Forum Astrologie gratuit

Forum Astrologie pour apprendre à lire une carte du ciel et plus.
 
AccueilForumPortailAujourd'huiFAQRechercherClic Pour Nous RejoindreS'enregistrerConnexion

Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visiteVoir ses messagesVoir les messages sans réponses
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 I : LE PERVERS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage

Val11


MessageSujet: I : LE PERVERS
Lun 15 Avr 2013 - 10:17

Rappel du premier message :

I: PERVERS NARCISSIQUE ET PERVERSION RELATIONNELLE


Se poser en guide, en sauveur, montrer les failles des autres, peut être une façon de ne pas voir ses propres failles, de se défendre contre une angoisse de type psychotique…

« Les individus pervers narcissiques sont ceux qui, sous l’influence de leur soi grandiose, essaient de créer un lien avec un deuxième individu, ils cherchent à faire croire que le lien de dépendance de l’autre envers eux est irremplaçable et que c’est l’autre qui le sollicite. En mettant en évidence tout particulièrement l’intégrité narcissique de l’autre afin de le désarmer, ils s’attaquent aussi à l’amour de soi, à la confiance en soi.»( Alberto Eiger « Le Pervers narcissique … », Ed. Dunod, 1996)

« Les pervers narcissiques sont considérés comme des psychotiques sans symptômes, qui trouvent leur équilibre en déchargeant sur un autre la douleur qu’ils ne ressentent pas et les contradictions internes qu’ils refusent de percevoir. Ils ne font pas « exprès » de faire mal, ils ont été eux-mêmes blessés dans leur enfance et essaient de se maintenir en vie. Ce transfert de douleur leur permet de se valoriser aux dépens d’autrui….Les pervers narcissiques sont envahis par un « autre » dont ils ne peuvent se passer. Cet autre est un reflet d’eux même. Les pervers sont insensibles, sans affects. Comment une machine à reflet pourrait-elle être sensible ? …Ils ne souffrent pas puisqu’ils sont absents…

Le problème du pervers est de remédier à son vide… Ils imposent aux autres leur vision péjorative du monde et leur insatisfaction chronique concernant la vie. Par leur pessimisme, ils entrainent l’autre dans un registre dépressif pour ensuite le lui reprocher…

La prise de pouvoir se fait par la parole. Donner l’impression de savoir mieux, de détenir une vérité, « la » vérité. Le discours du pervers est un discours totalisant. Le pervers « sait », il a raison et essaie d’entrainer l’autre sur son terrain à accepter son discours. Ce discours autosuffisant où tout est joué d’avance n’est pas loin du processus de mise en place du délire interprétatif paranoïaque…. L’autre n’a d’existence que dans la mesure où il se maintient dans la position de double qui lui est assigné… .La relation à l’autre se place dans le registre de la dépendance, dépendance qui est attribuée à la victime, mais que projette le pervers… Il sollicite le rejet car cela le rassure de voir que la vie est pour lui exactement comme il avait toujours su qu’elle était.
Les pervers se considèrent comme irresponsables. Absents à eux-mêmes, ils le sont tout autant aux autres. S’ils ne sont jamais pris, c’est que tout simplement ils ne sont pas là…Jamais responsables, jamais coupables : tout ce qui va mal est toujours de la faute des autres… »(Le harcèlement moral, M.F. Hirigoyen, Ed. Syros, 1998)

« Dans la perversion relationnelle, la personne recourant à des mécanismes pervers narcissiques s’applique tout d’abord à séduire en mettant en place une « convivialité » feinte. Pour mener à bien son entreprise de séduction, elle commence par édifier une image agréable d’elle-même afin d’alimenter le transfert positif du patient. L'accueil se caractérise par une véritable mise en scène, pleine de chaleur et de réponses gratifiantes. Une fois le lien convenablement établi, le pervers introduit dans son attitude, qui restera chaleureuse en surface, des remarques surprenantes, des critiques déguisées, des remises en question des paroles et des pensées de son patient, toutes sortes de manipulations subtiles et déstabilisantes.

Ces manœuvres sont présentées comme étant indispensables à l’avancée du travail thérapeutique, comme des confrontations indispensables que le thérapeute se doit de faire. Ce dernier affirmera que si elles sont mal tolérées c’est parce que le patient est dans la résistance ou ne sait pas réellement accepter ce qui est dit de lui. Il peut lui être rétorqué, s’il réagit, qu’il est dans un transfert négatif ou dans un comportement inadapté. Le pervers narcissique attaque la cohésion narcissique de toute personne placée en situation de dépendance avec lui.

En réalité, celui qui recourt à des mécanismes pervers narcissiques ne sait pas considérer son vis-à-vis comme une personne à part entière capable de ressentir des sentiments. L’autre est davantage une sorte de masse inerte à malaxer qu’un être reconnu comme humain.

S’il se fonde sur une théorie pour "travailler", c’est qu’elle est la seule valable selon lui. Avec lui, pas de danger de mise sous tutelle. Si le patient se plaint qu’il ne va pas mieux ou qu’il va plus mal, le pervers lui explique que cela ne l’étonne pas, qu’à l’évidence il ne fait pas tout ce qu’il faut faire ou faudrait faire. L’enjeu permanent est de tuer la confiance que l’autre peut avoir en lui-même et en sa pensée. Le but recherché par le pervers est que la dépendance soit complète tout comme l’asservissement à ses idées et croyances.

Son client demeure pour lui un objet d’expérience. Pourquoi cesserait-il de jouer avec lui comme le chat avec la souris ? Entretenu dans l’illusion de la guérison, le patient de croire qu’il est tombé entre de bonnes mains. »
( Martine Maurer)

* Martine Maurer a publié en octobre 2001, aux éditions Hommes et Perspectives, « Comment choisir son psychothérapeute ? - Attention risque de pratiques déviantes. » Les constatations qu’elle établit, les interrogations qu’elle pose et les réflexions qu’elle développe expliquent dans une assez large mesure la création du site www.PsyVig.com .



Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage

Invité

Invité

MessageSujet: Re: I : LE PERVERS
Dim 1 Mar 2015 - 13:49

Venusie a écrit:


@ Electrode

De la compassion ? Où t'as vu ça ? hein Mais as-tu compris que Mag vient de dire bien avant moi, qu'elle a elle-même dit que sa mère était une perverse narccissique ? Or ces gens là n'ont aucune compassion pour les autres, zéro. C'est le quinquonce du Mercure de la mère de Mag, qui change tout et je vois qu'avec beaucoup de planètes dans l'hémisphère Ouest, elle est très centrée sur elle-même selon les bases de l'astrologie traditionnelle, qui marchent encore.

On peut n'avoir aucune compassion pour les autres et rechercher que l'autre ait de la compassion pour soi. Isn't it ?
Si l'on ne pense pas que chaque pervers narcissique ont leur propre méthode, leur propre victime, alors pourquoi analyser ces gens à travers l'astrologie ?
Revenir en haut Aller en bas

Angèle

avatar

MessageSujet: Re: I : LE PERVERS
Dim 1 Mar 2015 - 15:10

Bonjour

Je pense qu'il faut utiliser avec grande précaution cette notion de "pervers narcissique". S'improviser psychiatre, adhérer à un diagnostic sur une personne qu'on ne connaît pas et en rechercher les indices astrologiques, tout ceci me semble très limite d'un point de vue éthique.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: I : LE PERVERS
Dim 1 Mar 2015 - 18:42

De mon coté, j'ai peur quand on parle de "trouble(s) mental(ux)" via un thème astrologique. Un astrologue doit être suffisamment modéré pour éviter ce genre de diagnostic. Un TN ne peut pas montrer directement des troubles mentaux car on ne sera jamais suffisamment compétent en psy pour énoncer qui est normal ou anormal. Par contre, on peut dire suivant tel vécu, la personne réagira de telle manière, créant éventuellement une particularité relationnelle pour tel entourage.
Revenir en haut Aller en bas

poussiere d etoile

avatar

MessageSujet: Re: I : LE PERVERS
Dim 1 Mar 2015 - 20:05

Electrode a écrit:
De mon coté, j'ai peur quand on parle de "trouble(s) mental(ux)" via un thème astrologique. Un astrologue doit être suffisamment modéré pour éviter ce genre de diagnostic. Un TN ne peut pas montrer directement des troubles mentaux car on ne sera jamais suffisamment compétent en psy pour énoncer qui est normal ou anormal. Par contre, on peut dire suivant tel vécu, la personne réagira de telle manière, créant éventuellement une particularité relationnelle pour tel entourage.
Bonjour
Je ne suis pas d'accord sur ce point , un tn qui comporte potentiellement des troubles mentaux ça se voit . Il existe d'ailleurs des psychiatres qui travaillent en collaboration avec des astrologues parce que le travail leur est facilité et vice versa . Tout le monde ne tombe pas dans la pathologie loin de la mais quand on a affaire a un thème de quelqu'un de potentiellement dangereux je pense que c'est un atout que de le savoir . je vais essayer d 'inserer le thème de guy georges ou si qq veut bien le faire ça serait sympa 15/10/1962 A 16H10 angers . C est dommage que les astrologues ne peuvent pas temoigner dans les tribunaux . ce type est un danger public et il ne devrait jamais être liberé .
Revenir en haut Aller en bas

mag971


MessageSujet: Re: I : LE PERVERS
Dim 1 Mar 2015 - 20:12

celeste tu es dans le vrai dans ce que tu affirmes, c'est dans la recherche de la compassion auprès des autres que ma mère se caractérise, histoire de se faire passer pour la victime et 'la pauvre petite malheureuse' pour mieux manipuler son entourage afin de couvrir sa vraie personnalité et faire passer les autres pour les méchants. Je connais bien les rouages des pervers narcissiques pour l'avoir vécu en tant qu'enfant et ensuite en tant qu'adulte et ensuite pour l'avoir étudier en parallèle de mes consultations avec un psychologue. Ma mère n'aime personne à part elle, il n'y a que l'ascendant sur les autres qui compte et les faire souffrir et elle est heureuse quand les autres sont malheureuses. Pour vous expliquer jusqu'où cela peut aller, je vais essayer d'être bref, je savais qu'elle allait voir un magnétiseur soit disant pour des problèmes de dos... puis j'ai remarqué que mon père avait un comportement bizarre et j'avais une sensation bizarre que ce n'était pas mon père, il avait un espèce de regard noir et vide que je ne pourrait même pas décrire. J'ai donc été en voir un par le biais de ma soeur, on lui a juste montré une photo de ma mère sans rien lui dire, il a tapé dans le mille pour le comportement et puis il nous a dit 'oh elle voit quelqu'un comme moi et pas dans le bon sens du terme' et je vous dit pas comment elle le réglait...pour moi qui me sentait bizarre, il m'a dit qu'elle voulait me rendre folle et pour mon père son but était de le faire disparaitre (ils sont en instance de divorce et elle n'a jamais travaillé).
Ces personnes emploient des stratagèmes pour éveiller le sentiment de culpabilité des personnes pour nourrir leur vice. Ce qui compte pour eux c'est le sentiment de toute puissance qu'ils ont sur les autres dès qu'ils ne l'ont plus ils recherchent d'autres victimes ailleurs. Pour ma mère elle aime beaucoup l'argent et recherche des gens de conditions sociales élevées...
Revenir en haut Aller en bas

mag971


MessageSujet: Re: I : LE PERVERS
Dim 1 Mar 2015 - 20:16

dsl je voulais dire electrode tu es dans le vrai dans tout ce que tu dis, il n'y a rien à discuter, je suis un peu fatiguée ce soir Sleep Very Happy
Revenir en haut Aller en bas

Venusie

avatar

MessageSujet: Re: I : LE PERVERS
Dim 1 Mar 2015 - 20:24

@ Mag

Tu confirmes ce que je disais, ta mère n'a pas de compassion pour les autres et n'aime qu'elle même. L'axe Vierge - Poissons démontre qu'elle va chercher la compassion auprès des autres.

@ Poussière d'étoile

La carte demandé, je la mets ici Wink



@ Angèle

Tu sais je t'apprécie beaucoup, mais ce n'est pas moi qui a dit que la mère de Mag était une perverse narcissique en 1er, c'est elle-même qui le dit justement. C'est Electrode qui pense peut-être à tort que je décèle quelque chose pour "taxer" soi-disant la personne de troubles alors que je ne fais qu'appliquer la méthode, que Poussière d'étoile nous donne ici. Je ne "taxe" en rien, je relève ce que je vois, ce qui n'est pas la même chose. Tu dis avec Electrode, que chaque thème et unique et qu'il y a des écueils à éviter, ça c'est vrai et je suis d'accord sur ce point-là. Or dans les cas qui nous ont été mis ici, j'aimerais bien qu'on ne fasse pas de confusion entre ce que je dis et ce que la victime Mag nous en a dit de sa mère. Pour moi, c'est un malentendu et mon analyse reste valable, va dans ce que la victime nous en dit plus haut.
Revenir en haut Aller en bas

poussiere d etoile

avatar

MessageSujet: Re: I : LE PERVERS
Dim 1 Mar 2015 - 20:29

Merci Venusie
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: I : LE PERVERS
Dim 1 Mar 2015 - 20:36

poussiere d etoile a écrit:
Tout le monde ne tombe pas dans la pathologie loin de la mais quand on a affaire a un thème de quelqu'un de potentiellement dangereux je pense que c'est un atout que de le savoir . je vais essayer d 'inserer le thème de guy georges ou si qq veut bien le faire ça serait sympa 15/10/1962 A 16H10 angers . C est dommage que les astrologues ne peuvent pas temoigner dans les tribunaux . ce type est un danger public et il ne devrait jamais être liberé .

Je ne suis pas totalement en désaccord avec toi, mais dans mon esprit, il faut rester purement descriptif. Quand on dit que quelqu'un a des troubles mentaux, en soi, ce n'est pas une description mais une conclusion, et je trouve cela dangereux.
Admettons maintenant que votre lecture du thème de Guy Georges soit biaisé, dans le sens où vous n'avez pas vu ce qui était le plus fondamental. Vous allez témoigner dans les tribunaux pour quelqu'un d'autre où le doute subsiste. Quelles conséquences cela aura ?


Dernière édition par Electrode le Dim 1 Mar 2015 - 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

mag971


MessageSujet: Re: I : LE PERVERS
Dim 1 Mar 2015 - 20:36

exactement venusie, vous avez été dans le vrai dans tout vos commentaires. un autre exemple dans la perversité, enfant, elle nous rabâchait souvent à mon frère et à ma soeur la vie c'est un gros gâteau de merde et il faut en manger tous les jours... cela donne envie de poursuivre notre chemin: Ces personnes sont des vampires et rien ne sert de les guérir, ce n'est pas vu comme une maladie mais plutôt comme une personnalité, rien à en tirer, la solution les fuir c'est tout pour notre équilibre mental. Ma soeur avait remarqué très tôt ce qu'elle était et à un don pour voir ce que sont les personnes dès qu elle les voit. Est ce dû à sa conjonction0° Lune Jupiter en maison 9 et sa maison 8 en Poissons et son Neptune en Sagittaire ???
Revenir en haut Aller en bas

mag971


MessageSujet: Re: I : LE PERVERS
Dim 1 Mar 2015 - 20:50

témoigner dans les tribunaux???? peine perdue...déjà pour être pris au sérieux laisse tomber, ils sont forts ces gens, ils arriveraient même à embrouiller des psy pour certains...
Revenir en haut Aller en bas

poussiere d etoile

avatar

MessageSujet: Re: I : LE PERVERS
Dim 1 Mar 2015 - 21:02

Electrode a écrit:
poussiere d etoile a écrit:
Tout le monde ne tombe pas dans la pathologie loin de la mais quand on a affaire a un thème de quelqu'un de potentiellement dangereux je pense que c'est un atout que de le savoir . je vais essayer d 'inserer le thème de guy georges ou si qq veut bien le faire ça serait sympa 15/10/1962 A 16H10 angers . C est dommage que les astrologues ne peuvent pas temoigner dans les tribunaux . ce type est un danger public et il ne devrait jamais être liberé .

Je ne suis pas totalement en désaccord avec toi, mais dans mon esprit, il faut rester purement descriptif. Quand on dit que quelqu'un a des troubles mentaux, en soi, ce n'est pas une description mais une conclusion, et je trouve cela dangereux.
Admettons maintenant que votre lecture du thème de Guy Georges soit biaisé, dans le sens où vous n'avez pas vu ce qui était le plus fondamental. Vous allez témoigner dans les tribunaux pour quelqu'un d'autre où le doute subsiste. Quelles conséquences cela aura ?
je n'aurai personnellement pas cette prétention et je me suis sans doute mal exprimée je ne vois pas quoi un astrologue pourrait juger de la condamnation de qq en amont mais je pense les psychiatres pourraient etre appuyés par des astrologues spécialisés par exemple pour une demande de sortie éventuelle d'un détenu . C'est une possibilité qui peut être intéressante .je vois pour ma part l'astrologie comme un outil qui doit être mis a profit au service pourquoi pas de la communauté .
Revenir en haut Aller en bas

poussiere d etoile

avatar

MessageSujet: Re: I : LE PERVERS
Dim 1 Mar 2015 - 21:05

Pour revenir au theme de Guy Georges qui est un cas ( helas ) d'école en astro psychiatrie , je vous laisse un peu en juger .
Revenir en haut Aller en bas

Angèle

avatar

MessageSujet: Re: I : LE PERVERS
Dim 1 Mar 2015 - 22:04

Vénusie a écrit:
Tu sais je t'apprécie beaucoup, mais ce n'est pas moi qui a dit que la mère de Mag était une perverse narcissique en 1er, c'est elle-même qui le dit justement.

Je crois que tu n'as pas compris ce que je voulais dire, ou peut-être me suis-je mal exprimée.
Le terme de "pervers narcissique" fait partie du vocabulaire psychiatrique et il commence à être galvaudé, mis à toutes les sauces. Il faut donc l'utiliser avec précaution. Ce n'est pas parce qu'on prétend que quelqu'un est pervers narcissique qu'il l'est réellement. Même les professionnels du domaine psychiatrique restent prudents quant à son utilisation.

J'entends la souffrance de Mag, elle est belle et bien réelle, cela ne fait aucun doute. Mais partir d'un postulat/diagnostic si lourd pour analyser le thème de quelqu'un qui n'a rien demandé me semble inadapté et éthiquement douteux.
Ce qui semblerait plus opportun, à la rigueur, c'est de voir ce qui s'active dans les différentes relations qu'a entretenues Mag avec sa mère puis son ex-compagnon (synastries). Et, surtout, tenter de comprendre pourquoi un tel schéma relationnel se répète afin de mettre un terme à ce processus.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: I : LE PERVERS
Dim 1 Mar 2015 - 23:40

Bonsoir mag971,

j'espère wish que cela ne te rend pas mal à l'aise de look qu'il y a ici quelques Vierge Asc Vierge
... (sachant que ta mère l'est et qu'apparemment ça s'est mal passé avec elle) ...
Revenir en haut Aller en bas

capitolin

avatar

MessageSujet: Re: I : LE PERVERS
Lun 2 Mar 2015 - 11:21

Angèle a écrit:


Je crois que tu n'as pas compris ce que je voulais dire, ou peut-être me suis-je mal exprimée.
Le terme de "pervers narcissique" fait partie du vocabulaire psychiatrique et il commence à être galvaudé, mis à toutes les sauces. Il faut donc l'utiliser avec précaution. Ce n'est pas parce qu'on prétend que quelqu'un est pervers narcissique qu'il l'est réellement. Même les professionnels du domaine psychiatrique restent prudents quant à son utilisation.

Ce n'est pas faux !
On en arrive à qualifier de pervers narcissique des gens simplement égocentriques ou colériques .
Même chose dans des relations dégradées ou l'un est exaspéré par l'autre et qui manifeste son rejet par des piques , des méchancetés etc.... il ne s'agit pas là non plus de perversion narcissique , il s'agit d'exaspération .


bouquet
Revenir en haut Aller en bas

Venusie

avatar

MessageSujet: Re: I : LE PERVERS
Lun 2 Mar 2015 - 12:16

@ Angèle

Ce n'est pas très grave si tu t'es un peu mal exprimé, et sur le fond, nous sommes bien d'accord sur le fait que les mots "pervers narcissique" sont très très précis. Et que ces mots là sont complètement galvaudés à notre époque, comme le font certains qui se reconnaitront par le fait qu'ils nomment en se plaignant et attaquant quelqu'un qui n'est pas là pour se défendre, à longueur de posts. Wink


Angèle a écrit:
J'entends la souffrance de Mag, elle est belle et bien réelle, cela ne fait aucun doute. Mais partir d'un postulat/diagnostic si lourd pour analyser le thème de quelqu'un qui n'a rien demandé me semble inadapté et éthiquement douteux.
Ce qui semblerait plus opportun, à la rigueur, c'est de voir ce qui s'active dans les différentes relations qu'a entretenues Mag avec sa mère puis son ex-compagnon (synastries). Et, surtout, tenter de comprendre pourquoi un tel schéma relationnel se répète afin de mettre un terme à ce processus.




Tout à fait et c'est tout l'intérêt de la synastrie, pour trouver ces points de contacts ce qui relève du challenge. Comme disaient Yuri et notre fée Clochette disparue, les astres proposent et l'homme en dipose. Je te reconnais bien l'esprit de la juste mesure, c'est là que je suis d'accord avec ce que tu as dit de comment détruire le processus qui a eu lieu entre le bourreau et la victime en mettant la lumière sur les failles de la victime qui attirent fatalement le bourreau, afin de les soigner pour ne plus attirer ce genre de personnes. up 



@ Capitolin

Merci de ne pas mêler pas des conversations d'Angèle qui me sont adressés directement à moi. Si tu crois que tu peux essayer de m'énerver de cette façon là car tu te trompes complètement et à bon entendeur. ange
Revenir en haut Aller en bas

mag971


MessageSujet: Re: I : LE PERVERS
Lun 2 Mar 2015 - 12:36

nikolune
non je ne me sens pas mal à l'aise, ce n'est pas parce qu'une personne malsaine à des caractéristiques astrologiques communes avec une autre que cette dernière à des tendances similaires. Comme le dit angèle, et je suis d'accord avec elle, il faut faire très attention avec ce terme. Le monde compte beaucoup de manipulateur à divers degré, tout dépends du but de cette manipulation...le pervers narcissique manipule dans le but de se nourrir de la souffrance des autres et il en retire une jouissance et un sentiment de toute puissance, cela est vital pour lui. Il a besoin de contrôler sa victime pour la garder auprès de lui dans le but qu'elle lui procure son 'carburant' et c'est vital pour lui. C'est un schéma très particulier. Il y a de très grand manipulateur mais qui ne sont pas pervers et déceler qu'une personne prend plaisir dans la souffrance des autres n'est pas évident, j'ai eu l'occasion de le constater avec mon ancien concubin, qui me poussait à bout pour me faire pleurer on pouvait voir sa satisfaction et quand ma psychologue m'avait donné les moyens de lui couper son 'carburant' en étant détachée à tout ce qu'il me disait il s'énervait et c'est la que les violences physiques ont été plus fortes pour qu'elles lui permettent d'obtenir ce qu'il voulait. De même avec ma mère...Sinon pour arrêter ce processus, il faut prendre conscience (ce qui est très loin d'être facile pour avoir toujours connu ce schéma là) que ce n'est pas 'normal' de subir cela, c'est comme sortir d'une secte à mon avis et il y en a comme on le sait qui ne s'en sorte jamais. Donc à retenir surtout que le pervers narcissique est déjà une personne qui se nourrit de la souffrance des autres pour son plaisir en utilisant des procédés comme la manipulation tout en soignant son image extérieure pour ne pas être découvert et c'est là où se trouve cette faiblesse leur image. Pour aller à l'extrême, le tuer il s'en foutra mais le dévoiler aux yeux de tous il en crèvera.
Revenir en haut Aller en bas

mag971


MessageSujet: Re: I : LE PERVERS
Lun 2 Mar 2015 - 12:59

[quote="Venusie"]@ Angèle

Ce n'est pas très grave si tu t'es un peu mal exprimé, et sur le fond, nous sommes bien d'accord sur le fait que les mots "pervers narcissique" sont très très précis. Et que ces mots là sont complètement galvaudés à notre époque, comme le font certains qui se reconnaitront par le fait qu'ils nomment en se plaignant et attaquant quelqu'un qui n'est pas là pour se défendre, à longueur de posts. Wink

je suis d'accord avec toi ce terme est employé à tort et à travers et le fait d'attaquer une personne sans qu'elle puisse se défendre n'est pas très approprié, je le reconnais. Certes mes messages peuvent être pris comme des plaintes, il y a peut être un peu de celà, mais je tenais surtout à exposer le profil de ces personnes via mon expérience. Je pense après 4 ans de consultation et d'auto analyse je pense être assez objective... ce que tu dis me renvoie encore au sentiment que la victime a peur qu'on ne la croit pas, que ce soit elle qui a un problème, qu'elle cri au loup partout, qu'elle se plains alors qu'on n'y voit pas de raison et au final pour le pire c'est elle qui passera pour une folle ou une méchante. Mais je pense que lorsque l'on a pas vécu une telle situation on ne peut pas vraiment comprendre le ressenti des victimes et être objectif sur la question


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: I : LE PERVERS
Lun 2 Mar 2015 - 14:05

mag971 a écrit:
nikolune
non je ne me sens pas mal à l'aise, ce n'est pas parce qu'une personne malsaine à des caractéristiques astrologiques communes avec une autre que cette dernière à des tendances similaires. Comme le dit angèle, et je suis d'accord avec elle, il faut faire très attention avec ce terme. Le monde compte beaucoup de manipulateur à divers degré, tout dépends du but de cette manipulation...le pervers narcissique manipule dans le but de se nourrir de la souffrance des autres et il en retire une jouissance et un sentiment de toute puissance, cela est vital pour lui. Il a besoin de contrôler sa victime pour la garder auprès de lui dans le but qu'elle lui procure son 'carburant' et c'est vital pour lui. C'est un schéma très particulier. Il y a de très grand manipulateur mais qui ne sont pas pervers et déceler qu'une personne prend plaisir dans la souffrance des autres n'est pas évident, j'ai eu l'occasion de le constater avec mon ancien concubin, qui me poussait à bout pour me faire pleurer on pouvait voir sa satisfaction et quand ma psychologue m'avait donné les moyens de lui couper son 'carburant' en étant détachée à tout ce qu'il me disait il s'énervait et c'est la que les violences physiques ont été plus fortes pour qu'elles lui permettent d'obtenir ce qu'il voulait. De même avec ma mère...Sinon pour arrêter ce processus, il faut prendre conscience (ce qui est très loin d'être facile pour avoir toujours connu ce schéma là) que ce n'est pas 'normal' de subir cela, c'est comme sortir d'une secte à mon avis et il y en a comme on le sait qui ne s'en sorte jamais. Donc à retenir surtout que le pervers narcissique est déjà une personne qui se nourrit de la souffrance des autres pour son plaisir en utilisant des procédés comme la manipulation tout en soignant son image extérieure pour ne pas être découvert et c'est là où se trouve cette faiblesse leur image. Pour aller à l'extrême, le tuer il s'en foutra mais le dévoiler aux yeux de tous il en crèvera.

Merci mag971 pour ton "retour" sur ma question ; je ne connais pratiquement rien en perversion narcissique (c'est à peine si j'ai lu l'en-tête du sujet), mais je trouve que tu t'exprimes bien et j'ai l'impression que ce que tu écris est plein de bon sens, par conséquent je te crois et je te fais confiance ... je m'arrête là car je ne suis pas très fort pour m'exprimer et je ne voudrais pas dire n'importe quoi ... encore merci à toi, je compte suivre ce fil et j'espère qu'il nous apportera des réponses wish !


Revenir en haut Aller en bas

mag971


MessageSujet: Re: I : LE PERVERS
Lun 2 Mar 2015 - 19:09

merci à toi nikolune
Revenir en haut Aller en bas

Maldoror

avatar

En ligne
MessageSujet: Re: I : LE PERVERS
Lun 2 Mar 2015 - 21:49

Bonsoir,

L'astrologie est ce qu'elle est comme plein d'autres disciplines, pseudo "sciences", art symbolique où ce qu'on voudra. Par contre l'humain qui en tire les ficelles, à son profit ou dans un but d'obtenir un petit pouvoir momentané sur autrui (lié à son pseudo savoir)lui est particulièrement pendable.

Et c'est un P.N comme moi qui le prétend ( horrible quinconce150° entre le maître de 1 ( Pluton cloué au MC au maître de 12 et 7 placidus ( Vénus Verseau maison 3). Je suis donc prédestiné à l'être si on suit la doxa; donc finalement irresponsable en quelque sorte. Bin oui, puisque c'est en moi. Passionné donc possiblement possessif, jaloux donc et pourquoi pas manipulateur pour le petit pouvoir que ça procure vaguement. Et bête de sexe, ça va sans dire. Violeur en puissance pourquoi pas non plus. Faut juste que l'occasion se présente. Cynique aussi, mais ça vous le saviez déjà.

Mais oui, c'est mon lot ici-bas. Et bien sûr la vie m'obligera (ou m'a déjà obligé, allez savoir) selon mes expériences à me révéler tel que je suis (ou à en croire certains tel que ma carte le révèle) Comment reprocher à un black d'être noir? Un chat d'appartenir à la branche des félidés? Une femme d'avoir de la poitrine? Les voies du seigneur sont impénétrables. Telle est sa volonté. On est ce que l"ON" a voulu qu'on soit et donc "je" est bien un autre etc.
Le libre arbitre, là dedans... Quand l'heure arrive etc.

Bref, ce que je veux dire par là, c'est que si l'astrologie en devient une sorte d'ontologie à rebours permettant de déterminer les particularismes à venir d'un être humain à travers un graphique et quelques positions astrales, c'est la boîte de Pandore à toutes les injustices. Tous les enfermements. Sous prétextes de repérer à distance les futurs déviants évidemment (comme le scandale des écoutes mondiales pour détecter les "terroristes". L'enfer est toujours pavé de bonnes intentions) Comme si l'être humain en avait besoin pour développer son potentiel. Déjà que pour lui sa naissance soit liée au hasard si en plus on lui en comptabilise la manière, c'est très mal parti pour la construction future.

A une époque en plus où notre monde par soucis d'une "libéralité" sournoise de tous les instants, sclérose, divise, étiquette, répertorie, classifie, afin d'empêcher toute soupe de déborder, nul doute que les avancées psychologiques ne pouvaient rester en marge.

Le couple, c'est factuel, ne survivant en général pas au delà d'un certain temps au miracle d'indépendance et de liberté de notre monde "ouvert " et libéral, les motifs de ruptures s'ammoncelent bien entendu au portillon. Aujourd'hui, histoire de faire son deuil au plus vite dans doute, il n'ya quasi plus qu'à se baisser pour en trouver les causes. Combien de femmes n'ont-elles dès lors pas subi les sévices d'un abominable pervers narcissique (que grâce à la séquence "psycho" de Cosmopolitan, on peut enfin nommer et appréhender etc.), de harceleurs en tous genres et autres crapules bi-polaires et paranoïaques qui s'ignorent.

C'est un peu comme les HP. Je rencontre de plus en plus souvent des femmes qui se sont tout d'un coup découvertes HP (haut potentiel, QI bcp plus élevé que la norme etc.). Ou on le leur a fait remarquer. Une aubaine pour expliquer comme il est difficile de trouver sa place dans un monde mis sens dessus-dessous par toutes nos réformes imbéciles et cette idée du progrès (progrès pour nos multinationales avant tout, le cac 40 et consort)qui ont surtout concouru à diviser plus encore les gens entre eux et multiplier la pauvreté, et donc la solitude partout.

Donc si on pouvait dispenser l'astrologie (entre autres) de servir la soupe à tous ces partisans du déterminisme à la carte (de naissance?) en encourageant notamment les grosses entreprises à engager dans un soucis de délit de facies déguisé donc de ségrégation natale (engagement en fonction du signe zodiacal etc.), ce serait bien urbain.
Et cesser de se piquer, à l'aune de statistiques de carnaval, de promouvoir une psychologie de bazar pseudo préventive qui encombre déjà suffisamment le paysage.

C'était mon coup de gueule bigsourire
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: I : LE PERVERS
Lun 2 Mar 2015 - 23:00

Très beau plaidoyer Maldoror, qui se tisse en diatribe murement réfléchie et bien argumentée. Les symboles étant ce qu'ils sont, il est tellement facile de leur faire dire ce que l'on a envie d'y voire. C'est là toute les limites d'un langage, où l'analogie en est réduite à transformer des spéculations en vérités indéniables. Ceux qui y dérivent sont nombreux et il est tentant de se laisser happer par la facilité déductive que cela propose. En attendant de lire les agressives incompréhensions dont tu risques d'être la cible suite à cette petite bombe très bien pensée, je te remercie d'être ce que tu es, authentique et sincère dans tes opinions, mesurées à l'aune d'une cérébralité ramifiée et élaborée. Quand bien même ce n'était pas dans ton intention de rallier avec ce type de discours, sache que je te rejoins dans la critique.

Bien à toi


Dernière édition par Mael21 le Lun 2 Mar 2015 - 23:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Venusie

avatar

MessageSujet: Re: I : LE PERVERS
Lun 2 Mar 2015 - 23:20

mag971 a écrit:
Venusie a écrit:
@ Angèle

Ce n'est pas très grave si tu t'es un peu mal exprimé, et sur le fond, nous sommes bien d'accord sur le fait que les mots "pervers narcissique" sont très très précis. Et que ces mots là sont complètement galvaudés à notre époque, comme le font certains qui se reconnaitront par le fait qu'ils nomment en se plaignant et attaquant quelqu'un qui n'est pas là pour se défendre, à longueur de posts. Wink

je suis d'accord avec toi ce terme est employé à tort et à travers et le fait d'attaquer une personne sans qu'elle puisse se défendre n'est pas très approprié, je le reconnais. Certes mes messages peuvent être pris comme des plaintes, il y a peut être un peu de celà, mais je tenais surtout à exposer le profil de ces personnes via mon expérience. Je pense après 4 ans de consultation et d'auto analyse je pense être assez objective... ce que tu dis me renvoie encore au sentiment que la victime a peur qu'on ne la croit pas, que ce soit elle qui a un problème, qu'elle cri au loup partout, qu'elle se plains alors qu'on n'y voit pas de raison et au final pour le pire c'est elle qui passera pour une folle ou une méchante. Mais je pense que lorsque l'on a pas vécu une telle situation on ne peut pas vraiment comprendre le ressenti des victimes et être objectif sur la question



Il ne faut pas prendre ce commentaire pour toi, je comprends très bien ce que tu vis-toi même parce que j'ai été confrontée à ce genre de personnes étant beaucoup plus jeune (il y a une dizaine d'années ). Du coup, ce que je disais dans le message que tu cites ne te visait pas du tout. Bien au contraire, je visais une personne qui casse tellement les pieds des gens à se plaindre de quelqu'un qui a été banni du forum, pour d'autres raisons dont je ne parlerais pas. Je n'ai pas dit explicitement par principe de précaution pour ne pas à avoir jeter de l'huile sur le feu et je refuse toute polémique.

@ Maldoror

C'est bien de pousser ton coup de gueule, je te comprends-là dessus mais toutefois, tu es la règle qui confirme l'exception comme quelques personnes, en astrologie traditionnelle. Il y a toujours des exceptions à une règle, heureusement. D'ailleurs, Poussière d'étoile a bien dit qu'un seul quinquonce ( il en faut 3, surtout 1 entre le maître de l'asc et de 12 avec l'un des deux conjoint à Pluton ) ne suffit pas pour qualifier quelqu'un de P.N car Guy Georges a 3 quinquonces à lui tout seul, et toi non parce que tu n'en as qu'un seul, l'honneur est sauf pour toi du moins. Wink

Allez on passe un coup de balai pour calmer cette "polémique" même si ton coup de gueule était bien fondée à raison.


Dernière édition par Venusie le Lun 2 Mar 2015 - 23:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Maldoror

avatar

En ligne
MessageSujet: Re: I : LE PERVERS
Lun 2 Mar 2015 - 23:26

Merci Mael
Venant de toi ça me touche d'autan plus

smack

Vénusie
;

Non, je tiens également à mon quinconce150° hautement déstabilisateur qui me permet ces saillies brutales, impromptues et acides et de tutoyer parfois les versants les plus abrupts de la folie Soleil / Uranus ( Lion )et maison 9.

J'ai eu beaucoup d'amis de ce signe. Les plus fidèles sans doute.

Pour le reste, j'ai dit ce que j'avais à dire.
Wink
Revenir en haut Aller en bas
 

I : LE PERVERS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers:  


Les News



" Et Si ! ... "

Le tout nouveau bouquin d'ARKANIA est
~News~
~Vidéos~
~Musique pour Relaxer~