Forum Astrologie gratuit

Forum Astrologie pour apprendre à lire une carte du ciel et plus.
 
AccueilForumPortailAujourd'huiFAQRechercherClic Pour Nous RejoindreS'enregistrerConnexion






Ciel à l'instant


Éphémérides


Position actuelle des planètes

Astrodienst

Astrocarillon
Les 4 déesses


Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visiteVoir ses messagesVoir les messages sans réponses
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Plutonien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11 ... 14 ... 18  Suivant
AuteurMessage

Invité

Invité

MessageSujet: Plutonien
Lun 30 Nov 2015 - 12:20

Rappel du premier message :

Quelqu'un se reconnait (un peu, beaucoup, à la folie) dans cette description ??? diable ???


Vous êtes en contact direct avec la profonde complexité des êtres, des choses et situations. Mystérieux et multiple, insaisissable et énigmatique, ambivalent et inclassable, vous cultivez vos mystères, vos obscurs jardins secrets, arpente vos labyrinthes intérieurs, et préservez jalousement votre inviolable part d’ombre. Distant, froid, impénétrable, vous vous efforcez de garder votre esprit vide de toute certitude, votre cœur libre de tout attachement et de ne vous faire d’illusions sur rien ni sur personne. Votre subtilité est profonde, votre lucidité décapante, vos intuitions pénétrantes ; vous êtes doué pour peser silencieusement et insidieusement sur le cours des choses, et, vierge de tout à priori, vous vous réservez la possibilité d’imaginer tous les scénarios possibles pour cheminer dans la vie, non par opportunisme, mais parce que vous savez que rien n’est permanent. Discrètement dominateur, farouchement indépendant, ce n’est pas la volonté ni le désir qui vous animent mais une sourde, muette et profonde nécessité interne vous entraînant vers un avenir inconnu.

Vous êtes un sceptique intégral. Vous ne croyez en rien et n’êtes même pas sûr de ne croire en rien. Rien ou presque ne trouve grâce à votre esprit inquisiteur et soupçonneux qui est toujours persuadé qu’il lui faut découvrir la dimension cachée des êtres et des choses, les ressorts occultes des situations. Critique impitoyable, vous percevez avec acuité là où le bât blesse, là où toute explication ne veut plus rien dire, vous désacralisez, démystifiez, faites tomber les masques et voiles qui dissimulent la réalité profonde, indifférent à ce qu’une telle démarche peut avoir d’insupportable, d’angoissant et d’inquiétant pour l’esprit humain avide de certitudes et de faux-semblants rassurants, à moins que vous ne vous muriez dans un silence d’une insondable densité pour souligner à quel point vous n’adhérez à rien. D’une infinie patience, vous prenez vos distances vis-à-vis de tout, relativisez tout, dédramatisez tout, vos réussites comme vos échecs : pour votre conscience axée sur le très long terme, ce ne sont là que tribulations sur un parcours à l’issue lointaine et inconnue.



... (Source) ...

Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage

Hagakure


MessageSujet: Re: Plutonien
Dim 11 Mar 2018 - 10:24

Henri Michaux :



"Souffrir, souffrir, apprends bien toutes les façons puisque ce sera ta vie."

"Je suis un athlète de la souffrance."

"Un écrivain est un homme qui sait garder le contact, qui reste joint à son trouble, à sa région vicieuse jamais apaisée. Elle le porte."

"Il y a la haine et c’est assez pour espérer."

"Qui laisse une trace laisse une plaie."

"Je crache sur ma vie. Je m'en désolidarise. Qui ne fait mieux que sa vie ?"

"Je suis né troué
il souffle un vent terrible
Ce n'est qu'un petit trou dans ma poitrine
mais il y souffle un vent terrible
Ah ! Comme on est mal dans ma peau ..."

"La rage n'a pas fait le monde,
mais la rage y doit vivre."

"L’homme ne supporte pas le Temps. Heureusement il n’a pas, toute sa,vie à supporter sa vie. Ce serait intolérable. Il vit à la journée, ou bien à la double journée ou une triple, une quadruple, mais alors excédé, distendu à l’excès par cette centaine d’heures ou les impressions s’accumulent et se groupent sans jamais s’enfoncer pour de bon, il aspire furieusement à jeter sa vie dans une voie de garage, à une catastrophe au besoin…"

"La mort vient et dit : « il est temps. Viens. » La mort à tout jamais, la Mort maintenant."

"Je m’affaire dans mes branchages
je me tue dans ma rage
je m’éparpille à chaque pas
je me jette dans mes pieds
je m’engloutis dans ma salive…"

"Emportez-moi, ou plutôt enfouissez-moi."

"Glas ! Glas ! Glas ! Sur vous tous! Néant sur les vivants!"

"Même pas symbole, mais néant , je contre, je contre,
Je contre, et te gave de chiens crevés !"

"En tonnes, vous m'entendez, en tonnes je vous arracherai
Ce que vous m'avez refusé en grammes!"

"Frères, mes Frères damnés, suivez moi avec confiance;
Les dents du loup ne lâchent pas le loup.
C'est la chair du mouton qui lâche."

"Dans le noir, nous verrons clair, mes frères!
Dans le labyrinthe, nous trouverons la voie droite!
Carcasse, où est ta place ici, gêneuse, pisseuse, pot cassé ?
Poulie gémissante, comme tu vas sentir les cordages tendus des quatre mondes !
Comme je vais t'écarteler !"

"Air du feu, tu n’as pas su jouer.
Tu as jeté sur ma maison une toile noire. Qu’est-ce que cet opaque partout ? C’est l’opaque qui a bouché mon ciel. Qu’est-ce que ce silence partout ? C’est le silence qui a fait taire mon chant."

"Elle se retrouve dans un lit, dont la souffrance monte jusqu’au ciel, jusqu’au ciel, sans rencontrer de dieu… dont la souffrance descend jusqu’au fond de l’enfer, jusqu’au fond de l’enfer sans rencontrer de démon."

"Je posais ma main sur ton genou, par-dessus la couverture souillée et tout alors disparaissait, la puanteur, l’horrible indécence du corps traité comme une barrique ou comme un égout, par des étrangers affairés et soucieux, tout glissait en arrière, laissant nos deux fluides, à travers les pansements, se retrouver, se joindre, se mêler dans un étourdissement du cœur, au comble du malheur, au comble de la douceur."

"Nous nous sommes regardés dans le miroir de la mort. Nous nous sommes regardés dans le miroir du sceau insulté, du sang qui coule, de l'élan décapité, dans le miroir charbonneux des avanies. Nous sommes retournés aux sources glauques."

"À force de peines, de vaines montées, à force d'être rejeté du dehors, des dehors que je m'étais promis d'atteindre, à force de débouler un peu partout, j'ai tracé dans ma vie un canal profond. J'y retombe plutôt que je ne le retrouve."
Revenir en haut Aller en bas

Hagakure


MessageSujet: Re: Plutonien
Lun 2 Avr 2018 - 12:14

Christiane Taubira :




"Oui, au pays de Simone Weil, refusons de voguer à la surface des choses, il faut fendre les flots et s'aventurer dans les eaux tumultueuses jusqu'au cœur du tourbillon, il faut percer, mesurer, atteindre l'œil du cyclone pour en connaître l'intensité, il faut prospecter les contradictions, les faire rendre gorge, débusquer les vides qui servent de grottes à ces déviances sanguinaires."

"Oui, au pays de Montaigne, posons la question : que sais-je? Et choisissons de ne pas dévier le regard, d'oser ausculter ce qui réveille une fois encore les fièvres bellicistes des religions lorsqu'elles sont instrumentalisées, de démontrer les ressorts sur lesquels ces emballements reprennent leur ouvrage exterminatoire."

"Et que sait-on de la plaie béante à l'âme que fore un pays qui refuse de reconnaitre pour siens certains de ses enfants, si l'on n'a sué à la voix languissante de J.B. Lenoir et au lamento de sa guitare sur Alabama blues ? Combien de jeunes connaissent cette souffrance-là ?"

"Et quelles que soient les clameurs hypocrites ou affolées qu'elle soulève, cette décision d'explorer, de comprendre et de vaincre est inébranlable."

"Céder à la coulée d’angoisse et se laisser entraîner, au lieu d’endiguer, signe la fin du Politique et de la politique. Le glas. Plus fatal que l’hallali."

"La force de ce pays n'est pas dans une pureté et une innocence imaginaires, elle est dans ses luttes et cette façon particulière que son peuple à de les illuminer et de les transcender."

"Fallait-il être inepte ou amnésique pour ignorer mon aplomb, mon sens de l'exagération, mon goût cultivé pour ridiculiser le ridicule ?"

"Oblige à ne jamais excuser le doute sans lui avoir retourné les poches. À ne pas détaler devant la complexité des choses. À savoir qu'il ne peut y avoir de péremptoire que la volonté opiniâtre et inflexible de protéger."

"Femme, noire, pauvre, quel fabuleux capital ! Tous les défis à relever. Une vie d'épuisement en promesse."

"Je vis ! Et que les racistes le sachent, je vis et je vivrai. Et je tiendrai. Il me suffit qu’ils le sachent. Qu’ils multiplient leur violence par un million, je tiendrai encore. Par dix millions, je tiendrai encore."

"Qu’on me construise une légende d’ogresse ne me dérange pas."

"Il est vrai qu’avec moi l’ambiance et le rythme de travail sont effrénés."

"D'habitude, quand la boule puante arrive, je cogne et je la renvoie."

"Je cogne, c'est vrai. Et je vois après si j'ai des plaies. Mais je cogne d'abord. Quand je regarde mes plaies, un petit antalgique dessus et c'est bon. À chaque fois que j'ai croisé sur mon chemin le racisme et le sexisme, je les ai écrasés, piétinés."

"Enfant, je ne me laissais déjà pas écraser comme une mouche parce qu'on avait plus de muscles que moi."

"Sans doute tout cela demande-t-il sinon de blanchir sous le harnais, du moins de déceler combien est immense ce que l'on ne sait pas encore."

"Quoi que l’on ait compris du monde, on n’entre pas dans la vie paupières baissées. Et lorsque foncent les grands périls, qu’enflent les grandes crises, que pointent des désordres inédits, on se souvient, une fois encore, que l’on appartient à un tout de grande vitalité, insolite et coriace."

"Plus couramment, le monde gronde, sourd, mugit. Il se calme plutôt sur de courtes périodes. La tâche qui vous incombe est rude. Mais le monde a déjà connu des fragmentations effarantes."

"Que sait-on à vingt ans de tout ce que les jours et les nuits à venir livreront de mystères, de joies, d'amertume, de déchirements et de reviviscences ?"

"Les vérités tues – celles que l'on tait – deviennent vénéneuses. (Nietzsche)"

"Je sentais vibrer mes instincts meurtriers... tous, ataviques, innés, acquis ; je me voyais déjà déracinant ces langues infâmes, défenestrant, écorchant vif, suspendant par douzaines et par un pied ces faux naïfs faussement surpris. Je ravalais une salive acide, j’encaissais la douleur de lame qui me traversait le bas du dos de part en part. Puis je me rappelais à l’ordre."

"Je ne suis sûre de rien. Le tourment m'habitera jusqu'à la tombe. L'inquiétude. L’intranquillité."

Revenir en haut Aller en bas

Electrode

avatar

MessageSujet: Re: Plutonien
Lun 2 Avr 2018 - 13:04

Chez Christine Taubira, mars en scorpion en 3 carré mercure, carré soleil, opposé lune, sextil vénus joue un grand rôle.
Caractère systématique, dominatrice, avec des petites impulsion d'autorité. Elle a des tendances hyper-réactives quand il s'agit de la dualité travail (maison 6) / "récréation" (maison 3, ici, rattaché au racisme, sexisme, l'histoire de l'esclavage et de la colonisation etc). Elle a besoin d'agir sur la réalité (mars) tout en restant attaché à sa place d'élite (verseau).
Revenir en haut Aller en bas

Hagakure


MessageSujet: Re: Plutonien
Lun 2 Avr 2018 - 14:00

Oui.
Oppositions Soli-Plutonienne à l'horizon et Luni-Marsienne au méridien : ça écrase ou ça soulève !
Revenir en haut Aller en bas

Yirmeyah

avatar

MessageSujet: Re: Plutonien
Lun 2 Avr 2018 - 16:26

Moi je suis un scorpion pure Plutonien . j'aime refaire le monde, détruire des structures et bousculer un peu ^^ pourtant je suis quelqu'un de térs secret et de difficile à cerner limite indéchiffrable .
Revenir en haut Aller en bas

Hagakure


MessageSujet: Re: Plutonien
Lun 16 Avr 2018 - 13:23

Asia Argento :




"Pour moi, réaliser un film, c'est comme aller à la guerre. Cela doit être une question de vie ou de mort, sinon il vaut mieux rester à la maison."

"Travailler avec Abel Ferrara n'est pas difficile, mais douloureux. Il est comme un marionnettiste diabolique : vous croyez jouer en suivant votre instinct, mais en réalité, c'est lui qui contrôle votre cerveau et qui tire les ficelles à votre insu."

"Le sexe est une partie de notre vie comme manger, dormir. Peut-être que dans dix ans, les gens feront l'amour dans la rue, ou en tout cas les gens ne seront peut-être pas choqués si cela arrive... "

"On me juge depuis ma naissance. Si j'y avais prêté attention, je me serais suicidée."

"L'actrice, comme la prostituée, n'est qu'un instrument servant à assouvir le rêve d'un autre, réalisateur ou client."

"Faire une fellation à quelqu'un est un acte d'amour très fort, bien plus fort que les couples qui passent leur temps à se répéter des 'je t'aime' à tue-tête."

"Je suis vue comme la fille qui n'a pas de problème à être nue : alors ça veut dire des rôles de pute, de strip-teaseuse. C'est ma vie, mon destin. J'ai une sexualité très simple mais parce que j'en parle avec liberté, on me prend pour une maniaque sexuelle."

"Les gens ne veulent pas regarder la vérité en face : les enfants sont des obsédés sexuels. Moi, je l'étais. C'est le moment le plus beau de la vie car complètement innocent, mais pas dans le sens chaste."

"Sandra (Boarding Gate) est quelqu'un de perdu, qui a fait de mauvais choix dans la vie, et qui essaye de tuer son passé pour renaître, mais qui reste hantée par le fantôme de ce qu'elle fuit. Mais le vrai monstre du film, ce n'est pas elle, l'assassin c'est l'argent."

"Je suis timide. C'est mon problème. C'est pour m'en protéger que je me suis créé un personnage provocant, sans lequel j'aurais été incapable de tourner un film ou de vivre normalement."

"En fait, je suis l'inverse de cette fille sulfureuse que j'appelle "l'autre", ce fantasme que j'ai inventé, qui coïncide avec ce que l'on projette sur moi et m'attire tous ces rôles d'icône sexuelle. Cette "autre" est parfois une prison, mais elle m'a sauvé la vie."

"Parfois, je ne sais pas ce qui m'est le plus difficile à vivre : être moi-même, ou le fantasme. Mais la vraie Asia, quand j'étais enfant, personne ne l'aimait. J'ai inventé l'"autre" pour être aimée."

"Je pense souvent à Bela Lugosi, cet acteur qui joua Dracula et qui, à la fin de sa vie, vivait dans une crypte et dormait dans un cercueil. J'ai peur de finir comme ça."

"Avec mon chihuahua, ma fille est la seule personne avec laquelle je supporte de vivre."

"A 19 ans, j'ai fait du sport de combat, je ne crains pas de me faire mal, et je tenais à faire moi-même les cascades."

"Le plus éprouvant fut la longue scène avec Michael Madsen, parce que c'est un acteur imprévisible. C'était un peu tendu, on jouait avec le feu, au bord du dérapage. On était comme deux adversaires lancés dans un tango vénéneux."

"Je ne crois pas à ce mensonge des acteurs qui plongent à l'intérieur du personnage pour mieux le saisir. On a tout à l'intérieur de soi. Même quand je joue une salope ou une sainte, c'est toujours en moi."

"D'une certaine manière, je pense que tous les personnages du film sont moi. Mais je voulais sauver Anna. J'ai donc projeté mes côtés démoniaques, dégoûtants et sombres sur les autres personnages."

"Ce sont des films bourgeois à gros budget, destinés au marché international, comme ceux de Tornatore, tournés en 35 mm avec une profusion de travellings et d'effets ostentatoires, qui me dégoûtent."

"Les personnages de Scarlet Diva montrent la face sombre ou détestable du monde du cinéma."

"Jouer était ma manière d'attirer l'amour des autres, que je n'ai pas eu pendant mon enfance."

"L'histoire du producteur est vraiment arrivée, la fille masochiste est mon amie, mais ce film n'est pas un documentaire. Il est comme un exorcisme contre ce qui est diabolique, grotesque dans la vie."

"J'ai été amoureuse d'un chanteur imbécile. J'en avais besoin pour souffrir et sans doute pour créer."

"Je ne suis pas un objet. Quand certains hommes, en particulier des gens puissants, voient une femme forte, ils ont besoin de la rabaisser, de la contrôler. Comme je ne suis pas facilement corruptible, je représente la conquête ultime pour certains."

"En Italie, il y a une perception très archaïque des femmes. On n'accepte pas qu'une femme de mon âge ne se contente pas d'être une actrice sexy et souriante. On me considère comme un démon, une femme sombre, un ange maléfique et toutes ces conneries. En fait, je suis très fragile, très petite fille dans mes souhaits."

"Je me sens tellement monstrueuse et si différente des autres personnes ! J'adorerais être conventionnelle, membre d'un groupe, mais je ne suis même pas un membre à part entière de ma famille."

"Mon personnage était écrit comme ça. Dans la première partie du film, je ne me trouve pas belle. De toute façon, je ne me trouve jamais belle."

"J'étais comme possédée en écrivant ce film. Je suis restée seule sans sortir pendant deux mois, très déprimée et malheureuse. Je le vivais comme une catharsis. Je le montre dans le film. Mais peut-être qu'on n'y voit pas cette colère et cette envie. Mon personnage ne l'a pas vraiment. Ma vie s'est limitée à ce film pendant deux ans."

"Mon livre était la seule façon de blesser ceux qui m'avaient blessée. Je hais la discussion. Je n'arrive à m'exprimer que dans l'autoportrait. Aussitôt après l'avoir écrit, j'ai pensé : "Maintenant, ma merde appartient au monde"."


Revenir en haut Aller en bas

Electrode

avatar

MessageSujet: Re: Plutonien
Lun 16 Avr 2018 - 13:50

Chez cette femme, il y a un contraste particulier dans son thème entre un mercure ultra-aspecté et sur le devant de la vitrine et une opposition lune-soleil dans des signes d'intimité.
Revenir en haut Aller en bas

deseo

avatar

MessageSujet: Re: Plutonien
Mer 18 Avr 2018 - 15:48

Remarquez vous chers Plutoniens, qu'on n'ose (très souvent) jamais vous attaquer de front ? à quoi l'attribuez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas

Maldoror

avatar

En ligne
MessageSujet: Re: Plutonien
Mer 18 Avr 2018 - 22:51

C'est la force de l'instinct de survie à l'état brut confronté à la descente aux enfers de la vie.

Que la vie serait terne et ennuyeuse, pour les autres, sans les plutoniens bigsourire
Revenir en haut Aller en bas

Electrode

avatar

MessageSujet: Re: Plutonien
Jeu 19 Avr 2018 - 9:20

Notamment les ascendants scorpions, on ne sait jamais dans quel camp vous allez être avant que vous ressentiez une pulsion venue des tréfonds de votre âme.
Le scorpion est souvent dans l'intérêt relationnel, et c'est pire quand on a aussi de la balance et du sagittaire. Mais c'est l'intérêt relationnel pulsionnel, imprévisible, qui arrive comme ça, comme une arme de destruction massive...!
Du coup, comment faire confiance en quelqu'un qui menace autant la cohérence de l'instant ?
Revenir en haut Aller en bas

Equinox

avatar

MessageSujet: Re: Plutonien
Jeu 19 Avr 2018 - 9:27

deseo a écrit:
Remarquez vous chers Plutoniens, qu'on n'ose (très souvent) jamais vous attaquer de front ? à quoi l'attribuez-vous ?

C'est très simple, les gens ne savent jamais à quoi s'attendre en retour. Et si la vengeance ne vient pas tout de suite, elle viendra quoi qu'il arrive.. En général, plus elle met du temps à venir et plus le retour de bâton est violent.

C'est le signe le plus extrémiste du zodiaque, tu as le choix entre pile ou face.. C'est typiquement le genre de personne qui peut sembler très calme, mais à la moindre attaque, soit il laisse couler et réglera ça plus tard, soit il te renvoie la balle instantanément. Mais d'un côté comme d'un autre, tu peux être sûr que rien ne le laisse indifférent..


Dernière édition par Equinox le Jeu 19 Avr 2018 - 9:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Violette

avatar

MessageSujet: Re: Plutonien
Jeu 19 Avr 2018 - 9:30

Electrode a écrit:
Notamment les ascendants scorpions, on ne sait jamais dans quel camp vous allez être avant que vous ressentiez une pulsion venue des tréfonds de votre âme.
Le scorpion est souvent dans l'intérêt relationnel, et c'est pire quand on a aussi de la balance et du sagittaire. Mais c'est l'intérêt relationnel pulsionnel, imprévisible, qui arrive comme ça, comme une arme de destruction massive...!
Du coup, comment faire confiance en quelqu'un qui menace autant la cohérence de l'instant ?

tropdrole cramper
Revenir en haut Aller en bas

Violette

avatar

MessageSujet: Re: Plutonien
Jeu 19 Avr 2018 - 9:33

Equinox a écrit:


C'est très simple, les gens ne savent jamais à quoi s'attendre en retour. Et si la vengeance ne vient pas tout de suite, elle viendra quoi qu'il arrive.. En général, plus elle met du temps à venir et plus le retour de bâton est violent.[/justify]

tropdrole cramper

Bande de...jaloux.... laugh

...pensez que choses vont s'accentuer avec jupiter dans leur signe.....notamment s'ils sont ascendant....
rijaune

lol
Revenir en haut Aller en bas

cheliel

avatar

MessageSujet: Re: Plutonien
Jeu 19 Avr 2018 - 9:39

Plutonien, signe ou planète ?

On peut être scorpion sans être plutonien, et plutonien sans être scorpion, non ?
Revenir en haut Aller en bas

Violette

avatar

MessageSujet: Re: Plutonien
Jeu 19 Avr 2018 - 9:41

cheliel a écrit:
Plutonien signe ou planète ?

On peut être scorpion sans être plutonien, et plutonien sans être scorpion, non ?

...plutonien ...tout court.... laugh
Revenir en haut Aller en bas

cheliel

avatar

MessageSujet: Re: Plutonien
Jeu 19 Avr 2018 - 9:52

Equinox a écrit:
C'est le signe le plus extrémiste du zodiaque, tu as le choix entre pile ou face..
On ne parlait pas d'une planète là ?

@Violette : à choisir entre l'à moitié vide ou plein, plus tôt rien, c'est pluton qui court vers ses propres remises en questions... Wink
Revenir en haut Aller en bas

Violette

avatar

MessageSujet: Re: Plutonien
Jeu 19 Avr 2018 - 9:59

cheliel a écrit:

@Violette : à choisir entre l'à moitié vide ou plein, plus tôt rien, c'est pluton qui court vers ses propres remises en questions... Wink

Pour l'instant, c'est mars qui court vers pluton Wink ....., les deux maitres de ce ...sacré signe... qui fait des envieux....sans oublier le Jupiter cramper
...sans oublier...le soleil qui entre en face de ce beau signe.... tadam
Revenir en haut Aller en bas

cheliel

avatar

MessageSujet: Re: Plutonien
Jeu 19 Avr 2018 - 10:02

On est d'accord, c'est la planète qui est maîtresse du signe et non le signe maître de la planète rijaune La génération Pluton Scorpion est servie débile
Revenir en haut Aller en bas

Equinox

avatar

MessageSujet: Re: Plutonien
Jeu 19 Avr 2018 - 10:04

cheliel a écrit:
Equinox a écrit:
C'est le signe le plus extrémiste du zodiaque, tu as le choix entre pile ou face..
On ne parlait pas d'une planète là ?

Signe / Planète / Maison, tout cela est en analogie.

Exemple : Un Asc Scorpion est Plutonien, même si Pluton n'est pas angulaire. On parle du signe et non de l'astre, mais les deux étant en analogie et faisant de l'astrologie, on parlera de "Plutonien".


Dernière édition par Equinox le Jeu 19 Avr 2018 - 10:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Violette

avatar

MessageSujet: Re: Plutonien
Jeu 19 Avr 2018 - 10:07

Equinox a écrit:


Signe / Planète / Maison, tout cela est en analogie.

Un Asc Scorpion est Plutonien, même si Pluton n'est pas angulaire. [/justify]

...allez, tout est bon dans l'scorpion... tropdrole
Revenir en haut Aller en bas

Equinox

avatar

MessageSujet: Re: Plutonien
Jeu 19 Avr 2018 - 10:08

Violette a écrit:
Equinox a écrit:


Signe / Planète / Maison, tout cela est en analogie.

Un Asc Scorpion est Plutonien, même si Pluton n'est pas angulaire. [/justify]

...allez, tout est bon dans l'scorpion... tropdrole

???
Revenir en haut Aller en bas

Electrode

avatar

MessageSujet: Re: Plutonien
Jeu 19 Avr 2018 - 10:11

Citation :
C'est le signe le plus extrémiste du zodiaque, tu as le choix entre pile ou face.. C'est typiquement le genre de personne qui peut sembler très calme, mais à la moindre attaque, soit il laisse couler et réglera ça plus tard, soit il te renvoie la balle instantanément. Mais d'un côté comme d'un autre, tu peux être sûr que rien ne le laisse indifférent..

Cela se règle à la OK corral avec toi ?

Spoiler:
 

pour le coup, ça me semble plus soleil en scorpion qu'ascendant scorpion...

Charles Bronson est plutonien !:
 


Dernière édition par Electrode le Jeu 19 Avr 2018 - 10:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

cheliel

avatar

MessageSujet: Re: Plutonien
Jeu 19 Avr 2018 - 10:12

L'astre est l'énergie quand le signe et la maison sont des filtres. Analogie oui, mais attention à la confusion entre le contenu et le contenant... La boîte n'est pas les biscuits qu'elle contient.

Justement astrologie, donc amalgamer signes du zodiaque et planètes c'est une sorte de contresens. L'astre prévaut toujours, il me semble.


Dernière édition par cheliel le Jeu 19 Avr 2018 - 10:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Violette

avatar

MessageSujet: Re: Plutonien
Jeu 19 Avr 2018 - 10:13

Equinox, il faut bien un "brin d'humour" en réponse à toutes ces caricatures scorpionnesques.... Wink
Revenir en haut Aller en bas

Equinox

avatar

MessageSujet: Re: Plutonien
Jeu 19 Avr 2018 - 10:19

cheliel a écrit:
L'astre est l'énergie quand le signe et la maison sont des filtres. Analogie oui, mais attention à la confusion entre le contenu et le contenant... La boîte n'est pas les biscuits qu'elle contient.

Justement astrologie, donc amalgamer signes du zodiaque et planètes c'est une sorte de contresens. L'astre prévaut toujours, il me semble.

C'est incroyable, en deux messages que tu me réponds, tu sous-entends des choses que je ne dis pas et ne pense pas. J'arrête là. C'est insupportable ce genre de personne. C'est toi qui amalgame mes propos.

Revenir en haut Aller en bas
 

Plutonien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 10 sur 18Aller à la page : Précédent  1 ... 6 ... 9, 10, 11 ... 14 ... 18  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers:  


Les News



" Et Si ! ... "

Le tout nouveau bouquin d'ARKANIA est
~News~
~Vidéos~
~Musique pour Relaxer~