Forum Astrologie gratuit

Forum Astrologie pour apprendre à lire une carte du ciel et plus.
 
AccueilForumPortailAujourd'huiFAQRechercherClic Pour Nous RejoindreS'enregistrerConnexion

Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visiteVoir ses messagesVoir les messages sans réponses
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Mens sana in corpore sano..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

MessageSujet: Mens sana in corpore sano..
Sam 23 Sep 2017 - 16:14

Mens sana in corpore sano..
Un esprit sain dans un corps sain..


Mais alors pourquoi les maladies ?
Pourquoi les handicaps ?

Pourquoi tant de souffrances dues aux maladies et handicaps ?

Pourquoi cette citation débile "Un esprit sain dans un corps sain." ? Cela veut-il donc dire qu'on ne peut être sain d'esprit si notre corps n'est pas sain ?

Mais si seulement nous n'avons pas le choix d'avoir un corps sain et d'être en bonne santé ?

Pourquoi certaines personnes ont-elles plus de forces que d'autres pour surmonter toutes ces souffrances ?

Pourquoi certaines personnes se battent, alors que d'autres abandonnent et laissent la mort prendre le relais ?

Au fond, avons-nous réellement toujours le choix ?
Revenir en haut Aller en bas

MariedesBrumes


MessageSujet: Re: Mens sana in corpore sano..
Sam 23 Sep 2017 - 17:36

Ce n'est pas une citation débile, c'est une citation qui nous dit de travailler notre corps ainsi que notre esprit pour qu'ils soient sains tous les deux. Ça ne postule en rien du corps qu'on a au départ, ni des capacités mentales de base.
C'est une question d'hygiène de vie.
Ça rappelle aussi que les deux sont liés, ce qu'on oublie souvent.
Revenir en haut Aller en bas

ceyba

avatar

MessageSujet: Re: Mens sana in corpore sano..
Sam 23 Sep 2017 - 17:59

Si ton esprit est sain, ton corps ne tombera pas malade puisque le corps est la dernière manifestation/couche....le plus dense de nos divers manteaux energétiques.
avant de se manifester dans la matière nous expérimentons un défi d'une façon mentale/emotionelle, quelque chose que nous avons a travailler si tu préferes .
je crois au libre arbitre...on a toujours le choix de se battre pour retrouver la santé, meme si l'issue nous ne la connaissons pas...
salutations Alchi !
Revenir en haut Aller en bas

ladom

avatar

MessageSujet: Re: Mens sana in corpore sano..
Sam 23 Sep 2017 - 18:12

Alchi on peut porter un handicap et être sain! M'enfin...

Après la question est "qu'est ce qu'être sain?" Ici c’est le sens de santé, donc d'hygiène de vie comme le dit si bien MarieDB. Bon à l'époque c'était les Gladiateurs je crois qui lançaient cela avant d'aller au combat, mais aujourd'hui il est entendu dans le sens que te donne Marie: le corps et l'esprit sont étroitement liés, l'un étant le véhicule de l'autre....

Perso j'entends ce précepte, tout comme j'aime aussi "In vino veritas" eheheh lol
Comme quoi tout est question d'équilibre...

Maintenant Alchi j'ai une question: qu'est-ce qui te rend heureux? Qu'est-ce qui t'amène de la légèreté et un début de bien-être?

smack Bon wkend brother


Revenir en haut Aller en bas

Cobra

avatar

MessageSujet: Re: Mens sana in corpore sano..
Sam 23 Sep 2017 - 18:30

Moi ce qui m'énerve c’est quand un sportif dit " si j'ai ou le faire vous pouvez vous aussi " NON , toi c’est toi , moi c’est moi , point ! Le fait de faire l'humain-cobaye rien à foutre ! .....comme je disais à une copine qui pense pareil : " on devait être bourré le jour où on a signé , on a dû trop fumer d'oxygène "bigsourire ( smiley ironique )

Si on lui évite un maximum de polluants le corps se régénère tout seul ...dixit une femme avec qui j'ai discuté ce matin qui a appris ça via un hygiéniste dont je n'ai pas retenu le nom . Le jeûne aide .
Revenir en haut Aller en bas

Imogen

avatar

MessageSujet: Re: Mens sana in corpore sano..
Dim 24 Sep 2017 - 0:36

Même en ayant une bonne hygiène de vie, des personnes partent prématurément, emportées par une maladie. Ce que je trouve moyen, c'est que certains pensent que ceux qui tombent malades avaient forcément une part de responsabilité, que ce soient de mauvaises habitudes alimentaires ou des pensées négatives (peut-être est-ce rassurant de croire cela... ? ). Mais pourtant, je connais des gens heureux et dynamiques, avec une hygiène de vie quasi irréprochable, une vie épanouissante et une joie de vivre communicative, qui ont été victimes de maladies, avec une issue tragique, alors qu'ils se sont battus jusqu'au bout et qu'ils n'ont jamais voulu abdiquer. Il y a une part de hasard, qui ne fait pas toujours bien les choses, il faut essayer de l'accepter avec humilité et lucidité je pense.
Revenir en haut Aller en bas

Alcyli

avatar

MessageSujet: Re: Mens sana in corpore sano..
Dim 24 Sep 2017 - 0:50

Il est de fait que des communautés ont pu, à un certain moment de leur histoire, délaisser le corps pour l'esprit et finalement se retrouver avec des pathologies nerveuses, des constitutions anémiés ou fragiles.

Il est de fait que la palestre, le culte du corps, ou les jeux du cirque, celui de la force, ou encore la jouissance et l'abus de son pouvoir physique ne conduisent pas toujours à des conduites droites et justes !

" Mens sana in corpore sano " a la prétention de lier les deux sous l'égide de la santé, ou de la sainteté...( ? ), il faudrait voir l'extension conceptuelle de l'adjectif sanus, sana, sanum à l'époque !

J'ai une petite anecdote là-dessus : quand je bossais en BE, j'avais en face de moi un ingé et il s'est trouvé qu'on a eu un différent privé, il voulait me refourguer une de ses copines et j'avais décliné l'offre !

De fil en aiguille, on ne se disait plus " bonjour " le matin alors que dans le même bureau ! Evidemment, c'était un peu insupportable et un matin, plutôt que lui dire bonjour, je lui dis " Mens sana in corpore sano ? ". De façon à souligner le manque de respect à la qualité de son supposé statut dans cet affront quotidien !

Quelques minutes après, il quitte son poste et on ne le revoit plus pendant 3 semaines !

En fait, le gars venait d'acquérir une moto et s'était lâchement vautré en arrivant le matin alors qu'il se stationnait aux abords de l'usine, il s'était peté la clavicule ( c'est très douloureux paraît-il ), il était donc parti à l'infirmerie de l'usine ,mais par la suite, outre cet incidents, des indiscretions ont fait qu'on a su qu'il avait totalement peté un cable à l'infirmerie, et qu'il leur avait vraiment fait un truc du troisième type... ...un épisode de folie passagère vraiment choquant et inusité qui lui avait valu d'être mis en arrêt de travail d'office !

Je sais pas comment ça m'est venu..., je lui avais dit avec un petit sourire moqueur, lui ne trahissait en rien sa chute et sa douleur à la clavicule, la déviance relationnelle était suspecte mais sans que j'aie mis le doigt dessus, mais j'avais mis en plein dans le mille !...


Dernière édition par Alcyli le Dim 24 Sep 2017 - 1:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Imogen

avatar

MessageSujet: Re: Mens sana in corpore sano..
Dim 24 Sep 2017 - 0:59

Quelle anecdote Alcyli ! Tu pouvais difficilement trouver mieux (ou pire) comme sentence d'accueil ce jour là.
Revenir en haut Aller en bas

Alcyli

avatar

MessageSujet: Re: Mens sana in corpore sano..
Dim 24 Sep 2017 - 1:15

Imogen a écrit:
Quelle anecdote Alcyli ! Tu pouvais difficilement trouver mieux (ou pire) comme sentence d'accueil ce jour là.
+

Pire, en fait !

...enfin, moqueur... ... à la reflexion, c'était plutôt dit sur le ton du persifflage assassin ! Je m'étais fait après coup un peu peur de la justesse du propos !

faut dire que j'ai le don, parfois en toute inconscience, mon ex-copine disait que j'appuyais systématiquement là où ça faisait mal et j'en étais toujours ébahi ! C'est chiant, on ose plus s'exprimer... peut-etre cette satanée Lunenoire Asc . Et le pire, c'est que çà cible particulièrement les personnes qui me seraient favorables ou qui me montrent des signes d'amitiés... ...c'est pratique... Rolling Eyes !

Ca fait que je me sens un peu galeux, quoi ! ( En gros, ne m'aimez pas, je porte malheur ! ) ...avec des dettes d'amitiés bafouées incommensurables !

Bon, dans le cas de cette anecdote, ça n'a pas amélioré nos rapports, ça , c'est sûr ! Le gars a cherché par la suite à me faire la peau par tous les moyens !

J'ai une autre anecdote dans le genre, j'avais fait une colonie de vacances en tant que mono et j'étais tombé dans une ambiance effoyable, j'étais cerné par les injonctions, cloué au pilori, le véritable rebut... Mais j'avais un soutien, en l'espece une mono ayant quelque ancienneté et influence !

Surveillant une sieste dans les dortoir, un jour, je vois qu'un gosse file à l'anglaise. Comme j'étais moi-même dans un demi-sommeil et qu'il m'avait surpris, je m'élance avec encore plus de brusquerie depuis le bout du couloir, parvenant à la porte battante à l'opposé d'où j'étais en pleine course et que j'envoie claquer contre le mur devant l'urgence de cette fugue volontariste... ... et j'applatis malencontreusement mon unique soutien qui arrivait derrière la porte en tenant le gamin par le maillot...

...elle a carrement eu un malaise, elle tenait des propos incohérents !

Inutile de vous dire qu'elle ne m'a jamais radressé la parole, elle avait le nez en boullie !

Donc moi, Mens insana in corpore moyennement sano, d'ailleurs !


Dernière édition par Alcyli le Dim 24 Sep 2017 - 2:00, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas

usualmixtape

avatar

MessageSujet: Re: Mens sana in corpore sano..
Dim 24 Sep 2017 - 1:43

je sais pas trop car un corps saint ne veut pas dire esprit saint mais je pense que quelque part cest naturellement une interogation réthorique de ton inconscient et celui collectif , l'esprit critique çà touche au saint et cest le principale, le corps c'est simplement du matériel recyclable ou durable mais çà reste simplement accessoire

Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Mens sana in corpore sano..
Dim 24 Sep 2017 - 10:42

Merci Imogen pour ta lucidité. up

Effectivement, que dîtes-vous de ces enfants qui après quelques moi ou quelques années de leur naissance, développent une maladie orpheline ? Nombreux de ces enfants ont pourtant des rêves comme beaucoup d'autres, vivent comme n'importe quels enfants, ont parfois plus d'amour et de soutien de la part de leurs parents, une meilleure hygiène de vie imposée par les médecins pour leur survie, alors qu'ils sont malgré cela, quand même condamnés à nous quitter parfois dans les années à venir. Il sont pourtant sains d'esprit, c'est juste le corps qui ne l'est pas..

Que dîtes-vous également de ces gens qui vivent très heureux, avec des enfants, avec un travail qu'ils aiment, des vacances prisent régulièrement, puis qui du jour au lendemain, développent une maladie grave ? Ils étaient pourtant sains d'esprit eux aussi..

À l'inverse, il y a des gens qui ont un corps sain, une hygiène de vie irréprochable, qui vont au sport trois fois par semaine, mais dans leur tête, ça ne va pas du tout..

Alors au fond, est-ce que le corps et l'esprit sont-ils réellement liés ? Est-ce "Mens sana in corpore sano.", est une citation qui a encore de la valeur aujourd'hui ?

Et outre cette citation, personne n'a encore su me dire pourquoi les maladies, les handicaps, .. ? Pourquoi toute cette souffrance que ces derniers nous infligent en venant bousculer notre vie et la rendre plus difficile qu'elle ne l'est déjà ?

Le simple fait de voir des gens mourir de la guerre, des catastrophes naturelles, de famine, .. N'est-ce pas suffisant à nous faire souffrir ?
Revenir en haut Aller en bas

Violette

avatar

MessageSujet: Re: Mens sana in corpore sano..
Dim 24 Sep 2017 - 11:01

Coucou Alchi,

Au fil de tes messages, il y a un mot qui résume tout : "souffrances".....notamment celles des autres et l'injustice qu'elles engendrent........
L'être humain n'est pas infaillible....même dans le plus grand des bonheurs, il y a toujours quelque chose qui vient ou viendra perturber ce bonheur.....c'est la Vie et on apprend à accepter.....
Ton ascendant poissons est très compassionnel, d'autant plus que chiron qui transite ce lieu est face à chiron natal en vierge.....
Pte suis-je hors sujet en rapport de ta question .....mais comme je trouve que tout ce qui peut handicaper un être humain.....est injuste.....et que ta question m'interpelle avec mon chiron natal/balance en maison XII....
Revenir en haut Aller en bas

Navane

avatar

MessageSujet: Re: Mens sana in corpore sano..
Mer 8 Nov 2017 - 19:50

Equinox a écrit:
Mens sana in corpore sano..
Un esprit sain dans un corps sain..
Mais alors pourquoi les maladies ?
Pourquoi les handicaps ?
Pourquoi tant de souffrances dues aux maladies et handicaps ?
Pourquoi cette citation débile "Un esprit sain dans un corps sain." ? Cela veut-il donc dire qu'on ne peut être sain d'esprit si notre corps n'est pas sain ?
Mais si seulement nous n'avons pas le choix d'avoir un corps sain et d'être en bonne santé ?
Pourquoi certaines personnes ont-elles plus de forces que d'autres pour surmonter toutes ces souffrances ?
Pourquoi certaines personnes se battent, alors que d'autres abandonnent et laissent la mort prendre le relais ?
Au fond, avons-nous réellement toujours le choix ?


Je remonte ce sujet créé juste avant mon départ en vacances car je souhaite donner ma vision des choses. Une vision qui m'appartient et qui est le fruit de mon parcours.

Lorsque je regarde derrière moi, le sentiment qui prédomine n'est pas la souffrance mais la joie.

Je suis bel et bien handicapée en raison d'un trouble neuromusculaire évolutif. Ça ne va donc pas en s'arrangeant cette histoire. J'ai dérouillé sur le plan physique. J'ai parfois eu la trouille, une putain de trouille qui ronge le dedans dans ses moindres recoins. Il y a aussi eu de la colère.
J'ai déjà évoqué quelques-uns de ces moments au détour de certains sujets ici ou sur mon blog.
Pourtant c'est la joie pure qui ressort.
Même en me remémorant un des moments chaotiques de ma vie, la première chose qui m'est venue à l'esprit est un câlin collectif, puis l'odeur légère et fleurie d'un parfum.

Je n'ai jamais crié à l'injustice *quand bien même, ma voix ne porte pas* sans doute parce que j'ai eu des moments de joie intense *qui s'aime dans mon cœur des chants de fleurs sauve-quand-y-pleut*.
Sans doute parce que je ne suis pas la seule à avoir morflé sur terre... La souffrance n'est pas l'attribut de l'handicapé. Je ne suis pas plus malheureuse qu'une autre. Chacun de nous dans son essence d'humain traîne ses casseroles. Les miennes ne sont pas plus lourdes que celles d'un autre humain.

Je ne suis ni forte ni courageuse. Je n'ai pas eu le choix. Je me suis adaptée et m'adapte toujours avec parfois, aujourd'hui j'arrive à le reconnaître ce qui ne fut pas toujours chose aisée, plus de mal que de bien. Je me sais encore très fébrile sur certains points.

Ni forte, ni courageuse. Je refuse de l'être. 2 postures sans doute plus lourdes à traîner que les dites casseroles de départ. 2 postures que j'ai longtemps adoptées pour rassurer les autres. Pour me rassurer moi-même (peut-être aussi) mais qui ne m'ont conduit que dans une impasse, là où il fait toujours froid et sombre : au fond de ce que je croyais devoir être.
Je suis humaine, terriblement humaine. Et c'est déjà pas si mal, c'est même beaucoup...

La joie prédomine. Et pourtant à la question de l'éternel retour (mon baromètre intérieur), j'hésite à répondre « oui », là-maintenant-tout-de-suite. Comme s'il me manquait quelque chose alors que j'ai toujours été dans le ressenti plein et entier, pour ne pas dire excessif (même si c'est déjà le dire), de la vie.
J'ai vécu et je vis fort ; j'ai aimé fort, dit les mots qu'il fallait dans les moments forts, maudit la mimolette, perdu mes mots à force de cultiver mon jardin secret. Je me suis perdue.
Il y a eu des rencontres et séparations, l'un étant très attaché à l'autre.
J'ai lancé des feux d'artifice à perte, ri à m'en décrocher les mâchoires et pleuré à m'en assécher le dedans, la frontière entre rire et larmes étant intangible.
J'ai tendu la main, accepté de me laisser porter (un progrès chez moi) quand mon cœur était trop lourd à traîner, me suis émerveillée devant la magie de la vie, eu le cœur (j'en mets dès que possible) au bord des lèvres devant sa dureté et son exigence. J'ai eu envie que tout s'arrête. Profonde joie d'avoir exploré cette ombre, mes ombres et de les avoir apprivoisées, dépassées... Je me suis retrouvée, découverte.

Je m'abreuve de l'intarissable instant jusqu'à la lie. Je fais toujours tout à fond (même dans le pire, y'a pas de raison) et ne peux cultiver de fait le regret (ce qui m'emplit de remords *y'a un truc à faire avec « re-mort » lol).
J'accepte tout ces moments, j'ai grandi à travers eux. Mais j'hésite encore à répondre « oui » pour un tour identique. Étrange.

Et parce que je ne suis pas à une nuance près, je suis la première à être touchée et à déborder d'âme face au courage, à la force d'un chevalier qui a combattu les plus horribles des dragons en les apprivoisant...
Un petit démon pourrait aussi m'annoncer « hey, la petite chérie, demain tu tires ta dernière révérence » que ça ne me troublerait pas plus que ça car, que ce soit demain ou son lent-demain, tout est question de prendre le temps afin qu'il ne nous tue pas. Le futur étant plus-que-parfaitement mortel, aucun humain n'y échappe... Alors, c'est d'accord, petit démon.

Je doute de la cohérence de mon propos, et je m'en excuse, mais ce que je retiens c'est que la joie prédomine. C'est tout. Et je mettrai tout mon cœur dans tout pour ça continue. Je ne sais pas faire autrement.
J'apprends aussi à écouter mon corps. Je n'ai pas toujours écouté les signaux qu'il m'envoyait quand je ne les ai pas étouffés dans l'attitude de la surhumaine que rien ni personne n'arrêtera pour des résultats misérables. Je lui en ai parfois trop demandé.
Aujourd'hui, j'ai une attitude différente ; je remercie mon corps (bien plus usé que lorsque je la jouais surhumaine) de me porter, de me suivre et je sais que c'est pas facile... Je mesure l'étendue époustouflantes de ses ressources.
Et je veux donner du corps à l'esprit.

Et bien voilà, c'est clair ; j'ai un esprit aussi tordu que mon corps. Sachant que c'est évolutif pour le corps, ça va pas aller en s'arrangeant cette histoire... Joie ! bigsourire

Anecdote aux accents cosmiques:
 
Revenir en haut Aller en bas

Maellou

avatar

MessageSujet: Re: Mens sana in corpore sano..
Mer 8 Nov 2017 - 20:40

C'est magnifique Navane, je souhaite prendre le temps de t'écrire plus au regard de ce que tu m'as apporté aujourd'hui par la beauté de tes contradictions d'humanité, mais il n'y a rien d'autre qu'un acquiescement magique en mon creux. Un cadeau qui se passe de mots ajoutés à la hâte ou même trop réfléchis. Merci

L'âme se forge au cœur de nos expériences, et tu respires la vie avec magnificence. fleurr
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Mens sana in corpore sano..
Mer 8 Nov 2017 - 20:47

Je sais faire sobre quand il le faut.
marguerite fleurr
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Mens sana in corpore sano..
Mer 8 Nov 2017 - 20:51

Waw, quel texte !

Merci beaucoup, douce Navane.. smack
Revenir en haut Aller en bas

ladom

avatar

MessageSujet: Re: Mens sana in corpore sano..
Mer 8 Nov 2017 - 22:00

Navane mon coeur vient d'être touché comme il ne l'avait été depuis longtemps et je t'en remercie. Tu es un soleil à toi toute seule!

Ton avatar me parle d'autant plus maintenant ...
bouquet hearts bisou hearts bouquet
Revenir en haut Aller en bas

Jeanne

avatar

MessageSujet: Re: Mens sana in corpore sano..
Mer 8 Nov 2017 - 23:09

Navane coeur coeur coeur
Revenir en haut Aller en bas

Imogen

avatar

MessageSujet: Re: Mens sana in corpore sano..
Jeu 9 Nov 2017 - 0:40

Navane, tu n'as rien perdu de ton talent de dessinatrice, tes mots sont haut en couleurs et en émotions, et tu es une fée pour de vrai smack (pas l'air commode le mégalodon, j'ai regardé sur le net parce qu'il était inconnu au bataillon)
Revenir en haut Aller en bas

aleph

avatar

MessageSujet: Re: Mens sana in corpore sano..
Jeu 9 Nov 2017 - 6:22

Merci pour ce beau partage Navane , tes mots sont des vecteurs de joie , comme un phare , ils éclairent là où les autres parfois perdent de vue l'essentiel smack

Revenir en haut Aller en bas

ileautresor

avatar

MessageSujet: Re: Mens sana in corpore sano..
Jeu 9 Nov 2017 - 12:31

je te remercie du fonds du cœur Navane.

Ton texte est si beau..
il est comme un soleil qui vient de se lever sur la mer...

comme un oiseau qui se laisser bercer par les vents
comme Jonathan le goéland qui renaît au delà du temps

comme un enfant qui ouvre ses grands yeux
un enfant que tu tiens tout petit dans tes bras et qui te sourit
et son sourire te touche intimement au + profond de toi-même...
Revenir en haut Aller en bas

Navane

avatar

MessageSujet: Re: Mens sana in corpore sano..
Ven 10 Nov 2017 - 12:11

Parce que je sais faire simple (si, si, je vous assure! lol), Maellou, Stinger, Equinox, Jeanne, ladom, Imogen, aleph, ileautresor : merci fleur
Revenir en haut Aller en bas
 

Mens sana in corpore sano..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers:  


Les News



" Et Si ! ... "

Le tout nouveau bouquin d'ARKANIA est
~News~
~Vidéos~
~Musique pour Relaxer~