Forum Astrologie gratuit

Forum Astrologie pour apprendre à lire une carte du ciel et plus.
 
AccueilForumPortailAujourd'huiFAQRechercherClic Pour Nous RejoindreS'enregistrerConnexion

Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visiteVoir ses messagesVoir les messages sans réponses
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Interrogation délicate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

Invité

Invité

MessageSujet: Interrogation délicate
Sam 30 Avr - 16:51

Rappel du premier message :

Bonjour à tous,

Je voudrais aborder un sujet très délicat avec vous, qui fait partie des tabous sociaux. Pourtant, il n'est pas si rare que cela. J'ai beaucoup hésité avant de prendre la décision de partager mon interrogation avec vous, car il est possible que cela suscite des réactions émotionnelles de toute sorte, mais je me pose des questions alors, je me lance :

Pensez-vous que nous pouvons voir dans un thème astral, les prédispositions pour le viol ou l'abus sexuel, que ce soit tant au niveau de l'individu qui l'initie que de celui qui le subit ? Si oui quels seraient les facteurs astrologiques sur lesquels vous vous baseriez pour élucider cette propension ?

Merci par avance à tous ceux qui voudrons bien prendre le temps de réfléchir avec moi sur ce sujet épineux,

Maëlle.
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage

Stinger


MessageSujet: Re: Interrogation délicate
Sam 30 Avr - 18:14

Michel  Fourniret
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Interrogation délicate
Sam 30 Avr - 18:20

Un article qu'il peut-être intéressant de lire : Arrow


Dernière édition par Mael21 le Sam 30 Avr - 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Stinger


MessageSujet: Re: Interrogation délicate
Sam 30 Avr - 18:21

Oui, Violette, on va souvent revenir sur un énorme complexe de base, une tendance de fond et un élément déclencheur...

PS Plume, c'est parce que tu n'as pas cherché les Aphorismes sur l'optimisme  tropdrole
Revenir en haut Aller en bas

Violette


MessageSujet: Re: Interrogation délicate
Sam 30 Avr - 18:21

Dans le thème de Guy Georges, ce qui m'interpelle c'est l'opposition saturne/mars sur l'axe des noeuds lunaires en VI/XII.....
Un mars conjoint au NN/lion, qui pousse à l'action et le saturne en XII sur le NS est prisonnier de lui-même, ne pouvant freiner l'acte en face.....

coucou Stinger, j'ai réécrit (à peu près) mon message, pensant que je m'étais trompée de personne....
Revenir en haut Aller en bas

Stinger


MessageSujet: Re: Interrogation délicate
Sam 30 Avr - 18:31

Oui Mael21, nous en sommes tous conscient, j'ai suffisamment bougé dans le monde pour en avoir vu des vertes et des pas mûrs,
mais mon anesthésiste Vierge M3 fatigue, je vais aller travailler ma résilience dans le jardin, à plus tard sourire
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Interrogation délicate
Sam 30 Avr - 18:33

Bonne continuation Stinger!
Revenir en haut Aller en bas

Owlferein


MessageSujet: Re: Interrogation délicate
Sam 30 Avr - 18:43

Je ne sais pas si l'on peut voir une prédisposition au viol en tant que victime en ce qui concerne le thème de la femme.

Concernant le theme de l'homme en tant que violeur, je pense qu'il existe plusieurs facteur psychologique qui sont visible sur le TN pouvant potentiellement les y conduire.

On pourrait imaginer un Mars conjonction0° Pluton en maison I en mauvais aspect avec la Lune et Vénus pour un homme violent et dominateur.

L'homme avec ses perversions pourrait aussi agir pour des raison mercurienne, pour une curiosité malsaine, se détachant complétement de l'impact que cela aurait sur la victime. Je parle notamment des signes d'air. J'ai moi même fait des choses assez limite par curiosité.

Ou alors cet homme sans virilité qui fait du chantage affectif et qui s'approprie égoïstement du corps de la femme pour combler un manque, une frustration. Truc pouvant impliquer le signe du Cancer

Bref, ça pourrait être des pistes de réflexion.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Interrogation délicate
Sam 30 Avr - 19:10

Bonsoir Olwferein,

Ta réflexion est intéressante, néanmoins tu pars du principe que le violeur est forcément l'homme et l'agressée, la femme. Si c'est vrai dans la majorité des cas, ce n'est pas non plus ce qui défini le viol en soi. Les hommes peuvent se violer entre eux non ? Peut-être que c'est encore plus tabou que pour la geinte féminine et que de ce fait, nombreux sont ceux qui se taisent et cela devient conséquemment moins visibles... De surcroit, une femme ne pourrait-elle pas aussi violer un homme ? Même si j'imagine que ça peut avoir lieu, cela doit être vraiment rare pour le coup, mais pourquoi pas ? Ce n'est pas parce qu'il y a réaction physique visible qu'il y a consentement... Le viol se résume-t-il à une confrontation des valeurs masculines et féminines ?

Un petit article pour illustrer la chose même s'il n'est pas super détaillé Arrow et un témoignage ici Arrow
Revenir en haut Aller en bas

Electrode_CB


En ligne
MessageSujet: Re: Interrogation délicate
Sam 30 Avr - 20:12

Mael21 a écrit:

Pensez-vous que nous pouvons voir dans un thème astral, les prédispositions pour le viol ou l'abus sexuel, que ce soit tant au niveau de l'individu qui l'initie que de celui qui le subit ? Si oui quels seraient les facteurs astrologiques sur lesquels vous vous baseriez pour élucider cette propension ?
Bonjour Mael,
Cette question suppose l'analyse de ce qui est important pour chacun des "protagonistes". Par exemple, un violeur n'aura certainement pas, dans son thème, l'idée même d'une quelconque victime, elle niera son existence. Du coup, mercure, jupiter, l'égocentrisme lunaire ou solaire, marsien seront dominants. Celle ou celui qui est victime de viol, par là même les caractéristique douloureuses que revêtent l'expérience, aura très certainement un thème affligée par vénus et les signes d'eau ou de terre pour l'émotionnel et l'importance du passé : j'imagine qu'un harcélement au travail sera plus lié aux signes de terre, alors qu'un harcélement pendant l'enfance ou projection idéalisée, mal définie, plutôt signe d'eau.
Une des idées qui peut traverser un harceleur est d'empêcher ou d'étouffer la personne pour lui éviter d'être pleinement elle-même dans le milieu qu'elle souhaite constituer. Suivant la transcendance qu'on recherche, le harceleur choisira ce qui pourra le plus facilement briser la personne suivant le domaine effectivement choisi.
Revenir en haut Aller en bas

Owlferein


MessageSujet: Re: Interrogation délicate
Sam 30 Avr - 21:07

Hello Maël !

Je ne considère pas l'homme uniquement en tant que bourreau, il existe des femmes castratrices qui peuvent passer à l'acte aussi, mais je préfère parler de quelque chose qui m'est d'avantage familier.

Et n'étant pas spécialement sensible à ce sujet je n'ai pas cherché à creuser d'avantage.

Mais puisqu'on parle des hommes en tant que victime, la virilité de ces derniers est quelque chose de très fragile, et l'image que certains s'en font peuvent les pousser à faire des choses qui va au delà de leurs nature profonde.

Aussi, cette notion d'intimité est beaucoup moins prononcée chez l'homme que chez la femme, à moins qu'il ne se fasse sodomiser contre son grès.

Je veux dire, tout le monde sacralise la virginité de la femme, elles vivent avec beaucoup plus de sensibilité leurs premier rapport, alors que l'homme, à la limite il s'en fiche presque.

Pour illustrer mon propos, je peux éventuellement vous donner un petit témoignage.
Ce n'est pas vraiment un viol en soit puisque concrètement rien ne m'y "forçait", je l'ai juste fait parce que j'avais envie qu'on me fiche la paix, et un peu par faiblesse de caractère.

Au Pérou, les hommes sont assez infidèle et il n y a pas mal de bordels.
A l'occasion de l'enterrement de la vie de jeune garçon de mon cousin, son frère nous a invité avec d'autres cousins dans un bordel, et s'est proposé de payer entièrement nos "consommations".

Moi je n'étais franchement pas jouasse d'aller dans ce genre d'endroit, mais je considérais qu'il aurait été impoli de décliner l'invitation et que concrètement, entrer à l'intérieur ne m'engageait en rien.

Bref, nous rendons donc sur les lieux qui me semblent absolument insalubre, voir des hommes faire la queue devant une porte me paraissait absolument dégoûtant.

Bref, nous marchons dans les couloirs avec mes cousins, ces derniers à la recherche d'une fille qui leurs plaisaient.
Seulement voilà, connaissant mon naturel un peu réservé, mon cousin (celui qui invite) pense que mon refus d'entrer dans l'une de ces chambres est due à un excès de timidité, et de ce fait ce dernier croit bon d'insister lourdement pour que j'entre malgré mes vives protestations, refusant de croire que ces délires n'étaient pas les miens.

Ce dernier parlant aux filles pour moi, me suppliant d'au moins essayer, et il insiste tant et si bien que je finis par céder pour qu'il me fiche la paix et qu'il puisse enfin s'occuper de ses affaires.
De toute façon, ce n'est pas l'acte en lui même qui me gênait vraiment, c'est juste que je ne me sentais pas d'humeur à faire ça et que me désirs ne pouvaient pas êtres satisfait avec une prostitué.

Bref, la prostituée m'entraîne dans la chambre, elle avait l'air tout aussi enjouée que moi à l'idée de faire ça.
Je ne vous donnerais pas plus de détails, juste que je me suis arrêté en pleins milieu parce que j'en avais marre, que je n'étais vraiment pas dedans, j'étais pratiquement en dehors de mon corps.

Je me rhabille, elle me pose des questions par politesse, je répond avec la même courtoisie, elle me demande si je suis gay, sans doute surprise par ma réaction, je réponds que non et elle me répond qu'elle était plus sur les femmes.

Je me suis fais la remarque que nous étions tous les deux dans un endroit endroit dans lequel nous ne voulions pas être, à faire quelque chose que nous ne voulions pas faire. Je n'ai pu m'empêcher de me sentir désolé à ce moment.

Je suis sortis en colère contre moi même, parce que je n'avais pas eu la force de caractère de rester sur ma position.



Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Interrogation délicate
Sam 30 Avr - 21:52

Electrode,

Je saisis ce que tu veux dire, cependant cela implique une recherche de domination de la part du harceleur, un désir de prendre le pouvoir sur lui-même en se servant d'un tiers qui lui renvoie l'image de sa toute puissance. Pourquoi en passerait-il par ce processus s'il était assuré sur ce plan là ? Finalement, n'y a-t-il pas là une blessure narcissique à combler ?


Dernière édition par Mael21 le Sam 30 Avr - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Interrogation délicate
Sam 30 Avr - 22:09

Hello Olwferein !

En fait, tu exprimes là quelque chose qui n'avait pas été exploré, c'est à dire la pression communautaire qui repose sur le fait d'être né mâle. Je trouve cela très intéressant et si je comprends bien, il y a donc une forme de nécessité à prouver sa virilité par l'intermédiaire de la sexualité lorsqu'on appartient à la geinte masculine.

Ce que tu révèles de ta propre expérience est touchant et je te remercie d'en faire part parce que cela ouvre d'autres perspectives à la réflexion, donne un aperçut éclairant sur des phénomènes dont on parle finalement assez peu. Se sentir obligé par l'ensemble peut-être quelque chose de très déroutant et cela démontre que l'abus ne se situe pas forcément là où on croit le voir. Il peut prendre racine dans des comportements d'oppression dont les tenants et aboutissants sont déterminés par un rite de passage à l'âge adulte qui aurait dérivé dans l'absurde... doute2

Un grand MERCI à toi, tu me fais cogiter, je vois les choses différemment maintenant.

smack
Revenir en haut Aller en bas

Electrode_CB


En ligne
MessageSujet: Re: Interrogation délicate
Sam 30 Avr - 22:36

Mael21 a écrit:
Electrode,

Je saisis ce que tu veux dire, cependant cela implique une recherche de domination de la part du harceleur, un désir de prendre le pouvoir sur lui-même en se servant d'un tiers qui lui renvoie l'image de sa toute puissance. Pourquoi en passerait-il par ce processus s'il était assuré sur ce plan là ? Finalement, n'y a-t-il pas là une blessure narcissique à combler ?

La blessure narcissique parait certaine dans probablement tous les cas, ce qui amène la possibilité d'ajouter uranus dans les planètes incriminées en tant qu'originalité qui peut faire mal à l'humanité.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Interrogation délicate
Sam 30 Avr - 22:44

Electrode_CB a écrit:
La blessure narcissique parait certaine dans probablement tous les cas, ce qui amène la possibilité d'ajouter uranus dans les planètes incriminées en tant qu'originalité qui peut faire mal à l'humanité.

Je me rends finalement compte que c'est astrologiquement impossible de déterminer les ressorts du viol. Car en définitive, c'est un potentiel commun qui peut se révéler à tout instant, dans une faiblesse momentanée, dans un processus d'humiliation subit depuis trop longtemps ou que sais-je encore... Il y a tellement de configurations possibles qu'il est vain de croire que cela peut-être précisé dans un contexte astral, puisque c'est essentiellement la pression sociale, les climats communautaires de toutes sortes, professionnels, claniques, familiaux, etc, qui interviennent et déclenche cette malheureuse retombée.

Je ne crois pas que l'agresseur puisse se sentir mieux que l'agressé, c'est une déroute, une fuite en enfer, pour les deux.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Interrogation délicate
Sam 30 Avr - 23:03

Dans les thèmes de violeurs, les planètes dites féminines sont très souvent mal aspectées, idem le maître de la maison VII.

Dans les TN postés dans ce topic;

Robert Avril;
Lune/Vénus opposées Neptune
maitre de VII opposé Mars

Jean Olivier;
Vénus dans un YOD avec Mars et Pluton
Vénus carré Neptune
Lune conjoint Mars, Lune conjoint Saturne

Guy Georges
Vénus opposé Lune
Lune quinconce Soleil

Patrice Alègre
Vénus carré Uranus
Lune/Saturne dans un Yod avec Neptune et Uranus

Michel Fourniret
Lune en chute opposée Saturne/Uranus et dans un Yod avec le Soleil et Mars/Jupiter
Revenir en haut Aller en bas

Owlferein


MessageSujet: Re: Interrogation délicate
Dim 1 Mai - 4:01

Mael21 a écrit:

Je ne crois pas que l'agresseur puisse se sentir mieux que l'agressé, c'est une déroute, une fuite en enfer, pour les deux.

Ouais, à la différence que l'un est un odieux connard (ou une connasse) qui doit être puni d'une manière ou d'une autre, et que l'autre est une victime.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Interrogation délicate
Dim 1 Mai - 8:07

Owlferein a écrit:
Mael21 a écrit:

Je ne crois pas que l'agresseur puisse se sentir mieux que l'agressé, c'est une déroute, une fuite en enfer, pour les deux.

Ouais, à la différence que l'un est un odieux connard (ou une connasse) qui doit être puni d'une manière ou d'une autre, et que l'autre est une victime.

Tu peux te rassurer Olwferein, je ne cherchais pas à dédouaner l'agresseur de ses responsabilités, de sa culpabilité, mais j'exprimais seulement qu'il y a une souffrance qui se cache derrière ses comportements inadmissibles. De plus, c'est très complexe de se retrouver être une victime, c'est un terme difficile à assumer...
Revenir en haut Aller en bas

Electrode_CB


En ligne
MessageSujet: Re: Interrogation délicate
Dim 1 Mai - 10:55

Mael21 a écrit:
Car en définitive, c'est un potentiel commun qui peut se révéler à tout instant, dans une faiblesse momentanée, dans un processus d'humiliation subit depuis trop longtemps ou que sais-je encore... Il y a tellement de configurations possibles qu'il est vain de croire que cela peut-être précisé dans un contexte astral, puisque c'est essentiellement la pression sociale, les climats communautaires de toutes sortes, professionnels, claniques, familiaux, etc, qui interviennent et déclenche cette malheureuse retombée.
Sauf que le viol s'inscrit dans une "réalité", c'est-à-dire dans un contexte prétendument objectif et donc jaugeable au regard des conventions extérieures. Beaucoup de gens s'inscrivent dans le "pas vu, pas pris" qui me semble être une des clefs pour comprendre le viol et le harcélement. Des gens du pouvoir payent ou, du moins, influencent pour le silence : le contrôle de l'information permet de dédouaner des actes "crapuleux". Par ailleurs, chacun sait que les hommes politiques au pouvoir sont souvent compromis dans des affaires sordides, pourquoi ? parce qu'ils sont du coup plus facilement manipulables. C'est un jeu de pratiques qui correspond à un cercle vicieux sur le plan individuel, mais qui permet néanmoins un fonctionnement d'ensemble.
Donc le thème natal permet au moins de savoir comment nous nous positionnons par rapport au "pas vu pas pris", à tout un ensemble global dans lequel on peut choisir soit d'y prendre part, soit de ne pas y renter, et cela, tout simplement parce que cela correspond à un choix de vie, à une finalité de l'existence qui est sensée tout expliquer sur le pourquoi et le comment.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Interrogation délicate
Dim 1 Mai - 11:09

Electrode,

Oui, ce que tu exprimes ne m'apparaît pas abstrait ou dépourvu de sens, toutefois, tu sembles réduire le viol à une affaire de société, d'humanité, or, il m'apparait évident qu'il ne se restreint pas à notre espèce ou a notre genre. Dans le règne animal, il est également répandu, et participe à hiérarchiser les communautés sexués, que ce soit dans une geinte ou dans l'autre. Le viol n'est pas non plus une exclusivité des mammifères supérieurs, puisqu'il se retrouve même chez les oiseaux. J'en ai eu la preuve il y a deux jours, en observant les moineaux qui vivent dans mon jardin. J'ai vu une petite femelle entourée d'une dizaine de mâles qui tentaient de la soumettre, l'obliger à en choisir l'un d'eux. Ça piaillait en tout sens, elle tentait de s'enfuir, mais ils la suivaient, qu'elle se cache dans les troènes ou ailleurs, ils la harcelaient sans relâche.

Je comprends donc qu'au delà de la conscience, le viol est une affaire de pulsion à assouvir parce que le corps suit un programme hormonal qui assujettit à la nécessité de procréer, coûte que coûte. Ceci-dit, je m’aperçois que la Lune doit donc jouer un rôle majeur dans le processus.
Revenir en haut Aller en bas

Chiron Petitpatapon


MessageSujet: Re: Interrogation délicate
Dim 1 Mai - 12:52

Je suis d'accord Mael, à 100 %, sur ce que ça explique en grande partie l'acte de viol...
Mais alors, 2 questions se posent :
- La tâche principale de chacun de nous, en tant qu'être humain, n'est il pas, justement, de ne pas nous comporter comme des animaux ?
- La société, la justice...n'auraient elles pas la grave tendance, désormais, de confondre expliquer et....
justifier ?


Les pulsions...bon, je ne suis pas un homme, et je veux bien croire qu'à ce niveau, ils sont plus mal lotis que les femmes, mais comme on le dit souvent, ils n'ont bizarrement pas de problème pour les contrôler, ces pulsions, quand c'est dans leur intérêt de le faire ( le "pas vu, pas pris" dont parle Electrode : un femme se fait rarement violer quand elle est accompagnée ou qu'il y a des flics à proximité).

Enfin, pour ce qui est de ta question à l'origine, je pense que la difficulté, c'est moins de repérér les éléments du thème qui peuvent indiquer la violence sexuelle ( ils sont assez évidents finalement), que de savoir si c'est quelque chose qu'on va subir ou commettre.
Je me souviens avoir lu un truc au sujet de la position de Lune par rapport à Mars . Il semblerait que, chez les personnes dont Lune a passé l'opposition à Mars ( et donc revient vers lui) , il y ait plus de probabilités d'être "victime", à un niveau ou un autre.
Peut être que cela indique simplement une moindre capacité à faire face à l'adversité, ou à avoir tendance à retourner son agressivité contre soi même ?
Revenir en haut Aller en bas

Electrode_CB


En ligne
MessageSujet: Re: Interrogation délicate
Dim 1 Mai - 13:42

Mael21 a écrit:

Oui, ce que tu exprimes ne m'apparaît pas abstrait ou dépourvu de sens, toutefois, tu sembles réduire le viol à une affaire de société, d'humanité, or, il m'apparait évident qu'il ne se restreint pas à notre espèce ou a notre genre. Dans le règne animal, il est également répandu, et participe à hiérarchiser les communautés sexués, que ce soit dans une geinte ou dans l'autre. Le viol n'est pas non plus une exclusivité des mammifères supérieurs, puisqu'il se retrouve même chez les oiseaux. J'en ai eu la preuve il y a deux jours, en observant les moineaux qui vivent dans mon jardin. J'ai vu une petite femelle entourée d'une dizaine de mâles qui tentaient de la soumettre, l'obliger à en choisir l'un d'eux. Ça piaillait en tout sens, elle tentait de s'enfuir, mais ils la suivaient, qu'elle se cache dans les troènes ou ailleurs, ils la harcelaient sans relâche.

Oui, mais, malgré l'intérêt de ton observation naturaliste, ça ne change pas grand chose à ce que je voulais dire en parlant de "pas vu pas pris" dans le sens où quand il y a dillution de la responsabilité individuelle, tous les actes sordides sont possibles, chez les humains comme chez les animaux, les mécanismes me semblent rester identiques.
Cette dillution de la responsabilité individuelle donne tout son sens aux pulsions, frustrations et préjugés individuelles. L'une est l'occasion pour l'autre de s'exprimer, c'est une manière pour beaucoup de profiter de la situation (la seule ? parfois).
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Interrogation délicate
Dim 1 Mai - 15:34

Chiron petitpatapon a écrit:
Mais alors, 2 questions se posent :
- La tâche principale de chacun de nous, en tant qu'être humain, n'est il pas, justement, de ne pas nous comporter comme des animaux ?
- La société, la justice...n'auraient elles pas la grave tendance, désormais, de confondre expliquer et....
justifier ?

Bonjour Chiron,

Tout d'abord merci pour ta participation à ce sujet et ta très intéressante intervention. Ensuite je voudrais tenter de répondre à tes questionnements :

Le fait est que parce que nous sommes des êtres humains, nous refoulons la part d'animalité qui est en nous et dont la sexualité fait intégralement partie. Toutefois, l'on place des tabous sur cet aspect de nos vies, on en fait quelque chose de dégradant, on élève nos enfants dans l'ignorance, on interdit, on juge, on rabroue cette partie de nous même qui est essentielle dans la mesure où elle participe à notre pérennité en tant qu'espèce. Nous nous souhaitons au delà de ces considérations bassement physiques quant elles gèrent pourtant la majorité de nos comportements sociaux, notre ouverture à la conscience...

Dès lors que l'on brime, on créé de la frustration, de celle-ci découlent des comportements de honte dans lesquels germent des envies pernicieuses. Ainsi alimente-t-on une processus d'ignorance qui amène à des situations où l'on cherche à se libérer des contraintes dans un excès de dépravations, une perte totale de conscience. Chassez le naturel et il revient au galop... Attention, je ne souhaite en aucun cas créditer, mais je me rends compte que nous nourrissons des cercles vicieux par refus des évidences. Plus que chez les animaux, nos comportements humains prennent des proportions décadentes qui sont principalement issues de l'oppression communautaire, du refus d'admettre et de contenter nos natures, parce que c'est sale, c'est mal. En niant notre part d'animalité, nous devenons pire... Merci la religion qui instille la croyance que nous sommes au delà de la nature.

Comment rendre justice si l'on ne prête pas attention aux diverses influences qui ont conduit à un crime de quelque nature qu'il soit ? Ce n'est pas de la complaisance que de chercher à comprendre les tenants et aboutissants d'un acte aux retombées démesurées. Après c'est vrai qu'expliquer ne signifie pas justifier, cependant comment être juste si l'on ne prend pas en compte l'explication dans la façon d'entrevoir les circonstances ?

Pour finir, je ne crois pas que le pulsionnel soit plus fort chez les mâles, ils ne le vivent tout simplement pas sous l'angle de la sentimentalité. Après, il ne faut pas généraliser, et tous les hommes ont des niveaux de sensibilité différents, cependant la femme aura plus tendance à vivre son intimité sur le plan des sentiments. Enfin, il me semble, peut-être que je me trompe... doute2

Et puis, j'allais oublier, merci pour ton explication astrologique, je trouve qu'elle est pas mal. Aurais-tu des références là dessus ?


Dernière édition par Mael21 le Dim 1 Mai - 16:04, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Interrogation délicate
Dim 1 Mai - 15:44

Electrode_CB a écrit:
Oui, mais, malgré l'intérêt de ton observation naturaliste, ça ne change pas grand chose à ce que je voulais dire en parlant de "pas vu pas pris" dans le sens où quand il y a dillution de la responsabilité individuelle, tous les actes sordides sont possibles, chez les humains comme chez les animaux, les mécanismes me semblent rester identiques.
Cette dillution de la responsabilité individuelle donne tout son sens aux pulsions, frustrations et préjugés individuelles. L'une est l'occasion pour l'autre de s'exprimer, c'est une manière pour beaucoup de profiter de la situation (la seule ? parfois).

Le fait est que cette impunité que tu mets en exergue n'explique pas d'où vient ce mal. Le viol n'est pas chose répandue parce qu'il n'est pas répréhensible. De plus, la condamnation des criminels n'a jamais empêcher le crime, quand bien même elle fait appel au fait d'assumer la responsabilité d'actes odieux ainsi qu'au fait d'en payer les conséquences au regard de la société. A mon sens le problème est plus profondément ancré, il prend racine dans le nihilisme et la négation.

Ceci dit, tu mets en avant la notion de culpabilité, et étrangement ce sont souvent les victimes qui se sentent responsables de ce qui leur est arrivé. Pourquoi cette inversion ? D'où émerge-t-elle ?
Revenir en haut Aller en bas

Violette


MessageSujet: Re: Interrogation délicate
Dim 1 Mai - 16:52

Mael21 a écrit:

Ceci dit, tu mets en avant la notion de culpabilité, et étrangement ce sont souvent les victimes qui se sentent responsables de ce qui leur est arrivé. Pourquoi cette inversion ? D'où émerge-t-elle ? [/justify]

Je me suis souvent posé cette question à laquelle j'ai trouvé quelques réponses (?)....pour une époque maintenant révolue : les victimes s'expriment....

1- question d'éducation, sujet tabou
2- il ne s'agissait pas de "salir" quelqu'un de la famille (!) lorsque c'était le cas, par "peur" des représailles (je me demande bien lesquelles...)
3 -le regard des autres qui "victimise" (on en revient à l'éducation)

Une ouverture s'est faite à ce sujet , car nous vivons au siècle de la Communication, les gens s'expriment, ils sont écoutés, voire compris....
Ouverture = évolution
Mais, il y a le revers de la médaille, celui du mensonge ou affabulation à ce sujet qui envoie des innocents en prison (affaire Doutreau, entr'autres).....Comme quoi, on vit toujours des excès dans un sens ou un autre.....
(ceci n'engage que moi, réflexions tout à fait personnelles)
Revenir en haut Aller en bas

plume


MessageSujet: Re: Interrogation délicate
Dim 1 Mai - 17:05

L'Homme, un animal doté d'une conscience, contradiction ouvrant un terrain de vastes luttes, à l'image d'un carré90° astrologique. Il paraît que cela aide à progresser.
Revenir en haut Aller en bas
 

Interrogation délicate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers:  


Les News

" Et Si ! ... "

Le tout nouveau bouquin d'ARKANIA est
~News~



Vidéos

VANESSA
CHAMONAL


"Année 2016"


***

SANDRINE

Energies astrologiques de reconnection avec votre Ame!



***

Gabriel

"Ascendant 2016"



***
~Vidéos~
~Musique pour Relaxer~