Forum Astrologie gratuit

Forum Astrologie pour apprendre à lire une carte du ciel et plus.
 
AccueilForumPortailAujourd'huiFAQRechercherClic Pour Nous RejoindreS'enregistrerConnexion






Ciel à l'instant


Éphémérides


Position actuelle des planètes

Astrodienst

Astrocarillon
Les 4 déesses


Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visiteVoir ses messagesVoir les messages sans réponses
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Plutonien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18
AuteurMessage

Invité

Invité

MessageSujet: Plutonien
Lun 30 Nov - 12:20

Rappel du premier message :

Quelqu'un se reconnait (un peu, beaucoup, à la folie) dans cette description ??? diable ???


Vous êtes en contact direct avec la profonde complexité des êtres, des choses et situations. Mystérieux et multiple, insaisissable et énigmatique, ambivalent et inclassable, vous cultivez vos mystères, vos obscurs jardins secrets, arpente vos labyrinthes intérieurs, et préservez jalousement votre inviolable part d’ombre. Distant, froid, impénétrable, vous vous efforcez de garder votre esprit vide de toute certitude, votre cœur libre de tout attachement et de ne vous faire d’illusions sur rien ni sur personne. Votre subtilité est profonde, votre lucidité décapante, vos intuitions pénétrantes ; vous êtes doué pour peser silencieusement et insidieusement sur le cours des choses, et, vierge de tout à priori, vous vous réservez la possibilité d’imaginer tous les scénarios possibles pour cheminer dans la vie, non par opportunisme, mais parce que vous savez que rien n’est permanent. Discrètement dominateur, farouchement indépendant, ce n’est pas la volonté ni le désir qui vous animent mais une sourde, muette et profonde nécessité interne vous entraînant vers un avenir inconnu.

Vous êtes un sceptique intégral. Vous ne croyez en rien et n’êtes même pas sûr de ne croire en rien. Rien ou presque ne trouve grâce à votre esprit inquisiteur et soupçonneux qui est toujours persuadé qu’il lui faut découvrir la dimension cachée des êtres et des choses, les ressorts occultes des situations. Critique impitoyable, vous percevez avec acuité là où le bât blesse, là où toute explication ne veut plus rien dire, vous désacralisez, démystifiez, faites tomber les masques et voiles qui dissimulent la réalité profonde, indifférent à ce qu’une telle démarche peut avoir d’insupportable, d’angoissant et d’inquiétant pour l’esprit humain avide de certitudes et de faux-semblants rassurants, à moins que vous ne vous muriez dans un silence d’une insondable densité pour souligner à quel point vous n’adhérez à rien. D’une infinie patience, vous prenez vos distances vis-à-vis de tout, relativisez tout, dédramatisez tout, vos réussites comme vos échecs : pour votre conscience axée sur le très long terme, ce ne sont là que tribulations sur un parcours à l’issue lointaine et inconnue.



... (Source) ...

Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage

cheliel

cheliel

MessageSujet: Re: Plutonien
Ven 11 Mai - 11:29

Navane, la difformité est partout puisque que la géométrie de la réalité évolue sans cesse. La nature s'emploie à tout tester.

C'est l'harmonie entre toutes ces difformités qui compose et invente la beauté. Alors oui, tu es bien roulée, dans cette sérénité qu'il t'a fallut aller puiser au cœur même de la désillusion.

Cette harmonie dans tes suites d'idée est magnifique. Je suis certain qu'elle transparait dans tes gestes. Tu sais enluminer l'instant d'un optimisme magique. Ça atteint le cœur jusqu'à l'âme. Ton aura est palpable.

Alors comme Ladom, je t'aime haut et fort. Tu es une petite merveille dans un écrin cabossé d'histoires sensibles et touchantes. fleurr
Revenir en haut Aller en bas

usualmixtape

usualmixtape

En ligne
MessageSujet: Re: Plutonien
Ven 11 Mai - 11:45

cheliel a écrit:
Navane, la difformité est partout puisque que la géométrie de la réalité évolue sans cesse. La nature s'emploie à tout tester.

C'est l'harmonie entre toutes ces difformités qui compose et invente la beauté. Alors oui, tu es bien roulée, dans cette sérénité qu'il t'a fallut aller puiser au cœur même de la désillusion.

Cette harmonie dans tes suites d'idée est magnifique. Je suis certain qu'elle transparait dans tes gestes. Tu sais enluminer l'instant d'un optimisme magique. Ça atteint le cœur jusqu'à l'âme. Ton aura est palpable.

Alors comme Ladom, je t'aime haut et fort. Tu es une petite merveille dans un écrin cabossé d'histoires sensibles et touchantes. fleurr

T matérialiste cheliel " écrin cabossé "
Revenir en haut Aller en bas

cheliel

cheliel

MessageSujet: Re: Plutonien
Ven 11 Mai - 11:57

usualmixtape a écrit:
T matérialiste cheliel " écrin cabossé "

Non usual, je ne suis pas matérialisme. Mais la matière est l'une des dimensions du réel. Si je désire la lucidité je ne peux pas le nier. Si ?


Dernière édition par cheliel le Ven 11 Mai - 12:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Hagakure


MessageSujet: Re: Plutonien
Ven 11 Mai - 12:11

Hagakure a écrit:
Les Plutoniens (ou ceux qui ont "du" Pluton à titre de composante) défigurent, brutalisent leurs toiles (Picasso, Bosch, Gruber, Buffet, Giger, etc.) ; pastichent leurs congénères (Coluche, Luchini) ; sont des virulents à la critique acerbe (Daumier, Daudet, Boileau), des anarchistes (Vaillant, Ravachol), des révoltés (Meslier) ; des hommes de pouvoir, implacables, pétrisseurs et/ou fossoyeurs de l'Histoire (Mussolini, Napoléon, Franco, Bush, Mitterrand, Poutine, De Gaulle, etc.) ; s'aventurant dans le sadisme (Sade), les tréfonds de l’âme (Freud, Jung), le macabre (Poe, Goethe, Dostoievski), la tragédie (Racine), etc. Des tempéraments, des caractères pour le moins affirmés... comme, il me semble, leur physique.

Et les Plutoniennes (ou, toujours, celles qui en ont une forte composante), que je n'ai aucunement citées, comment sont-elles ?

PLUTONIENNE

Même défigurée, opérée vingt-deux fois, dépasse le mur du son (Jacqueline Auriol) ; décroche le premier 10 parfait (Nadia Comăneci) ; la surnomme Terminator (Jeannie Longo) ; fend "les flots et s'aventure dans les eaux tumultueuses jusqu'au cœur du tourbillon", pour "percer, mesurer, atteindre l'œil du cyclone" (Christiane Taubira) ;
cherche le "désir de vide en se penchant par la fenêtre" ou "en nageant dans le tourbillon dangereux du lac, "pour voir"…" (Françoise Mallet-Joris) ; plonge au cœur de la guerre (Anne Nivat), juge "les demi-mesures inintéressantes." (Marie Bashkirtseff) ; se ressent "faite d’acier" (Björk) ; veut "mener le monde" (Madonna). Comme Maria Casarès, s'invente un "petit pote démon" qui parle à son oreille, possède "l'ambition forcenée d'arriver à faire des choses difficiles", une "ambition de combat", et vit "toujours par crises". Elle flaire, "pressent quelque chose", "prête à bondir", comme Annie Girardot qui a "besoin de coups durs pour s'affirmer", "plus il m'arrive de "pépins", plus je m'épanouis !" et qui, selon Cocteau, possède "le plus beau tempérament dramatique de l'après-guerre". Sa voix vient du plus profond de ses entrailles (Edith Piaf), sa plume érotique (Régine Desforges, Françoise Rey, Belle de Jour), et trouve "si excitant d’entendre un milliardaire ou un chef d’Etat solliciter ce que vous seule pouvez lui donner avec une voix de petit garçon" comme Madame Claude.

"C'est à la vie, à la mort" (Annie Girardot), où se cotoient sado-masochisme et plaisir morbide : "il y a une espèce de douleur qui a un tel charme, qui porte une telle douceur dans l'âme, qu'on est tout prêt à préférer ce mal à ce qu'on appelle plaisir." (Julie de Lespinasse) ; "J'aime pleurer, j'aime m'abandonner au désespoir, j'aime être troublée et malheureuse. Ces sentiments sont pour moi comme autant de diversions et, cependant que je réclame le bonheur, je me sens heureuse en étant misérable." (Marie Bashkirtseff) ; brûle intensément "car ma cendre sera plus chaude que leur vie" (Anna de Noailles) ; subliment : "aucun homme ne m'a comblée autant que l'océan" (Florence Arthaud), "je voulais l'Absolu. Et sur terre, l'homme, quel qu'il soit, ne peut pas vous apporter l'Absolu" (Sœur Emmanuelle).

Telles sont les Plutoniennes.


Dernière édition par Hagakure le Ven 11 Mai - 13:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

usualmixtape

usualmixtape

En ligne
MessageSujet: Re: Plutonien
Ven 11 Mai - 12:19

cheliel a écrit:
usualmixtape a écrit:
T matérialiste cheliel " écrin cabossé "

Non usual, je ne suis pas matérialisme. Mais la matière est l'une des dimensions du réel. Si je désire la lucidité je ne peux pas le nier. Si ?

je comprends plus rien moi braille
Revenir en haut Aller en bas

usualmixtape

usualmixtape

En ligne
MessageSujet: Re: Plutonien
Ven 11 Mai - 12:25

cheliel a écrit:
usualmixtape a écrit:
T matérialiste cheliel " écrin cabossé "

Non usual, je ne suis pas matérialisme. Mais la matière est l'une des dimensions du réel. Si je désire la lucidité je ne peux pas le nier. Si ?

Ne soit pas si dépendant
Revenir en haut Aller en bas

usualmixtape

usualmixtape

En ligne
MessageSujet: Re: Plutonien
Ven 11 Mai - 12:34

Navane a écrit:
D'humeur papillonnante, je revenais de chez ma coiffeuse quand j'ai repensé à ce sujet.
Je ne comprenais pas ces hauts cris et yeux exorbités face à ce que semblait cristalliser ce classement, mais peut-être aussi face à ce mot tout en relief qu'est « difformité ». Pourtant, ça existe. C'est pas un gros mot. Seulement, n'ayons pas peur des mots.

Fleur parmi les fleurs, soleil caressant, chant d'oiseaux, des moustiques tout autour, la nature florissante quoi!, j'ai essayé de méditer sur ces échanges pour finalement me dire que je ne viendrais guère au bout de ces interrogations, que je pourrais épiloguer sans fin que ça resterait un cul de sac.

Je dois aussi avouer que je ne tiens pas particulièrement à creuser la question car, depuis ce classement, l'évidence est là et m'accompagne dans chaque fibre de mon être, de mon corps tout en relief, de mon cœur tout en horizon, de mon âme tout en paysages sauvages, de partout : putain, qu'est-ce que je suis bien roulée !!! bigsourire


Cheliel tu es sculpteur ou chef de chantier ou maîtres d'oeuvre ou joaillier ou ébéniste

Navane faisons des roulades ensemble sur les esquisse du zénith orfèvre en criant sos cheliel au précipice des attelage de poussière subatomique de l'âme , résiste moi comme cent boeuf prêt à charger une mule en détresse, caresse moi de tes griffes pour que je me persuade que je n'ressens plus la douleur ,orne toi de rose pour que je puisse me guider ds tes travers résolue verse moi une larme pour que je puisse en vain t'en allé et t'étreindre de loin sans douleur ni regret mais avec violence de guérison à perte d'horizon


Dernière édition par usualmixtape le Ven 11 Mai - 13:02, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

ladom

ladom

MessageSujet: Re: Plutonien
Ven 11 Mai - 12:38

cheliel a écrit:
Tu es une petite merveille dans un écrin cabossé d'histoires sensibles et touchantes. fleurr

Magnifique applaudi
Revenir en haut Aller en bas

Navane

Navane

MessageSujet: Re: Plutonien
Ven 11 Mai - 19:48

Je dis des trucs cons pour rigoler un coup et je me retrouve avec des jolis mots qui me rabattent le caquet. Merci vous fleur smack  
Revenir en haut Aller en bas

usualmixtape

usualmixtape

En ligne
MessageSujet: Re: Plutonien
Ven 11 Mai - 21:07

[quote="Navane"]Je dis des trucs cons pour rigoler un coup et je me retrouve avec des jolis mots qui me rabattent le caquet. Merci vous fleur smack  [/quote

tes conneries me font marcher sur la pointe des pieds et sortir mon umbrella pour me mettre à l'abri du déluge
Revenir en haut Aller en bas

Lunico

Lunico

MessageSujet: Re: Plutonien
Dim 20 Mai - 11:10

Hagakure a écrit:
Asia Argento :



"Pour moi, réaliser un film, c'est comme aller à la guerre. Cela doit être une question de vie ou de mort, sinon il vaut mieux rester à la maison."

"Travailler avec Abel Ferrara n'est pas difficile, mais douloureux. Il est comme un marionnettiste diabolique : vous croyez jouer en suivant votre instinct, mais en réalité, c'est lui qui contrôle votre cerveau et qui tire les ficelles à votre insu."

"Le sexe est une partie de notre vie comme manger, dormir. Peut-être que dans dix ans, les gens feront l'amour dans la rue, ou en tout cas les gens ne seront peut-être pas choqués si cela arrive... "

"On me juge depuis ma naissance. Si j'y avais prêté attention, je me serais suicidée."

"L'actrice, comme la prostituée, n'est qu'un instrument servant à assouvir le rêve d'un autre, réalisateur ou client."

"Faire une fellation à quelqu'un est un acte d'amour très fort, bien plus fort que les couples qui passent leur temps à se répéter des 'je t'aime' à tue-tête."

"Je suis vue comme la fille qui n'a pas de problème à être nue : alors ça veut dire des rôles de pute, de strip-teaseuse. C'est ma vie, mon destin. J'ai une sexualité très simple mais parce que j'en parle avec liberté, on me prend pour une maniaque sexuelle."

"Les gens ne veulent pas regarder la vérité en face : les enfants sont des obsédés sexuels. Moi, je l'étais. C'est le moment le plus beau de la vie car complètement innocent, mais pas dans le sens chaste."

"Sandra (Boarding Gate) est quelqu'un de perdu, qui a fait de mauvais choix dans la vie, et qui essaye de tuer son passé pour renaître, mais qui reste hantée par le fantôme de ce qu'elle fuit. Mais le vrai monstre du film, ce n'est pas elle, l'assassin c'est l'argent."

"Je suis timide. C'est mon problème. C'est pour m'en protéger que je me suis créé un personnage provocant, sans lequel j'aurais été incapable de tourner un film ou de vivre normalement."

"En fait, je suis l'inverse de cette fille sulfureuse que j'appelle "l'autre", ce fantasme que j'ai inventé, qui coïncide avec ce que l'on projette sur moi et m'attire tous ces rôles d'icône sexuelle. Cette "autre" est parfois une prison, mais elle m'a sauvé la vie."

"Parfois, je ne sais pas ce qui m'est le plus difficile à vivre : être moi-même, ou le fantasme. Mais la vraie Asia, quand j'étais enfant, personne ne l'aimait. J'ai inventé l'"autre" pour être aimée."

"Je pense souvent à Bela Lugosi, cet acteur qui joua Dracula et qui, à la fin de sa vie, vivait dans une crypte et dormait dans un cercueil. J'ai peur de finir comme ça."

"Avec mon chihuahua, ma fille est la seule personne avec laquelle je supporte de vivre."

"A 19 ans, j'ai fait du sport de combat, je ne crains pas de me faire mal, et je tenais à faire moi-même les cascades."

"Le plus éprouvant fut la longue scène avec Michael Madsen, parce que c'est un acteur imprévisible. C'était un peu tendu, on jouait avec le feu, au bord du dérapage. On était comme deux adversaires lancés dans un tango vénéneux."

"Je ne crois pas à ce mensonge des acteurs qui plongent à l'intérieur du personnage pour mieux le saisir. On a tout à l'intérieur de soi. Même quand je joue une salope ou une sainte, c'est toujours en moi."

"D'une certaine manière, je pense que tous les personnages du film sont moi. Mais je voulais sauver Anna. J'ai donc projeté mes côtés démoniaques, dégoûtants et sombres sur les autres personnages."

"Ce sont des films bourgeois à gros budget, destinés au marché international, comme ceux de Tornatore, tournés en 35 mm avec une profusion de travellings et d'effets ostentatoires, qui me dégoûtent."

"Les personnages de Scarlet Diva montrent la face sombre ou détestable du monde du cinéma."

"Jouer était ma manière d'attirer l'amour des autres, que je n'ai pas eu pendant mon enfance."

"L'histoire du producteur est vraiment arrivée, la fille masochiste est mon amie, mais ce film n'est pas un documentaire. Il est comme un exorcisme contre ce qui est diabolique, grotesque dans la vie."

"J'ai été amoureuse d'un chanteur imbécile. J'en avais besoin pour souffrir et sans doute pour créer."

"Je ne suis pas un objet. Quand certains hommes, en particulier des gens puissants, voient une femme forte, ils ont besoin de la rabaisser, de la contrôler. Comme je ne suis pas facilement corruptible, je représente la conquête ultime pour certains."

"En Italie, il y a une perception très archaïque des femmes. On n'accepte pas qu'une femme de mon âge ne se contente pas d'être une actrice sexy et souriante. On me considère comme un démon, une femme sombre, un ange maléfique et toutes ces conneries. En fait, je suis très fragile, très petite fille dans mes souhaits."

"Je me sens tellement monstrueuse et si différente des autres personnes ! J'adorerais être conventionnelle, membre d'un groupe, mais je ne suis même pas un membre à part entière de ma famille."

"Mon personnage était écrit comme ça. Dans la première partie du film, je ne me trouve pas belle. De toute façon, je ne me trouve jamais belle."

"J'étais comme possédée en écrivant ce film. Je suis restée seule sans sortir pendant deux mois, très déprimée et malheureuse. Je le vivais comme une catharsis. Je le montre dans le film. Mais peut-être qu'on n'y voit pas cette colère et cette envie. Mon personnage ne l'a pas vraiment. Ma vie s'est limitée à ce film pendant deux ans."

"Mon livre était la seule façon de blesser ceux qui m'avaient blessée. Je hais la discussion. Je n'arrive à m'exprimer que dans l'autoportrait. Aussitôt après l'avoir écrit, j'ai pensé : "Maintenant, ma merde appartient au monde"."



Merci Hagakure de l'avoir mise à l'honneur up !!!

Je l'ai particulièrement appréciée dans la série Mafiosa ...


... j'aime bien écouter son accent Wink ...


... son côté plutonien fait certainement écho au mien,
elle et moi sommes nés à moins de 21 jours d’intervalle !

Elle est apparue hier au festival international du film à Cannes :



Elle a été courageuse up !!!

Pour finir, je tiens à remercier tous les intervenants,

je ne pensais pas Wink siffle Wink

que ce sujet aurait autant de succès lorsque je l'ai créé ...

Revenir en haut Aller en bas

Electrode

Electrode

MessageSujet: Re: Plutonien
Jeu 31 Mai - 12:44

De Gaulle... coté plutonien...

Revenir en haut Aller en bas

Electrode

Electrode

MessageSujet: Re: Plutonien
Jeu 21 Juin - 16:44

Abramović, artiste accusée de satanisme

https://www.astrotheme.fr/astrologie/Marina_Abramovic
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Plutonien
Lun 20 Aoû - 10:48

Asia ARGENTO a versé 380 000 dollars pour acheter le silence d'un jeune acteur américain pour des faits d'agression sexuelle remontant à 2013. Elle est pourtant une des figures de proue de #MeToo

Vive Pluton!

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Plutonien
Lun 20 Aoû - 11:04

Si l'on considère Pluton comme l'ADN par la profondeur qu'il symbolise, alors l'Homme n'est qu'un animal un peu éduqué, mais bien une grosse bête.
Revenir en haut Aller en bas

Maldoror

Maldoror

MessageSujet: Re: Plutonien
Lun 20 Aoû - 16:03

C'est ce côté là (la queue du saurien, notre inamovible cerveau reptilien etc.) qui viendra à bout de l'espèce dans une autodestruction remarquable qui est déjà sérieusement entamée. Faut juste oser ouvrir les yeux et cesser de se raconter des histoires par pure lâcheté. On est tous responsables de se laisser entraîner. Englués dans cette impuissance généralisée par peur de perdre le peu de confort auquel une majorité se raccroche encore comme la misère sur ce monde.

On parle de satanisme également dans les hautes sphères de la maçonnerie mondiale (avec Albert Pike comme une des références alors que ce type a tout de même crée en son temps le Klu Klux Klan), les Rothschild et consorts (complotisme certes mais...).

Leurs objectifs du profit à "n'importe quel prix" n'a pas et n'aura jamais de mesure. Car ces gens intouchables, rentiers éternels n'ont qu'un seul jeu et comme tous les joueurs compulsifs y sont totalement addicts. C'est leur raison de vivre. Celui de mesurer de jour en jour leur puissance et leur pouvoir de démiurge, donc de vie et de mort sur ce monde. Ils en oublieraient presque qu'ils sont mortels eux aussi (quoi que...). Leurs ambitions effrénées ont eu raison du climat (ce n'est qu'un début) et de septante pour cents des espèces animales et végétales en à peine un siècle.

Et la machine ne s'arrêtera pas car la volonté "luciférienne" n'a pas de limite...

Alors on danse? lol
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Plutonien
Lun 20 Aoû - 20:28

L'extrême soucis, c'est qu'en cas de révolution, on risque de remplacer des grosses bêtes par d'autres.
Revenir en haut Aller en bas

Maldoror

Maldoror

MessageSujet: Re: Plutonien
Lun 20 Aoû - 20:44

Depuis des siècles, en réalité derrière ces masques, ce sont toujours les mêmes aux commandes (ça fonctionne de générations en générations).

La révolution, c'est juste un mouvement, une "santé" recouvrée ou un baroud d'honneur, un regain d'amour propre, c'est comme on veut.
Mais là, au niveau mondial, rassembler toutes ces frustrations énergétiques et totalement divisées, ça risque de prendre encore un moment.

Après une longue (ou non) respiration et reconstruction, tout se remet en place pour une nouvelle partie.

Mais certains parmi nous ne seront peut-être plus là pour assister à l'épilogue final. Et c'est peut-être tant mieux pour eux... bigsourire
Revenir en haut Aller en bas

Hagakure


MessageSujet: Re: Plutonien
Mer 26 Sep - 11:55

Blanche Gardin :



"Il ne se passe plus rien dans ma vie. Ah si, je mets des colliers. Quitte à pas me faire baiser autant ressembler à une femme de lettres."

"Moi, je suis en thérapie depuis quatre ans... Principalement pour un problème de relation avec ma mère. Et je suis obligée de constater qu'il n'y a aucune amélioration. Toutes les semaines, je paye quelqu'un pour aller dire du mal de ma mère. Et rien ne change. Des fois, je me dis : est-ce que ce ne serait pas plus efficace de payer quelqu'un pour qu'il la bute ?"

"Quand je ne mets pas de déo je sens la soupe."

"Il paraît que rigoler deux minutes par jour à des blagues islamophobes réduit le stress."

"J'ai lu qu'une bonne rigolade ça vaut un bon steak, c'est peut-être pour ça que les végétariens font toujours la gueule."

"Les hommes adorent faire des massages la première semaine, j'ai l'impression qu'on est comme un tube de pommade avec la posologie au dos 'Masser jusqu'à pénétration'"

"On peut dire une belle cathédrale, mais pas une belle bite."

"Les producteurs n'ont plus le droit de violer les actrices. Par contre il y a quelque chose qui n'est pas clair et qu'il va falloir clarifier, est-ce que nous on a encore le droit de coucher pour avoir les rôles ? Parce que si on n'a plus le droit, il faudra apprendre des textes, passer des castings et on n'a pas le temps."

"C'est bizarre cette indulgence qui ne s'applique qu'aux artistes. Par exemple, on ne dit pas d'un boulanger 'Oui, d'accord, c'est vrai, il viole un peu des gosses dans le fournil mais bon, il fait des baguettes extraordinaires !'"

"Quand j'étais petite, je sodomisais les chats avec des crayons. Aujourd'hui, quand ils me regardent, j'ai l'impression qu'ils savent."

"J'ai les seins qui pendent dans le vide affectif... Je ne suis plus du tout en mesure de prétendre à Charles Ingalls. Je suis passée directement de Laura à Mme Olson."

"(En parlant de la sodomie) La première fois, même si tu es profondément laïque, tu pries... Mon corps s'est éjecté du lit comme une grenouille."

"A un moment, il faut assumer sa condition d'hommes : je vous rappelle que c'est pour cela que vous avez deux couilles : votre mère en coupe une, votre femme coupe l'autre, c'est la nature, ce n'est pas nous qui avons inventé le bordel, mais on suit les pointillés c'est tout..."

"Et puis, il y a aussi ce phénomène étrange lié au caractère périssable de l'individu qui me hante. Je n'arrive pas à faire abstraction du fait que mettre au monde un enfant, c'est donner la vie à un condamné à mort."

"Moi aussi, j’avais reçu un mail me sollicitant pour faire un selfilm « Je suis Charlie ». Mais je j’ai pas réussi à pleurer. Tous ceux qui prennent des antidépresseurs, (c’est-à-dire tous ceux qui boivent l’eau du robinet en France) comprendront."

"Quand je suis persuadée que je tiens une idée, je vais à la guerre, je retravaille le sujet jusqu'à faire résonner l'idée chez les gens."

"Je ressens très fortement la solitude des gens. Je ne me sens jamais aussi seule que dans un wagon de métro à l'heure de pointe, quand tout le monde a la tête dans son smartphone."

"C’est vrai que c’est une vision assez désabusée du rapport à l’autre dans la société qui, on peut le dire, est marqué par la lose. La solitude est presque le refuge ultime."

"Ces derniers temps, c’est vrai que ça a tourné plus trash : il n’y a pas forcément plus de cul, mais surtout plus de mort. On s’oriente donc vers plusieurs thématiques : cul, mort et alcool, c’est gai."

"Ce qui est inquiétant, c’est que certains humoristes arrivent à se faire passer pour subversifs alors même qu’ils relayent la pensée de TF1. Ça reste de la paraphrase de discours mainstream débile. Ça m’angoisse !"

"Il faut dire que j’ai un peu grandi dans une cave, j’ai eu la télé très tard et je ne l’ai plus d’ailleurs, et je regarde assez peu le Web. C’est important de se tenir à l’écart de ce qui se fait, on ne se rend pas toujours compte qu’on copie ce qu’on a vu, ce qui est embêtant. Je n’ai tellement plus l’habitude que, quand je regarde la télé deux minutes, j’ai envie de chialer, c’est effroyable !"

"Je ne sais pas à quel moment l'être humain s'est dit : tiens, on va se divertir en restant immobile sur un canapé devant un carré lumineux et regarder des gens gagner de l'argent. C'est complètement absurde."

"On crée des personnages qu’on a en nous, et je crois qu’on a tous des débiles profonds qui sommeillent, on peut s’y laisser aller à chaque instant. J’aime profondément Marjorie, même si elle est raciste, homophobe et franchement débile. Même si c’est bizarre, on peut avoir de l’affection pour les monstres, c’est même plus jubilatoire."

"J’ai toujours un problème avec la notion de plaisir sur scène, on n’est pas loin de la souffrance ! Beaucoup de gens dans ce métier sont introvertis, c’est assez étrange."

"Je pense qu'on est tous complètement timbrés, on met des gens dans des hôpitaux psychiatriques pour se rassurer, mais en fait on est tous de gros malades mentaux. C'est ça le tabou ultime !"

Revenir en haut Aller en bas

Navane

Navane

MessageSujet: Re: Plutonien
Mer 26 Sep - 12:16

Blanche Gardin a écrit:
"On crée des personnages qu’on a en nous, et je crois qu’on a tous des débiles profonds qui sommeillent, on peut s’y laisser aller à chaque instant. J’aime profondément Marjorie, même si elle est raciste, homophobe et franchement débile. Même si c’est bizarre, on peut avoir de l’affection pour les monstres, c’est même plus jubilatoire."

Voici donc une plutonienne à la vision pour le moins optimiste dans un monde absurde...
Pour ma part, c'est le génie qui sommeille en moi et il est pas prêt à sortir de son lit grimace
Revenir en haut Aller en bas

Neptunia

Neptunia

En ligne
MessageSujet: Re: Plutonien
Mer 26 Sep - 13:09

Bon d'après le descriptif je suis absolument pas plutonienne, je ne me reconnais pas !! Wink

Bon par contre Blanche Gardin, j'ai du mal. Par pour sa soi-disant vulgarité (je suis moi-même assez vulgaire quand je m'y mets), mais le seul sketche que j'ai vu, première phrase BIIIIIIIIMMMMMM GROSSE FAUTE DE GRAMMAIRE. Du coup j'ai coupé direct et je ne veux plus l'entendre (sauf si elle décide de corriger son français). À peine excessive la meuf bigsourire
Revenir en haut Aller en bas

Maldoror

Maldoror

MessageSujet: Re: Plutonien
Mer 26 Sep - 13:14

Super ton avatar, petite fée du logos smack
Revenir en haut Aller en bas

Navane

Navane

MessageSujet: Re: Plutonien
Mer 26 Sep - 19:33

Merci Monadoré, contente que l'esprit te plaise smack
Revenir en haut Aller en bas
 

Plutonien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 18 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 10 ... 16, 17, 18

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers:  


Les News



" Et Si ! ... "

Le tout nouveau bouquin d'ARKANIA est
~News~
~Vidéos~
~Musique pour Relaxer~