Forum Astrologie gratuit

Forum Astrologie pour apprendre à lire une carte du ciel et plus.
 
AccueilForumPortailAujourd'huiRechercherClic Pour Nous RejoindreS'enregistrerConnexion




Ciel à l'instant


Astrodienst

Astrocarillon
Les 4 déesses


Le Deal du moment : -22%
Clavier Gaming mécanique Razer Blackwidow Elite
Voir le deal
119.99 €

Vos poèmes préférés + TN I_icon11Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visiteVos poèmes préférés + TN I_icon11Voir ses messagesVos poèmes préférés + TN I_icon11Voir les messages sans réponses
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Vos poèmes préférés + TN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

dreadou

dreadou

Vos poèmes préférés + TN Profil11
Vos poèmes préférés + TN Empty
MessageSujet: Vos poèmes préférés + TN
Vos poèmes préférés + TN I_icon_minipost_participateMar 5 Jan 2016 - 1:20

Je vous propose de poster ici les poèmes qui vous ont bouleversés ainsi que la carte du poète qui l'a écrit, je commence :)


Maurice de Guérin né à Andillac dans le Tarn, le 5 août 1810 a écrit:


Glaucus

Fragment de poème

Non, ce n'est plus assez de la roche lointaine
Où mes jours, consumés à contempler les mers,
Ont nourri dans mon sein un amour qui m'entraîne
À suivre aveuglément l'attrait des flots amers.
Il me faut sur le bord une grotte profonde,
Que l'orage remplit d'écume et de clameurs,
Où, quand le dieu du jour se lève sur le monde,
L'oeil règne et se contente au vaste sein de l'onde,
Ou suit à l'horizon la fuite des rameurs.
J'aime Téthys : ses bords ont des sables humides ;
La pente qui m'attire y conduit mes pieds nus ;
Son haleine a gonflé mes songes trop timides,
Et je vogue en dormant à des points inconnus.
L'amour qui, dans le sein des roches les plus dures,
Tire de son sommeil la source des ruisseaux,
Du désir de la mer émeut ses faibles eaux,
La conduit vers le jour par des veines obscures,
Et qui, précipitant sa pente et ses murmures,
Dans l'abîme cherché termine ses travaux :
C'est le mien. Mon destin s'incline vers la plage.
Le secret de mon mal est au sein de Téthys,
J'irai, je goûterai les plantes du rivage,
Et peut-être en mon sein tombera le breuvage
Qui change en dieux des mers les mortels engloutis.
Non, je transporterai mon chaume des montagnes
Sur la pente du sable, aux bords pleins de fraîcheur ;
Là, je verrai Téthys, répandant sa blancheur,
À l'éclat de ses pieds entraîner ses compagnes ;
Là, ma pensée aura ses humides campagnes,
J'aurai même une barque et je serai pêcheur.
Ah ! les dieux retirés aux antres qu'on ignore,
Les dieux secrets, plongés dans le charme des eaux,
Se plaisent à ravir un berger aux troupeaux,
Mes regards aux vallons, mon souffle aux chalumeaux,
Pour charger mon esprit du mal qui le dévore.

J'étais berger ; j'avais plus de mille brebis.
Berger je suis encor, mes brebis sont fidèles
Mais qu'aux champs refroidis languissent les épis,
Et meurent dans mon sein les soins que j'eus pour elles !
Au cours de l'abandon je laisse errer leurs pas,
Et je me livre aux dieux que je ne connais pas !...
J'immolerai ce soir aux Nymphes des montagnes.

Nymphes, divinités dont le pouvoir conduit
Les racines des bois et le cours des fontaines,
Qui nourrissez les airs de fécondes haleines,
Et des sources que Pan entretient toujours pleines
Aux champs menez la vie à grands flots et sans bruit,
Comme la nuit répand le sommeil dans nos veines ;
Dieux des monts et des bois, dieux nommés ou cachés,
De qui le charme vient à tous lieux solitaires,
Et toi, dieu des bergers à ces lieux attachés,
Pan, qui dans les forêts m'entrouvris tes mystères :
Vous tous, dieux de ma vie et que j'ai tant aimés,
De vos bienfaits en moi réveillez la mémoire,
Pour m'ôter ce penchant et ravir la victoire
Aux perfides attraits dans la mer enfermés.
Comme un fruit suspendu dans l'ombre du feuillage,
Mon destin s'est formé dans l'épaisseur des bois.
J'ai grandi, recouvert d'une chaleur sauvage,
Et le vent qui rompait le tissu de l'ombrage
Me découvrit le ciel pour la première fois.
Les faveurs de nos dieux m'ont touché dès l'enfance ;
Mes plus jeunes regards ont aimé les forêts,
Et mes plus jeunes pas ont suivi le silence
Qui m'entraînait bien loin dans l'ombre et les secrets.
Mais le jour où, du haut d'une cime perdue,
Je vis (ce fut pour moi comme un brillant réveil !)
Le monde parcouru par les feux du soleil,
Et les champs et les eaux couchés dans l'étendue,
L'étendue enivra mon esprit et mes yeux ;
Je voulus égaler mes regards à l'espace,
Et posséder sans borne, en égarant ma trace,
L'ouverture des champs avec celle des cieux.
Aux bergers appartient l'espace et la lumière,
En parcourant les monts ils épuisent le jour ;
Ils sont chers à la nuit, qui s'ouvre tout entière
À leurs pas inconnus, et laisse leur paupière
Ouverte aux feux perdus dans leur profond séjour.
Je courus aux bergers, je reconnus leurs fêtes,
Je marchai, je goûtai le charme des troupeaux ;
Et, sur le haut des monts comme au sein des retraites,
Les dieux, qui m'attiraient dans leurs faveurs secrètes,
Dans des pièges divins prenaient mes sens nouveaux.
Dans les réduits secrets que le gazon recèle,
Un ver, du jour éteint recueillant les débris,
Lorsque tout s'obscurcit, devient une étincelle,
Et plein des traits perdus de la flamme éternelle,
Goûte encor le soleil dans l'ombre des abris.
Ainsi...................................

Vos poèmes préférés + TN Astrot12
Revenir en haut Aller en bas

àpeuprès

àpeuprès

Vos poèmes préférés + TN Profil11
Vos poèmes préférés + TN Empty
MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés + TN
Vos poèmes préférés + TN I_icon_minipost_participateMar 5 Jan 2016 - 4:41

belle idée dreadou up sunny

de multiples trigones de feu sagi lion entre 4 planètes , de la II à IX X , avec cette lune aérienne en XI en sextile , avec une foultitude d'idées et de symboles
et un spleen , une touche , bien sat nept
avec l'alliance montagnes roches et eaux diverses mais stt mer océan ..dont de divinités
( avec Téthys à présent une des lunes de saturne..)
pimentées d'un asc scorpion avec pluton V poissons et mars cancer IX , de belles envolées pour refaire son monde et celui des autres

wiki déesse téthys a écrit:

"Dans la mythologie grecque, Téthys (en grec ancien Τηθύς / Têthús) est une déesse marine archaïque .
Elle était la benjamine des Titanides, fille d'Ouranos (le Ciel) et de Gaïa (la Terre), sœur et épouse d'Océan, de qui elle eut de nombreux enfants, les dieux fleuves et les Océanides (6000 en tout). Elle personnifiait la fécondité marine. On la voit intervenir dans plusieurs légendes où elle joue un rôle bénéfique.
Chaque soir, elle recevait le Soleil qui venait se coucher au terme de son voyage céleste."
Revenir en haut Aller en bas

aspirante poétesse

aspirante poétesse

Vos poèmes préférés + TN Profil11
Vos poèmes préférés + TN Empty
MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés + TN
Vos poèmes préférés + TN I_icon_minipost_participateMar 5 Jan 2016 - 6:16

Oh my god dreadou c'est tellement une belle idée.

Arthur Rimbaud.
Né le 20 octobre 1854 à 6h00, à Charleville-Mézières.


Le bateau ivre

Comme je descendais des Fleuves impassibles,
Je ne me sentis plus guidé par les haleurs :
Des Peaux-Rouges criards les avaient pris pour cibles,
Les ayant cloués nus aux poteaux de couleurs.

J'étais insoucieux de tous les équipages,
Porteur de blés flamands ou de cotons anglais.
Quand avec mes haleurs ont fini ces tapages,
Les Fleuves m'ont laissé descendre où je voulais.

Dans les clapotements furieux des marées,
Moi, l'autre hiver, plus sourd que les cerveaux d'enfants,
Je courus ! Et les Péninsules démarrées
N'ont pas subi tohu-bohus plus triomphants.

La tempête a béni mes éveils maritimes.
Plus léger qu'un bouchon j'ai dansé sur les flots
Qu'on appelle rouleurs éternels de victimes,
Dix nuits, sans regretter l'oeil niais des falots !

Plus douce qu'aux enfants la chair des pommes sûres,
L'eau verte pénétra ma coque de sapin
Et des taches de vins bleus et des vomissures
Me lava, dispersant gouvernail et grappin.

Et dès lors, je me suis baigné dans le Poème
De la Mer, infusé d'astres, et lactescent,
Dévorant les azurs verts ; où, flottaison blême
Et ravie, un noyé pensif parfois descend ;

Où, teignant tout à coup les bleuités, délires
Et rhythmes lents sous les rutilements du jour,
Plus fortes que l'alcool, plus vastes que nos lyres,
Fermentent les rousseurs amères de l'amour !

Je sais les cieux crevant en éclairs, et les trombes
Et les ressacs et les courants : je sais le soir,
L'Aube exaltée ainsi qu'un peuple de colombes,
Et j'ai vu quelquefois ce que l'homme a cru voir !

J'ai vu le soleil bas, taché d'horreurs mystiques,
Illuminant de longs figements violets,
Pareils à des acteurs de drames très antiques
Les flots roulant au loin leurs frissons de volets !

J'ai rêvé la nuit verte aux neiges éblouies,
Baiser montant aux yeux des mers avec lenteurs,
La circulation des sèves inouïes,
Et l'éveil jaune et bleu des phosphores chanteurs !

J'ai suivi, des mois pleins, pareille aux vacheries
Hystériques, la houle à l'assaut des récifs,
Sans songer que les pieds lumineux des Maries
Pussent forcer le mufle aux Océans poussifs !

J'ai heurté, savez-vous, d'incroyables Florides
Mêlant aux fleurs des yeux de panthères à peaux
D'hommes ! Des arcs-en-ciel tendus comme des brides
Sous l'horizon des mers, à de glauques troupeaux !

J'ai vu fermenter les marais énormes, nasses
Où pourrit dans les joncs tout un Léviathan !
Des écroulements d'eaux au milieu des bonaces,
Et les lointains vers les gouffres cataractant !

Glaciers, soleils d'argent, flots nacreux, cieux de braises !
Échouages hideux au fond des golfes bruns
Où les serpents géants dévorés des punaises
Choient, des arbres tordus, avec de noirs parfums !

J'aurais voulu montrer aux enfants ces dorades
Du flot bleu, ces poissons d'or, ces poissons chantants.
- Des écumes de fleurs ont bercé mes dérades
Et d'ineffables vents m'ont ailé par instants.

Parfois, martyr lassé des pôles et des zones,
La mer dont le sanglot faisait mon roulis doux
Montait vers moi ses fleurs d'ombre aux ventouses jaunes
Et je restais, ainsi qu'une femme à genoux...

Presque île, ballottant sur mes bords les querelles
Et les fientes d'oiseaux clabaudeurs aux yeux blonds.
Et je voguais, lorsqu'à travers mes liens frêles
Des noyés descendaient dormir, à reculons !

Or moi, bateau perdu sous les cheveux des anses,
Jeté par l'ouragan dans l'éther sans oiseau,
Moi dont les Monitors et les voiliers des Hanses
N'auraient pas repêché la carcasse ivre d'eau ;

Libre, fumant, monté de brumes violettes,
Moi qui trouais le ciel rougeoyant comme un mur
Qui porte, confiture exquise aux bons poètes,
Des lichens de soleil et des morves d'azur ;

Qui courais, taché de lunules électriques,
Planche folle, escorté des hippocampes noirs,
Quand les juillets faisaient crouler à coups de triques
Les cieux ultramarins aux ardents entonnoirs ;

Moi qui tremblais, sentant geindre à cinquante lieues
Le rut des Béhémots et les Maelstroms épais,
Fileur éternel des immobilités bleues,
Je regrette l'Europe aux anciens parapets !

J'ai vu des archipels sidéraux ! et des îles
Dont les cieux délirants sont ouverts au vogueur :
- Est-ce en ces nuits sans fonds que tu dors et t'exiles,
Million d'oiseaux d'or, ô future Vigueur ?

Mais, vrai, j'ai trop pleuré ! Les Aubes sont navrantes.
Toute lune est atroce et tout soleil amer :
L'âcre amour m'a gonflé de torpeurs enivrantes.
Ô que ma quille éclate ! Ô que j'aille à la mer !

Si je désire une eau d'Europe, c'est la flache
Noire et froide où vers le crépuscule embaumé
Un enfant accroupi plein de tristesse, lâche
Un bateau frêle comme un papillon de mai.

Je ne puis plus, baigné de vos langueurs, ô lames,
Enlever leur sillage aux porteurs de cotons,
Ni traverser l'orgueil des drapeaux et des flammes,
Ni nager sous les yeux horribles des pontons.


Vos poèmes préférés + TN Rimbau10
Revenir en haut Aller en bas

aspirante poétesse

aspirante poétesse

Vos poèmes préférés + TN Profil11
Vos poèmes préférés + TN Empty
MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés + TN
Vos poèmes préférés + TN I_icon_minipost_participateMar 5 Jan 2016 - 6:27

Pour l'image.

Lorsque tout me ravit, j'ignore
Si quelque chose me séduit.
Elle éblouit comme l'Aurore
Et console comme la Nuit ;


"Tout entière", Baudelaire.

Vos poèmes préférés + TN Tout-e10
Revenir en haut Aller en bas

aspirante poétesse

aspirante poétesse

Vos poèmes préférés + TN Profil11
Vos poèmes préférés + TN Empty
MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés + TN
Vos poèmes préférés + TN I_icon_minipost_participateMar 5 Jan 2016 - 6:37

Novalis.
Né le 2 mai 1772 à 09h10, à Oberwiederstedt, Saxe (Allemagne).


Vos poèmes préférés + TN Novali10

Hymnes à la Nuit

[…] Plus célestes que ces étoiles clignotantes, nous semblent les yeux infinis que la Nuit a ouverts en nous. Ils voient plus loin que les plus pâles d’entre ces innombrables armées stellaires - sans avoir besoin de la Lumière ils sondent les profondeurs d’un cœur aimant - ce qui remplit d’une indicible extase un espace plus haut encore. Louange à la reine de l’univers, à la haute révélatrice de mondes sacrés, à la protectrice du céleste amour - elle t’envoie vers moi - tendre Bien-Aimée - aimable soleil de la Nuit, - maintenant je suis éveillé - car je suis tien et mien - tu m’as révélé que la Nuit est la vie - tu m’as fait homme - consume mon corps avec le feu de l’esprit, afin que, devenu aérien, je me mêle à toi de plus intime façon et qu’ainsi dure éternellement la Nuit Nuptiale.

[…]Un jour que je laissais couler des larmes amères, que mon espérance, décomposée, s’anéantissait en douleur et que je me tenais solitaire près du tertre aride qui dérobait en son étroite et sombre dimension la Figure de ma vie - solitaire comme nul solitaire encore ne le fut, étreint par une angoisse indicible - sans force, n’étant plus qu’une pensée de détresse. - Comme je cherchais une aide des yeux, que je ne pouvais ni avancer ni reculer, et que je m’agrippais avec un regret infini à la vie fuyante qui s’éteignait : - alors m’arriva des lointains bleutés - des hauteurs de mon bonheur passé, un frisson crépusculaire - et d’un seul coup se rompit le lien, le cordon natal - la chaîne de la Lumière. Disparut la splendeur terrestre et mon deuil avec elle - la nostalgie s’épancha en un monde nouveau, insondable - toi, ferveur de la Nuit, sommeil céleste, tu vins sur moi - le paysage s’éleva doucement dans les airs ; au-dessus du paysage planait mon esprit libéré, renaissant. Le tertre devint nuage de poussière - à travers le nuage je vis les traits radieux de la Bien-Aimée. Dans ses yeux reposait l’Éternité - je lui pris les mains et nos larmes devinrent un lien étincelant, indestructible. Des millénaires disparurent dans les lointains comme des orages. À son cou, je pleurai sur la vie nouvelle des larmes enthousiastes. - Ce fut le premier, l’unique rêve - et c’est alors que je vouai une foi éternelle, immuable au ciel de la Nuit et à sa lumière, la Bien-Aimée.

[...] Vivant au long des jours je vais
Plein de foi et d’ardeur;
Avec les nuits je meurs
En un embrasement sacré [...]
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

Vos poèmes préférés + TN Profil11
Vos poèmes préférés + TN Empty
MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés + TN
Vos poèmes préférés + TN I_icon_minipost_participateMar 5 Jan 2016 - 23:26

dreadou a écrit:
Je vous propose de poster ici les poèmes qui vous ont bouleversés ainsi que la carte du poète qui l'a écrit, je commence :)

Bravo, c'est une très belle idée up

Paul Eluard, né le 14 décembre 1895 à Saint-Denis, et mort à Charenton-le-Pont le 18 novembre 1952.


Je t'aime

Je t'aime pour toutes les femmes que je n'ai pas connues
Je t'aime pour tous les temps où je n'ai pas vécu
Pour l'odeur du grand large et l'odeur du pain chaud
Pour la neige qui fond pour les premières fleurs
Pour les animaux purs que l'homme n'effraie pas
Je t'aime pour aimer
Je t'aime pour toutes les femmes que je n'aime pas

Qui me reflète sinon toi-même je me vois si peu
Sans toi je ne vois rien qu'une étendue déserte
Entre autrefois et aujourd'hui
Il y a eu toutes ces morts que j'ai franchies sur de la paille
Je n'ai pas pu percer le mur de mon miroir
Il m'a fallu apprendre mot par mot la vie
Comme on oublie

Je t'aime pour ta sagesse qui n'est pas la mienne
Pour la santé
Je t'aime contre tout ce qui n'est qu'illusion
Pour ce cœur immortel que je ne détiens pas
Tu crois être le doute et tu n'es que raison
Tu es le grand soleil qui me monte à la tête
Quand je suis sûr de moi.

Paul Eluard
coeur coeur coeur

Vos poèmes préférés + TN Astro_26
Revenir en haut Aller en bas

aspirante poétesse

aspirante poétesse

Vos poèmes préférés + TN Profil11
Vos poèmes préférés + TN Empty
MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés + TN
Vos poèmes préférés + TN I_icon_minipost_participateMer 6 Jan 2016 - 0:19

Federico García Lorca.
Né le 5 juin 1898 à 00h00, à Granada (Espagne).


Vos poèmes préférés + TN Garcia10

Je me suis rendue compte que je ne connaissais pas le vert avant que ce poème ne m'habite (je précise qu'il n'y a ici, pour moi, pas de liens avec l'écologie):


Romance somnambule

Vert comme je t’aime vert.
Vert le vent. Vertes les branches.
Le bateau sur la mer
et le cheval dans la montagne.
L’ombre lui barrant la taille
elle rêve à sa balustrade,
verte la chair, chevelure verte,
avec des yeux d’argent froid.
Vert comme je t’aime vert.
Sous la lune gitane,
les choses la regardent
et elle ne peut les regarder.





Revenir en haut Aller en bas

aspirante poétesse

aspirante poétesse

Vos poèmes préférés + TN Profil11
Vos poèmes préférés + TN Empty
MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés + TN
Vos poèmes préférés + TN I_icon_minipost_participateMer 6 Jan 2016 - 0:30

Ça vaut l'écoute.
En été, surtout, peut-être... En tout cas, ça vaut l'écoute.

http://www.franceculture.fr/player/reecouter?play=4854448

Je me suis dévêtue pour monter à un arbre ; mes cuisses nues embrassaient l’écorce lisse et humide ; mes sandales marchaient sur les branches.
Tout en haut, mais encore sous les feuilles et à l’ombre de la chaleur, je me suis mise à cheval sur une fourche écartée en balançant mes pieds dans le vide.
Il avait plu. Des gouttes d’eau tombaient et coulaient sur ma peau. Mes mains étaient tachées de mousse, et mes orteils étaient rouges, à cause des fleurs écrasées.
Je sentais le bel arbre vivre quand le vent passait au travers ; alors je serrais mes jambes davantage et j’appliquais mes lèvres ouvertes sur la nuque chevelue d’un rameau.

L'arbre, dans "Les Chansons de Bilitis" (Pierre Louÿs)
Revenir en haut Aller en bas

dreadou

dreadou

Vos poèmes préférés + TN Profil11
Vos poèmes préférés + TN Empty
MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés + TN
Vos poèmes préférés + TN I_icon_minipost_participateMer 6 Jan 2016 - 1:07

fleur Semailles fleur de l'hiver fleur adoré fleur dans le froid fleur la musique fleur de vers fleur démodés fleur encore fleur une fois fleur Merci coeur

Louis Bouilhet né le 27 mai 1821 à 17h30 à Cany a écrit:
Tou-Tsong

Le long du fleuve jaune, on ferait bien des lieues,
Avant de rencontrer un mandarin pareil.
Il fume l'opium, au coucher du soleil,
Sur sa porte en treillis, dans sa pipe à fleurs bleues.

D'un tissu bigarré son corps est revêtu ;
Son soulier brodé d'or semble un croissant de lune ;
Dans sa barbe effilée il passe sa main brune,
Et sourit doucement sous son bonnet pointu.

Les pêchers sont en fleurs ; une brise légère
Des pavillons à jour fait trembler les grelots ;
La nue, à l'horizon, s'étale sur les flots,
Large et couleur de feu, comme un manteau de guerre.

C'est Tou-Tsong le lettré ! Tou-Tsong le mandarin !
Le peuple, à son aspect, se recueille en silence,
Quand, sous le parasol qu'un esclave balance,
Il marche gravement au son du tambourin.

Dans ses buffets sculptés la porcelaine éclate ;
Il a de beaux lambris faits de bois odorants ;
Ses cloisons sont de toile aux dessins transparents,
Et la nappe, à sa table, est en drap d'écarlate.

Il laisse le riz fade à ceux du dernier rang ;
Le millet fermenté pour le peuple ruisselle ;
Il mange, à ses repas, le nid de l'hirondelle,
Et boit le vin sucré des rives de Kiang.

Puis, sillonnant le lac, au pied des térébinthes,
Sur la jonque bizarre il se berce en rêvant,
Ou, dans le pavillon qui regarde au levant,
Cause avec ses amis, sous les lanternes peintes.

Vos poèmes préférés + TN Astrot13
Revenir en haut Aller en bas

lilith13

lilith13

Vos poèmes préférés + TN Profil11
Vos poèmes préférés + TN Empty
MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés + TN
Vos poèmes préférés + TN I_icon_minipost_participateMer 6 Jan 2016 - 13:44

Très chouette idée !

Importance de Neptune dans les thèmes choisis et des signes d'air (gémeau surtout).

- Louis Bouilhet : amas gémeau au quinconce de Neptune-Uranus.
- Garcia-Lorca : amas gémeau, luminaires en conjonction et opposition à Neptune et Pluton.
- Eluard : soleil sagittaire opposé Neptune en gémeau.
- Novalis : mercure-vénus en gémeau, soleil au trigone de Neptune.
- Rimbaud : Lune-Vénus en 12, vénus quinconce Neptune.

Alfred de MUSSET (1810-1857)


Tristesse

J'ai perdu ma force et ma vie,
Et mes amis et ma gaieté;
J'ai perdu jusqu'à la fierté
Qui faisait croire à mon génie.

Quand j'ai connu la Vérité,
J'ai cru que c'était une amie ;
Quand je l'ai comprise et sentie,
J'en étais déjà dégoûté.

Et pourtant elle est éternelle,
Et ceux qui se sont passés d'elle
Ici-bas ont tout ignoré.

Dieu parle, il faut qu'on lui réponde.
Le seul bien qui me reste au monde
Est d'avoir quelquefois pleuré.

Vos poèmes préférés + TN Astrot13

Lune gémeau opposé amas sagittaire. Neptune angulaire non loin du soleil.
Revenir en haut Aller en bas

dreadou

dreadou

Vos poèmes préférés + TN Profil11
Vos poèmes préférés + TN Empty
MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés + TN
Vos poèmes préférés + TN I_icon_minipost_participateJeu 7 Jan 2016 - 0:04

Un nouveau poème pour une nouvelle journée :)


Théophile Gautier né le 30 août 1811 à 2h00 à Tarbes a écrit:
Au bord de la mer

La lune de ses mains distraites
A laissé choir, du haut de l'air,
Son grand éventail à paillettes
Sur le bleu tapis de la mer.

Pour le ravoir elle se penche
Et tend son beau bras argenté ;
Mais l'éventail fuit sa main blanche,
Par le flot qui passe emporté.

Au gouffre amer pour te le rendre,
Lune, j'irais bien me jeter,
Si tu voulais du ciel descendre,
Au ciel si je pouvais monter

Vos poèmes préférés + TN Astrot14
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


Vos poèmes préférés + TN Profil11
Vos poèmes préférés + TN Empty
MessageSujet: Re: Vos poèmes préférés + TN
Vos poèmes préférés + TN I_icon_minipost_participate

Revenir en haut Aller en bas
 

Vos poèmes préférés + TN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers:  


Les News



" Et Si ! ... "

Le tout nouveau bouquin d'ARKANIA est
~News~
~Vidéos~
Vos poèmes préférés + TN Pierre12 Vos poèmes préférés + TN Notes-11
~Musique pour Relaxer~