Forum Astrologie gratuit

Forum Astrologie pour apprendre à lire une carte du ciel et plus.
 
AccueilForumPortailAujourd'huiFAQRechercherClic Pour Nous RejoindreS'enregistrerConnexion






Ciel à l'instant


Éphémérides


Position actuelle des planètes

Astrodienst

Astrocarillon
Les 4 déesses


Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visiteVoir ses messagesVoir les messages sans réponses
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Parlez moi de souplesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Invité

Invité

MessageSujet: Parlez moi de souplesse
Dim 4 Sep 2016 - 18:06

Rappel du premier message :

Bonjour forum bouquet

Ressentez vous ses derniers jours où souvent d'ailleurs un malaise dans vos relationnels ?? Aviez vous pensé à la souplesse ? Les gens souples obtiennent ce qu'ils veulent des autres en tout cas par rapport au autres plutôt rigides et restés dans leurs schémas inconscients

Comment définissez vous la souplesse ?? Un souple comment se comporte il ? Quels sont les aspects astrologiques associés à cela ??

Merci bouquet
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage

Violette

avatar

En ligne
MessageSujet: Re: Parlez moi de souplesse
Lun 5 Sep 2016 - 10:26

"Pourtant parfois nous trouvons souvent qu'il nous siffle les bonnes raisons pour être plutôt rigide ou trancher c ce qu'il appelle vérité !! Mais c quoi la vérité ?? Ma vérité à moi ou vérité de l'autre? Ou l'autre encore ?"

...L'essentiel étant de formuler, d'exprimer....avec les formes Wink

Mais qui détient la Vérité ? on a chacun sa propre vérité, on est pas obligé d'adhérer à celle de "l'autre", laquelle d'ailleurs repose sur quoi ? ....on explique la nôtre avec les...formes tout en écoutant celle de "l'autre", qui, quelquefois peut remettre en cause la nôtre, par la réflexion....

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Parlez moi de souplesse
Lun 5 Sep 2016 - 10:34

Violette si on s'y applique c très joli coeur comment exprimer avec des formes ??
Justement c cette manière d'exprimer qui détermine le résultat de ta communication !!

Et quand l'autre se ferme complètement comment faire ??
C pas toujours évident évident ne serait ce au début !
Revenir en haut Aller en bas

Violette

avatar

En ligne
MessageSujet: Re: Parlez moi de souplesse
Lun 5 Sep 2016 - 10:36

Liliana, difficile de te donner conseil, car chacun détient sa propre manière de...communiquer, qui doit, au fil du temps "s'améliorer"...
Revenir en haut Aller en bas

Navane

avatar

En ligne
MessageSujet: Re: Parlez moi de souplesse
Lun 5 Sep 2016 - 10:37

Dire la vérité, être souple pour... pour ne pas quoi au fait... ? Pour ne pas bousculer l'Autre ?... Est-ce que je détiens ma vérité avant de présenter à l'Autre celle que je lui soupçonne/perçois ?

Et si je parlais vrai ? Un parler vrai qui inclut d’être dans l’instant, et voui c’est difficile car on a souvent peur de tomber à coté de ce qu’on veut dire, que ce soit mal reçu parce qu'on anticipe une réaction qui nous échappe car de toute façon ne nous appartient pas.

On se trouve toujours des raisons de ne pas se dire les choses, de parler avec l'Autre : « je vais me faire jeter méchant », ou alors « ce n’est pas le moment », ou bien « ça ne me regarde pas ».
On se tait et, petit à petit, les non-dits s’installent pour se nécroser en une montagne de malentendus ou de reproches.
Il ne s'agit pas non plus de tout se dire dans une sorte de déversoir verbal et émotionnel, mais c’est souvent aller à l’essentiel « hey merci d'être là, je suis touchée » ou « je ne te suis pas là-dessus pour telle raison, mais je respecte tes choix » qui glisse mieux qu'un « tu fais n'importe quoi, tu vas droit dans le mur » ou « là j'ai eu mal, voilà ce que j'ai ressenti » plus efficace qu'un « tu m'as fait mal » ou encore un « tu ne me comprends pas, t'es qu'un con », ou sinon un « ces derniers temps, je te sens moins présent à la maison » dont peut ressortir un échange intéressant contrairement à un « t'en fous pas une en ce moment ».
C'est la querelle direct où tous les éventuels vieux dossiers qui encombrent la relation ressortent.

Est-ce qu'il y a manipulation ? Non, je n'ai rien imposé à l'Autre ; j'ai fait de la place à ce que j'ai ressenti en le partageant avec lui.
Dire les choses frontalement, sans filtrer, n'augure pas selon moi une franchise de l'être. Et je ne suis pas certaine qu'en face on prête plus attention à ce que j’exprime alors. On peut être très franche tout en y mettant les formes.
Néanmoins lorsqu'il est question d'irrespect profond etc bien sur tututute...

Il y a il me semble un retour à soi nécessaire, une cohérence avec soi (dans la mesure du possible) si l'on souhaite une certaine authenticité relationnelle. Les liens s’entretiennent au jour le jour afin de les rendre plus forts. Une cohérence avec soi pour oser être soi-même et nourrir la relation, la faire grandir et grandir soi-même parallèlement à elle.

C'est joli tout plein dit comme ça mais pas si évident car pour s’affirmer il faut déjà déculpabiliser. Je pense que ce qui l’empêche notamment c’est le jugement qu’on l’on porte sur soi et celui que l’on croit que les autres auront sur soi ainsi que quelques fausses croyances héritage de l'enfance.
Pour oser être soi, peut-être faudrait-il sortir de l’anticipation comme je l'écrivais plus haut qui finit par devenir une inertie ligotante, de la spéculation et d'une constante dévalorisation « si je dis ça, si je fais ça, ils vont se foutre de moi ».
Qu'est-ce qui rend si difficile l'expression de mes besoins et ressentis, si bien que je finis par avoir le sentiment de subir la relation ?

Ça vient pas comme ça en claquant des doigts un beau matin parce que c’est trop cool… C’est un long chemin qui réclame patience et réajustements en fonction des expériences de vie pour s’inscrire dans sa vie. De se dire les choses au moment où elles sont là.

Et puis il y a aussi le silence vrai…plus éloquent que mille mots…

On s'écoute, on se fait confiance.

Astrologiquement, je regarderai aussi du côté du Soleil et de la MV pour l'expression personnelle et la MII.


Dernière édition par Navane le Lun 5 Sep 2016 - 10:57, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Electrode

avatar

En ligne
MessageSujet: Re: Parlez moi de souplesse
Lun 5 Sep 2016 - 10:41

On peut se demander si la souplesse n'est pas un leurre, parfois. Nous n'adhérons pleinement qu'à ce que nous croyons, nous n'évoluons que dans ce qui n'est pas déterminé par avance en fonction de notre innocence et nous ne tolérons que ce qui est assimilé par notre système de valeur.
Nous avons donc un champ lexical :
- Croyance (plus une croyance est forte et moins il y a souplesse), or, nous sommes tous des croyants d'une manière ou d'une autre.
- Innocence, nous sommes tous innocent dans la prime enfance, mais l'évolution fait que nous nous percevons de plus en plus comme sachant, réduisant l'espace de liberté de l'évolution.
- Système de valeur, plus il est fort et déterminé, plus il y a réduction de notre tolérance et de notre vivre-ensemble.

Souplesse signifie certainement accès à une facette inédite du temps (voir la théorie du dédoublement du temps) : quand une situation est problématique, il est possible que nous allons chercher la solution dans un autre temps imperceptible (ça m'est déjà arrivé)... cela peut être lié à l'intuition ; voilà pour ma réflexion.......
Revenir en haut Aller en bas

Violette

avatar

En ligne
MessageSujet: Re: Parlez moi de souplesse
Lun 5 Sep 2016 - 10:54

Navane a écrit:
Dire la vérité, être souple pour... pour ne pas quoi au fait... ? Pour ne pas bousculer l'Autre ?... Est-ce que je détiens ma vérité avant de présenter à l'Autre celle que je lui soupçonne/perçois ?

Et si je parlais vrai ? Un parler vrai qui inclut d’être dans l’instant, et voui c’est difficile car on a souvent peur de tomber à coté de ce qu’on veut dire, que ce soit mal reçu parce qu'on anticipe une réaction qui nous échappe car de toute façon ne nous appartient pas.

On se trouve toujours des raisons de ne pas se dire les choses, de parler avec l'Autre : « je vais me faire jeter méchant », ou alors « ce n’est pas le moment », ou bien « ça ne me regarde pas ». On se tait et petit à petit les non-dits s’installent pour se nécroser en une montagne de malentendus ou de reproches.

Il ne s'agit pas non plus de tout se dire dans une sorte de déversoir verbal et émotionnel, mais c’est souvent aller à l’essentiel « hey merci d'être là, je suis touchée » ou « je ne te suis pas là-dessus pour telle raison, mais je respecte tes choix » qui glisse mieux qu'un « tu fais n'importe quoi, tu vas droit dans le mur » ou « là j'ai eu mal, voilà ce que j'ai ressenti » plus efficace qu'un « tu m'as fait mal » ou encore un « tu ne me comprends pas, t'es qu'un con », ou sinon un « ces derniers temps, je te sens moins présent à la maison » dont peut ressortir un échange intéressant contrairement à un « t'en fous pas une en ce moment ».
C'est la querelle direct où tous les éventuels vieux dossiers qui encombrent la relation ressortent.

Est-ce qu'il y a manipulation ? Non, je n'ai rien imposé à l'Autre ; j'ai fait de la place à ce que j'ai ressenti en le partageant avec lui.
Dire les choses frontalement, sans filtrer, n'augure pas selon moi une franchise de l'être. Et je ne suis pas certaine qu'en face on prête plus attention à ce que j’exprime alors. On peut être très franche tout en y mettant les formes.
Néanmoins lorsqu'il est question d'irrespect profond etc bien sur tututute...

Il y a il me semble un retour à soi nécessaire, une cohérence avec soi (dans la mesure du possible) si l'on souhaite une certaine authenticité relationnelle. Les liens s’entretiennent au jour le jour afin de les rendre plus forts. Une cohérence avec soi pour oser être soi-même et nourrir la relation, la faire grandir et grandir soi-même parallèlement à elle.

C'est joli tout plein dit comme ça mais pas si évident car pour s’affirmer il faut déjà déculpabiliser. Je pense que ce qui l’empêche notamment c’est le jugement qu’on l’on porte sur soi et celui que l’on croit que les autres auront sur soi ainsi quelques fausses croyances héritage de l'enfance. Pour oser être soi, peut-être faudrait-il sortir de l’anticipation comme je l'écrivais plus haut qui finit par devenir une inertie ligotante, de la spéculation et d'une constante dévalorisation « si je dis ça, si je fais ça, il va se foutre de moi ». Qu'est-ce qui rend si difficile l'expression de mes besoins et ressentis, si bien que je finis par avoir le sentiment de subir la relation ?

Ça vient pas comme ça en claquant des doigts un beau matin parce que c’est trop cool… C’est un long chemin qui réclame patience et réajustements en fonction des expériences de vie pour s’inscrire dans sa vie. De se dire les choses au moment où elles sont là.

Et puis il y a aussi le silence vrai…plus éloquent que mille mots…

On s'écoute, on se fait confiance.

Astrologiquement, je regarderai aussi du côté du Soleil et de la MV pour l'expression personnelle et la MII.

up

...la crainte du jugement.... Wink
...l'affirmation de soi.... Wink
...la confiance en soi... Wink
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Parlez moi de souplesse
Lun 5 Sep 2016 - 10:56

Navane merci up et pour le silence éloquent on s'écoute et on se fait confiance wawwwe honnêtement je ne suis pas très amie avec le silence pour le moment. Ça m'embête et m'ennuie par contre je reconnais au fond que ça à un grand pouvoir !!
J'adore ta contribution très riche !! Pour la franchise elle dérange et ses résultats sont souvent un rejet ! Du moins selon mon expérience !

Électrode cette théorie du dédoublement de temps pique très fort ma curiosité merci beaucoup pour cette piste merciiiiii up


Dernière édition par liliana le Lun 5 Sep 2016 - 11:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Parlez moi de souplesse
Lun 5 Sep 2016 - 11:00

Oui la base de la construction c l'estime de soi et maîtrise de soi et l'affirmation de soi
Violette fleur
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Parlez moi de souplesse
Lun 5 Sep 2016 - 11:02

Je viens de lire NAvane écrire que la franchise ne se dit pas n'importe comment sans filtrer !!! Et la le petit souci comment ? La je bloque pour le moment lol
Revenir en haut Aller en bas

Violette

avatar

En ligne
MessageSujet: Re: Parlez moi de souplesse
Lun 5 Sep 2016 - 11:04

"le silence pour le moment. Ça m'embête et m'ennuie par contre je reconnais au fond que ça à un grand pouvoir !! "

...."le silence est d'or"....
Le silence laisse "l'autre" ...solitaire dans ce qu'il pense être sa vérité....
..c'est un exercice difficile, tellement l'envie de réagir est "pressante" !
Il y a donc un apprentissage à la "maitrise"....de soi.
Revenir en haut Aller en bas

Violette

avatar

En ligne
MessageSujet: Re: Parlez moi de souplesse
Lun 5 Sep 2016 - 11:12

Coucou Liliana,

As-tu lu des ouvrages de Jacques Salomé ?...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Parlez moi de souplesse
Lun 5 Sep 2016 - 11:20

Oui violette j'en ai un : contes à guérir contes à grandir sourire
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Parlez moi de souplesse
Lun 5 Sep 2016 - 11:22

Violette a écrit:
"le silence pour le moment. Ça m'embête et m'ennuie par contre je reconnais au fond que ça à un grand pouvoir !! "

...."le silence est d'or"....
Le silence laisse "l'autre" ...solitaire dans ce qu'il pense être sa vérité....
..c'est un exercice difficile, tellement l'envie de réagir est "pressante" !
Il y a donc un apprentissage à la "maitrise"....de soi.

Tout à fait maîtrise de soi !!
Revenir en haut Aller en bas
 

Parlez moi de souplesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers:  


Les News



" Et Si ! ... "

Le tout nouveau bouquin d'ARKANIA est
~News~
~Vidéos~
~Musique pour Relaxer~