Forum Astrologie gratuit

Forum Astrologie pour apprendre à lire une carte du ciel et plus.
 
AccueilForumPortailAujourd'huiFAQRechercherClic Pour Nous RejoindreS'enregistrerConnexion






Ciel à l'instant


Éphémérides


Position actuelle des planètes

Astrodienst

Astrocarillon
Les 4 déesses


Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visiteVoir ses messagesVoir les messages sans réponses
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Verseau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Hagakure


MessageSujet: Verseau
Mer 7 Oct 2015 - 17:08

Robert Baden-Powell :

"Le scoutisme est un levain qui s'accroît chaque jour, un levain d'hommes et de femmes de chaque pays animés par une camaraderie réciproque et par une volonté déterminée de paix."


"À la fin de ma carrière militaire, je me mis à l'œuvre pour transformer ce qui était un art d'apprendre aux hommes à faire la guerre, en un art d'apprendre aux jeunes à faire la paix ; le scoutisme n'a rien de commun avec les principes militaires."

"Essayez de laisser ce monde un peu meilleur qu'il ne l'était quand vous y êtes venus et quand l'heure de la mort approchera, vous pourrez mourir heureux en pensant que vous n'avez pas perdu votre temps et que vous avez fait de votre mieux."

"La meilleure manière d’atteindre le bonheur est de le donner aux autres."

"La question n’est pas "qu’est-ce que je peux avoir ?" mais "qu’est-ce que je peux donner dans la vie ?""

"Rester immobile ne sert à rien. Il faut choisir entre progresser ou régresser. Allons donc de l’avant et le sourire aux lèvres."

"C’est moins par la force de ses armements qu’une nation s’élève au-dessus des autres que par le caractère de ses citoyens."

"Que ton ambition soit de voir, non pas ce que tu pourras tirer du travail, mais ce que tu pourras y mettre de toi."

"L'ambition de faire le bien est la seule qui compte."

"La meilleure manière d'atteindre le bonheur est de le répandre autour de vous."

"Quand un Eclaireur dit: "c'est ainsi, je vous en donne ma parole" ou "sur mon honneur", cela signifie qu'il en est ainsi; c'est comme s'il avait juré par le plus solennel des serments."

"On trouve toujours des hommes courageux qui iraient explorer l'enfer si on le leur demandait: mais ce que nous voulons, c'est un homme qui, en plus de ce courage, ait assez de discernement pour se demander comment il en reviendra pour transmettre les renseignements qu'on lui demande."

"Ce qui donne au scoutisme son emprise sur les jeunes, c'est qu'il les prend eux-mêmes à la fois comme but et comme moyen de leur éducation."

"Une femme qui est capable de se tirer d’affaire toute seule est respectée aussi bien par les hommes que par les femmes. Ils sont toujours prêts à suivre ses conseils et son exemple, elle est leur guide."

"Regardez le beau côté des choses et non le plus sombre."

Revenir en haut Aller en bas

Malunamoi

avatar

MessageSujet: Re: Verseau
Mer 7 Oct 2015 - 17:28


ascendant verseau alors...parce que le soleil est poisson Wink


bouquet

Revenir en haut Aller en bas

Hagakure


MessageSujet: Re: Verseau
Mer 7 Oct 2015 - 17:34

Bonjour,

Le but de ce fil est de traiter du signe du Verseau, pas uniquement du Soleil en Verseau. bouquet
Revenir en haut Aller en bas

Malunamoi

avatar

MessageSujet: Re: Verseau
Mer 7 Oct 2015 - 17:39


Dacodac...
en plus c'est un signe que j'ai du mal à saisir...les verseaux de mon entourage ne correspondent pas forcèment à tout ce que je peux lire sur ce signe

bouquet

Revenir en haut Aller en bas

Owlferein

avatar

MessageSujet: Re: Verseau
Mer 7 Oct 2015 - 19:40

En verseau, il y a Dieudonné, un bonhomme que je trouve particulièrement intéressant et qui selon moi porte plutôt bien son signe.

Dieudonné:



"Le comble du racisme étant celui envers l'humanité, c'est vrai, on y arrive avec toute cette connerie de communautarisme."


"Si les gens étaient vraiment intéressés par la réalité, ils éteindraient leur télévision et regarderaient par la fenêtre."

"Oui mes frères. Hier encore, nous étions chrétiens, musulmans, juifs, bouddhistes, israéliens... et nous savons bien aujourd'hui que cette adoration du tout nous a conduit à rien, rien, rien du tout."

"Jésus a fait la tournée "Aimez-vous les uns les autres" et puis il a eu des problèmes avec les arrêtés municipaux."


"Il y a plein de gens qui n'ont pas compris plein de choses. Je partage le point de vue de Jean-Marie Bigard. Il est devenu l'humoriste qu'il aurait du être, qui a une aura populaire extremement large et une inspiration forte, qu'il n'a pas peur de bousculer, le tabou énorme qu'est celui du 11 septembre."

"Alors y a... j'ai eu les cadres... les cadres... J'ai eu Bernard Henry Lévy, qui a appelé au boycott de mon spectacle. C'est un collègue humoriste pour moi. C'est un intellectuel pour vous, visiblement il vous touche, moi personnellement il ne me touche pas du tout, Bernard Henry Lévy est un clown, c'est Achille Zavatta pour moi. Pour moi, non mais je pense ce que je dis, c'est l'arbre à connaissance sculpté avec du caca, ce qu'il fait, ça n'a aucun sens. Ça n'a aucun sens, mais, je le respecte, comme humoriste dans un registre différent. Je le dis avec beaucoup de tendresse, vous imaginez bien que c'est un humoriste qui travaille sur un autre terrain de jeux."

Revenir en haut Aller en bas

Milieuduciel

avatar

MessageSujet: Re: Verseau
Mer 7 Oct 2015 - 19:51

Waouh intéressant ! Je me reconnais dans certaines de ces phrases.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Verseau
Mer 7 Oct 2015 - 22:27

mon chef est Verseau ^^ et je m entends bien avec ^^
Revenir en haut Aller en bas

Hagakure


MessageSujet: Re: Verseau
Jeu 8 Oct 2015 - 23:57

Colette :

"Je vise le véridique hermaphrodisme mental, qui charge certains êtres fortement organisés."

"J’avais douze ans, le langage et les manières d’un garçon intelligent, un peu bourru, mais la dégaine n’était point garçonnière, à cause d’un corps déjà façonné fémininement, et surtout de deux longues tresses, sifflantes comme des fouets autour de moi."

"Moi, je serai marin !”

"non que je me sentisse particulièrement misogyne, mais j'étais garçonnière, assurée dans la compagnie des hommes, et je redoutais la fréquentation des femmes."

"ce n’est point de la passion qu’éclôt la fidélité de deux femmes, mais à la faveur d’une sorte de parenté."

"Tu comprends, une femme qui reste une femme, c’est un être complet. Il ne lui manque rien, même auprès de son "amie". Mais si elle se met en tête de vouloir être un homme, elle est grotesque. Qu’est-ce qu’il y a de plus ridicule, et de plus triste, qu’un homme… simulé."

"Ils m’ont appris que non seulement l’homme amoureusement se contente de l’homme, mais encore qu’un sexe peut supprimer, en l’oubliant, l’autre sexe."

"Je me plaisais à la promptitude admirable dans le langage muet, dans l’échange de la menace, de la promesse, comme si, le lent mâle écarté, tout message de femme à femme devînt clair, foudroyant, limité à un petit nombre infaillible de signes."

Citation :
"Pourquoi ne te résignes-tu pas à penser que certaines femmes représentent, pour certains hommes, un danger d’homosexualité ?"
"Mais si tu dis vrai, qui nous tiendra pour femmes ? Des femmes. Seules des femmes ne sont ni offensées, ni abusées par notre virilité spirituelle."

"Je sors d’un milieu où la beauté masculine et la beauté féminine se côtoient également [...] si peu que j’ai fréquenté, dans ma vie passée, le monde sans épithète, il m’a été facile de surprendre que les moyens de plaire sont les mêmes chez les hommes et chez les femmes, et guère plus discrets."

"Une des grandes banalités de l’existence, l’amour, se retire de la mienne. L’instinct maternel est une autre grande banalité. Sortis de là, nous nous apercevons que tout le reste est gai, varié, nombreux. Mais on ne sort pas de là quand ni comme on veut."

"L’amour n’est pas un sentiment honorable !"

"Et pourquoi mon orgueil s'attache-t-il à ne vouloir dans mon cœur que des êtres particuliers? Tout ce qui les identifie au reste du monde m'irrite contre eux et contre moi."

"C’était elle qui décida que notre amitié s’élargirait jusqu’à devenir ce lien que la séparation étire sans le rompre."

"L’amitié peut beaucoup."

"Je vis sur le fonds de frivolité qui vient au secours des existences longues."

"Décidément, le ciel n'a pas voulu mettre en moi l'âme d'une sœur de charité. Les malades m'attristent et m'irritent, les enfants m'agacent... Jolie petit nature ! Je mériterais, pour me punir, une trôlée de mioches à moucher, à ficeler, à peigner..."

"Une femme qui se croit intelligente réclame les mêmes droits que l'homme. Une femme intelligente y renonce."

"Faites des bêtises, mais faites-les avec enthousiasme."

"Ô vous, toutes les Suzies, si vous saviez à quoi tient ce que vous nommez l'amour d'un homme, quand cet amour s'appelle au vrai : désir !..."

"La femme est capable de tous les exercices de l'homme sauf de faire pipi debout contre un mur."

"Il y a deux sortes d'amour : l'amour insatisfait, qui vous rend odieux, et l'amour satisfait, qui vous rend idiot."

"Il est sage de verser sur le rouage de l'amitié l'huile de la politesse délicate."

"Je n’ai guère approché, pendant ma vie, de ces hommes que les autres hommes appellent grands. Ils ne m’ont pas recherchée."

"J’ai appris à connaître la bureaucratie politique, la pire de toutes. Les femmes sont, dieu merci, une force anarchiste explosive pour tout ce qui est bureaucratique. C’est un non-sens, une absurdité, d’engager la femme à l’intérieur d’un organisme bureaucratique : elle est l’unique énergie capable de faire face à la bureaucratie et de lui fixer des limites."

"Quand une femme connaît la préférence d’un homme, cigares compris, quand un homme sait ce qui plaît à une femme, ils sont bien armés l’un contre l’autre."

"Il est bon de traiter l'amitié comme les vins et de se méfier des mélanges."

"Il faut avec les mots de tout le monde écrire comme personne."

"Je n’ai jamais donné autant d’estime à la femme, autant d’admiration que depuis que je la vois de tout près, depuis que je tiens, renversé sous le rayon bleu métallique, son visage sans secrets, riche d’expression, varié sous ses rides agiles, ou nouveau et rafraîchi d’avoir quitté un moment sa couleur étrangère. Ô lutteuses ! C’est de lutter que vous restez jeunes."

"Elle avait recouvré son élastique volonté, le désir de vivre, de régir, la prodigieuse et femelle aptitude au bonheur."

"Non, ce n’est pas l’imprévu qui manque, ici, à tant et tant de femmes. C’est… autre chose, de très prévu, et de difficile à exprimer, un charme qu’elles dédaignent, et pourtant très féminin, qui serait fait d’incompétence, d’embarras, de silence…"

Revenir en haut Aller en bas

Milieuduciel

avatar

MessageSujet: Re: Verseau
Ven 9 Oct 2015 - 0:15

Mais looooool laugh j'aime bien celle là:

"La femme est capable de tous les exercices de l'homme sauf de faire pipi debout contre un mur."

rijaune
Revenir en haut Aller en bas

Hagakure


MessageSujet: Re: Verseau
Ven 9 Oct 2015 - 23:21

Jeanne Moreau :

"Quand j'entendis Antigone dire à Créon :
Spoiler:
 
Ce fut l'éblouissement : l'éblouissement de la vocation. L'intransigeante, la rebelle, à résister aux dieux, à proférer pour ceux qui n'osaient pas, ne pouvaient pas, ce devait être moi. Mon choix était fait. J'avais seize ans."


"Je ne suis pas faite pour avoir des enfants. Mais j’aime beau­coup ceux des autres. Je suis davan­tage grand-mère que mère."

"Quand on est comédienne et que l'on ne fait que cela, on passe son temps à s'en aller. On ne s'occupe de rien. On ne va pas parler d'amour le soir en rentrant. J'ai eu un enfant. Je n'en voulais pas. Je sais que je choque beaucoup de femmes. Mais je ne suis pas maternelle."

"Je ne peux pas dire si sa douleur a été unique­ment due à mon rapport à la mater­nité. Ce n’est pas que j’en rejette la respon­sa­bi­lité, mais je pense qu’il y a aussi des tempé­ra­ments, des personnes plus ou moins dispo­sées à souf­frir."

"J’ai accou­ché en deux heures. A peine rentrée dans ma chambre, j’ai télé­phoné à mon metteur en scène. Je l’ai réveillé: Ça y est mon enfant est né, je suis en pleine forme. Je pense pouvoir recom­men­cer à travailler dans huit-dix jours."

"Ce qui compte, c'est d'être ému comme les personnages ; ne pas être ému par les personnages. La sentimentalité est à rayer du vocabulaire de l'acteur."

"J'aimerais avoir une maison avec une chambre pour chaque homme que j'ai aimé."

"Il y a un âge où l'on est dans la séduction, où l'on est séduit. C'est un échange. Chez une femme, c'est blâmable, chez un homme, c'est normal."

"Oui, j'ai vécu comme un garçon. Ça m'irrite de le dire cela. J'aurais préféré dire : j'ai vécu comme une femme libre. Mais cela veut dire que j'ai eu des aventures, des amants, que je peux partir."

"J’ai gagné de l’argent très vite à la Comédie-Française. Cela m’a permis de donner de l’argent à ma mère pour quitter la maison."

"Mon père n’était même pas au courant que je travaillais. Il l’a appris par des copains quand j’ai fait la une de France-Soir."

"Je suis autodidacte. Je n’ai pas passé le bac. Je travaillais. La lecture a été ma drogue et ma liberté."

"La jalousie ne m’a jamais habitée."

"D’abord, c’est moi qui décide si c’est un chef-d’œuvre ou non. Ensuite, je m’y attache."

"L'amour que j'éprouve dans la vie, mes déchirements, mon bonheur, tout passe dans mes films, s'y intègre. Quand je vois un film après l'avoir fait, j'y reconnais ma vie."

"Je voulais vivre la passion dans ce qu'elle a de plus absolu. Je voulais être ailleurs, dans la lumière, vivre dans un autre monde..."


Et une dernière pour Milieuduciel :
"J’avais essayé de faire pipi contre le mur comme eux. Ça n’a pas marché..."
Revenir en haut Aller en bas

Angèle

avatar

MessageSujet: Re: Verseau
Sam 10 Oct 2015 - 9:26

Bob Marley



Ne vis pas pour que ta présence se remarque, mais pour que ton absence se ressente.

La 
vie est une longue route jalonnée de panneaux indicateurs, alors tu sais, quand tu traces ta route, t'as pas besoin de te poser des tonnes de questions. Évite la haine, la jalousie, la méchanceté. Ne dissimule pas tes pensées, fais en sorte que ta vision du monde devienne réalité. Réveilles-toi et vis.

La 
musique peut rendre les hommes libres.

Pourquoi prendre la 
vie au sérieux puisque de toute façon, on en sortira pas vivant ?

Je crois en la 
liberté pour tout le monde, pas seulement pour l'homme noir.

La grandeur d'un 
homme ne se mesure pas à la richesse qu'il acquiert mais à son intégrité et à sa capacité à affecter positivement les gens autour de lui.

La 
musique peut rendre les gens meilleurs, il suffit de la leur injecter constamment. Il faut éclairer l'obscurité de l'âme des mauvais.

Votre ventre est plein, mais vous avez faim de l'
amour pour vos frères. Vous avez peut-être mangé, mais la vie, c'est pas juste se remplir le ventre. Où est l'amour de vos frères ?

Mieux vaut
 mourir pour la liberté, plutôt qu'être un prisonnier tous les jours de ta vie.

Ce sont les lois qui engendrent le crime et la
 violence. Les rastas ne croient pas à la violence. Les rastas ne croient pas. Ils savent.

Ne conquiers pas le monde si tu dois y
 perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l'or et l'argent.

Revenir en haut Aller en bas

Angèle

avatar

MessageSujet: Re: Verseau
Sam 10 Oct 2015 - 9:28

Franklin Delano Roosvelt



“La seule chose que nous ayons à craindre est la crainte elle-même.”

“Le premier des droits de l’homme est celui de pouvoir manger à sa faim.”

“Gouverner, c'est maintenir les balances de la justice égales pour tous.”

“Les livres sont la lumière qui guide la civilisation.”

“Faites quelque chose et, si ça ne réussit pas, essayez autre chose.”

“Les caresses n'ont jamais transformé un tigre en chaton.”

“Chacun de nous a appris les gloires de l'indépendance. Que chacun de nous apprenne les gloires de l'interdépendance.”

“La seule limite à notre épanouissement de demain sera nos doutes d’aujourd’hui.”

“Un réactionnaire est un somnambule qui marche à reculons.”

“Il est dur d'échouer ; mais il est pire de n'avoir jamais tenté de réussir.”

“En politique, rien n'arrive par hasard. Chaque fois qu'un événement survient, on peut être certain qu'il avait été prévu pour se dérouler ainsi.”

Revenir en haut Aller en bas

Angèle

avatar

MessageSujet: Re: Verseau
Sam 10 Oct 2015 - 9:32

Virginia Woolf



Dans le mariage, il faut un peu de liberté, un peu d'indépendance pour vivre ensemble, chaque jour de la vie, dans la même maison.
 
Ce qui compte c'est se libérer soi-même, découvrir ses propres dimensions, refuser les entraves.
 
Je ne crois pas à la valeur des existences séparées. Aucun de nous n'est complet en lui seul.
 
Le seul conseil en effet qu'une personne puisse donner à une autre à propos de la lecture c'est de ne demander aucun conseil, de suivre son propre instinct, d'user de sa propre raison, d'en arriver à ses propres conclusions.
 
La vérité ne peut être atteinte qu'en rassemblant une grande variété d'erreurs.
 
J'ai besoin de solitude, j'ai besoin d'espace ; j'ai besoin d'air. J'ai si peu d'énergie. J'ai besoin d'être entourée de champs nus, de sentir mes jambes arpenter les routes ;besoin de sommeil et d'une vie tout animale. Mon cerveau est trop actif.
 
Écrivez ce que vous désirez écrire, c'est tout ce qui importe, et nul ne peut prévoir si cela importera pendant des siècles ou pendant des jours. Mais sacrifier un cheveu de la tête de votre vision, une nuance de sa couleur, par déférence envers quelque maître d'école tenant une coupe d'argent à la main ou envers quelque professeur armé d'un mètre, c'est commettre la plus abjecte des trahisons.
 
L’utilité des amis est incontestable, en ce qu’ils nous font rentrer dans la réalité.
 
La vie est un rêve, c'est le réveil qui nous tue.
 
Tout effort vers la connaissance est vain. Tout n’est qu’expérience et qu’aventure. Sans cesse, nous formons de nouveaux mélanges avec des éléments inconnus.
 
Je dois poser le pied prudemment sur le rebord du monde, de peur de tomber dans le néant. Je suis forcée de me cogner la tête contre une porte bien dure, pour me contraindre à rentrer dans mon propre corps.
 
Invaincue, Indomptable, c'est contre toi, ô mort que je m'élance.
Revenir en haut Aller en bas

Angèle

avatar

MessageSujet: Re: Verseau
Sam 10 Oct 2015 - 9:35

Abraham Lincoln



“La démocratie, c’est le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple.”

“Un bulletin de vote est plus fort qu’une balle de fusil.”

“Ce que je veux savoir avant tout, ce n'est pas si vous avez échoué, mais si vous avez su accepter votre échec.”

“Aucun homme n'a assez de mémoire pour réussir dans le mensonge.”

“Si l'esclavage n'est pas mauvais, rien n'est mauvais.”

“De même que je ne voudrais pas être un esclave, je ne voudrais pas être un maître. Telle est ma conception de la démocratie. ”

“Les livres nous donnent l'occasion de découvrir que nos idées si originales ne l'étaient pas tant que ça.”

“Dieu doit aimer les gens ordinaires ; il en fait tellement.”

« Si 
vous trouvez que l'éducation coûte cheressayez l'ignorance. »

« Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche. »

En donnant la 
liberté aux esclaves, nous assurons celle des hommes libres. Ce que nous offrons est aussi honorable pour nous que ce que nous préservons.

“Presque tous les hommes peuvent faire face à l'adversité ; mais si vous voulez tester la capacité de quelqu'un, donnez-lui le pouvoir.”

“Vous pouvez tromper quelques personnes tout le temps. Vous pouvez tromper tout le monde un certain temps. Mais vous ne pouvez tromper tout le monde tout le temps.”

“Le silence devient un péché lorsqu'il prend la place qui revient à la protestation ; et, d'un homme, il fait alors un lâche. ”

Vous ne pouvez pas aider les hommes 
continuellement en faisant pour eux ce qu’ils pourraient et devraient faire eux-mêmes.   

“Gardez toujours à l’esprit que votre propre décision de réussir est plus importante que n’importe quoi d’autre.”

Seul peut critiquer celui qui est prêt à aider.

“Mieux vaut rester silencieux et passer pour un imbécile que parler et n’en laisser aucun doute.”

“Le tact est une qualité qui consiste à peindre les autres tels qu'ils se voient.”

“Si j’avais deux visages, est-ce que je porterais celui-ci ?”

“Lorsque l'homme s'habitue à voir les autres porter les chaînes de l'esclavage, c'est qu'il accepte lui-même un jour de les porter.”


Revenir en haut Aller en bas

Angèle

avatar

MessageSujet: Re: Verseau
Sam 10 Oct 2015 - 9:38

Jacques Prévert



“Dans chaque église, il y a toujours quelque chose qui cloche.”

“Le temps mène la vie dure à ceux qui veulent le tuer.”

“Il n'y a pas de justice : Le premier intellectuel venu exhibe l'intérieur de sa tête... on le fête. La plus jolie des filles nues montre très simplement son cul... on la hue.”

“La guerre serait un bienfait des dieux si elle ne tuait que les professionnels.”

“Dieu est formidiable !”

“Dieu a fait l'homme à son image, l’exhibitionniste lui rend hommage.”

“Un seul oiseau en cage la liberté est en deuil.”

“Quand la morale fout le camp, le fric cavale derrière.”

“Tous les oiseaux font de leur mieux ils donnent l’exemple.”

“Aujourd'hui, c'est du napalm que l'adulte met dans la tête des enfants et il est étonnant qu'il s'étonne quand l'enfant fabrique des cocktails molotov même avant d'être adolescent.”

“De deux choses lune l'autre, c'est le soleil.”

“Notre Père qui êtes aux cieux Restez-y Et nous nous resterons sur la terre Qui est quelquefois si jolie.”

“L'amour de la musique mène toujours à la musique de l'amour...”

« J'ai reconnu le bonheur au bruit qu'il a fait en partant. »

« Essayons d'être heureux, ne serait-ce que pour donner l'exemple. »

« Il suivait son idée. C'était une idée fixe, et il s'étonnait de ne pas avancer. »

« On a beau avoir une santé de fer, on finit toujours par rouiller. »

« La poésie, c'est le plus joli surnom que l'on donne à la vie. »

« Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie. »

« Si quelqu'un vous dit : "Je me tue à vous le répéter", laissez-le mourir. »

« Je sais, un peu partout, tout le monde s'entretue, c'est pas gai, mais d'autres s'entrevivent, j'irai les retrouver ».

Revenir en haut Aller en bas

Angèle

avatar

MessageSujet: Re: Verseau
Sam 10 Oct 2015 - 9:40

Matthieu Ricard



Souviens-toi qu'il existe deux types de fous : ceux qui ne savent pas qu'ils vont mourir, ceux qui oublient qu'ils sont en vie.

Le bonheur ne se décrète pas, ne se convoque pas, mais se cultive et se construit peu à peu dans la durée. Le bonheur est une manière d'être, or les manières s'apprennent.

La liberté intérieure permet de savourer la simplicité limpide du moment présent, libre du passé et affranchi du futur. Se libérer de l'envahissement des souvenirs du passé ne signifie pas que l'on soit incapable de tirer des enseignements utiles des expériences vécues. S'affranchir de l'appréhension à l'égard du futur n'implique pas que l'on soit incapable d'aborder l'avenir avec lucidité, mais que l'on ne se laisse pas entraîner dans des tourments inutiles.

Une telle liberté a une composante de clarté, de transparence et de joie que la prolifération habituelle des ruminations interdit. Elle permet d'accepter les choses avec sérénité sans pour autant tomber dans la passivité ou la faiblesse. C'est aussi une manière d'utiliser toutes les circonstances de la vie, favorables ou adverses, comme catalyseurs de transformation personnelle, d'éviter d'être distrait ou arrogant lorsque les circonstances sont favorables, puis déprimé quand elles se font contraires.

Pour autant, l’accomplissement du bien d’autrui n’implique pas le sacrifice de notre propre bonheur, bien au contraire.

Marcher juste pour le plaisir de marcher, avec liberté et solidité, sans nous dépêcher. Nous sommes présents à chacun de nos pas. quand nous souhaitons parler, nous nous arrêtons de marcher et nous prêtons toute notre attention à la personne en face de nous, à nos paroles et à notre écouté (...). Arrêtez-vous, regardez autour de vous et voyez comme la vie est merveilleuse : les arbres, les nuages blancs, le ciel infini. Écoutez les oiseaux, savourez la brise légère. Marchons comme une personne libre et sentons nos pas devenir plus légers au fur et mesure que nous marchons. Apprécions tous les pas que nous faisons.

Dans une démocratie, les lois protègent les citoyens contre la violence de leurs semblables. Pourquoi ne pas inclure les autres êtres? La démocratie se dit garante de la liberté. Mais faute de prendre en compte l'ensemble des êtres, il s'agit d'une curieuse liberté que celle qui use du droit du plus fort pour se nourrir de la mort des autres et faire de nos estomacs leur cimetière.

Être libre, c'est être maître de soi-même.

Dans la bulle de l'ego, la moindre contrariété prend des proportions démesurées. L'étroitesse de notre monde intérieur fait qu'en rebondissant sans cesse sur les parois de cette bulle, nos états d'esprit et nos émotions s'amplifient de manière disproportionnée et envahissante. La moindre joie devient euphorie, le succès nourrit la vanité, l'affection se fige en attachement, l'échec nous plonge dans la dépression, le déplaisir nous irrite et nous rend agressifs. Nous manquons des ressources intérieures nécessaires pour gérer les hauts et les bas de l'existence. Ce monde de l'ego est comme un petit verre d'eau : quelques pincées de sel suffisent à le rendre imbuvable. A l'inverse, celui qui a fait éclater la bulle de l'ego est comparable à un grand lac : une poignée de sel ne change rien à sa saveur.

Revenir en haut Aller en bas

Angèle

avatar

MessageSujet: Re: Verseau
Sam 10 Oct 2015 - 9:42

Nabilla  pouf



Quand on est belle, on reste trop concentrée sur ses produits, ses extensions, ses ongles pour avoir le temps de penser à autre chose. C'est le privilège des moches, elles n'ont que ça à faire
 
Avoir des enfants, c'est trop tôt. Là, j'ai déjà du mal à m'occuper de mes cheveux, alors..
 
Je peux tuer quelqu'un, facile. En amour, faut pas me faire du mal.
 
C'est toujours mieux d'avoir une personnalité que d'être platonique.
 
À l'école, Charlemagne, Charles de Gaulle, tous les Charles… ça ne m'intéressait pas.

Mon téléphone, c'est comme mon string, je l'ai toujours sur moi.


lol
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Verseau
Sam 10 Oct 2015 - 10:12

Jules Verne



Vivre, ce n'est pas seulement satisfaire aux besoins matériels des organes,
c'est aussi, plus encore peut-être, être conscient de la dignité humaine ;
c'est ne compter que sur soi et se donner aux autres ; c'est être fort ; c'est être bon.

La liberté est un bien immense, mais qu'on ne peut goûter qu'à la condition de vivre


Les femmes n'interviennent jamais dans mes romans
tout simplement parce qu'elles parleraient tout le temps
et que les autres n'auraient plus rien à dire.

lol


Revenir en haut Aller en bas

Hagakure


MessageSujet: Re: Verseau
Dim 11 Oct 2015 - 17:43

Daniel Balavoine :

"Je suis d'abord un homme qui aime la liberté, qui aime l'espoir,
et que au nom de ces idées-là , rien que pour ça, je maintiens, sans me cacher, en montrant bien ma tête et mon nom, vous me reconnaissez ? Tout le monde peut pas en dire autant... dire que sans me cacher, je maintiens qu'il faut mépriser, vraiment mépriser fortement les gens qui nous souhaitent la souffrance et la guerre. Et qu'il faut continuer à se battre pour la paix, c'est ce que je ferais d'ailleurs…. D'ailleurs se battre pour la paix c'est se battre pour la vie et la nature fera le reste."

"Corinne est juive marocaine et quand j'entends qu'il faut vider les immigrés, j'ai peur qu'on enlève ma femme ! Je me suis réveillé un matin, je l'ai regardée et j'ai constaté qu'elle avait les cheveux noirs et la peau mate... J'ai compris que si j'étais amoureux d'elle, c'était sûrement la forme d'amour pour la race à laquelle elle appartient."

"Je ne suis pas contre le racisme, je suis pour les races. Il faut arrêter de parler d'intégration. Il faut apprécier et aimer les gens pour leurs différences. Il y a un fossé entre les races, il ne faut pas essayer de le combler parce que c'est impossible. En revanche, un fossé, ça peut se franchir".

"Ce qui me gêne dans SOS Racisme, c'est de chercher à faire croire aux gens qu'on peut mélanger les races sans qu'il y ait le moindre problème. Or, ce qui fait la beauté des races, c'est leur différence."

"Celui qui veut faire croire qu'il n'y a pas de fossé entre les races a tort. Je crois qu'il y' a un fossé, une différence énorme d'identité, de mœurs, de culture, mais qu'il n'est pas infranchissable. Il ne faut pas l'enlever, mais le franchir, s'aimer et se respecter. Il est plus fort d'aimer quelqu'un pour ses différences que pour les points communs qu'on a avec lui..."

"Je ne crois pas aux miracles. Je me dis que, pour que ça s'arrange, il faudrait que les gens comme moi qui ont tendance à avoir une grande gueule, je reconnais que j'ai cette maladie-là, les gens qui font de l'incontinence verbale et qui remuent et débattent toujours de grandes idées aux yeux du grand public, doivent avoir une vie qui soit le plus possible en concordance avec ces idées, qu'ils balancent. Il faut que moi ,en premier, j'essaye d'avoir une vie qui ressemble à ce que je dis. Si je dis que c'est une honte qu'il y ait le fascisme en Argentine ou en URSS, il faut que je me batte contre ça. Et si Amnesty International me demande de l'aide, il faut que leur donne de l'aide. J'ai toujours dit que je donnerais de l'aide et puis jusqu'à présent, je le dis sans honte, je ne l'ai pas vraiment fait. A partir de maintenant, il va falloir que je le fasse. Partant de cet exemple, ce que je souhaite c'est que tous les gens qui prétendent avoir de bonnes idées se mouillent."

"J'ai pris le prétexte du Mur de Berlin parce que c'était la seule chose qui me paraissait concrète à ce point-là, c'est à dire que c'est quelque chose qui est vraiment bâti contre la liberté individuelle et qu'on peut toucher du doigt."

"Je veux bien travailler avec vous, mais sous certaines conditions. Je veux un album par an et je veux une totale liberté: liberté de choisir mes chansons, mes musiciens, mon ingénieur du son et le studio d'enregistrement !"

"Je ne veux plus d'arrangeur. Les musiciens participent aux arrangements dans la mesure où nous sommes en dialogue constant. Ils peuvent même co-signer certains titres avec moi... On fait un travail d'équipe. Chaque musicien a son instrument"

"On donne le meilleur de nous-même, on fait une musique volontaire, qui n'est pas une simple copie conforme des vieilles traditions françaises..."

"Mon ambition est de faire reconnaître une excellente musique rock française où les mots sont au service de la musique."

"J'emmerde tous les pouvoirs et leurs idéologies quels qu'ils soient."

"Je voudrais dire devant tout le monde que j'emmerde les anciens combattants, qu'on a autre chose à foutre que s'occuper des anciennes guerres (...) et que le jour des commémorations on ferait mieux de manifester pour les guerres qu'il y actuellement"

"Georges Marchais, on s'en fout de Georges Marchais, il faut le savoir, ça !
Ce qu'à fait Georges Marchais pendant la guerre les jeunes s'en foutent...
La jeunesse se désespère, elle ne croit plus en la politique française."

"Si mon frère pouvait m'entendre, je lui dirais de revenir parce qu'on lui dit qu'il va là-bas pour la paix et ce sont des mensonges ! Il va là-bas pour les enfoirés des pouvoirs qui ont créé les guerres (...) et que tout ça c'est de la saloperie (...) il faut qu'on nous change la vie, on voudrait apprendre à nos enfants autre chose que ce qu'on nous a appris (...) Alors je dis que tout ça suffit, qu'il nous faut la paix, qu'on veut la vraie paix."

"L'énergie solaire, tout le monde s'en fout, parce que cela ne rapporte rien."


Jean-Jacques Goldman a écrit:
"Ses chansons passent vingt ans après sur les ondes sans une ride. C’est dire l’avance qu’il avait. Ses textes résonnent sans désuétude, sans condescendance, absolument modernes. A mon sens, il était viscéralement plus qu’un artiste. Un activiste, un meneur, un acteur du monde ; il aurait forcément voulu s’impliquer. Production ? Presse ? Télé ? Politique ? En tous cas plus de pouvoir et plus de responsabilités qu’un chanteur. Daniel c’était du talent, du désir, de l’enthousiasme, de la force, de l’altruisme, de l’honnêteté. Cette personnalité si rare et si attachante explique son extrême carrière posthume."

Didier Varrod a écrit:
"Sur le plan ­artistique, Daniel Balavoine était en avance. Il n'était pas effrayé par la mort ­annoncée du vinyle. Il accueillait les évolutions technologiques avec frénésie. Je pense qu'il aurait été un pionnier d'Internet."
Revenir en haut Aller en bas

Hagakure


MessageSujet: Re: Verseau
Sam 5 Déc 2015 - 15:31

Juliette Gréco :


"Je suis une femme, tout simplement, éprise de liberté et d’amour, plus toute jeune il est vrai, mais si heureuse de vivre ! Je n’ai ni regrets ni remords !"

"J'ai choisi d'aimer qui je veux quand je veux."

"J'étais scandaleuse sans rien faire. Quand je rentrais dans un café, les gens s'arrêtaient de parler."

"Je ne sais pas pourquoi ces gens sont venus vers moi, pourquoi j’ai été choisie par la jeunesse de mon époque comme emblème."

"Il y avait la beauté de l'homme (Miles Davis). L'extrême beauté et le génie. La force et l'étrangeté, la différence et la modernité de ce qu'il jouait, de ce qu'il était. J'étais bouleversée par cette rencontre. Ce profil de dieu égyptien (...) J'avais 20 ans, je sortais de la guerre, et dans sa musique, j'entendais la liberté."

"J'avais la sensation d'être moi, tout bêtement, c'est dans ma mauvaise nature. Je pense qu'il était surpris de ma liberté et de mon absence totale de regard sur la couleur."

"La chanson de Prévert est une chanson que j’avais complètement oubliée parce que je l’avais chantée avec son auteur, Serge Gainsbourg. Je me suis dis que, là-haut, il devait m’entendre et me voir et qu’il était temps que je lui prouve combien je l’aimais, et ainsi, ai-je voulu lui rendre hommage. C’est une chanson amitié."

"Il était interdit de chanter des chansons américaines ou anglaises et là, dehors, je me suis mise à chanter du plus fort que j’ai pu Over the Rainbow, ce fut mon dernier acte de résistance !"

"Juliette, quelle est votre plus belle chanson ?

La prochaine, celle que je ne connais pas encore, celle que je n’ai pas encore chantée."

"Je me retourne jamais sur mon passé, je vais de l’avant, toujours ! Je suis une passionnée, une combattante."

"Non ! Je n’y crois plus (en Dieu). Il est trop méchant ! Je crois aux hommes mêmes si, parfois, ils sont décevants mais eux, au moins, ils ne sont pas Dieu."
Revenir en haut Aller en bas

Electrode

avatar

MessageSujet: Re: Verseau
Dim 7 Mai 2017 - 21:44

Simone Weil



"Aider la France à trouver au fond de son malheur une inspiration conforme à son génie et aux besoins actuels des hommes en détresse. Répandre cette inspiration, une fois retrouvée ou du moins entrevue, à travers le monde"

“La beauté séduit la chair pour obtenir la permission de passer jusqu'à l'âme.”

“Toutes les tragédies que l’on peut imaginer reviennent à une seule et unique tragédie : l’écoulement du temps.”

"Jamais en aucun cas je ne consentirai à juger convenable pour un de mes semblables, quel qu'il soit, ce que je juge moralement intolérable pour moi-même."
Revenir en haut Aller en bas

Neptunia

avatar

MessageSujet: Re: Verseau
Dim 21 Oct 2018 - 13:53

Malunamoi a écrit:

les verseaux de mon entourage ne correspondent pas forcément à tout ce que je peux lire sur ce signe

bouquet


Ah ben voilà !!! J'ai cette interrogation concernant ma meilleure amie, Soleil conjonction0° Lune Verseau Asc Balance
Elle a quand même les deux luminaires dans le Verseau, donc elle devrait avoir quand même pas mal de caractéristiques du signe.
Bon elle en a, hein, quand même, mais une conversation qu'on a eue m'est apparue comme bizarre, venant justement d'une personne Verseau.

En résumé, on parlait d'une connaissance commune qui s'est fait larguer il y a 2 ans, et qui a ensuite dû divorcer et déménager.
Elle me disait qu'elle l'avait rencontré récemment et qu'il essayait de se reconstruire, qu'il était très amoureux, qu'il avait quand même été marié, et que c'était pas facile le pauvre.
J'ai répondu "Ça va, on s'en remet hein, puis ça fait 2 ans quand même". Puis j'ai aussi ajouté qu'il devrait voir les points positifs, comme le fait d'avoir toute la place dans le lit sans avoir quelqu'un pour l'empêcher de se mettre dans la position qu'il veut.

Et là, elle m'a répondu : "Oh tu vas pas encore faire ta vieille fille, si tu continues je vais t'appeler Vieille Fille".

Pas très Verseau comme réponse Very Happy
Puis je n'ai pas compris en quoi vouloir toute la place dans le lit faisait vieille fille bigsourire
Et je ne comprends pas non plus en quoi le fait de savoir vivre seul et d'aimer sa liberté faisait vieille fille aussi cave hein hein

Alors c'est vrai qu'elle n'a jamais vécu seule, de chez ses parents, elle a tout de suite emménagé avec son copain (ils sont en couple depuis très longtemps, elle avait à peine 20 ans), et elle a toujours voulu des enfants (elle en a 2).

Bref, je ne comprends pas ce décalage entre son TN et sa réaction concernant la vie de couple. A chaque fois que je parle de mon célibat comme une chance, je sens un désaccord, même du jugement, comme quoi j'exagère et que je devrais changer d'avis.
Vraiment, je ne comprends pas !
Revenir en haut Aller en bas

Violette

avatar

MessageSujet: Re: Verseau
Dim 21 Oct 2018 - 14:52

...hé hé ...il faut pas prendre tout ce qui est écrit pour argent comptant.....
L'astrologie est une connaissance concernant "l'observation" tout comme faisaient nos anciens, bien loin ...d'internet. Il faut considérer cela comme des bases que l'on doit "remanier", grâce au travail que l'on fait sur les thèmes.....et plus on en fait, plus on devient "bons" (!)-enfin à peu-près- en interprétation....personnelle.
L'astrologie ne met pas la personne dans un moule, bien loin de là......
Une personne est quelqu'un d'unique.....
Revenir en haut Aller en bas

Electrode

avatar

MessageSujet: Re: Verseau
Dim 21 Oct 2018 - 16:37

Le soleil et la lune, ce n'est pas suffisant pour caractériser une personne en fonction d'un signe, d'autant plus que le verseau est entouré de signes conservateurs, comme le capricorne et les poissons.
Revenir en haut Aller en bas

Neptunia

avatar

MessageSujet: Re: Verseau
Dim 21 Oct 2018 - 18:05

C'est sûr !!! Wink Du coup, voici son thème pour que vous ayez une idée, ce sera plus clair ^^


Revenir en haut Aller en bas
 

Verseau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers:  


Les News



" Et Si ! ... "

Le tout nouveau bouquin d'ARKANIA est
~News~
~Vidéos~
~Musique pour Relaxer~