Forum Astrologie gratuit

Forum Astrologie pour apprendre à lire une carte du ciel et plus.
 
AccueilForumPortailAujourd'huiRechercherClic Pour Nous RejoindreS'enregistrerConnexion




Ciel à l'instant


Astrodienst


Le Deal du moment :
Frieren : le Tome 5 édition Collector du manga ...
Voir le deal
10.95 €

L'art Balance et Poissons - Page 2 I_icon11Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visiteL'art Balance et Poissons - Page 2 I_icon11Voir ses messagesL'art Balance et Poissons - Page 2 I_icon11Voir les messages sans réponses
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 L'art Balance et Poissons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Invité

Invité

L'art Balance et Poissons - Page 2 Profil11
L'art Balance et Poissons - Page 2 Empty
MessageSujet: L'art Balance et Poissons
L'art Balance et Poissons - Page 2 I_icon_minipost_participateMar 4 Juil 2017 - 11:28

Rappel du premier message :

Bonjour,

Comme vous le savez certainement, le signe de la Balance et des Poissons sont souvent représentés comme les "artistes" du zodiaque..

Cependant, je ne cesse de me poser une question à ce sujet.. En terme d'art et de pratiques artistiques, qu'est-ce qui, selon vous, les différencient ?

Au début, je me disais que la Balance était peut-être plus orientée vers les "beaux-arts", c'est à dire ceux demandant une technique précise, un certain enseignement, .. Saturne étant en exaltation dans ce signe, je trouvais que ça collait plutôt bien.. Pour moi, l'art chez la Balance doit être enseigné, se montrer, se partager, ..

Pour ce qui est des Poissons , je me disais que l'art était peut-être plus de l'ordre du ressenti et intuitif.. Peut-être que ce signe est plus dans l'abstrait (quoi que l'abstrait demande aussi une certaine technique..), un peu touche à tout, .. Peut-être moins dans le partage que l'art chez la Balance , mais plus dans un "mode de vie"..

Mais alors que penser d'un Saturne en Poissons avec une Lune en Balance et ce rapport à l'art.. ?

Comment faîtes-vous la différence entre les différentes manières dont s'exprime l'art au sein d'un thème natal ?
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage

Hagakure


L'art Balance et Poissons - Page 2 Profil11
L'art Balance et Poissons - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'art Balance et Poissons
L'art Balance et Poissons - Page 2 I_icon_minipost_participateLun 10 Juil 2017 - 12:38

J'aime beaucoup Paganini aussi. up

Le signe du Scorpion est un des (sinon le) signes les plus féconds artistiquement. Wink
Revenir en haut Aller en bas

Hagakure


L'art Balance et Poissons - Page 2 Profil11
L'art Balance et Poissons - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'art Balance et Poissons
L'art Balance et Poissons - Page 2 I_icon_minipost_participateSam 15 Juil 2017 - 14:47

Alchimiste, je crois avoir une solution à ton problème d'écartèlement entre technique et inspiration : il te suffit simplement de devenir Frédéric Chopin. lol

André Barbault a écrit:
Frédéric Chopin

L'art Balance et Poissons - Page 2 ZF4jZmb0M3cLHSLmZ2D5ZyHjZQNjZGNjZQNj

Comme la clé d'une portée musicale, Neptune donne le ton de sa configuration : il passe au Fond du ciel, au carré de l'Ascendant et d'une conjonction Soleil-Venus des Poissons qui se couche, elle-même au carré du Milieu du Ciel. Complexe Neptune-Poissons secondé par Saturne qui partage la même position et les mêmes aspects, relayé par la Lune en Capricorne au trigone de l'Ascendant-Vierge. Eau-Terre est caractérisée.

C'est quelque chose comme un dedans très intériorisé, un monde enfoui dans le sous-entendu sinon enseveli dans la profondeur du silence qu'évoque cette conjonction Saturne-Neptune du Fond du ciel. "Je suis en étranges espaces... Je vis dans un rêve et je dors pendant mes veilles... Le monde s'évanouit autour de moi de manière bien étrange." ... Le climat psychique familier de Chopin le fait assurément vivre hors des normes, comme une sorte de médium.

Cet état intérieur, c'est tout à la fois la prison d'un âme solitaire verrouillée et l'évasion vaporeuse vers des régions imaginaires, un "ailleurs", un "au-delà", un infini. Le cordon ombilical qui l'attache à sa maison natale et à sa famille, devenu après sa venue en France qui en fait un exilé, la nostalgie du passé, de la mère et du nid, se métamorphose par un détachement à l'échelle collective du pays natal, de la mère patrie. Cette Pologne lointaine et douloureuse va le hanter, au point que "l'âme de la Pologne va se réfugier dans le bout de ses doigts" (Guy de Pourtalès). Il va faire entendre dans toute l'Europe le chant de sa patrie martyre en même temps qu'il va épancher son mal.

C'est ainsi que la fascination du passé le plus intime et le plus subjectif s'universalise (Neptune-Poissons) pour devenir celle de la race et du folklore national (Fond du ciel), au point que la mélodie slave s'empare de son cœur et que Elsner ait pu dire de son rythme qu'il l'avait "tiré du sol natal". Cette sorte de cellule folklorique - chant de la terre nourricière entendu au berceau - est la source d'inspiration de ses Polonaises et de ses Mazurkas, grâce auxquelles il reste en contact télépathique avec son pays natal et surmonte son déracinement.

Cette réelle présence de la lointaine Pologne dans ses œuvres a fait que Chopin n'a pas échappé aux clichés "qui font de lui une sorte d'Ondine de la Vistule" (Camille Bourniquel). La référence aquatique ne nous trompe cependant pas, surtout lorsqu'on aborde le style musical de Chopin où, plus que jamais, ressort sa "signature" que prolonge le fait de naître entre deux saisons et au crépuscule, entre jour finissant et nuit débutante.

Ses Valses ont le tissu aquatique d'un fluide tourbillonnant de notes perlées s'égrenant dans la grâce chatoyante de leurs arabesques déliées, aux lignes souples, voltigeuses gouttelettes sonores irisées de nuances infinies. Plus encore, Chopin est le compositeur des Nocturnes où la musique est un état d'âme à la sensibilité diffuse, une invitation aux épanchements crépusculaires dans les harmonies du soir, à l'heure où tout se dilue, s'efface, s'évanouit. On ne peut détacher le nocturne de tout un contexte romantique : ambiance, effusion, atmosphère d'intimité ou de secret, improvisation sous les étoiles... Chopin a excellé dans le genre sans jamais tomber dans la sensiblerie. Sa nature l'éloignait du théâtral et même des simples concerts. Il donnait le meilleur de lui-même lorsque, toutes lampes éteintes, il improvisait dans de petits cénacles d'amis artistes à la tombée de la nuit. Tout contribuait à faire de sa musique une prière, une plainte, un chuchotement, une confidence voilée, une poésie évanescente cultivant la demi-teinte et le clair-obscur, un sentiment féerique tout de limpidité spirituelle. Le jeu coulé de ses suaves harmonies aux tonalités "noyées", le scintillement et les irisations de son clavier, le rubato (analogue au sfumato des peintres) aux états intermédiaires et aux nuances indéfinissables annoncent déjà l'impressionnisme et le debussysme, inondés de clair de lune.

Mais la trame de son personnage n'est pas relâchée, abandonnant l'être à un rêve évaporé, à un romantisme échevelé. C'est ici qu'intervient la Terre, perceptible chez ce prince aux allures distinguées, jusqu'à la distance aristocratique. Elle compose doublement avec l'Eau dans un jeu de division (opposition Vierge-Poissons) et d'union (conjonction Neptune-Saturne). On n'a pas manqué d'évoquer sa nature composite : ce Chopin à l'esprit gai et à l'âme triste, dont le cœur est à Varsovie et le corps sur les rives de la Seine, si faible dans sa personne maladive et pourtant si ferme dans son art ; l'auteur des "petites histoires musicales" variées dans le fini de leurs nuances jusqu'à l'infini et celui des Préludes, chefs-d’œuvre d'économie et de précision... Cet aquatique aux pièces nimbées d'un halo mystérieux, poète de la "note bleue" de l'ambiance à "l'heure grise" du crépuscule, magicien d'une mouvance frissonnante, n'en est pas moins aussi un artiste de la perfection formelle dont le lyrisme reste lucide, afin que le précis se joigne à l'indicible, point de jonction du classicisme et du romantisme dans le "culte d'une mathématique supérieure alliée au chant de l'âme".
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

L'art Balance et Poissons - Page 2 Profil11
L'art Balance et Poissons - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'art Balance et Poissons
L'art Balance et Poissons - Page 2 I_icon_minipost_participateSam 15 Juil 2017 - 14:54

Jouer Chopin, c'est comme.. Devenir astronaute. up
Revenir en haut Aller en bas

Maldoror

Maldoror

L'art Balance et Poissons - Page 2 Profil11
L'art Balance et Poissons - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'art Balance et Poissons
L'art Balance et Poissons - Page 2 I_icon_minipost_participateDim 16 Juil 2017 - 14:34

Mais quel lyrique ce Barbault! bigsourire (bien écrit au demeurant)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


L'art Balance et Poissons - Page 2 Profil11
L'art Balance et Poissons - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'art Balance et Poissons
L'art Balance et Poissons - Page 2 I_icon_minipost_participate

Revenir en haut Aller en bas
 

L'art Balance et Poissons

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers:  


Les News



" Et Si ! ... "

Le tout nouveau bouquin d'ARKANIA est
~News~
~Vidéos~
L'art Balance et Poissons - Page 2 Pierre12 L'art Balance et Poissons - Page 2 Notes-11
~Musique pour Relaxer~