Forum Astrologie gratuit

Forum Astrologie pour apprendre à lire une carte du ciel et plus.
 
AccueilForumPortailAujourd'huiFAQRechercherClic Pour Nous RejoindreS'enregistrerConnexion

Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visiteVoir ses messagesVoir les messages sans réponses
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 La trahison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

lilith13

avatar

En ligne
MessageSujet: La trahison
Mar 8 Aoû 2017 - 13:28

Rappel du premier message :

Article très intéressant sur le concept de trahison. rarement étudié en psychologie. La thahison envisagée comme un acte salvateur, nous permettant de nous émanciper, de rompre avec nos fidélités et nos dettes familiales.....

http://www.parolesdepsy.com/concept-trahison-en-clinique-individuelle-et-familiale/

Quelques extraits, l'article est super long :

"Trahir, vient de Tradere , qui veut dire en latin : livrer- faire passer.
Trahir signifiera par extension : abandonner, dénoncer, déserter. Retenons cette idée de passer d’un camp à un autre, assimilé rapidement à un camp ennemi.
Notons aussi que le même verbe Tradere, est à l’origine d’un autre mot en français : tradition- intéressant !

Tradere ici a un sens quelque peu différent : il signifie remettre, transmettre.
Il y a bien là aussi une idée de passage. Dans un cas, il ouvre sur un ailleurs antagoniste, il y a un dé-placement, qui implique une rupture des alliances, une fracture dans l’ordre des appartenances, une brisure temporelle. Dans l’autre cas, c’est un passage qui s’effectue à l’intérieur du camp- passages de savoirs, une transmission de valeurs, de savoir- faire, et qui renforce les liens internes, en les structurant à travers le temps et les générations. La transmission permet quelque chose de l’ordre de l’em-placement."

"Le changement peut-il faire l’économie de la trahison ? Trahir, c’est briser l’horizon donné, c’est une aventure toujours douloureuse qui parle d’une liberté humaine sans cesse à conquérir.

Entre innovation et immobilisme, entre conservatisme et changement, la trahison tisse la trame de l’histoire tant individuelle que sociétale. Elle est ce geste, qui inlassablement, oppose fidélité et mutation. Est-il vraiment possible de sortir de cette dialectique ?"

"Nous sommes tous des Judas
Notre identité se structure autour de multiples appartenances, participant quelque fois à des systèmes de valeurs antagonistes, et qui ne peuvent éviter les conflits de loyautés.

La réflexion sur la trahison nous amène à prendre en compte l’hétérogénéité de l’être humain, à le situer dans sa globalité. C’est-à-dire à considérer l’homme comme sujet psychique,inscrit dans un corps , dans une sexualité, impliqué dans une famille,en tant que fils, petit fils, frère, mari, père, grand père, oncle, parrain…mais aussi participant à une société, une culture, une religion, une idéologie, une sphère amicale, un milieu professionnel, comme citoyen du monde,sujet écologique inscrit dans les sphères du vivant…

Derrière le « Je », une multitude d’êtres se dissimulent; Nous existons dans une mosaïque de vécus. De chaque place où nous nous tenons, plusieurs identités campent en nous. Le sujet n’est pas un, il est pluriel ; et cette pluralité entraîne inévitablement des déchirements.

Car toutes ces positions vécues en même temps génèrent inévitablement des conflits de valeurs, conflits de loyauté.

Cette mosaïque porte en soi les stigmates de la trahison. Etre mère, suppose que l’on soit un peu moins fille. Etre femme, demande que l’on soit un peu moins mère. Il y a sans cesse des négociations intérieures, des renoncements inévitables. Notre équilibre intérieur nous amène sans cesse à des compromis avec nous-mêmes, voire des compromissions entre la tyrannie des idéaux, nos forces pulsionnelles, les contraintes de la réalité.
"

En astro, l'axe Cancer -Capricorne (maisons 4-10, axe Lune -Saturne ) est sans-doute celui qui a le plus de mal à "trahir" ses fidélités familiales, à rompre, à couper des liens pour aller sur sa route. La nécessaire séparation, avec la famille, les parents pour trouver sa place.
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage

lilith13

avatar

En ligne
MessageSujet: Re: La trahison
Mer 9 Aoû 2017 - 12:17

Coucou Ladom,

Tu fais quoi dans la vie sans indiscrétion ?

""La trahison serait-elle l’autre versant de la tradition ? " Ben voui, ne pas se sentir condamné à vivre ce que la société, la famille, le conjoint ou les collègues attendent de soi, c’est ouvrir la porte de la Liberté avec la clef des Champs des Possibles ..." Et oui, et le chemin est long pour se libérer de certaines fidélités. Il m'aura fallu 4 ans de formation pour devenir psychogénéalogiste pour mettre le doigt sur toutes ces loyautés invisibles qui nous relient à nos ancêtres.

J'aime beaucoup cette vision de la trahison comme autre versant de la tradition... up l'étymologie est bien éclairante.


Revenir en haut Aller en bas

lilith13

avatar

En ligne
MessageSujet: Re: La trahison
Mer 9 Aoû 2017 - 12:23

Pour bien comprendre en quoi la "trahison" est un acte libérateur, il faut redéfinir ce que sont les loyautés familiales :

https://www.cairn.info/revue-cahiers-critiques-de-therapie-familiale-2010-1-page-5.htm

Quelques extraits :

Le concept de loyauté a été introduit dans le champ des psychothérapies familiales par Ivan Boszormenyi-Nagy, psychothérapeute d’origine hongroise

"Sensible aux transmissions faites d’une génération à l’autre, il définira le concept de loyauté pour décrire le lien résistant et profond unissant entre eux les membres d’une même famille, lien qui transcende tous leurs conflits. La loyauté est une force régulatrice des systèmes. « Le contexte de loyauté est issu soit d’un rapport biologique de parenté soit d’attentes de réciprocité résultant d’un engagement relationnel. Dans les deux cas, le concept de loyauté est de nature triadique. Il implique que l’individu choisisse de privilégier une relation au détriment d’une autre » (cf. Ducommun-Nagy, 1995)".

"Selon Boszormenyi-Nagy, les familles détiennent un livre de compte où sont consignés les gains et les dettes (c’est-à-dire les fautes ou transgressions commises, ou bien encore, les mérites). Tout se passe comme s’il existait une loi implicite imposant le remboursement ou la réparation de chaque dette. Si cette loi n’est pas respectée, le poids de la dette sera transmis à la génération suivante, où l’un des membres peut se voir déléguer (Stierlin, 1977) le rôle de veiller au remboursement, ou à la retransmission de cette fonction vers un descendant. Le patient désigné est pour Boszormenyi-Nagy, celui qui est lié par des loyautés invisibles à cette fonction d’épurer les dettes portées par sa famille. Le modèle thérapeutique contextuel tentera de clarifier ces liens, d’identifier la dette et d’en libérer la famille et son patient".

"Certaines générations peuvent se sentir investies du devoir de rééquilibrer ce qui a été déséquilibré dans la génération précédente. C’est aussi parce que chacun se soucie suffisamment de détecter et de réparer l’injustice que peut être sauvegardée la fiabilité de la relation."

"Chaque individu reçoit ainsi un héritage avant même sa naissance, une tâche, un mandat, une attente… Ce legs va lui permettre de constituer un patrimoine pour créer quelque chose de nouveau à partir du passé. Ce qui est reçu induit le devoir éthique d’en assurer la continuité et de lui donner un avenir dans l’histoire relationnelle qui va se nouer.

Les conflits de loyauté sont inhérents à la vie car les attentes transmises par les familles sont forcément différentes. Ils émergent le plus souvent entre les loyautés verticales et horizontales. Boszormenyi-Nagy désigne par la notion de loyauté clivée le processus dans lequel est pris l’enfant qui ne peut être en même temps loyal à ses deux parents. La loyauté est alors imposée. Selon Le Goff (1999), le suicide peut constituer une tentative de résoudre un tel clivage.

Si les attentes sont floues, la loyauté se manifestera sous une forme invisible et ses liens s’exprimeront de façon indirecte (ex: une jeune mère cède son enfant à sa mère pour ramener à l’équilibre les loyautés entre les générations…).
"
Revenir en haut Aller en bas

deseo

avatar

MessageSujet: Re: La trahison
Mer 9 Aoû 2017 - 13:01

fort intéressant...merci Lilith13 ! et l'observation rend les choses encore plus saisissantes, si on prend un peu de distance même dans sa propre famille...

un exemple, ma soeur est proche de ma mère (je le suis également, cela n'y paraît pas du tout, car je le suis de manière totalement différente...)
ma soeur donc, est comme ma mère, migraineuse !! dit comme çà, rien de spécial...mais elle souligne elle même en ajoutant "comme ma mère", et pas mal d'autres situations similaires...je le note dans ses conversations également...je pense que c'est une loyauté qu'elle s'est choisie...ou imposée...


Revenir en haut Aller en bas

saturne75

avatar

MessageSujet: Re: La trahison
Mer 9 Aoû 2017 - 13:18

Académiquement entre tradition et trahison c'est toujours la tradition qui l'emporte on y revient toujours ,on ne peut pas se renier indéfiniment..c'est un petit peu le dilemme ""le moderne ,fantaisiste souvent"" ou le classique dans le domaine des arts.. c'est le classique académique qui a le dernier mot..
je ne sais pas pourquoi ça me fait penser à mai 68 ..exemple dans le cas d'espèce, on tourne le dos pour le coup à la tradition et 25 ans plus tard on a repris avec les principes à papa l'usine familiale..voilà...
Revenir en haut Aller en bas

lilith13

avatar

En ligne
MessageSujet: Re: La trahison
Mer 9 Aoû 2017 - 13:20

Et oui Déséo, Les maux du corps sont souvent un moyen d'exprimer une fidélité à un parent, un ancêtre. Une forme de loyauté, d'identification très forte, même si souvent inconsciente.... dire "comme ma mère", se comparer, se mettre dans une posture parallèle...

Certains ont la même maladie qu'un grand-père, les mêmes symptômes qu'une ancêtre qu'ils n'ont pourtant même pas connu. Il y a le syndromes des dates d'anniversaire : avoir un accident ou une maladie similaire à celle d'un aïeul à la même date, ou au même âge.
Certains te parleront de malédiction familiale... comme une fatalité. Tout cela est en général très inconscient, et ce n'est pas évident sans aide extérieure de comprendre pourquoi on se sent en dette envers quelqu'un.

Les loyautés peuvent s'exprimer de bien des façons, à travers les maladies, mais aussi tous les choix de vie : choix d'un partenaire, d'un métier, d'une ville, d'une maison...
Revenir en haut Aller en bas

basco

avatar

En ligne
MessageSujet: Re: La trahison
Mer 9 Aoû 2017 - 13:48

ce que tu dis lilith me parles
dans une famille il y a des évennements qui arrive dans chaque generation
je m'explique
ma mère a enterrer son père le jour de l'anniversaire de ses noces
j'ai enterré ma mère le jour de l'anniversaire de mes noces
j'ai perdu mon frère le jour de l'anniversaire de la mort de mon oncle
(mort de la meme maladie le meme jour mais pas la même année)
ça s'appelle comment ces évennement
Revenir en haut Aller en bas

lilith13

avatar

En ligne
MessageSujet: Re: La trahison
Mer 9 Aoû 2017 - 14:09

Salut Basco,

Ce que tu décris, c'est ce qu'on appelle le syndrome d'anniversaire.

Je te mets quelques liens :
https://scribium.com/marco-la-loggia/lanniversaire-en-psychogenealogie-nh62m8

http://www.eyrolles.com/Chapitres/9782212538922/Chap1_DeRoux.pdf

Dans le second lien, ils expliquent aussi comment monter son Génosociogramme. C'est une façon de monter son arbre généalogique de manière détaillée pour faire ressortir les répétitions familiales. Donc on inscrit les prénoms, les dates de naissance, de décès, de mariage. Les métiers. Les maladies, les traumatismes (guerre, exil, disparition etc...). Les villes ou pays ou ont vécu les gens....

Mettre tout ça à plat permet déjà d'avoir une vision de sa place dans l'arbre généalogique et ça permet de repérer plus facilement les fidélités familiales.

Je porte le prénom de qui dans l'arbre ?
Qui m'a donné ce prénom ?
Je fais le métier de qui ?
Est-ce que je suis née à la même date que quelqu'un ? Ou au moment d'un décès ? A une date anniversaire ? Même question pour mon mariage....les naissances de mes enfants...
J'habite à quel endroit et comme qui ?
Quelle est ma place dans la fratrie ?
etc etc....

Faire des parallèles entre la branche paternelle et maternelle.
Revenir en haut Aller en bas

basco

avatar

En ligne
MessageSujet: Re: La trahison
Mer 9 Aoû 2017 - 15:12

merci lilith
le lien est interessant
bien d'autre evennement se produit dans ma famille qui arrivent de plusieurs generations smack
Revenir en haut Aller en bas

ladom

avatar

MessageSujet: Re: La trahison
Mer 9 Aoû 2017 - 19:23


Ah Lilith si tu savais ! Je rêverais que les structures du secteur social embauchent des psychogénéalogistes, nous gagnerions un temps fou dans notre travail !!!!

Je vois que nous avons les mêmes passions ... et les mêmes lectures! (le Cairn, quelle bible!) up
Revenir en haut Aller en bas

lilith13

avatar

En ligne
MessageSujet: Re: La trahison
Mer 9 Aoû 2017 - 19:26

Ladom : En formation, je crois que 50% des participants étaient des assistantes sociales.
Du coup, à défaut d'avoir des psychogénéalogistes dans le secteur social, y'a plein de gens de ce secteur qui se forment à cette discipline, et ça c'est plutôt pas mal !

Oh oui, Cairn est top !!
Revenir en haut Aller en bas

ladom

avatar

MessageSujet: Re: La trahison
Mer 9 Aoû 2017 - 19:29

C'est une bonne nouvelle en effet Je ne suis pas AS mais ce sont mes collègues ! Very Happy
On monte une boite ensemble ? happy
Revenir en haut Aller en bas

lilith13

avatar

En ligne
MessageSujet: Re: La trahison
Mer 9 Aoû 2017 - 19:35

ladom a écrit:
C'est une bonne nouvelle en effet Je ne suis pas AS mais ce sont mes collègues ! Very Happy
On monte une boite ensemble ? happy

Oui !bigsourire
En tous cas, dès que je m'installe, il faudra que je monte un réseau qui tienne la route ! up C'est important d'avoir un bon réseau de professionnels autour de soi qui viennent de différents horizons, faire converger les disciplines des uns et des autres....
Revenir en haut Aller en bas

ladom

avatar

MessageSujet: Re: La trahison
Mer 9 Aoû 2017 - 20:24

Voui toutafée! Et sur Marseille tu auras de quoi faire pour sûr !!!
Wink

Revenir en haut Aller en bas
 

La trahison

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers:  


Les News



" Et Si ! ... "

Le tout nouveau bouquin d'ARKANIA est
~News~
~Vidéos~
~Musique pour Relaxer~