Forum Astrologie gratuit

Forum Astrologie pour apprendre à lire une carte du ciel et plus.
 
AccueilForumPortailAujourd'huiFAQRechercherClic Pour Nous RejoindreS'enregistrerConnexion

Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visiteVoir ses messagesVoir les messages sans réponses
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Pour les rêveurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Navane

avatar

MessageSujet: Pour les rêveurs
Mar 2 Juin 2015 - 10:33

@ Tous ceux qui ont un rêve :

Lorsque tu penses à Lui, tout devient plus lumineux. Surtout toi. Ça part du creux de tes entrailles avec la puissance d’une nuée de papillons et la beauté d’un feu d’artifice. Laisse-faire, il te tient à l’essence même de ton être.

Tu ne peux de toute évidence plus rien retenir lorsqu’il chemine le long de ton cœur. Ici, c’est un refuge pour Lui qui parcourt alors son immensité tel un cheval fou au galop dans un champ sauvage. Un volcan éteint tu portes en toi, des fleurs aux couleurs chatoyantes que les déesses t’envient, des nuages suspendus à un arc-en-ciel… Oui, ton cœur est une immensité insoupçonnée que Lui te permet d’entrevoir. Une immensité que tu oublies parfois ou peut-être refuses-tu de la voir ? C’est pourtant si beau… Précieux. Unique. Sens-tu les battements de ton cœur ? Sens-tu cette mélodie qui est la tienne ? Pose ta main en cet endroit en prenant ton temps et tu y recueilleras les accords les plus audacieux et les plus purs qui soient.

Les fleurs s’épanouissent vers ton ciel intérieur plus belles et plus fortes sur le passage de l’animal. Le vent fait frissonner davantage leurs pétales permettant ainsi à leur parfum de s’exalter à chacun de tes souffles. Dans tes inspirations, il puise l’élan vital.

Lui continue de courir en suivant sa route assoiffé d’étoiles. Il grandit infiniment, s’étend à perte de vue, prend de la hauteur et te demande avec insistance de l’inscrire sur l’horizon qui s’offre à ses pieds. C’est comme si ciel et terre se mêlaient l’un à l’autre. Tu ne touches déjà plus le sol qui n’est alors qu’insignifiance. Qu’est-ce que c’est enivrant, n’est-ce pas ? Est-ce le ciel qui se glisse sur terre ou le sol qui s’évapore au contact du ciel ? Tu ne sais plus. Et surtout tu t’en fous car la folie qui t’envahit est juste exquise.

Lui a quitté ton cœur pour poursuivre son ascension. Sans limite, plus d’espace. Toujours, bien-sûr. Il accroche au passage un sourire délicat à tes lèvres que tu mordilles parfois pensant que le sens est interdit, que ton essence fait fausse route lorsqu’elle bifurque vers ton mental mais Lui n’a que faire de ces considérations. De ce que tu peux croire. N’oublie jamais ; il ne supporte pas ce qui pourrait le mettre en cage.

Il remonte vers tes yeux lesquels déborderont d’âme. De vie.

Si tu te voyais, tu ne te reconnaîtrais peut-être pas…. parce que tu deviens toi-même. Entière et vibrante. Touchante.
Lui est un rêve. Le tien. Vois tout ce qu’il fait pour toi… Prends soin de lui.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Pour les rêveurs
Mar 2 Juin 2015 - 13:33

Ooooh moi aussi je suis une grande rêveuse ! Je veux rejoindre ton club ! débile

Le texte est magnifique sourire j'ai beaucoup aimé !
J'ai également un rêve sourire

envole
envole
envole
Revenir en haut Aller en bas

magiel

avatar

MessageSujet: Re: Pour les rêveurs
Mar 2 Juin 2015 - 16:30

hearts très puissant ce r^ve ! hearts

de toute beauté marguerite
HEY merci Navane !
Revenir en haut Aller en bas

Electric-Lily

avatar

MessageSujet: Re: Pour les rêveurs
Mar 2 Juin 2015 - 17:41

Woaawww love

Merci Navane, j'ai voyagé avec toi envole

De toute beauté marguerite
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Pour les rêveurs
Mar 2 Juin 2015 - 17:58

Merci Navane pour cette très belle prose que tu nous offres, pour cet espoir luminescent qui inspire la volonté de dépasser nos doutes, de vivre nos rêves et nous réaliser au travers des visions qu'ils déploient dans nos êtres.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Pour les rêveurs
Mar 2 Juin 2015 - 20:01

Les rêves sont des perles de la vie sur le cœur de pétales écarlates...

J'adore cette chanson... coeur coeur coeur



I Have A Dream (J'ai Un Rêve)

I have a dream, a song to sing
J'ai un rêve, une chanson à chanter
To help me cope with anything
Pour m'aider à faire face à tout
If you see the wonder of a fairy tale
Si tu voit la merveille d'un conte de fées
You can take the future even if you fail
Tu peux prendre les choses du bon côté même si tu échoues
I believe in angels
Je crois aux anges
Something good in everything I see
En quelque chose de bon dans tout ce que je vois
I believe in angels
Je crois aux anges
When I know the time is right for me
Quand je le temps me semblera bon
I'll cross the stream - I have a dream
Je traverserai le torrent - j'ai un rêve

I have a dream, a fantasy
J'ai un rêve, une fantaisie
To help me through reality
Pour m'aider à affronter la réalité
And my destination makes it worth the while
Ainsi mon but trouve sa raison
Pushing through the darkness still another mile
Me permettant d'avancer encore un peu dans l'obscurité

I believe in angels
Je crois aux anges
Something good in everything I see
En quelque chose de bon dans tout ce que je vois
I believe in angels
Je crois aux anges
When I know the time is right for me
Quand le temps me semblera bon
I'll cross the stream - I have a dream
Je traverserai le torrent - j'ai un rêve
I'll cross the stream - I have a dream
Je traverserai le torrent - j'ai un rêve

I have a dream, a song to sing
J'ai un rêve, une chanson à chanter
To help me cope with anything
Pour m'aider à faire face à tout
If you see the wonder of a fairy tale
Si tu voit la merveille d'un conte de fées
You can take the future even if you fail
Tu peux prendre les choses du bon côté même si tu échoues

I believe in angels
Je crois aux anges
Something good in everything I see
En quelque chose de bon dans tout ce que je vois
I believe in angels
Je crois aux anges
When I know the time is right for me
Quand je saurais le temps bon pour moi
I'll cross the stream - I have a dream
Je traverserai le torrent - j'ai un rêve
I'll cross the stream - I have a dream
Je traverserai le torrent - j'ai un rêve

envole
Revenir en haut Aller en bas

Navane

avatar

MessageSujet: Re: Pour les rêveurs
Mer 3 Juin 2015 - 10:48

@Milieuduciel : ravie que mon petit texte t'ait plu. Merci aussi pour cette chanson que je connaissais pas.
Je te souhaite de donner corps à ton rêve. Et bien-sûr sans hésitation aucune je te nomme à la tête de ce club. Il faut bien une Vierge Asc Vierge pour que ça ne parte pas en cacahuètes bigsourire

@Magiel : hey, merci à toi ! Je suis très touchée fleurr

@Electric-Lily : merci à toi de m'avoir accompagnée le temps de cette lecture Embarassed fleurr
Très jolie citation de Rilke ! Wink

@Mael21 : tout est dit, tout reste à faire ! Very Happy Que du plaisir, toujours ! Merci à toi fleurr
Revenir en haut Aller en bas

enilorak

avatar

MessageSujet: Re: Pour les rêveurs
Mer 3 Juin 2015 - 11:57

Magnifique, ton rêve!

Moi aussi je suis une rêveuse inconditionnelle!

Revenir en haut Aller en bas

Navane

avatar

MessageSujet: Re: Pour les rêveurs
Jeu 4 Juin 2015 - 10:30

Merci Enilorak , et pas du bout des lèvres ! marguerite
Revenir en haut Aller en bas

Navane

avatar

MessageSujet: Re: Pour les rêveurs
Mar 5 Jan 2016 - 11:29

C’est l’histoire d’une mouette rieuse et d’une crevette. Je préviens : c’est super chelou^^

Tu es terre, mer et ciel. Je ne suis que terre et mer. Tous deux sommes nés sous les caresses tendres de l’infini. La nature nous sépare dans un dysharmonique accord que seule la ligne de l’horizon peut lier. Tu es céleste, je suis océanique. Tu es mon contre-sens. Je suis contre nature. J’enrage silencieuse face au jugement implacable des étoiles. Il s’écrit en distorsion surréaliste à chacune de mes courbures. Le désaccord animal de mon corps me fait serrer le poing. Mais tes rires que les vagues et la brise me ramènent en écho me portent. Là, je les dépose dans l’écrin de mon cœur si lourd. Aucuns filets ne te retient. Aucune fêlure ne t’enferme. Virevoltant, ton corps brise les nuages et perce la voûte céleste. Tu fends les vents car c’est ce pourquoi tu es fait. Nargue les étoiles pour moi, je t'en prie. De là-haut tout doit sembler si insignifiant. Je suis insignifiance au milieu de nulle part. L’horizon nous creuse. Tu es tout ce que je ne suis pas et ne serai jamais. Des envies de métamorphoses m’arrachent à moi-même. Ton territoire envahit le mien. Ta beauté me surpasse. Me dévore. Tu fonces vers mon rocher si vite. Et j’ai peur. Terriblement peur car tu pourrais causer ma perte. Les corps n’écoutant jamais qu’eux-mêmes. Recroquevillée dans ma carapace, j’étouffe dans un cris peine, peur, et sentiment. En moi, un vacarme. A corps perdu, je m’accroche au rocher avec une force qui me surprend. M’enfoncer en moi-même, y fuir, pour ne pas me laisser atteindre. Pour ne pas m’éteindre dans un néant qui ouvre grand sa gueule affamée. Puis, plus rien. Le temps est suspendu. Un épais silence. J’ouvre les yeux. L’obscurité m’étreint. Je lève la tête. Ton corps me protège. Tes ailes m’enveloppent avec puissance et fait rempart. L’accord est parfait. Justesse d’un corps à corps où le sentiment de toucher le ciel naît en moi. Le destin m’accorde un répit. Me bouscule dans mes craintes et croyances enchaînantes. Tu t’écartes majestueux. Ton regard se perd au loin en suivant un amas de grues cendrées qui étaient venues m’engloutir. Je te regarde. Je me perds. Je remercie la nature. Ta nature. La mienne, car sans elle tu ne serais pas là. La nôtre.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Pour les rêveurs
Mar 5 Jan 2016 - 20:43

Si je peux me permettre un commentaire critique sourire.

L'écriture n'est pas simplement une juxtaposition de mots plus riches les uns que les autres se déversant dans un lyrisme parfois un peu grandiloquent. Elle doit servir le ressenti. C'est la difficulté majeure du style. Le contrôle et la maîtrise, pas un torrent ininterrompu qui nuit à la cohésion, à l'imagerie souhaitée et donc à la compréhension du ressenti exprimé. Votre texte est trop pur si j'ose dire. Il fatigue à lire.

Je ne dis pas cela pour vous ennuyer mais pour vous faire progresser.

Par exemple si je cite un auteur assez connu:

"La femme est fatalement suggestive; elle vit dans une autre vie que la sienne propre; elle vit spirituellement dans les imaginations qu'elle hante et qu'elle féconde."

On peut ne pas rejoindre la pensée de cet auteur, mais regardez avec des mots simples et un style contrôlé, l'imagerie parfaitement à l'oeuvre du ressenti.
Revenir en haut Aller en bas

Navane

avatar

MessageSujet: Re: Pour les rêveurs
Mar 5 Jan 2016 - 21:38

Bonsoir Plume,

j'ai justement besoin de progresser. Je pense même avoir tout à apprendre bigsourire Donc votre critique ne m'ennuie pas. Bien au contraire.

Je comprends votre ressenti et notamment cette fatigue. À l'écriture, je me suis trouvée presque en répétition avec le texte qui est plus haut. Les mêmes mots reviennent. La même ambiance. Et c'est vrai, il y a une certaine exagération. Presque poussif. Je l'ai écrit assez vite, je vous rassure bigsourire (je plaisante bien-sur) mais il y avait des cassures. Pas à l'aise mais j'ai pris le parti d'aller le chercher tout de même.
Ce style ne ressemble pas à ce que j'écris dans mon coin.
Je n'ai rien écrit depuis des semaines. Je pense que c'est aussi une façon de me sortir de ma léthargie créative.
Et j'en suis ravie car j'ai des critiques constructives !

Au plaisir, Plume.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Pour les rêveurs
Mar 5 Jan 2016 - 22:35

Peut-être que votre léthargie créative vient du fait que vous écrivez pour écrire. La répétition revenant, l'exagération n'est pas loin, comme une chanteuse qui se sent obligée de crier lorsque la mélodie n'est pas là.
Ouvrez votre coeur, et laissez juste votre esprit contrôler le flux.
C'est l'impression que j'en ai.
En espérant que cela vous aidera.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Pour les rêveurs
Mer 6 Jan 2016 - 0:02

Une dernière chose, même quand vous écrivez pour me parler, votre rythme est saccadé. Les points coupent tout, une idée en amenant une autre. Amalgamez plutôt les ressentis convergents ou même parallèles voire divergents si vous voulez créer de la tension. Les allusions ainsi liées entre elles, vont amener les images dans l'imaginaire de l'autre et exprimer les idées en lui laissant de temps d'avaler et d'assimiler, allez y doucement.
Revenir en haut Aller en bas

aspirante poétesse

avatar

MessageSujet: Re: Pour les rêveurs
Mer 6 Jan 2016 - 0:04

"La femme est fatalement suggestive", comme c'est beau. Beau parce qu'on sait, presque organiquement, que c'est tout-à-fait cela. Baudelaire avait une sensibilité extraordinaire, en plus d'être un bourreau de travail. Dans un poème, il s'adresse à Paris dans ces termes : "Tu m'as donné ta boue et j'en ai fait de l'or !" On comprend que l'art n'est pas un divertissement. Au contraire, comme tu dis Navane : on "s'enfonce en soi-même".

"Il ne faut pas écrire trop tôt de poèmes. On doit plutôt retarder ce moment. Attendre et butiner toute une vie durant, si possible une longue vie durant ; et puis enfin, très tard, peut-être saurait-on écrire les dix lignes qui seraient bonnes. Car les vers ne sont pas, comme certains croient, des sentiments (on les a toujours assez tôt), ce sont des expériences. Pour écrire un seul vers, il faut avoir vu beaucoup de villes, d’hommes et de choses, il faut connaître les animaux, il faut sentir comment volent les oiseaux et savoir quel mouvement font les petites fleurs en s’ouvrant le matin. Il faut pouvoir repenser à des chemins dans des régions inconnues, à des rencontres inattendues, à des départs que l’on voyait longtemps approcher, à des jours d’enfance dont le mystère ne s’est pas encore éclairci, à ses parents qu’il fallait qu’on froissât lorsqu’ils vous apportaient une joie et qu’on ne la comprenait pas ( c’était une joie faite pour un autre ), à des maladies d’enfance qui commençaient si singulièrement, par tant de profondes et graves transformations, à des jours passés dans des chambres calmes et contenues, à des matins au bord de la mer, à la mer elle-même, à des mers, à des nuits de voyage qui frémissaient très haut et volaient avec toutes les étoiles – et il ne suffit même pas de savoir penser à tout cela. Il faut avoir des souvenirs de beaucoup de nuits d’amour, dont aucune ne ressemblait à l’autre, de cris de femmes hurlant en mal d’enfant, et de légères, de blanches, de dormantes accouchées qui se refermaient. Il faut encore avoir été auprès de mourants, être resté assis auprès de morts, dans la chambre, avec la fenêtre ouverte et les bruits qui venaient par à-coups. Et il ne suffit même pas d’avoir des souvenirs. Il faut savoir les oublier quand ils sont nombreux, et il faut avoir la grande patience d’attendre qu’ils reviennent. Car les souvenirs ne sont pas encore cela. Ce n’est que lorsqu’ils deviennent en nous sang, regard, geste, lorsqu’ils n’ont plus de nom et ne se distinguent plus de nous, ce n’est qu’alors qu’il peut arriver qu’en une heure très rare, du milieu d’eux, se lève le premier mot d’un vers."

Les Cahiers de Malte Laurids Brigge
, Rilke.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Pour les rêveurs
Mer 6 Jan 2016 - 0:12

Aspirante poétesse, votre culture étoffée me laisse toujours autant rêveur.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Pour les rêveurs
Mer 6 Jan 2016 - 0:16

Mais le sommeil me guette et je crois que mes rêves vont se transformer en douce quiétude reposante.
Bonne nuit.
Revenir en haut Aller en bas

aspirante poétesse

avatar

MessageSujet: Re: Pour les rêveurs
Mer 6 Jan 2016 - 0:21

Bonne nuit, Chère âme.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Pour les rêveurs
Mer 6 Jan 2016 - 0:22

bouquet
Revenir en haut Aller en bas

Navane

avatar

MessageSujet: Re: Pour les rêveurs
Mer 6 Jan 2016 - 18:09

Bonsoir plume

Citation :
Peut-être que votre léthargie créative vient du fait que vous écrivez pour écrire.

La léthargie créative qui m'a habitée ces derniers temps n'est pas en lien avec ma façon de vivre et ressentir l'écriture parce que je n'écris pas pour écrire, histoire de passer le temps.
Aussi étrange que cela puisse paraître, si je pouvais me passer de l'écriture je le ferai bien volontiers. Sauf que je ne peux pas. C'est presque conflictuel mais je ne désespère pas^^
Cette léthargie que j'évoquais hier soir est en fait lien avec un esprit bien trop occupé pour ne pas dire obnubilé par un épisode difficile.

Citation :
comme une chanteuse qui se sent obligée de crier lorsque la mélodie n'est pas là

Je chante faux. Pour de vrai Very Happy

Citation :
Une dernière chose, même quand vous écrivez pour me parler, votre rythme est saccadé. Les points coupent tout, une idée en amenant une autre.

J'essaie autant que possible d'aller au plus court quand je m'exprime à l'écrit ici ou là. Si bien que mes propos ont pu vous paraître cassés et perdre ainsi en fluidité.
Il faut aussi dire que mon Mercure est maîtrisé par Vénus (rondeur) et Mars (speed) en Vierge (contrôle). Et lorsque je passe et rédige sur mon tél juste avant d'aller me coucher comme ce fut le cas hier soir, ça devient presque...cacophonique bigsourire
Pour continuer astro, le côté exagéré ou poussif provient de la dissonance Jupitérienne. Mars transite actuellement mon Mercure et réactive ainsi le carré natal.
Il y a de toute évidence un équilibre a travailler.

Citation :
En espérant que cela vous aidera.

Et je vous en remercie car vous m'avez poussé à entrevoir les choses sous un prisme différent et forcément plus enrichissant.
Aussi je vous propose (si cela ne vous dérange pas bien-sur) le tutoiement sur les éventuels échanges à venir sourire

Aspirante poétesse fleurr , merci pour cette référence à Rilke.
« Lettres à un jeune poète » a été une de mes plus belles lectures. Ce livre m'avait en effet permis de comprendre ce que l'écriture représentait pour moi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Pour les rêveurs
Mer 6 Jan 2016 - 22:58

Je vais essayer pour le tutoiement mais il n'est pas improbable que cela m'échappe ici ou là.
Si ta souffrance bloque ton écriture, ouvres ton coeur, cela va sortir, pas impossible que le style soit plus naturel car proche du ressenti.
Je te conseille des promenades à pied en solitaire (même plusieurs heures) surtout si tu vis dans un lieu propice à la ballade dans la nature. Rousseau écrivait même ses textes sur des cartes à jouer pendant ces moments. Il regrettait même de ne pas se souvenir de tous les pensées extraordinaires, selon ses propres termes, qu'il a pues avoir pendant ses rêveries pédestres.
Revenir en haut Aller en bas
 

Pour les rêveurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers:  


Les News



" Et Si ! ... "

Le tout nouveau bouquin d'ARKANIA est
~News~
~Vidéos~
~Musique pour Relaxer~