le tout nouveau bouquin d'ARKANIA est
~News~
~Vidéos~
Considérations sur le New Age Pierre12 Considérations sur le New Age Notes-11
~Musique pour Relaxer~