Forum Astrologie gratuit

Forum Astrologie pour apprendre à lire une carte du ciel et plus.
 
AccueilForumPortailAujourd'huiRechercherClic Pour Nous RejoindreS'enregistrerConnexion




Ciel à l'instant


Astrodienst

Astrocarillon
Les 4 déesses



Superstition I_icon11Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visiteSuperstition I_icon11Voir ses messagesSuperstition I_icon11Voir les messages sans réponses
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Superstition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité

Invité

Superstition Profil11
Superstition Empty
MessageSujet: Superstition
Superstition I_icon_minipost_participateLun 23 Nov 2015 - 20:57

Qu'est-ce que la superstition? Quelle est son interaction avec l'astrologie? S’insère-t-elle aussi à l'intérieure de l'astrologie? Quelle pourrait être son incidence? Pourrait-elle avoir un aspect astrologique "archétype"?


Allez-y lâchez-vous! ... la vie est création, la pensée aussi, les paroles qui en résultent ne peuvent en être autrement même si ... doute2
Revenir en haut Aller en bas

Annalou

Annalou

Superstition Profil11
Superstition Empty
MessageSujet: Re: Superstition
Superstition I_icon_minipost_participateLun 23 Nov 2015 - 21:25

Merci Aurous, on doit faire de la télépathie car je pensais justement ouvrir un post ce soir sur ce sujet marguerite. Ma question est celle-ci : n'y a-t-il pas par moments des comportements d'auto-suggestion quand on fait de l'astro, comme si certains transits présent ou à venir allaient colorer d'une certaine façon notre quotidien, nos prises de décisions ? Par exemple (je dis cela au hasard, rien à voir avec mon thème) : je vais vivre dans quelques mois une conjonction de Saturne sur ma Lune en V, et cela va durer x semaine, x mois... Est-ce que l'on ne se conditionne pas à l'avance et du coup est-ce que l'on ne teinte pas les événements à partir de cette configuration ? Où se situent la part d'influence astrale et la part d'auto-suggestion, qui pour moi peut relever de la superstition (vilain Saturne il va me mettre des bâtons dans les roues et empêcher mon épanouissement sensible, etc.) ?
Bonne soirée
Annalou fleurr
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

Superstition Profil11
Superstition Empty
MessageSujet: Re: Superstition
Superstition I_icon_minipost_participateLun 23 Nov 2015 - 22:28

Annalou a écrit:
Merci Aurous, on doit faire de la télépathie car je pensais justement ouvrir un post ce soir sur ce sujet marguerite. Ma question est celle-ci : n'y a-t-il pas par moments des comportements d'auto-suggestion quand on fait de l'astro, comme si certains transits présent ou à venir allaient colorer d'une certaine façon notre quotidien, nos prises de décisions ? Par exemple (je dis cela au hasard, rien à voir avec mon thème) : je vais vivre dans quelques mois une conjonction de Saturne sur ma Lune en V, et cela va durer x semaine, x mois... Est-ce que l'on ne se conditionne pas à l'avance et du coup est-ce que l'on ne teinte pas les événements à partir de cette configuration ? Où se situent la part d'influence astrale et la part d'auto-suggestion, qui pour moi peut relever de la superstition (vilain Saturne il va me mettre des bâtons dans les roues et empêcher mon épanouissement sensible, etc.) ?
Bonne soirée
Annalou fleurr

je dirais tout dépend de notre faculté de vivre intensément au présent, notre faculté de faire le vide, de se mettre en situation nouvelle, notre faculté de ne plus croire en la loi de cause à effet,... beaucoup de façon de dire d'être soi-même. Mais je suis certains de rien, même si les apparences peuvent être trompeuses... Wink
pour résumer, je dirais que plus on est soi-même et plus on a de chance de vivre en dehors de l'auto-suggestion de lois astrologiques ou autres... la seule auto-suggestion digne de valeur, c'est celle d'être soi-même... peu importe les transits... il est préférable de relativiser l'astrologie et se dire qu'il existe quelque chose au dessus, une conscience supérieure qui se cherche à travers nous avec de la bienveillance... méditation

Pour ce qui est de la télépathie, l'humanité y va tout droit pas à pas et marche après marche... pouf

ps: inutile de te dire qu'astrologue ou pas, beaucoup de gens nagent dans l'auto-suggestion... rien de mal là-dedans si elle permet d'aller de l'avant et d'apprendre à mieux se connaitre... de toute façon quoiqu'on fasse et qu'on le veuille ou non, expériences mauvaises ou bonnes, on apprend de soi-même et on avance.


Dernière édition par aurous le Lun 23 Nov 2015 - 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

Superstition Profil11
Superstition Empty
MessageSujet: Re: Superstition
Superstition I_icon_minipost_participateLun 23 Nov 2015 - 22:28

Le mécanisme de la superstitition ? :
0- Nous pensons que des événements extérieures (chance principalement) expliquent notre situation présente.
1- Nous sollicitons la chance pour le futur ou la situation présente...
2- Nous observons ce qui est habituel ou inhabituel, nous lui donnons une qualité propre et nous l'associons à notre personne.
3- Nous associons finalement notre réussite ou notre échec à la qualité propre de cet élément extérieur.
Du coup, une part non négligeable de l'astrologie peut être superstitieuse... tout dépend de la démarche de l'individu qui pratique ce domaine.
La superstition est très binaire et nous empêche d'entrevoir les choses d'une manière nouvelle, alors que la science nous permet d'approcher une compréhension subtile de mécanismes.


Dernière édition par Electrode_CB le Lun 23 Nov 2015 - 22:56, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

Annalou

Annalou

Superstition Profil11
Superstition Empty
MessageSujet: Re: Superstition
Superstition I_icon_minipost_participateLun 23 Nov 2015 - 22:42

Merci Aurous et Electrode, je vous rejoins. Ce post l'air de rien est important, il fait réfléchir aux notions de conditionnement et de libre-arbitre fleurr
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

Superstition Profil11
Superstition Empty
MessageSujet: Re: Superstition
Superstition I_icon_minipost_participateLun 23 Nov 2015 - 23:28

je ne sais pas si on peut parler d autosuggestion , j y crois pas a cela , notre destin est déjà tracé dès notre naissance
Revenir en haut Aller en bas

àpeuprès

àpeuprès

Superstition Profil11
Superstition Empty
MessageSujet: Re: Superstition
Superstition I_icon_minipost_participateMar 24 Nov 2015 - 6:09

superstition , ...vaste sujet..
il y a là dedans une angoisse je pense au départ , qui fourvoie le sens symbolique d'une chose , comme si on voulait appliquer à neptune une portée individuelle qu'il ne peut avoir ds ce sens transcendental et occulte , parfois collectif , chat noir ,, ou individuel , tel gris gris , représentant ce sens caché , mais en fait fourvoyé , qu'on a attribué à telle chose à tel ressenti , de façon finalement magique , qui nous aurait soi-disant protégé ( par non recherche et ignorance des causes qui ont précédé et entrainé cette "protection" imaginée ) et qu'on désire étendre ( neptune ) à toutes les situations où l'on serait possiblement en difficulté , acte ou chose étant sensé nous reprotéger , neptune descend , "s'incarne" ds un objet ou un acte , de manière distordue , je dis bien , puis remonte ...les cieux étant , par leur nature impénétrable , censés (, mais pas tjs sensés ..si on y a pas mis de sens adapté , justement ) être le summum du Bien , du Bon , du Beau

même ( et surtout ? ) les religions ds ce sens peuvent être superstition ..., à l'opposé exact d'une spiritualité qui ne ferait quasi pas parler d'elle tellement elle est vécue Justement à la hauteur adaptée , inévitable car de tte manière transcendentale...
la spiritualité est par nature cachée mais son sens est clair
la superstition est par nature exposée, ..et son sens caché , perdu , et nous perdant pluss encore si notre conscience se concentre sur elle plutôt que sur son origine ...ou son but ultime
la spiritualité est vent de foi puis de soi , la superstition est terre rabougrie ( gris! ) d'exil de soi
deux visions ( et surtout deux vécus différents ) de neptune , l'un distordu , l'autre reconnu .
...bon c'est un peu écrit neptunien....peut pas ce matin faire différent...!
en tout cas , c'est pas super , la "stition" !! ( ..à mon avis..)

ps...il est très possible que ttes les transcendentales y soient mêlées et plus ou moins "dévoyées" , trop rapportées à soi (- de manière collective ou / et individuelle )
uranus et ses intuitions , pluton et ses obsessions , et bien sûr pèpère saturne qui cristallise le tout...
( ou...une autre façon de voir le problème = c'est ds l'avoir que la vie nous perd , c'est ds l'être que la vie nous gagne )
Revenir en haut Aller en bas

capitolin

capitolin

Superstition Profil11
Superstition Empty
MessageSujet: Re: Superstition
Superstition I_icon_minipost_participateMar 24 Nov 2015 - 13:53

Avec le généralisation du téléphone portable , la télépathie n'a plus aucun intérêt lol

bouquet
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

Superstition Profil11
Superstition Empty
MessageSujet: Re: Superstition
Superstition I_icon_minipost_participateMer 25 Nov 2015 - 11:22

Sujet intéressant Aurous, merci de le proposer. Voici ma réflexion par rapport aux questions que tu mets en avant pour faire avancer le débat :

L’étymologie du mot superstition vient du latin superstitio qui signifie littéralement survivance (ce qui continue d’exister), qui a analogiquement été associée au maintien de certitudes archaïques. Ainsi est-il employé pour définir la déviation du sentiment religieux et l'on peut donc y voir l’entretien de croyances païennes traditionnelles, invalidées et jugées fausses par le monothéisme. L’utilisation du mot superstition renvoie dès lors à une foi religieuse irrationnelle, un ensemble de pratiques estimées contraires au bon sens. Il signifie également, que l’on prête une importance exagérée à la valeur heureuse ou funeste à de certains signes, l’irraisonnée conviction du pouvoir de certaines choses sur la destinée. La superstition prend donc un caractère quelque peu péjoratif et tend à décrire la certitude absurde que des événements fortuits sont annonciateurs de présages divins.


Depuis le dix-huitième siècle et pour la plupart des scientistes modernes, l’astrologie est entièrement assimilée à la superstition. Selon eux, cette discipline se base sur d’insensées et désuètes croyances, imaginant un lien supposé entre le mouvement des astres et les destinées. En absence de preuves tangibles quant à l’influence manifeste des planètes sur les comportements humains, la discipline a entièrement été décrédibilisée par l’intelligentsia et mise au rebut des connaissances. Pour le commun des savants, l’astrologie n’est donc qu'une ancienne légende qui relève plus du fantasme que de l’étude éclairée. Cependant, le fait de ne pas avoir de preuves démontrables concernant certaines théories, ne les invalide pas pour autant et ne constitue en aucun cas un gage irréfutable que le contenu qu’elles tendent à défendre se structure sur du vide.


Alors, pourquoi l’astrologie a-t-elle progressivement décliné, passant de science à superstition, n’étant désormais plus considérée que comme la vieille mère gâteuse et déliquescente de l’astronomie ? On peut trouver des éléments de réponses dans le fait que la discipline se veut prophétique et a la prétention d’être un art divinatoire qui tient plus du mystique que de la science réelle. Les mouvements planétaires sont vendus comme des présages qui annoncent des choses bonnes ou mauvaises, font référence à une tradition considérée archaïque en terme de perception du monde. C’est par l’intermédiaire de cet argument que la spécialité a tendance à se disqualifier au regard des intellectuels et c’est l’une des raisons majeures de son intégration dans le bourbier hétérogène des superstitions. Au-delà de cet aspect qui inclut l’astrologie dans le camp des croyances surannées, elle est elle-même sujette à se fonder sur des certitudes dont le dispositif échappe à un examen rationnel. En effet, elle défend des relations de cause à effet qu’elle prend pour acquis là où il n’y a semble-t-il que des suppositions. Aussi, les ressorts dont elle se sert pour donner du sens aux traductions des propriétés du Ciel donnent lieux à des aphorismes dont la teneur fataliste fricote avec l'inexplicable monde de la magie, s'impose dans l’inéluctabilité des augures.


Au-delà de ces considérations qui sont fortement sujettes à polémiques, le fait est que la superstition qui imprègne l'inconscient collectif prédispose les symbolismes de l'astrologie à être sous l'influence de distorsions, dont les origines sont diverses et variées. Le problème demeure d'ailleurs essentiellement sur ce plan, car la part d'herméneutique sur laquelle se base le processus de décodage des configurations astrales peut emprunter les excès de la subjectivité culturelle. Effectivement, l'anamorphose des allégories sur lequel repose le mécanisme de synthèse des facteurs astrologiques peut mener vers une forme de crédulité prédictive, où le moindre aspect est entrevu dans son potentiel mythologique plutôt que dans son impact réel. De plus, il semble que l'astrologie ait tendance à subir les remaniements dogmatiques de divers courants de pensée, allant des plus surnaturels aux plus fatalistes. Ce foisonnement de doctrines parfois contradictoires et dans les cas les plus hasardeux, excentriques, contribue dans une certaine mesure à déconsidérer le caractère sérieux de la discipline et ainsi la relayer dans la fantaisie des contes antiques.


À ceci, vient s'ajouter les prédispositions caractérielles et les conditionnements éducatifs individuels de ceux qui considèrent, recherchent et promeuvent les théories astrologiques. Cela va sans dire, chacun a tendance à adapter sa compréhension sur l'autel de sa sensibilité propre, d'où le fait que l'on ne peut plus omettre alors, la part impressionniste qui ressort des analyses éditées par les astrologues. Ainsi se retrouve-t-on avec une foule de conjectures possible pour l'étude d'une même configuration, et il y transparaît bien souvent les influences idéologiques des courants d'adoption tout autant que les éléments personnels de superstition. Dans ce contexte, chacun est en mesure de décrire ce qu'il veut voir dans les combinaisons célestes, et il en ressort des haruspications aussi variées que d'individus éditant leurs impressions. Il apparaît que d'un point de vu global, l'astrologie soit indissociable de la superstition qui l'influence de plusieurs manières, que ce soit directement ou indirectement, dans la façon dont elle est perçut ainsi dans celle dont se construit. Au fil des siècles, elle est devenue un patchwork composé de mythologies tentant de servir métaphoriquement, la compréhension des synchronicités qui déterminent le réel.


Dernière édition par Mael21 le Mer 25 Nov 2015 - 11:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

arkania

arkania
°~ Modérateur ~°

Superstition Profil11
Superstition Empty
MessageSujet: Re: Superstition
Superstition I_icon_minipost_participateMer 25 Nov 2015 - 11:31

Bonjour

je ne suis pas superstitieuse, j'ai lâché pas mal de "croyances" depuis que j'évolue dans le monde de l'énergétique : "tout est possible et rien n'est impossible" ...
De plus, je suis née dans une microcosme qui croit dur comme fer à la magie et aux sors jetés ... ben, j'ai pu constater que , certes on peut les jeter, mais l'autre n'est pas forcé de le "ramasser"
Pour l'astro, j'attends de voir pour conclure : on a beau être pré-destinés (on vient avec une intention de départ..), la voie par laquelle les choses peuvent se réaliser sont tellement nombreuses que nul ne peut tout deviner.
Raison pour laquelle je crois que l'astro n'est pas gravée dans le marbre (quoi que , même le marbre se fatigue avec le temps) et que les valeurs d'hier mutent sensiblement surtout en ce moment : la symbolique de grand bénéfique de Jupiter ne me parait pas incontestable, celle de Saturne aussi a , à mon sens, évolué... quand aux signes, j'ai toujours pensé qu'ils auraient un jour chacun son maitre unique. Pour les maisons aussi, de plus en plus, j'ai l'intuition que la 10 et la 11 et la 3/4 fusionnent parce qu'on prend de plus en plus conscience que la société et ses codes disent ou contredisent la valeur humaine. Peut être qu'au bout du bout, on n'aura plus besoin de sectoriser en maisons, puisque la vie sera juste et totalement la manière dont une âme s'inscrit dans une vie matière pour se réaliser. Mais ça aussi, ce n'est qu'une des multiples possible.

---------------------------
Les équations à résoudre dans le destin sont :
les évènements à vivre,
la souffrance à comprendre,
la connaissance à acquérir
l'important est, cependant, de bien vivre le présent...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

Superstition Profil11
Superstition Empty
MessageSujet: Re: Superstition
Superstition I_icon_minipost_participateMer 25 Nov 2015 - 11:54

Mael21 a écrit:

Alors, pourquoi l’astrologie a-t-elle progressivement décliné, passant de science à superstition, n’étant désormais plus considérée que comme la vieille mère gâteuse et déliquescente de l’astronomie ? On peut trouver des éléments de réponses dans le fait que la discipline se veut prophétique et a la prétention d’être un art divinatoire qui tient plus du mystique que de la science réelle. Les mouvements planétaires sont vendus comme des présages qui annoncent des choses bonnes ou mauvaises, font référence à une tradition considérée archaïque en terme de perception du monde. C’est par l’intermédiaire de cet argument que la spécialité a tendance à se disqualifier au regard des intellectuels et c’est l’une des raisons majeures de son intégration dans le bourbier hétérogène des superstitions. Au-delà de cet aspect qui inclut l’astrologie dans le camp des croyances surannées, elle est elle-même sujette à se fonder sur des certitudes dont le dispositif échappe à un examen rationnel. En effet, elle défend des relations de cause à effet qu’elle prend pour acquis là où il n’y a semble-t-il que des suppositions. Aussi, les ressorts dont elle se sert pour donner du sens aux traductions des propriétés du Ciel donnent lieux à des aphorismes dont la teneur fataliste fricote avec l'inexplicable monde de la magie, s'impose dans l’inéluctabilité des augures.
Je pense que les scientifiques ne sont pas contre l'astrologie en tant qu'étude de l'influence des astres sur l'être humain (le soleil et la lune en ont, obligatoirement), mais ils sont contre le schéma symbolique dans lequel s'insère l'astrologie, ce qui provoque une personnalisation infondée (pour eux) de l'influence des astres.
Sans compter le fait que les astrologues prennent l'influence des planètes comme reliée au nom qu'on leur attribut, ce qui est pour le moins paradoxal sur un plan scientifique (surtout uranus, neptune pluton qui ont été découvertes récemment).
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

Superstition Profil11
Superstition Empty
MessageSujet: Re: Superstition
Superstition I_icon_minipost_participateMer 25 Nov 2015 - 12:45

Une superstition n'est pas seulement une mauvaise croyance, une croyance erronée. C'est avant tout la manifestation répétitive d'un rapport entre des évènements réels et des signes symboliques perçu par un individu. Un peu comme la souris du laboratoire qui associe le bruit d'une certaine sonnette avec le moment d'aller chercher de la nourriture à un certains endroit. Le son de la sonnette, le stimuli, peut devenir un signe symbolique par répétition, et le moment d'aller chercher la nourriture est l'évènement.
Quand une superstition est durable et partagée, elle peut devenir une science, elle devient démontrable rationnellement, ou une religion, elle devient une croyance qui unit, un sujet de communion, un dogme. Tout vient d'une toute petite croyance individuelle non partagée, d'une superstition, d'un signe lié à un évènement. Tout a un lien à l'origine avec nos sens, notre sensibilité, des signes. Une superstition reste une superstition tant qu'elle n'est pas admise par la communauté, par une majorité.

Ce qu'on oublie de parler et qui est essentiel au niveau d'une croyance, c'est que lorsque plusieurs personnes ont la même croyance, ils sont capables de déplacer des montagnes symboliquement puis matériellement. Sachant cela, il est tout de même très intéressant que les superstitions subsistent, comme si, une majorité de personnes éparpillées fusionnaient par leur croyance au bien fondé de l'existence de la superstition. La superstition possible promesse de nouvelles grandes religions et de nouveaux systèmes de pensée?


Dernière édition par aurous le Mer 25 Nov 2015 - 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

Superstition Profil11
Superstition Empty
MessageSujet: Re: Superstition
Superstition I_icon_minipost_participateMer 25 Nov 2015 - 12:48

Dadou a écrit:
je ne sais pas si on peut parler d autosuggestion , j y crois pas a cela , notre destin est déjà tracé dès notre naissance

Sérieux ahhhh
Revenir en haut Aller en bas

Owlferein

Owlferein

Superstition Profil11
Superstition Empty
MessageSujet: Re: Superstition
Superstition I_icon_minipost_participateMer 25 Nov 2015 - 12:54

Dadou a écrit:
je ne sais pas si on peut parler d autosuggestion , j y crois pas a cela , notre destin est déjà tracé dès notre naissance

Non.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

Superstition Profil11
Superstition Empty
MessageSujet: Re: Superstition
Superstition I_icon_minipost_participateMer 25 Nov 2015 - 13:09

Dadou a écrit:
je ne sais pas si on peut parler d autosuggestion , j y crois pas a cela , notre destin est déjà tracé dès notre naissance

Peut-être que les grandes lignes de notre destinée sont tracées, mais aucunement les chemins pour y parvenir.

"ce n'est pas le but (spirituel ou autre) qui est important, c'est le chemin"
"tout est impermanent dans ce monde, même la perception de notre destinée"
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

Superstition Profil11
Superstition Empty
MessageSujet: Re: Superstition
Superstition I_icon_minipost_participateMer 25 Nov 2015 - 13:52

Superstition (individuelle) -> Croyance (collective) - > Religion (fondée sur des textes prétendument sacrés) - > Science (fondée sur un examen reproductible et un appareil d'analyses comme les mathématiques / une théorie lambda...) -> philosophie (fondée sur un réexamen des concepts et de notre paradigme)
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

Superstition Profil11
Superstition Empty
MessageSujet: Re: Superstition
Superstition I_icon_minipost_participateMer 25 Nov 2015 - 14:02

Electrode_CB a écrit:
Superstition (individuelle) -> Croyance (collective) - > Religion (fondée sur des textes prétendument sacrés) - > Science (fondée sur un examen reproductible et un appareil d'analyses comme les mathématiques / une théorie lambda...) -> philosophie (fondée sur un réexamen des concepts et de notre paradigme)

Puis de la philo nait le mysticisme qui entraine la superstition et la boucle est bouclée, ou un tour d'ellipsoïde est formé. doute2
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

Superstition Profil11
Superstition Empty
MessageSujet: Re: Superstition
Superstition I_icon_minipost_participateMer 25 Nov 2015 - 14:18

aurous a écrit:
Electrode_CB a écrit:
Superstition (individuelle) -> Croyance (collective) - > Religion (fondée sur des textes prétendument sacrés) - > Science (fondée sur un examen reproductible et un appareil d'analyses comme les mathématiques / une théorie lambda...) -> philosophie (fondée sur un réexamen des concepts et de notre paradigme)

Puis de la philo nait le mysticisme qui entraine la superstition et la boucle est bouclée, ou un tour d'ellipsoïde est formé. doute2

Tu dirais sur le mysticisme : fondée sur un contact direct avec la réalité / une compréhension transcendante de notre description du monde ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

Superstition Profil11
Superstition Empty
MessageSujet: Re: Superstition
Superstition I_icon_minipost_participateMer 25 Nov 2015 - 14:27

Electrode a écrit:
Je pense que les scientifiques ne sont pas contre l'astrologie en tant qu'étude de l'influence des astres sur l'être humain (le soleil et la lune en ont, obligatoirement), mais ils sont contre le schéma symbolique dans lequel s'insère l'astrologie, ce qui provoque une personnalisation infondée (pour eux) de l'influence des astres.
Sans compter le fait que les astrologues prennent l'influence des planètes comme reliée au nom qu'on leur attribut, ce qui est pour le moins paradoxal sur un plan scientifique (surtout uranus, neptune pluton qui ont été découvertes récemment).

L’influence des astres tels que le Soleil et la Lune n’est plus à prouver d’un point de vu scientifique, dans la mesure où cela conditionne en grande partie les rythmes biologiques du vivant. Non, là ou je voulais en venir c’était du point de vu de leurs influence sur la destinée. Autrement, je rejoins tout à fait ton discours, y compris concernant les trans-saturniennes

Aurous a écrit:
Une superstition n'est pas seulement une mauvaise croyance, une croyance erronée. C'est avant tout la manifestation répétitive d'un rapport entre des évènements réels et des signes symboliques perçu par un individu. Un peu comme la souris du laboratoire qui associe le bruit d'une certaine sonnette avec le moment d'aller chercher de la nourriture à un certains endroit. Le son de la sonnette, le stimuli, peut devenir un signe symbolique par répétition, et le moment d'aller chercher la nourriture est l'évènement.
Quand une superstition est durable et partagée, elle peut devenir une science, elle devient démontrable rationnellement, ou une religion, elle devient une croyance qui unit, un sujet de communion, un dogme. Tout vient d'une toute petite croyance individuelle non partagée, d'une superstition, d'un signe lié à un évènement. Tout a un lien à l'origine avec nos sens, notre sensibilité, des signes. Une superstition reste une superstition tant qu'elle n'est pas admise par la communauté, par une majorité.

Ne le prend pas mal Aurous, mais je crois qu’il est nécessaire d’ouvrir un dictionnaire lorsque l’on cherche à construire un raisonnement autour d’une idée, s’assurer que la signification que l’on attribue à un mot coïncide avec celle communément admise. Je ne te dis pas ça pour te blesser mais par ce que c’est bel et bien ce que j’ai fait afin de définir clairement ce qu’était une superstition.

En outre, il ne faut pas confondre le stimulus avec le sens qu’il prend pour celui qui y répond, ce sont deux choses différentes. Lorsque tu décris cette expérience dont Pavlov a démontré les tenants et aboutissants mécanistiques au début du vingtième siècle, tu ne décris pas le caractère superstitieux de la souris, mais son conditionnement réflexif (ou réflexe conditionnel), sa capacité à associer le son avec le don de nourriture qu’il suppose.

« Passer sous une échelle attire la malchance » ; « Briser un miroir entraine sept ans de malheur » ; « Trouver un trèfle à quatre feuilles porte chance »… Ce sont ces types de croyances qui entrent dans le cadre des superstitions. Le fait est que des milliers de personnes ont pu les nourrir sans pour autant rendre crédible les aphorismes sur lesquelles elles reposent. S’il arrive malheur à quelqu’un qui croyait que cela était un mauvais présage, est-ce parce que ce quelqu’un est passé sous l’échelle que cela est arrivé ou parce qu’étant persuadé qu’il allait lui arrivé quelque chose, il a inconsciemment déclenché une suite de réaction en chaîne menant à cet événement malheureux ?

Pour ce qui est de la croyance en règle générale et la sensibilité, je suis néanmoins d’accord avec toi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

Superstition Profil11
Superstition Empty
MessageSujet: Re: Superstition
Superstition I_icon_minipost_participateMer 25 Nov 2015 - 15:16

Mael,
Toute définition a besoin d'évoluer. C'est un peu comme dans le vote des lois constitutionnelles, c'est rarement l'unanimité, et les lois ne cessent d'évoluer et d'être remise en question. C'est la loi immuable de l'impermanence qui dérange toutes pensées enfermées dans un traditionalisme tacite, irrationnel et lui aussi impermanent. sourire

Pour ce qui est de la souris, oui, elle est très proche de l'homme car il est affirmé par les scientifiques que l'homme descend d'une souris de l'époque préhistorique. Et que l'homme comme la souris, peut être affecté par des stimuli répétitifs. Pendant l'évolution de l'homme, il s'est produit des infinités de cas où des personnes irrespectueuses (ou inconsciente moins) de travaux en cours passaient sous des échelles et en mourraient (stimuli des personnes témointes) ou en étaient fortement lésées. De là l'inconscient collectif a formé cette superstition qu'il était source de malchance de passer sous une échelle. Les superstitions enseignent souvent le bon sens dans leur sens cachés aussi bien que l'astrologie enseigne le bon sens aussi par des sens ésotériques et cachées. C'est en cela que l'astro est surtout une science occulte, principalement car elle recèle plein de bon sens caché et de la sagesse.
On oublie que toute science moderne était une superstition à une certaine époque, comment la science moderne pourrait rejeter ses parents ou scier la branche dont elle est issue???
Revenir en haut Aller en bas

Ftaneur


Superstition Profil11
Superstition Empty
MessageSujet: Re: Superstition
Superstition I_icon_minipost_participateMer 25 Nov 2015 - 17:08

Je crois qu'il faut recentrer le débat sur ce qu'est une superstition et ce qu'est l'astrologie et ce qu'elle est devenue.

La supersition, si vous regardez la définition, est lieu à l'aspect religieux, aux croyances.
Qu'était l'astrologie de nos paires ? Un outils pour traduire le langages des Dieux. les signes dans le ciel ne sont que des signes donnés par les Dieux pour nous prévenir. L'astrologie sait lire ses signes.
L'astrologie n'est pas une science laïque au sens qu'elle a une dimension spirituelle.

L'interdiction de la pratique de l'astrologie comme science a obligé les astrologues de changer de discours. L'astrologie est devenue une science naturelle, car maintenant elle étudie l'influence physique des astres. On enlève le côté spirituel, c'est plus acceptable.
Les astrologues de l'époque le savent bien que ce n'est pas une influence physique mais un langage venu des Dieux. Aujourd'hui on parlerait peut être de l'univers.

A vous lire, vous mélangez tout. Pourquoi l'astrologie est entourée de supestitions ? Pour ses origines spirituelles.

En ces termes, elle n'est pas une science au sens moderne du mot mais une croyance. toute croyance est entourée de superstitions.

Définitions wikipédia de superstition :
Au xive siècle, le terme signifiait « religion des idolâtres, culte des faux dieux » ; au xviiie siècle, il désignait la religion et les préjugés inexplicables par opposition à la raison1. Selon ces acceptions, il peut englober avec une connotation péjorative toutes les pratiques ou croyances d'ordre religieux considérées comme sans valeur ou irrationnelles par le locuteur.

Il faut revoir le débat au regard de la définition du mot superstition et de l'histoire de l'astrologie.



Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

Superstition Profil11
Superstition Empty
MessageSujet: Re: Superstition
Superstition I_icon_minipost_participateMer 25 Nov 2015 - 17:26

aurous a écrit:
Mael,
Toute définition a besoin d'évoluer. C'est un peu comme dans le vote des lois constitutionnelles, c'est rarement l'unanimité, et les lois ne cessent d'évoluer et d'être remise en question. C'est la loi immuable de l'impermanence qui dérange toutes pensées enfermées dans un traditionalisme tacite, irrationnel et lui aussi impermanent. sourire

Je suis entièrement d'accord avec ce phénomène, cependant, tu ne peux pas décider tout seul de l'évolution que doit prendre telle ou telle terminologie, surtout lorsqu'il s'agit de langage puisque nous basons notre compréhension des idées sur le sens des mots employés et que si l'on ne veux pas pratiquer de dialogues de sourds, il nous faut nécessairement des référentiels communs.

Que tu fasses des néologismes ou dérives le sens premier d'un mot, je n'y vois aucun inconvénient dans la mesure où l'explication est donnée et ne correspond pas à une référence que tu seras seul à comprendre, une évolution propre à la maturation de tes idées que tu n'auras pas prit la peine de rendre accessible à tes interlocuteurs.

L'étymologie est importante en linguistique puisque justement elle permet de comprendre l'évolution des définitions d'un terme et il me semble qu'il est important de pouvoir revenir à la racine tout autant que de pouvoir laisser libre court à l'évolution des terminologies. Ainsi l'équilibre reste censé. bouquet


Ftaneur, il me semble que nous disons la même chose en des termes différents, c'est exactement le sens de ma première intervention. sourire


Dernière édition par Mael21 le Mer 25 Nov 2015 - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

insaissisable

insaissisable

Superstition Profil11
Superstition Empty
MessageSujet: Re: Superstition
Superstition I_icon_minipost_participateMer 25 Nov 2015 - 17:51

les superstitions viennent de situations qui ont entrainé une période difficile. 7 ans de malheur pour un miroir brisé vient du fait qu'une domestique qui avait brisé un miroir, son employeur lui prélevé une partie de son salaire pendant 7 ans. 7ans c'est saturne. être 13 à table porte malheur est lié à la cène du christ où juda était présent et on connait la suite pour le christ. etc...beaucoup de superstitions prennent leur racine dans des situations douloureuses ou vienne d'une interprétation basiques de la bible.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

Superstition Profil11
Superstition Empty
MessageSujet: Re: Superstition
Superstition I_icon_minipost_participateMer 25 Nov 2015 - 17:53

Je suis désolé, Mael, nous n'avons pas la même définition, ni le même vécu de la superstition. Nous ne pourrons donc pas trouver un terrain d'entente. Je pourrais essayé de trouver une ancienne définition qui me satisfasse sur quelques vieux ouvrages, ou quelques liens internet qui soit plus en correspondance avec la racine latine dont elle est issu, qui est neutre et sans partie pris. Cela ne m'intéresse pas. Tant mieux pour vous, si vous vous reconnaissez dans cette définition bien enfantine et manichéenne de la superstition. Je comprends mieux le caractère tabou enfermé dans la définition de la superstition qui ne veut absolument pas que l'on touche aux croyances de la "raison" scientifique qui pense pouvoir tout démontrer par A+B.

Il est superstitieux de croire qu'une définition ne peut être changée sous peine qu'il nous arrive malheur... où est vraiment la superstition et qui peut prétendre en être dépourvu? doute2

Je comprends mieux pourquoi certains poètes sont littéralement incompréhensible... pouette! pouette!! Very Happy

Je comprends mieux aussi pourquoi mes profs de français ne me supportaient pas et pourquoi mon prof de latin me prenait pour un extra-terrestre avec ses yeux ronds et son incompréhension de me voir dans son cours... grimace

Si Charlemagne, le père de l'école était là, je pense qu'il mettrait un bon coup de pied dans l'école tel qu'elle est de nos jours. L'école est surtout là pour conditionner les enfants et en faire des moutons de Panurge incapable de penser par eux-même. Et dès que quelqu'un sort du lot, on se dépêche de le remmettre dans le rang en annihilant toute vélocité de créativité par peur qu'il ne remmette en cause toute la structure établie ou par mimétisme de la frustration qu'on a soi-même vécu... enfin j'me comprend!


Dernière édition par aurous le Mer 25 Nov 2015 - 18:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

Superstition Profil11
Superstition Empty
MessageSujet: Re: Superstition
Superstition I_icon_minipost_participateMer 25 Nov 2015 - 18:15

Aurous,

Il n'est nullement nécessaire de se reconnaitre dans une définition pour pouvoir lui donner du sens. Je ne comprends pas vraiment ton positionnement. Comment peut-on dialoguer les uns avec les autres et surtout se comprendre, si l'on emploie des termes dont on personnalise les définitions au gré de nos convictions intimes et surtout, sans expliquer le fondement de ces changements que nous lui appliquons arbitrairement ? Toi qui prônes l'universalisme, tu es prêts à te désolidariser de l'ensemble exclusivement parce que la définition d'un terme ne colle pas à l'idée que tu t'en fais personnellement ? Ne crois-tu pas qu'il y a peut-être une forme d'égo mal placé dans ce comportement ? (c'est une question ouverte à réflexion pas une attaque ciblée)

aurous a écrit:
Il est superstitieux de croire qu'une définition ne peut être changée sous peine qu'il nous arrive malheur... où est vraiment la superstition et qui peut prétendre en être dépourvu? doute2

Là il semble que tu surinterprètes beaucoup, d'autant que je n'ai jamais prétendu une telle chose...

Je vais prendre un peu de recul, parce que je pense que notre communication n'est pas suffisamment décentrée et que nous risquons de sombrer dans les travers des échanges qui ont mal tourné entre nous par le passé, ce que je ne souhaite absolument pas. J'espère que nous réussirons à trouver un terrain de consensus.

Bien à toi Aurous bouquet
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


Superstition Profil11
Superstition Empty
MessageSujet: Re: Superstition
Superstition I_icon_minipost_participate

Revenir en haut Aller en bas
 

Superstition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers:  


Les News



" Et Si ! ... "

Le tout nouveau bouquin d'ARKANIA est
~News~
~Vidéos~
Superstition Pierre12 Superstition Notes-11
~Musique pour Relaxer~