Forum Astrologie gratuit

Forum Astrologie pour apprendre à lire une carte du ciel et plus.
 
AccueilForumPortailAujourd'huiFAQRechercherClic Pour Nous RejoindreS'enregistrerConnexion

Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visiteVoir ses messagesVoir les messages sans réponses
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Et le libre arbitre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage

Vassangel


En ligne
MessageSujet: Et le libre arbitre ?
Ven 22 Jan 2016 - 0:05

Rappel du premier message :

Bonsoir , je me posais une question .. Voilà l'influence des aspects de notre thème peut être elle différente selon notre libre arbitre ? Pour être plus claire , quand on examine les différents aspects certains sont assez contradictoires . Chacun reconnaît telle ou telle trait de caractère ou bien certains traits événementiels . Mais en général nous évoluons tous et dans ce cas en acquérant plus de sagesse ou de recul , plus de maturité , certaines influences peuvent elles devenir neutre et faire ressortir d'autres qui jusqu'à lors étaient on va dire endormies ? ..
Pour ceux qui suivent leur thème depuis des années avez vous remarquer des différences ou changements à ce niveau ? bouquet
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage

Arvida


MessageSujet: Re: Et le libre arbitre ?
Mar 26 Jan 2016 - 20:33

twigcester a écrit:
J'ai adoré ton message Arvida. applaudi

Hahahhahahaaa merci j'étais inspirée !!
Revenir en haut Aller en bas

flo66


MessageSujet: Re: Et le libre arbitre ?
Mer 27 Jan 2016 - 7:22

Bonjour je trouve tous vos commentaires trés enrichissant. Pour moi mais ce n'est que personnel je pense que le libre arbitre réside dans l'acceptation des noeuds sud et nord.bonne journée
Revenir en haut Aller en bas

Vassangel


En ligne
MessageSujet: Re: Et le libre arbitre ?
Mer 27 Jan 2016 - 7:36

D'où l'on vient et où on va .. Certes mais ce qui va en découler viendra si la personne décide d'avancer ou bien se contente de la vie sans creuser . Beaucoup de personnes tournent en rond , n'exploitent pas tout leur potentiel . On a tous des exemples autour de nous
Revenir en haut Aller en bas

capitolin


MessageSujet: Re: Et le libre arbitre ?
Jeu 28 Jan 2016 - 1:54

A chaque moment nous avons un libre arbitre , celui de dire oui ou non , de faire une chose au lieu d'une autre .
Le libre arbitre ce n'est pas de bénéficier d'une liberté absolue dans un monde sans contrainte , mais dans une situation telle qu'elle est de pouvoir choisir entre plusieurs options .
C'est ce qui fait de nous des être responsables

bouquet
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Et le libre arbitre ?
Jeu 28 Jan 2016 - 7:46

Entièrement d'accord avec toi Capitolin, et je rajouterais que ceux qui ne donnent pas de crédit au libre arbitre sont généralement ceux qui ont le plus tendance à se dédouaner de leurs erreurs. Ce n'est jamais de leur faute, ce n'est pas eux qui ont fait le mauvais choix à un moment donné ou à un autre. Non, c'était le destin, le doigt de Dieu, du Diable et tutti quanti. Pour ma part, j'y vois des excuses faciles pour ceux qui souhaitent se repentir de leurs méfaits, sans avoir à entreprendre pour cela, tout le travail de responsabilisation que suppose le désir de se réhabiliter des erreurs du passé. Car des erreurs, nous en faisons tous et tout au long de nos existences, c'est d'ailleurs à travers elles que nous apprenons à user de notre libre arbitre à bon et scient, à lui donner du sens.
Revenir en haut Aller en bas

arkania

°~ Modérateur ~°

MessageSujet: Re: Et le libre arbitre ?
Jeu 28 Jan 2016 - 8:04

Bonjour

juste un peu de temps pour flâner ...et sauter sur un sujet qui concerne chacun en ces moments super agités!
Le libre arbitre, existe, c'est mon opinion. Non qu'il nous offre le choix du confort absolu ou de la galère, l'un et l'autre à l'opposé, mais qu'il nous confère la possibilité de choisir la manière dont notre énergie sera mise à profit. Nous n'avons pas le pouvoir d'agir de manière délibérée sur notre environnement , certes, mais décider de mettre son intention, ses forces, ses actions dans des sujets ou courants qui nous portent vers une construction ou rester les deux pieds coulés dans le béton pour grogner, s'énerver, ruminer, rager, accuser et se lamenter contre chaque chose-individu qui suscite en nous de la réprobation, irritation, insatisfaction ... et par là même perdre son temps et son énergie. La révolte n'est que le moteur de l'action déterminée et déterminante!
Valeurs et responsabilité sont les piliers d'une existence féconde, alors, même si dans mon thème, il y a un maximum d'aspects tendus et des difficultés, j'ai fait le choix de les vivre au profit de choses qui me portent et même en année 9 (on m'a dit : attention à la folie, ne commence rien cette année, c'est le bilan et c'est vécu difficilement....bla, bla) et bien je peux constater tout ce que les 8 années précédentes m'ont ouvert à un niveau d'expertise dans mon domaine et dans l'utilisation des règles cosmiques :
- des voyages prévus toute l'année
- des propositions de collaborations "inespérées" avec des personnes qui devaient être mes professeurs et qui me parlent d'égal à égale
- des consolidations professionnelles
- des projets de grande envergure...
bien entendu, il faut accepter l'intensité des défis, l'investissement sans limite que cela implique, le don de soi, le temps qu'on ne peut se donner à soi...
Évidemment que tous les thèmes ne renferment pas le même niveau de liberté dans les choix, majorité de planètes à l'est favorise la prise de risque mais ne la conditionne pas de manière drastique, ceux qui ont une dominance de l'ouest auront un travail de réajustement à faire ou devront accepter les contraintes dont ils pensent être les "victimes" mais il y a tant à faire à apprendre/ sourire

---------------------------
Les équations à résoudre dans le destin sont :
les évènements à vivre,
la souffrance à comprendre,
la connaissance à acquérir
l'important est, cependant, de bien vivre le présent...
Revenir en haut Aller en bas

LaurentBotti


MessageSujet: Re: Et le libre arbitre ?
Jeu 28 Jan 2016 - 11:28

Astrologiquement parlant, il est clair qu'il y a un libre arbitre.... dans les limites imposées par la vie, c'est à dire le conditionnement parental, socio-économique, géographique etc...

Une femme afghane sous burka, même avec le meilleur thème du monde, n'aura aucune possibilité d'évolution.
Le même thème, mais appartenant cette fois à un riche étudiant américain, donne mille possibilités.
De même, les six millions de juifs qui ont été exterminés par Hitler n'ont pas "inscrit" dans leur thème qu'ils vont tous mourir dans des conditions atroces. Il y avait certainement, parmi toutes ces victimes, des gens dotés d'un beau potentiel astrologique (à qui on avait peut-être prédit une belle carrière et une vie fabuleuse) Oui mais. L'Histoire s'est imposé à l'individualité...

Si tout était écrit, on aurait vu que ces six millions de juifs allaient mourir ainsi. Et tous les bébés nés au même endroit, le même jour, la même heure, auraient dû connaître le même destin, qu'ils fussent allemands, juifs, ou autre chose.

Si l'astrologie a été longtemps considérée comme une "science du destin", c'est parce qu'elle a été créée à un moment où l'homme n'avait pas le choix de sa vie: si son père était paysan, il le serait... Il ne choisissait pas son partenaire de vie...etc. Et il vivait dans la crainte absolue de la maladie, qui pouvait frapper à tout instant. Dans une société où la notion de choix n'existait pas, il n'avait pour autre refuge que les croyances (le tout magique, la volonté divine, les fées et les sorcières...). C'est pour cette même raison - société dominée par une absence de choix - que l'astrologie indienne est aussi déterministe.

Aujourd'hui, nous vivons dans une société où l'on peut changer de sexe et avoir les cheveux verts, et divorcer 10 fois où vivre à trois. Les choix que nous allons faire ne sont pas inscrits dans le thème. Ce qui est inscrit en revanche, ce sont nos besoins, notre structure psychologique, la façon dont notre conditionnement parental nous a affecté, quelles leçons on doit apprendre pour nous accomplir pleinement - avec également la possibilité de sublimer nos difficultés en utilisant nos talents, notre volonté, notre expérience.
La carte astrale n'est pas un dessin du destin: c'est une horloqe qui donne l'heure. Mais quand elle marque midi, rien ne me force à manger: je peux manger à 11h, a 13h, ou pas du tout... C'est pourquoi chacun va vivre son thème à sa façon, soit en écoutant les leçons qu'il lui enseigne, soit en les ignorant.
Dans ma pratique, par exemple, j'ai constaté que des transits de Saturne peuvent amener aussi bien de grandes réussites que de grands revers. Cela tient uniquement au fait que la personne qui a écouté les leçons saturniennes et les a appliquées recevra sa récompense, tandis que celui qui les a ignorées en paiera les conséquences.

En résumé, le thème est une indication, parmi d'autres, du potentiel de chacun et de sa capacité à trouver une place dans le monde, et des difficultés qu'il doit surmonter pour y parvenir.
Revenir en haut Aller en bas

Lianmin


MessageSujet: Re: Et le libre arbitre ?
Jeu 28 Jan 2016 - 17:08

LaurentBotti a écrit:
Astrologiquement parlant, il est clair qu'il y a un libre arbitre.... dans les limites imposées par la vie, c'est à dire le conditionnement parental, socio-économique, géographique etc...

Une femme afghane sous burka, même avec le meilleur thème du monde, n'aura aucune possibilité d'évolution.
Le même thème, mais appartenant cette fois à un riche étudiant américain, donne mille possibilités.
De même, les six millions de juifs qui ont été exterminés par Hitler n'ont pas "inscrit" dans leur thème qu'ils vont tous mourir dans des conditions atroces. Il y avait certainement, parmi toutes ces victimes, des gens dotés d'un beau potentiel astrologique (à qui on avait peut-être prédit une belle carrière et une vie fabuleuse) Oui mais. L'Histoire s'est imposé à l'individualité...

Si tout était écrit, on aurait vu que ces six millions de juifs allaient mourir ainsi. Et tous les bébés nés au même endroit, le même jour, la même heure, auraient dû connaître le même destin, qu'ils fussent allemands, juifs, ou autre chose.

Si l'astrologie a été longtemps considérée comme une "science du destin", c'est parce qu'elle a été créée à un moment où l'homme n'avait pas le choix de sa vie: si son père était paysan, il le serait... Il ne choisissait pas son partenaire de vie...etc. Et il vivait dans la crainte absolue de la maladie, qui pouvait frapper à tout instant. Dans une société où la notion de choix n'existait pas, il n'avait pour autre refuge que les croyances (le tout magique, la volonté divine, les fées et les sorcières...). C'est pour cette même raison - société dominée par une absence de choix - que l'astrologie indienne est aussi déterministe.

Aujourd'hui, nous vivons dans une société où l'on peut changer de sexe et avoir les cheveux verts, et divorcer 10 fois où vivre à trois. Les choix que nous allons faire ne sont pas inscrits dans le thème. Ce qui est inscrit en revanche, ce sont nos besoins, notre structure psychologique, la façon dont notre conditionnement parental nous a affecté, quelles leçons on doit apprendre pour nous accomplir pleinement - avec également la possibilité de sublimer nos difficultés en utilisant nos talents, notre volonté, notre expérience.
La carte astrale n'est pas un dessin du destin: c'est une horloqe qui donne l'heure. Mais quand elle marque midi, rien ne me force à manger: je peux manger à 11h, a 13h, ou pas du tout... C'est pourquoi chacun va vivre son thème à sa façon, soit en écoutant les leçons qu'il lui enseigne, soit en les ignorant.
Dans ma pratique, par exemple, j'ai constaté que des transits de Saturne peuvent amener aussi bien de grandes réussites que de grands revers. Cela tient uniquement au fait que la personne qui a écouté les leçons saturniennes et les a appliquées recevra sa récompense, tandis que celui qui les a ignorées en paiera les conséquences.

En résumé, le thème est une indication, parmi d'autres, du potentiel de chacun et de sa capacité à trouver une place dans le monde, et des difficultés qu'il doit surmonter pour y parvenir.

Très bon résumé up
Revenir en haut Aller en bas

LaurentBotti


MessageSujet: Re: Et le libre arbitre ?
Jeu 28 Jan 2016 - 17:24

Merci Lianmin!
Revenir en haut Aller en bas

Annalou


MessageSujet: Re: Et le libre arbitre ?
Jeu 28 Jan 2016 - 20:33

Merci Laurent, j'aime beaucoup ce que tu écris à propos des transits de Saturne smack fleurr
Revenir en haut Aller en bas

Ginger


MessageSujet: Re: Et le libre arbitre ?
Jeu 28 Jan 2016 - 21:12

celinou a écrit:
Bonsoir,
Le libre-arbitre est pour moi une illusion de l'homme moderne qui se pense au centre de son univers. Il en oublie les autres.
Le libre-arbitre apparaît quand l'homme ne croit plus en Dieu et se croit tout puissant.

Nous sommes fait de schémas inconscients qui viennent de l'éducation, du milieu social, de la société et de notre nature. Croire que l'on puisse avoir le libre-arbitre de choisir pour modifier son destin est une chimère. On ne va pas à l'encontre de ce que l'on est et de ce qui nous entoure dont on ne peut rien changer.

Nous sommes un maillon d'un engrenage qu'accidentellement on peut modifier, certaines choses, mais pas la machine toute entière.

Penser que l'on peut aller contre ce que l'on est une grosse erreur à mon sens. Faudrait-il pour cela d'une part bien se connaître au point de savoir à l'avance ce que l'on peut décider et les conséquences que ça implique et d'autre part avoir une très grande maîtrise de soi dont nous sommes très loin et qui peut s'acquérir après de longues années de retraites spirituelles. Ce qui implique aussi un détachement de ce qui nous entoure. Nous vivons imbriqué dans le destin des autres qui sont imbriqués dans le notre. Que peut-on maîtriser ?
Dan ces conditions, oui, on peut choisir.

Mais nous, à nos niveaux, qui croyons que l'astrologie nous ouvre des portes vers la connaissance de soi, qui peut le faire certes, mais que l'on utilise mal, parce que l'on est là à se poser encore plus de questions. Et une question en entraine une autre, et une autre...

A force d'intellectualiser les choses ainsi, on perd encore plus la notion de libre-arbitre et on se trouve dans un schéma qui nous donne l'illusion de pouvoir choisir, de croire à ce pouvoir.

C'est typiquement moderne comme conception.

Pour autant, le libre arbitre peut s'appliquer, mais la machine change, et les engrenages se disposent pour nous faire aller là où l'on devait aller, même si l'on pense avoir changé de direction.

Bien le bonsoir.


Bonsoir,

En te lisant je suis tout à fait en accord avec ce que tu dis.
J'ai la même vision des choses.
Le libre arbitre intervient pour des choix sans importance et qui ne modifient en rien le tracé de notre histoire.
J'ai l'impression d'être dirigée vers mon histoire, ma vie. Ce qui m'arrive aujourd'hui à un sens pour demain comme un puzzle.
Pas de hasard non plus..... On se croit acteur mais pour moi tout est "mise en scène".
Le pourquoi du comment je n'en sais rien mais je ressens les choses ainsi par rapport à mon "livre"...

look Rolling Eyes pouf look




Revenir en haut Aller en bas

LaurentBotti


MessageSujet: Re: Et le libre arbitre ?
Ven 29 Jan 2016 - 0:25

Annalou, merci pour le retour up
Revenir en haut Aller en bas

àpeuprès


MessageSujet: Re: Et le libre arbitre ?
Ven 29 Jan 2016 - 5:04

le libre arbitre , c'est accepter d'endosser la carcasse que cette vie nous a prêté lors de notre incarnation , carcasse physique comme psychologique et spirituelle , c'est déjà en être conscient , nous ne sommes que nous et pas un autre , pas le quidam d'à côté .
et faire avec au mieux , comme on le ferait d'un endroit où on serait , et avec des instruments et un support ( conscience ,, corps , âme ) et où il y aurait peut-être un filon d'or à mettre à jour
soit on se contente d'être ds cet endroit possiblement magique en regardant le paysage , en rêvant de ce qu'aurait pu être cet endroit , soit on se lance corps et âme(s) ( je laisse le S , apparent lapsus d'autres incarnations ) , et on creuse à la découverte des révélations de vie qu'il recèle , et qui ne peuvent , de cette manière , n'être découvertes que par nous en cet endroit
soit on accepte d'être pleinement ds ce courant de vie , soit on évite de choisir en restant en retrait ( j'entends par retrait non la distanciation de la pensée ou de la méditation , qui sont pleinement actes , engendrant un affinement du sens , mais retrait comme l'abdication de soi p.ex. entre autres dans la projection sur l'autre de ce qui déconne en soi )
on ne va que d'erreur en erreur , en affinant constamment et en s'élevant comme en tombant

Une femme afghane sous burka, même avec le meilleur thème du monde, n'aura aucune possibilité d'évolution.
Laurent ,
ce qui compte aussi c'est l'évolution intérieure à mon avis , et celle là peut être effective aussi bien en prison , même qd cela pourrait être "à perpète" , que ds la réalisation vue par d'autres de nos expressions de "donner un sens" à nos vies .
cela dit , ce qui est le plus difficile , c'est de n'être pas submergé par une telle trouille de crever que cela paralyserait notre aptitude à penser plus loin plus haut ...
une légère appréhension , de la mort comme de la vie d'ailleurs , est le meilleur stimulant
son absence ne permettant même pas que puisse germer une réelle aptitude à penser
Revenir en haut Aller en bas

Dadou


MessageSujet: Re: Et le libre arbitre ?
Ven 29 Jan 2016 - 5:59

Je ne détaillerai pas mon avis sur ce post puisque je l ai déjà donner sur un de mes post , et pour ceux qui me connaissent ils savent ce que j en pense . Notre parcours de vie a déjà était décider à notre incarnation peut importe ce que vous décider, vous retournerai toujours sur votre chemin qui a été décider a l origine de notre venu sur terre. Le libre arbitre n existe pas
Revenir en haut Aller en bas

Etoile44


MessageSujet: Re: Et le libre arbitre ?
Ven 29 Jan 2016 - 6:06

Le libre arbitre ?
On l'utilise tous constamment . Exemple : J'ai une idée est ce que je la suit ou bien je le laisse le doute s’immiscer:cool:
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Et le libre arbitre ?
Ven 29 Jan 2016 - 11:04

Sommes-nous les jouets du destin ? Quel est l’intérêt d’une vie où tout serait scénarisé d’avance et dont nous serions les marionnettes désarticulées ? Ne serions-nous rien de plus que les figurants d’une histoire qui se jouerait à nos dépends ? Et ces plans prévus à nos attentions, ne seraient-ils pas issus d’un esprit tortueux, vicieux et sombre, s’amusant des tourments infligés aux vies dépourvues de volonté avec lesquelles il écrirait les lignes morbides, d’histoires plus absurdes les unes que les autres ? Toutes ces guerres, ces massacres, ces assujettissements des masses par quelques privilégiés, ces tortures infernales qui dessinent les évolutions funestes de nos sociétés, seraient donc les programmes qui seraient destinés à l’humanité ? Sans libre arbitre, quelle est la valeur de l’âme ? Ne deviendrait-elle pas qu’une simple prétention sans contenance ? Tous ceux qui font le mal et tuent avec ou sans raison le feraient dans le cadre de leur vocation ? Si tout est joué d’avance, pourquoi réagir aux événements, pourquoi s’insurger d’une justice toute relative puisque nous ne serions rien d’autre que les acteurs d’une prédétermination infaillible, implacable, inchangeable ? Ne serions-nous que des automates appliquant mot pour mot le jeu qui a été planifié pour nous ? Qui a-t-il à comprendre d'une telle croyance ? Quoi que nous fassions, nous ne ferions de toute façon que réaliser le plan que le grand esprit a dessiné pour nous, alors... Si nos souffrances sont pré-écrites, si toutes ces expériences que nous traversons sont le fruit du fatum, contentons nous d'endurer en silence et de ne pas tenter de voir plus loin que le bout de nos nez!
Revenir en haut Aller en bas

LaurentBotti


MessageSujet: Re: Et le libre arbitre ?
Ven 29 Jan 2016 - 11:10

Mael21, beau texte!
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Et le libre arbitre ?
Ven 29 Jan 2016 - 11:22

preuve que le libre arbitre existe: par exemple au sujet du "libre-arbitre". On a le choix de croire ou non au libre-arbitre. Certains y croient et d'autres n'y croient pas, c'est ça le libre-arbitre. Et pour ceux qui y croient, il y a mille et une manières de l'expliquer, donc un choix très vaste de lui donner une existence. De même pour ceux qui n'y croient pas, c'est encore cela le libre-arbitre, cad le choix de donner son propre et unique sens de l'existence d'une chose, d'un concept. Les évènements sont seulement la conséquence de nos croyances et de nos choix par rapport à celles-ci. Donc s'il existe un déterminisme, il n'est pas prédéterminé et il n'est que la conséquence de nos croyances et il est inversement proportionnel à la puissance de notre imagination et de notre créativité. Celui qui ne crée pas et qui n'a pas l'esprit ouvert sera plus facilement victime du déterminisme et réciproquement, la personne créatrice et qui a un esprit ouvert sera plus facilement libérée du déterminisme. Celui qui lutte ou se soumet au déterminisme est dans le déterminisme, celui qui accompagne le déterminisme et s'ouvre à lui est dans le libre-arbitre et en dehors du déterminisme. Pour ne plus avoir peur d'une chose et ne plus lutter contre elle, on doit l'aimer et l'accepter. Je sais comme il est très difficile de lâcher des principes rassurants pour faire confiance à l'amour et au renoncement... cela fait aussi partie d'un chemin universel. La vie sur Terre est une grande école avec une infinité de leçon à apprendre et où les matières s'interpénètrent et où les analogies sont à l'infini.

Chaque jour est nouveau et demain ne sera jamais comme aujourd'hui, le libre-arbitre lui-même sera nouveau et à redéfinir. Il est impossible de revivre deux fois le même évènement en détail. Le seul déterminisme qui existe c'est celui qui nous amène au libre-arbitre, alors oui! le déterminisme n'existe que pour être au service de la conscience du libre-arbitre.


Dernière édition par aurous le Ven 29 Jan 2016 - 11:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

LaurentBotti


MessageSujet: Re: Et le libre arbitre ?
Ven 29 Jan 2016 - 11:30

aurous, les tenants du déterminisme te diront qu'il était écrit que celui qui croit au libre-arbitre DEVAIT y croire. Il n'a pas eu le choix. C'est comme ça.
Et comme tu le dis si bien, il s'agit là d'une croyance, pour les uns comme les autres. Or rien n'est plus difficile que de débattre de croyances... (essaye de discuter avec un créationniste!!! frappe )
Revenir en haut Aller en bas

Violette


MessageSujet: Re: Et le libre arbitre ?
Ven 29 Jan 2016 - 11:44

bonjour,

"Comment on détermine les leçons a apprendre des planètes ? "

Ceci m'interpelle ....
Pour moi, pas de leçon à apprendre des planètes.
L'astrologie, via les planètes, est un outil de connaissance de soi. Un langage de symboles que l'on interprète selon notre imagination renforcé par les connaissances. C'est une question "d'approche" qui nous sied ou pas.
Ce n'est pas la "faute" des planètes ....ni d'ailleurs des autres si cela ne tourne pas comme l'on voudrait. Un travail de compréhension est nécessaire : simplement un grand travail sur SOI.

Je méloigne un peu du sujet du libre-arbitre notamment à la suite de ces messages up ......
Revenir en haut Aller en bas

Alcyli


MessageSujet: Re: Et le libre arbitre ?
Ven 29 Jan 2016 - 12:09

https://fr.wikipedia.org/wiki/Libre_arbitre a écrit:
Dans une de ses conférences4 consacrée au thème du voyage temporel, l'astronome Sean Carroll explique que le concept de libre arbitre n'est qu'une approximation et qu'il est en théorie tout à fait compatible avec le déterminisme. Ainsi, il compare la notion de déterminisme à un garnement qui prétendrait connaître le futur mais refuserait toujours de le dévoiler à l'avance:

Beaucoup de gens sont perturbés par l'idée de déterminisme: cette idée selon laquelle si on connait l'état exact de l'univers à un instant donné, on peut prédire l'avenir. Je voudrais vous dire: ne soyez pas perturbés.
Le déterminisme, ce n'est pas un vieil homme sage qui dirait: « Voici ce qui va se produire dans le futur et tu n'y peux absolument rien ». Ce n'est pas cela du tout.
L'idée de déterminisme c'est plutôt un garnement qui dirait: « Je sais ce que tu vas faire dans un instant ». Alors vous lui demandez: « Admettons. Alors, qu'est-ce que je vais faire ? » et il répond: « Ça je ne peux pas te le dire ». Puis vous faites quelque chose et le gamin s'exclame: « Je savais que tu ferais ça ».

Selon Caroll, le déterminisme n'est donc pas incompatible avec le libre arbitre puisqu'aussi longtemps que nous ignorons ce que nous ferons dans le futur, l'éventail des possibles reste au moins théoriquement réalisable, de telle sorte qu'un futur non-déterministe nous parait tout à fait équivalent.

Spinoza a écrit:
Pour Spinoza le libre arbitre est une totale illusion qui vient de ce que l'homme a conscience de ses actions mais non des causes qui le déterminent à agir. En effet, l'homme n'est pas un « empire dans un empire » mais une partie de la substance infinie qu'il appelle Dieu ou la nature.

Cependant, l'homme dispose bien d'une liberté dans la mesure où il comprend avec sa raison pourquoi il agit. Est donc libre celui qui sait qu'il n'a pas de libre arbitre et qu'il agit par la seule nécessité de sa nature, sans être contraint par des causes extérieures qui causent en lui des passions.

C'est vrai que c'est énervant, ces deux mots mis ensemble... Pour Spinoza, si tu vois les barreaux de ta prison et que tu es Ok, tu es libre...


Dernière édition par Alcyli le Ven 29 Jan 2016 - 12:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Et le libre arbitre ?
Ven 29 Jan 2016 - 12:10

Ce que croient les autres n'est pas important, ce qui est important c'est ce que tu crois toi!

"Les tenants du déterminisme", "les créationnistes" qui sont-ils? des gens qui luttent? pourquoi lutter pour des idées? pour se rassurer de n'être pas seul dans sa façon de pensée? pourtant ne sommes nous pas tous unique et seul dans notre unicité et dans notre façon de pensée? Commencer par accepter sa différence et son unicité permettrait-il pas d'accepter et de reconnaitre toutes les croyances sans avoir à convaincre les autres? La vérité n'appartient à personne, ni au créationnistes, ni aux tenants du déterminisme (qui ne détiennent rien, au passage), ni à tous les *"ismes".
C'est mon point de vue que j'expose et je ne souhaites surtout pas l'imposer à personne, simplement, l'exposer. Le poser à l'extérieur et non le poser à l'intérieur, chacun est libre de prendre ou non un petit bout de mon point de vue par son libre-arbitre ou son déterminisme, manifestes.
Revenir en haut Aller en bas

LaurentBotti


MessageSujet: Re: Et le libre arbitre ?
Ven 29 Jan 2016 - 12:12

Violette,

La leçon des planètes, comprendre: la leçon des expériences de vie.

Un exemple: une opposition Mars/Saturne.
Ici, le sentiment naturel est que l'action est bloquée, qu'elle se heurte à la société, ou qu'elle est inhibée par des contrôles internes (selon que cette opposition par exemple se fait en feu/air ou eau/terre).
Cette opposition va effectivement provoquer beaucoup de frustration - et cette frustration va venir en partie, souvent, d'une difficulté que l'on a de mettre son énergie (Mars) au service de la discipline, la construction lente et patiente, l'effort constant. Certainement, notre attitude (ou pour les tenants du déterminisme, une force céleste supérieure) nous conduira à vivre des expériences difficiles.
De là, on peut donner un sens à ces expériences, et évoluer... Ou passer sa vie à se taper la tête contre les murs parce que l'on refuse d'évoluer... par exemple si l'on n'a pas compris, après le premier, deuxième, troisième échec, que Mars doit être au service de Saturne, qu'il ne peut pas faire n'importe quoi quand bon lui semble...

C'est cela ce que j'appelle la leçon des planètes. Ce ne sont rien d'autre que des leçons de vie replacées dans un contexte d'interprétation astrologique.
Revenir en haut Aller en bas

LaurentBotti


MessageSujet: Re: Et le libre arbitre ?
Ven 29 Jan 2016 - 12:16

aurous,
Je suis d'accord avec toi: aucun besoin d'essayer de convaincre, mais juste d'échanger et d'exposer. Pour les uns comme les autres, ce sont des croyances, une foi en une vérité intérieure, et certainement pas universelle.
Revenir en haut Aller en bas

Violette


MessageSujet: Re: Et le libre arbitre ?
Ven 29 Jan 2016 - 12:19

Laurent,

"C'est cela ce que j'appelle la leçon des planètes. Ce ne sont rien d'autre que des leçons de vie replacées dans un contexte d'interprétation astrologique."

tout à fait d'accord.....et ma conjonction mars R/saturne R approuve....... Wink up
Il est bien certain que nous employons quelquefois des expressions dont les nuances sont perçues autrement, les échanges sur un forum nous le confirment......
Revenir en haut Aller en bas
 

Et le libre arbitre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers:  


Les News

" Et Si ! ... "

Le tout nouveau bouquin d'ARKANIA est
~News~



Vidéos

VANESSA
CHAMONAL


"Année 2016"


***

SANDRINE

Energies astrologiques de reconnection avec votre Ame!



***

Gabriel

"Ascendant 2016"



***
~Vidéos~
~Musique pour Relaxer~