Forum Astrologie gratuit

Forum Astrologie pour apprendre à lire une carte du ciel et plus.
 
AccueilForumPortailAujourd'huiRechercherClic Pour Nous RejoindreS'enregistrerConnexion




Ciel à l'instant


Astrodienst

Astrocarillon
Les 4 déesses


Le Deal du moment :
Dates stocks PS5 : consoles en vente sur Carrefour et ...
Voir le deal

Amour, obsession et illusion I_icon11Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visiteAmour, obsession et illusion I_icon11Voir ses messagesAmour, obsession et illusion I_icon11Voir les messages sans réponses
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Amour, obsession et illusion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

moriarty

moriarty

Amour, obsession et illusion Profil11
Amour, obsession et illusion Empty
MessageSujet: Amour, obsession et illusion
Amour, obsession et illusion I_icon_minipost_participateMer 12 Avr - 17:58

Oyez la compagnie !

J'apprécie beaucoup ce forum, sur lequel je n'intervient pourtant jamais, sûrement du à un manque d'accroche avec le virtuel en général...
Je vous lis très régulièrement et vos échanges me sont d'une aide précieuse dans mes recherches astro et autres questions spirituelles parfois.

Aujourd'hui je m'adresse à vous car je sais qu'il y en aura parmi vous qui sauront m'apporter des réponses, me conseiller ou me rassurer.
J'ai en effet un gros problème, un lien qui perdure dans ma vie et que je n'arrive pas à laisser partir tant je me pose de questions dessus...
Ce post risque d'être très long au vu des détails que j'ai à vous expliquer, accrochez-vous lol


Certaines rencontres marquent plus que d'autre, celle dont je vais vous parlez est l'une de celle qui a eu le plus gros impact dans ma vie.

J'étais une ado quand je l'ai rencontré. Un peu mal dans ma peau, timide maladive, assez tourmentée mais guidée par de fabuleux projets et la foi que j'avais en la vie.
Elle était une adulte de mon "entourage" (j'assume pas d'être plus précise lol , par mp peut-être si ça peut éclairer), très expressive mais la mine souvent austère, souvent désabusée, parfois impatiente et même condescendante mais le visage si lumineux lorsqu'il se colorait d'un sourire.

Rien n'aurait dû nous attirer, pourtant nous ne sommes pas longtemps restées longtemps indifférentes l'une envers l'autre. Nos regards s'évitaient, comme s'il y avait quelque-chose de latent à ne pas réveiller. Très vite nous avons décider de nous détester cordialement. Ces réactions à mon égard étaient parfois épidermiques, des remarques cinglantes et empreintes de sarcasmes, que beaucoup de mon entourage avaient remarqués et en dénonçaient l'acharnement. Sans répartie pour me défendre, je me réfugiait dans mon mutisme d'ado. Pourtant ses paroles ne m'ont jamais blessé, je ne ressentais pas de la méchanceté, mais plus des piques visant à me provoquer, à me faire réagir. Comme si c'était la seule interaction admissible qu'il puisse y avoir entre nous. Je n'ai jamais réussi à lui en vouloir, au fond de moi j'accepter qui elle était dans sa totalité, peut importe les comportements qu'elle pouvait avoir.
En tout cas je jouait le jeu. Je la snobait quand je la croisais, je me plaignait d'elle régulièrement feignant le profond agacement, elle était mon sujet de conversation favori. Je mis plusieurs mois à me rendre compte qu'elle était toujours dans mes pensées, que j'aimais sa présence.

Au fil du temps elle s'est adoucie, les sarcasmes firent place à un dialogue plus subtil, silencieux mais attentif. Elle gardait un œil sur moi, je n'avais jamais vraiment la paix. Sans doute elle s'était aperçut de l'intérêt que j'avais pour elle.
J'avais l'impression de la "capter", sur un plan dont à l'époque je ne connaissais pas le nom. Nos vibrations étaient comme sur la même fréquence. Plusieurs fois il est arrivé que je pense quelque-chose et qu'elle y réponde à voix haute sans même que je ne l'a sollicite, ça me sciait.

Deux ans ce sont déroulé comme ça, avide de la connaitre sans que cela ne soit possible. Je me complaisais des petits rien que m'apportait tout de même sa présence. Derrière le masque froid des début je décelait une douceur pudique, son intégrité et la sincérité de ses actions. Je lui vouait une tendresse infini, secrètement.

A l'époque je m'étais confié à une amie proche qui avait des perceptions très profonde sur les autres, j'ai retrouvé un de ces mails ou elle parlait d'Elle et moi, voici un passage : "Je me souviens que vous étiez vraiment pareille, et un besoin de communiquer mais sans savoir comment, et maladroitement vous vous détestiez. Elle avait peur de toi, elle ne savait pas comment gérer ça"
On était "pareilles", je le ressentais aussi, identiques mais différentes en même temps, comme deux facettes d'une même pièces. Il y a également des synchronicités étonnantes dans nos deux vies. Des villes différentes où nous avons toutes les deux vécues, et même certains lieux, au bout du monde que nous avons toutes les deux arpentées, comme si mon âme suivait ses pas. J'avais aussi des intuitions étranges sur des détails de sa vie, qui m'ont plus tard été confirmés.

Nos chemins ce sont séparés deux ans après nôtre rencontre. C'est à ce moment là que j'ai pris conscience de l'intensité des sentiments que j'avais pour elle, mais c'était tellement dur à accepter autant d'attachement.
J'ai continué ma route, pensant l'oublier en quelques semaines.
Après cela j'ai rencontré ma première copine et commençait le long chemin pour complètement accepter ma préférence pour les femmes.
(Je sais que pour le coup les sentiments que j'avais pour Elle sont très ambigus, en fait je n'ai jamais su dire de quelle manière je l'aimais.)

Les années ont passées, j'ai toujours régulièrement des pensées obsessionnelles sur elle, des rêves récurrents, des rêves où l'on se dispute, d'autre où je la cherche, et toujours son regard pénétrant.
Gravée de manière indélébile jusque dans mon subconscient.
Mais pourquoi est elle toujours dans mon esprit !!!
J'ai cherché des réponses dans tout les domaines possibles, dans l'ésotérisme ou dans la psychologie, des flammes jumelles à la névrose obsessionnelle.
Je reste intimement persuadée qu'il existe un réel lien spirituel entre nous mais ça ne peut aussi qu'être une illusion de mon inconscient pour me protéger de la solitude que j'ai en moi. Il en vrai que j'ai une considérable carence affective...
Je ne cesse de comparer les pour et les contre, et je suis terrifiée à l'idée que tout ne soit inventé par ma psyché, et si c'est le cas et si c'est le cas je dois vraiment être tarée pour entretenir une telle obsession, à ce point c'est pathologique... braille

Sinon autre chose, quoique très bancale comme info mais c'est de l'astro sourire
Je ne connais pas son TN, j'ai tenté de retrouvé sa date de naissance au pendule, le résultat est troublant, niveau caractère\comportement le résultat coïncide avec elle. Tout comme la synastrie et le composite ou l'on retrouve un Saturne bien dissonant... Et une conjonction0° Vénus Neptune Asc sur le composite.
Après voilà... Je ne sais pas si je peux faire confiance à mon intuition, c'est très hasardeux... Cependant si ce thème est faux, peut-être est-il une piste intéressante sur ce que ma psychée projette sur elle ?
Est-ce que ça vaut le coup que je le mette ?
D'ailleurs s'il y a des choses dans mon propre TN qui vous interpelle par rapport à cette histoire n'hésitez pas bouquet

Je prendrais n'importe quel conseil pour m'aider à comprendre, pas la peine de prendre de pincette, peut-être ais-je besoin de redescendre sur terre...
Je ne sais plus comment gérer tout ça, ça prend trop de place dans ma tête. Certes ça ne m'empêche pas de vivre mais j'ai parfois l'impression de devenir folle tant ça m'obsède depuis toutes ces années...
Serait un lien spirituelle ou karmique ? Serait-ce le résultat d'une carence affective trop forte ? Tout cela ne serait que projection? Comment l'accepter ???
Je ne sais plus quelles pistes ou quelles explications suivre...
Tant d'années qu'elle m'obsède mais pourquoi ???
Amour sincère ou projection qui aurait pris des proportions irrationnelles ?

Je suis complètement perdu entre amour et illusion... braille
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

Amour, obsession et illusion Profil11
Amour, obsession et illusion Empty
MessageSujet: Re: Amour, obsession et illusion
Amour, obsession et illusion I_icon_minipost_participateMer 12 Avr - 18:20



Coucou @Moriarty

Ton histoire est... Intense! C'est le moins qu'on puisse dire lol

Oui, c'est vraiment dommage que tu n'ai pas sa date de naissance, pas moyen de lui demander j'imagine?! Où à quelqu'un qui la connait?

Parce que ça aurait été vraiment intéressant de voir votre Synastrie, en tout cas à t'entendre, il y'a du Pluton par-là à tous les coups lol

Mais oui, vu comment tu racontes la chose, il y'a clairement un lien psychique entre vous, comme télépathique. Pour moi y'a du Karmique à coup sûr, ça sent le genre de relation/lien qu'on ne peut éviter (même à distance, même avec l'absence de l'autre)

PS: On ne voit pas ton TN non plus, il y'a eu un bug.

Revenir en haut Aller en bas

moriarty

moriarty

Amour, obsession et illusion Profil11
Amour, obsession et illusion Empty
MessageSujet: Re: Amour, obsession et illusion
Amour, obsession et illusion I_icon_minipost_participateMer 12 Avr - 18:47

Salut Silvermoon :)

Oui intense... Aucun des mes sentiments ne s'est estompés alors que je ne l'ai pas vu depuis plusieurs années... Ce qui me tue c'est qu'il y a aucune chance que je puisse la revoir un jour, si ça arrive c'est vraiment le destin qui aura décider de mettre son nez là dedans !!

Impossible d'avoir sa date de naissance, mais je n'ai pas pu m'empêcher d'ébaucher bien des thèmes en rapport avec sa personnalité, apparence ... lol
En tout cas pour celui que j'ai fait au pendule, Pluton est en aspects très fort aux lentes entres sextile60° à mon Pluton et son Neptune dessus.
Dans le composite Pluton en X

Oupss, oui pas de TN... Problem solved Wink
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

Amour, obsession et illusion Profil11
Amour, obsession et illusion Empty
MessageSujet: Re: Amour, obsession et illusion
Amour, obsession et illusion I_icon_minipost_participateMer 12 Avr - 19:57

Coucou Moriarty,

Ton histoire est très touchante et tu exprimes bien les choses, je me suis très facilement glissée dans ta peau pour essayer de comprendre avec toi ces sentiments, ces impressions, ces pensées qui te bouleversent et te questionnent.

L'illusion impliquerait que tu t'es d'une certaine manière mentit à toi même, ce que je ne pense pas être le cas étant donné le topo très fluide et lucide que tu nous dresses de ton parcours. On sent le recule, le besoin de réévaluer, de remettre en perspective avec la maturité acquise. Si tu te racontais des histoires pour te convaincre, une part de toi en serait consciente et cela ne collerait pas vraiment avec la sincérité de ta démarche.

Aussi, je pencherais plutôt du côté d'un amour obsessif parce son partage a été très subtile et s'est vécu plus dans la secondarité et le fantasme d'une consommation qui n'a pas eu lieue. Tu mets en relief le fait que cette personne t'a suffisamment troublée pour t'interroger sur tes besoins. Néanmoins, en dépit des désirs ressentis, de la place prépondérante que cela a pu avoir dans ta construction personnelle, cela n'a pas été plus loin qu'une compréhension intuitive. Je crois que la part de frustration qui s'incorpore dans le vécu est ce qui conduit à l'obsession que tu ressens. Certainement qu'il y a aussi une blessure contenue dans les relations consommées que tu as pu avoir après que cette aînée et toi ne vous soyez plus vues.

Il est possible que tu n'aies pas expérimenté ce que tu envisageais dans le secret de tes pensées et que le regret s’insinue alors sous une forme qui te ramène à tes espoirs insatisfaits de l'époque. "Elle", celle qui en quelque sorte t'a éveillé à toi-même, ce n'était pas celle qui jouerait le rôle d'initiatrice que tu aurais peut-être souhaité. Probablement que tes expériences amoureuses ont d'une manière détournée, souffert de cette non réalisation autant qu'elles s'en sont inspirées. Est-il possible que cet amour s'apaise dans le fait de devenir pour une autre, cette initiatrice que tu aurais désiré qu'Elle soit pour toi ?

Il y a aussi la question de la profonde intensité de ce qui a été vécu sans jamais prendre le dessus sur la bienséance ambiante. Cela peut représenter un carcan où la passion s'exalte d'interdits, où l'imagination permet de puissantes percées dans la compréhension du monde qui t'entoure et en cela, l'amour que tu voues à cette femme a pu être synonyme de croissance spirituelle. Ainsi, j'ai l'impression que si tu rencontres des blocages dans ta vie, il n'est pas à exclure que tes réflexes te poussent à penser à Elle et tout ce que sa présence dans ta propre existence t'a conduit à comprendre. Cette aînée jouerait donc un rôle de repère à ton endroit, un référentiel de croissance qui s'impose dans les moments de doute, pour te conférer la force de croire en un mieux. Si c'est le cas, c'est vraiment un très bel amour que tu lui dédies, puisqu'il t'inspire à être meilleure.

Après, peut-être que j'extrapole de trop et que les choses sont plus simples. J'espère toutefois que ces pistes t'amènerons à comprendre, dussent-elles être réfutées pour cela.

Bien à toi,

M.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

Amour, obsession et illusion Profil11
Amour, obsession et illusion Empty
MessageSujet: Re: Amour, obsession et illusion
Amour, obsession et illusion I_icon_minipost_participateMer 12 Avr - 21:16

Allez, je me lance sur ce post...Moriarty bonjour....Je reste persuadée que cette "connexion" avec cette jeune personne était déjà de l'amour.

De notre adolescence à l'âge adulte, nous nous cherchons. C'est une période compliqué, hormonale ment, humainement, affectivement. Nous sommes "bombardés" de sensations, de sentiments et de contradictions. il nous faut du temps pour nous trouver et plus encore nous stabiliser.
Et rien ne dit qu'en étant stabilisé, quelque chose ne va pas un jour ou l'autre nous éclater à la figure. Un amour improbable pour une personne du même sexe, par exemple.
Il t'a fallut du temps pour identifier tes préférences sexuelles. c'est normal. C'est une démarche identique pour la plus part de mes amis garçon qui ont un jour découvert qu'il préférait les garçons...Pourtant, quand j'ai parlé avec eux de ce moment ou ils ont compris que ce n'était pas les filles qui les attiraient, ils ont rarement parlé de désir. Plutôt d'une rencontre, adolescent, le plus souvent non aboutis...j'ai souvent entendu des mots d'amour qui se cherchaient, des histoires nouées, furtives discrètes.
On cherche souvent l'amour avant de le trouver, de le comprendre.
C'est un peu cela que m'évoque ce texte. Un premier amour....
Est ce qu'on cesse d'aimer par ce qu'on ne voit plus l'autre ? Ma réponse malheureusement sera non.

Peu importe au grand bal des sentiment que l'on aime une personne de son sexe ou de l'autre, l'amour reste l'amour, il est régis par des lois qui lui sont propres.
Cessera tu de penser à cette personne, je ne sais pas. le temps n'efface rien, il autorise juste à vivre avec ses manques.

Je me suis nourrie d'un incroyable amour lorsque j'avais 19 ans. Un drame extérieur à notre volonté à mis fin à cette relation. Un stupide serment de famille dont j'ai appris la teneur des années plus tard. ( en 2013 exactement à travers un roman écris par la sœur de l'intéressé)...Tout notre entourage semble s’être ligué pour cette séparation. lettre déchiré, rendez-vous manqué....bref.... je n'ai jamais cessé de l'aimer mais j'ai été capable de faire en sorte que cet amour ne bloque pas ma vie.

J'aime passionnément l'homme que j'ai épousé ( et si je devais choisir entre les deux c'est avec lui que je resterai) mais il est parfaitement au courant qu'une partie, une toute petite partie de mon cœur regarde dans une autre direction.
Le plus étrange , nous nous sommes mariés la même année...Dans mon thème, on voit "mariage avec un étranger"....Après son union, il a changé de nationalité et réside à l’étranger....Mon compagnon apparaît en maison 9, la seconde union.

Il y a eut aussi obsession, et pourtant consommation et passage par la chair. Mais la rupture fut si brutale qu'elle avait déclenché un phénomène amnésique.

La découverte de la vérité, le secret de famille, de pourquoi cette rupture m'avait en quelque sorte libérée...Mais je réalise en écrivant ces mots qu'une partie de ma vie s'est écrite "tranchée" entre cet immense amour devenu "impossible" et mon compagnon que j'adore. Sa plus grande qualité fut sans doute de n'avoir aucune jalousie et juste une immense tolérance.

L'aurais je quitté pour ce qui était devenu au fil du temps une sorte de mythe ? je ne crois pas....

Parfois je traîne sur sa page FB, savoir qu'il va bien me suffit et je passe à autre chose. Mais je suis toujours capable de fondre en larme en voyant son visage...

N'est pas la définition parfaite du mot amour "qui cesse un jour d'aimer ne l'a jamais été "?
Revenir en haut Aller en bas

moriarty

moriarty

Amour, obsession et illusion Profil11
Amour, obsession et illusion Empty
MessageSujet: Re: Amour, obsession et illusion
Amour, obsession et illusion I_icon_minipost_participateJeu 13 Avr - 19:56

Merci Maellou pour ton message... je suis bluffée car il est incroyable juste. Ça m'a beaucoup touchée car ce sont justement des ressentis que j'avais mais que je ne savais pas forcément exprimer.

Il est clair qu'elle a participé à mon évolution tant elle a été un moteur d'introspection pour moi. Elle m'a aidé à grandir et à mûrir de par les sentiments qu'elle a provoqué en moi.

Si elle m'a révéler à moi même je ne sais pas trop, mais c'est possible. Il y a une chose dont je n'ai pas parlé mais qui a forcément dû m'influencer. Elle même était dans une sorte d’ambiguïté, dans son apparence, sa façon d'être. Un corps plutôt androgyne, grande et mince, ne jouant pas spécialement avec sa féminité ( pas de bijoux, pas de maquillage, pas de décolleté, encore moins de robe ou de talons ; très neutre) sans pour autant être masculine, loin de là.
Quelque-chose que je qualifierai d'androgynie mais avec une aura résolument féminine.
Oui il y avait une ambiguité très subtile et j'avais des doutes sur sa sexualité, je ne l'imaginais vraiment pas avec un homme. Peut-être cela a fait écho en moi, mais pas directement avec le temps sûrement.
Très souvent je me suis demandé si je pouvais avoir du désir pour elle, je ne sais pas. J'admet qu'il m'est arrivée de fantasmer mais dès lors qu'elle était en face de moi en chair et en os je me disait "non c'est autre chose".
En fait ça aurait pû être tout aussi bien autre-chose que je cherchais en elle, l'amour d'un parent par exemple. J'avais déjà une grosse carence affective, mes parents n'ont rien construit, je me suis un peu élevée toute seule. Peut-être que je cherchais une mère, quelque-chose de stable, de très carré ressortait de son tempérament, et je pense que ça me donnait aussi une impression de sécurité.
Mais avec le temps et l'absence tout se floute, et je ne sais plus faire la différence entre ce que je ressens et ce que j'imagine ressentir...
Je pense quand même qu'elle a construit chez moi l'archétype de quelquechose, une sorte de modèle-type, je dois bien avouer que depuis tout ce temps, les grandes et minces me font plutôt pas mal d'effet lol

Par contre l'idée de reprendre son rôle à elle, non. Justement je me fait souvent la remarque que je n'aime pas du tout jouer les initiatrices, et la plupart des femmes avec qui j'ai eu des histoires ont en moyenne 8-10 ans de plus que moi... Bon ok là aussi il y a peut-être un truc avec cette histoire de différence d'âge lol ... mais ce n'est pas 20 ans non plus... comme c'est le cas avec elle Embarassed

C'est aussi complètement vrai quant au réflexe de penser à elle lorsque je ne vais pas bien. Lors des périodes heureuses où tout coule tranquille, je ne pense que très peu à elle. Mais lorsque je déprime, ces pensées sont multipliés par 1000 !!!
Et d'ailleurs il y a autre chose que je n'ai pas précisé.
Il y a 1 an et demi maintenant, j'ai traversé une période assez compliqué où je n'avais aucune épaules sur laquelle me reposer, j'ai fais une sorte de micro-dépression. Et donc... j'ai pété un watt... je me suis remises à avoir des pensées obsédantes sur elle, et j'ai commis l'insensé... Je lui ai envoyé une lettre... une longue lettre...
Comme je m'y attendais elle n'a pas répondu, je lui avais tout de même laissé mon contact en insistant bien sur le fait que ma démarche visait surtout à me délester d'un poids, de cracher le morceau, et que je ne voulais surtout pas qu'elle se sente obligée de répondre. Je sais qu'elle a beaucoup de pudeur pour tout ce qui est des sentiments (un peu style Lune Capricorne ) , et qu'elle a besoin de préserver son jardin secret, j'ai peur qu'elle se soit sentie violée dans son intimité en recevant cette lettre ; tout autant que j'ai peur de ne pas avoir été comprise.
J'espère au moins qu'elle n'aura pas eu peur au point de déménager à cause de moi rijaune
Je pensais tout de même que cette lettre m'apaiserais mais en fait non... Encore cette semaine j'ai rêvé d'elle, je la cherchais (sans la trouver, la ratant de peu), je voulais sans doute ma réponse...
Au fond de moi j'aurais tellement aimé savoir ce qu'elle a perçu de cette période et ce qu'elle a ou non ressenti.
Et si on va plus loin dans le fantasme, j'aurai tellement aimé que l'on ai un vrai dialogue, j'aurai aimé lui faire découvrir mon monde et elle le sien. Je ne crois pas avoir eu un désir de partager si fort avec qui que ce soit. En plus vu les synchronicités je suis sûre que l'on a tellement en commun...

Peut-être est-ce donc vrai qu'elle me pousse à agir face à un blocage, sinon je ne lui aurait jamais écrit... après ce n'était peut-être pas la meilleure des initiatives...


Merci beaucoup Hakuna pour ton partage d'expérience bouquet

En tout cas c'est justement le fait que cet amour perdure qui m'inquiète, dans mon cas ça tourne à l'obsession pathologique. Des fois j'ai l'impression que quelque-chose ne tourne pas rond chez moi, comme si mes sentiments n'avaient pas lieu d'être...
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


Amour, obsession et illusion Profil11
Amour, obsession et illusion Empty
MessageSujet: Re: Amour, obsession et illusion
Amour, obsession et illusion I_icon_minipost_participate

Revenir en haut Aller en bas
 

Amour, obsession et illusion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers:  


Les News



" Et Si ! ... "

Le tout nouveau bouquin d'ARKANIA est
~News~
~Vidéos~
Amour, obsession et illusion Pierre12 Amour, obsession et illusion Notes-11
~Musique pour Relaxer~