Forum Astrologie gratuit

Forum Astrologie pour apprendre à lire une carte du ciel et plus.
 
AccueilForumPortailAujourd'huiFAQRechercherClic Pour Nous RejoindreS'enregistrerConnexion

Voir les nouveaux messages depuis votre dernière visiteVoir ses messagesVoir les messages sans réponses
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Le sens des degrés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Invité

Invité

MessageSujet: Le sens des degrés
Sam 19 Sep 2015 - 11:56

Rappel du premier message :

Bonjour à tous,

Je me suis prêtée à un petit exercice de style visant à écrire des degrés monomères en pratiquant l'analogie entre le cycle du zodiaque et le développement psychique de l'humain. J'avais envie de partager avec vous cette association d'idées et vous demandez si cela vous parle. Les degrés qui sont mis en lumière par vos positions planétaires aident-ils à comprendre certains fonctionnement chez vous ? Si vous souhaitez témoigner, je suis preneuse car cela me permettra d'évaluer correctement la cohérence de mon travail.

Degrés du Bélier:
 

Degrés du Taureau:
 

Degrés des Gémeaux:
 

Degrés du Cancer:
 

Degrés du Lion:
 

Degrés de la Vierge:
 

Degrés de la Balance:
 

Degrés du Scorpion:
 

Degrés du Sagittaire:
 

Degrés du Capricorne:
 

Degrés du Verseau:
 

Degrés des Poissons:
 


Dernière édition par Mael21 le Sam 19 Sep 2015 - 12:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le sens des degrés
Dim 20 Sep 2015 - 23:05

Bonsoir Alia,

Tout d'abord, je te remercie pour ton intervention. Je ne sais pas si une planète allumant un degré tient les "promesses" qui se dévoilent dans l'interprétation du fonctionnement que cela sous-tend. En effet, les astres s'inscrivent dans des configurations fluides d'une part (aspects harmonieux), et discontinues ou en rupture d'autre part (aspects conflictuels). En ce sens cela peut mettre en évidence des mécanismes complémentaires tout autant que des réactions de compensation à une tension interne. Cela dit, je ne suis pas de celles qui confèrent une dignité aux planètes d'un point de vu horoscopique. Pour moi le problème que tu soulèves ne se pose donc pas, car le degré occupé par la planète révèle sa propre problématique dans l'expression des tendances qu'elle dimensionne à travers lui. Après, rien ne t'empêche d'user de ta propre manière d'interpréter le sens des degrés, en fonction de la grille de lecture dont tu te sers habituellement. Le fait que leurs significations soient brutes permet de les entrevoir selon une multitude d'approches et cela dépendra donc de ta façon de les analyser. Libre à toi de tenter toutes les combinaisons que tu considérerais utiles, afin d'affiner leurs définitions sur le plan des astres.

Je te remercie de nouveau et te souhaite une bonne continuation.


Bonsoir Blou,

J'ai été cherché la signification du dernier degré du Capricorne: "Désindividualisation active". T'y reconnais-tu plus ? Devrais-je à ton avis, inverser le premier degré du Verseau avec le dernier degré du Capricorne ? Ton retour sera intéressant dans la mesure où il va me permettre de revoir la cohérence de l'enchaînement des degrés. Merci par avance.

Bien à vous,

M.
Revenir en haut Aller en bas

Blou

avatar

MessageSujet: Re: Le sens des degrés
Dim 20 Sep 2015 - 23:49

Bonsoir Mael, bein oui - dés l'instant où la porte est passée on change de pièce et on est actif dans la pièce où l'on se trouve - je ne connais pas l'ambiance soleil capri suis née dans l'air du verseau même si j'ai 3 autres planètes en capri. Ma conscience est verseau.
il me semble que cela est logique. Attends voir s'il y a d'autres personnes nés en fin ou bien premier degré voir ce qu'il en pense
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le sens des degrés
Lun 21 Sep 2015 - 0:00

Merci pour ton développement Blou, toutefois, je dois bien t'avouer que je n'associais pas là l'actif et le passif, à la dialectique traditionnelle des signes. En effet, on peut être actif dans la réceptivité (déclencher des changements internes dans le processus de compréhension de nos perceptions) et passif dans l'action (agir en suivant docilement les courants qui s'imposent à nous). Après, il s'agit là d'une question de rhétorique et cela ne me coûte rien de faire coïncider les choses en prenant en compte ta remarque. Pour ma part je la garde et je vais modifier mon fichier, même si je n'ai pas d'autres témoignages sur ce degré pour le moment. Merci !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le sens des degrés
Lun 21 Sep 2015 - 8:37

Hello,

Je trouve que pour la plupart de ceux qui "me concerne", il y a comme quelque chose qui résonne comme un but ou finalité à atteindre.

A prendre ou à laisser sourire

Bélier: rien

Taureau: 10 à 11 ° Réalisation de l'objectif ( forcément ^^ ) je crois que pour Cérès il s’agit de faire ou donner ce qui nous fait le plus de bien.
Je trouve que ça colle assez.

Gémeaux: Nœud nord,kiron 6 à 7 ° Identifications des liens avec les autres , rapport avec les blessures et le Karma ( je crois).
C'est quelque chose qui plus jeune m'a fait me poser plein de question.
Que peux bien me donner envie d'aller vers les autres?

Cancer: soleil 12 à 13 ° Soif de victoire/13 à 14 ° Compétition loyale, ici j'hésite entre les deux. En tous cas, ça me parle.

Vénus: 18 à 19 Autorité régulatrice, C'est quelque chose dont je me dit qu'il faut que je fasse dans mon milieu familiale.

Mercure: 26 à 27 ° Croissance psychologique anarchique, Totalement laugh

Junon: 28 à 29 ° Médiations désenchantées , je vois pas.

Lion: Vesta 1 à 2 ° Problèmes existentiels, j'aime mes problèmes ^^ comme une
0 à 1 ° Prise de conscience :)

Vierge: Lune 28 à 29 ° Affirmation de sa personnalité, ce qu'il faut que je fasse, et ça colle bien avec le Nœud nord/kiron 5 je trouve.

Balance: MC 26 à 27 ° Connaissances extraite de l'expérience, ça colle pas mal avec mon parcours malgré que ce degrés peut changer suivant les minutes de l'heure de naissance et comme je suis sur du 30 mn faut voir.

Pluton: 29 à 30 ° Organisation de ses savoirs ou 0 à 1 ° Manque de souplesse psychique les deux me parlent en fait.

Scorpion: saturne 9 à 10 ° Détachement des tutelles, pour saturne ça colle bien pour le coup..et ça parle en plus, avec une nuance en plus, comme, lâcher la bride .

Mars: 13 à 14 ° Auto-contrôle, ça va bien avec la conjonction saturne et avec le "désir" de faire "sauter le verrou".

Sagittaire: Nœud sud 6 à 7 ° Représentation de l'autorité, bien en relation avec le NN/kiron ( forcément (?))

Uranus 10 à 11 ° Enseignement de ses savoirs, "spécialiste" pour apprendre ou diffuser des sentiments de répression et rébellion ^^. sinon je vois pas "vraiment".

Ascendant: Comme pour le MC et l'heure de naissance (mn) 27 à 28 ° Fermeture aux modes, mode vestimentaires? lol..heu oui..sinon quoi donc? Ah j'aime bien le degré avant Abandon volontaire du jeu social dans le sens ,retrait choisit., et l'autre 28 à 29 ° Entretien du passé, ça va bien avec le cancer et mon gout/occupation pour la rénovation entretien de ce qui "appartient" à la famille. ( cancer/passé?).

Neptune:29 à 30 ° Donner raison à l'expérience, autant je peux faire un lien avec le MC et ce que j'en dis, autant avec Neptune il y a comme un truc qui va pas je trouve..après si c'est tirer des leçon et sans servir en fonction de la maitrise de Neptune ( la 3) je dirais oui.
Sinon, ça va bien avec le 0 à 1 ° Recul et constatation du capri.

Capricorne: Jupiter 7 à 8 ° Assumer sa condition, il le faut, et encore une fois ça colle bien avec le reste non?

Verseau: rien

Poisson: Lilith 23 à 24 ° Incommunicabilité de ses désirs, c'est possible ^^ j'aime bien aussi le précédent..22 à 23 ° Vivre dans le chaos et la notion de fantasme/planque de lilith.

Pallas sur le même degré, Incommunicabilité de ses désirs..c'est un secret. :)

Voili,voilou ,si je me suis pas trompé.

:)

Revenir en haut Aller en bas

Electrode

avatar

MessageSujet: Re: Le sens des degrés
Lun 21 Sep 2015 - 9:21

Hello,

Peut-être faudrait-il asseoir les bases de ces analogies ? faut-il regarder toutes les planètes (+astéroïdes, + points fictifs) ou seulement les planètes dominantes, ou encore seulement le soleil, la lune et l'ascendant ?
En tout cas, pour ma conjonction lune neptune en sagittaire dominante :
25 à 26 ° Dépassement de l'ambition personnelle
26 à 27 ° Abandon volontaire du jeu social
C'est assez juste dans les deux cas, mais ce n'est pas à 100% conscient, c'est plus comment les autres peuvent me percevoir, comme quelqu'un de fluctuant, refusant de me prêter aux mêmes règles fixes que les autres (influence du verseau/poisson ?).
Toutefois, j'ai toujours été sceptique vis-à-vis des degrés symboliques et comme je sais que tu as une manière de voir l'astrologie tout en nuance à travers le cycle du zodiaque, je me demandais comment tu justifiais l'utilisation de degré "fixe" pour qualifier éventuellement l'appréhension de millions de gens à travers le monde.
Par exemple, à 29° du verseau, on trouve des natifs comme Ramakrishna, Paco Rabanne ou l'assassin Gary Ridgway, on pourrait imaginer une signification plus subtile ou ésotérique que rationnelle doute2
Revenir en haut Aller en bas

àpeuprès

avatar

MessageSujet: Re: Le sens des degrés
Lun 21 Sep 2015 - 17:53

bonjour Maëlle ,
en retour de l'immense boulot que tu as fait , ma ptite part de w ..

je commence par les planètes...ce que je sens qu'elles sont ...ou pourraient être !

planètes:
 

...les points virtuels du thème

autres points :
 

je regarderai les cuspides de chaque maison ...
et les autres astéroïdes
merci en tout cas +++ pour ce sujet up et ton travail sunny
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le sens des degrés
Lun 21 Sep 2015 - 19:31

Mael21 a écrit:
Bonsoir Aurous,

Je ne sais pas si je suis sur la bonne voie, mais il apparaît une certaine cohérence intuitive dans vos témoignages. D’ailleurs je me permets de réitérer mes propos, tu as toute la liberté de critiquer les degrés que tu trouves tendancieux, tant dans leurs approches psychologiques que rédactionnelles. Je viens vers vous dans le but d’améliorer cet aspect de mon travail qui s’est impulsé sous le coup d’une inspiration irrépressible, il y a maintenant quatre ans alors que je débutais tout juste en astrologie. En tout cas, je te suis reconnaissante de ta participation.

...

Dès que je suis dispo, je referais un petit tour sur les degrés pour commenter ceux qui me paraissent un peu flou, ou trop sombre... bonne continuation.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le sens des degrés
Mar 22 Sep 2015 - 7:11

Bonjour Aymeric,

Je suis contente que tu ais retrouvé certains fonctionnements chez toi par l’intermédiaire des degrés du développement humain. Je me propose de t’interpréter ceux où il y avait un doute pour toi afin de préciser les choses. Peut-être t’y reconnaitras-tu plus ou que cela te permettra en tout cas, de trancher en faveur du degré précédant ou suivant.

Junon : « Médiation désenchantée »
Junon parle de relationnel, du lien intime pouvant s’établir entre l’homme et la femme ainsi que les conditions sur lesquels il se base. Son placement peut revêtir un aspect concret et donner des indices sur la manière dont sont entrevues les relations avec l’autre sexe, ou totalement abstrait et mettre en évidence la nature de la coexistence entre la part féminine et masculine de chacun. Sur ce degré, ta Junon désigne une forme de recherche de compromis entre tes polarités, toutefois le désir de stabilité semble s’opérer lorsque les illusions s’envolent. Il y donc une part de désabusement qui est ici dévoilée et peut désigner une tendance défaitiste donnant à l’accord qui en résulte, une impression de devoir se contenter des lots de consolation. Il se peut que les femmes qui ont traversées ta vie aient été source d’une inflation de l’imagination, précédant un retour plutôt difficile à la réalité. Cela aurait pu entraîner l’expression d’une capacité à assumer des choix régulateurs, sans pour autant faire preuve d’enthousiasme. Est-il probable que ce soit là l’origine d’interrogations sur l’orientation de tes caractéristiques ayant déclenchées un refus de ta part de féminité, projetée alors sur des archétypes extérieurs y correspondant dans l’idée, mais pas dans les faits ?

Uranus : « Enseignement de ses savoirs »
Uranus réduit les complexités environnantes sur la base de symboles, ayant pour finalité la compression des informations et la favorisation de leurs transmissibilités. Ce n’est pas simple d’interpréter ce degré avec la fonction uranienne… Il semble qu’il soit ici question d’une aisance à schématiser ton champ de compétence pour le rendre accessible et ainsi transmettre le plus efficacement possible tes connaissances. Il se peut aussi que tes bagages (intellectuels ou pratiques) soient le fruit d’une hyperspécialisation et qu’il te faille faire preuve d’un sens prononcé de la simplification pour pouvoir expliquer ce en quoi ils consistent. Enfin, ce peut-être également la capacité d’inculquer à d’autres, les ressorts de ton aisance à vulgariser ce qui est de l’ordre du complexe et hors des notions communément admises.

Voilà, je ne sais pas ce que tu en penseras, si ça t’apparaîtra censé, je te remercie toutefois de ta participation.


Bonjour Electrode,

A mon sens, les bases de ces analogies sont assises sur la correspondance supposés entre les divers âges de l’humains et le cycle naturel des saisons, mais peut-être que tu parles d’autres choses. Si je comprends bien, tu soulèves l’idée que dans un thème donné, certains degrés auraient potentiellement plus d’importance que d’autres et si tel devait être le cas, alors oui, je pense effectivement comme toi. De ce que j’imagine, il faut avant tout regarder les degrés des planètes, car ce sont les énergies actives du thème et l’on peut conséquemment considérer que les degrés allumés par les astres les plus puissants, auront un impact effectif plus important pour le sujet d’étude. Après cela ne coûte rien de regarder l’ensemble des degrés du thème (planètes, astéroïdes, axes et points fictifs), cela peut fournir des informations complémentaires. Il y a néanmoins des chances pour que les fonctions les plus faibles du thème mettent en exergue des degrés non intégrés ou vécu dans l’inconscient, ce qui peut-être justement intéressant de nuancer au moment de l’étude.

Je crois avoir des difficultés à saisir ce que tu souhaites exprimer lorsque tu écris : Je me demandais comment tu justifiais l’utilisation de degrés « fixes » pour qualifier éventuellement l’appréhension de milliers de gens à travers le monde.

Subjectivement, je ne pense pas que les degrés tels que je les ai rédigé, soient influencés par une culture, mais par le désir de mettre au jour un processus universel de croissance, de maturation et d’effondrement psychique, en dégager les grandes étapes que rencontre l’humain au cours de son existence. L’enchainement des significations du 0° du Bélier au 30° des Poissons raconte une histoire commune, un mécanisme de croissance basale et les problématiques qui semblent se dégager de toute expérience existentielle du point de vue de l’humanité. Après, chacun suit son parcours individuel, et certains processus fonctionnels vont prendre une ampleur considérable chez l’un, quand ils seront banalisés chez l’autre.

A partir du moment où l’on cherche à caractériser quelque chose, on lui attribue une identité propre. Ceci étant, dès lors qu’une signification est intégrée dans sa particularité, on en détermine les principes interprétatifs. De ce fait, au-delà de ce que sous-entend le sens accordée à un degré (aptitudes mobiles, fixes, articulées, dissolues…), à partir du moment où une caractéristique lui est prêtée, ça focalise nécessairement son sens, l’oriente et l’ancre sur un niveau brut (dépourvu de teneur, de localisation, de contexte relationnel). La nature propre à l’astre va cependant dimensionner la tendance donnée par le degré, la colorer de sa propre essence fonctionnelle et donc, changer le sens de sa nature pour décrire un niveau d’effectivité différent, des problématiques d’un autre ordre. Si l’on y greffe en plus l’influence de la maison dans laquelle il se trouve mit en lumière, cela module davantage son plan d’incarnation dans le psychisme, déverrouille la compréhension d’autres mécanismes. Ensuite, les aspects que reçoit la planète en question vont également atteindre le développement du degré qu’elle occupe, facilitant ou non son expression en le complexant à la signification d’autres degrés, dont les orientations seront ou complémentaires, ou antinomiques, ou les deux à la fois.

Il faut bien comprendre que ce que je fournis là comme travail, est de conférer une enveloppe creuse qui prend une contenance interprétative, uniquement si elle est désignée par la présence d’un facteur astrologique. En prenant en compte toute ces variables, pour un degré donné, le minima du potentiel interprétatif est de 43200 définitions particulières (1degré*10 essences planétaires différentes*12 plans d’incarnation distincts*360° d’aspects possibles). Il faut avouer que cette estimation grossière oublie de prendre en compte de nombreux facteurs saisissables uniquement dans la sphère des probabilités, et que je ne suis d’une nullité sans nom dès qu’il s’agit de parler le langage mathématique. Aparté fait, sachant que dans un thème plusieurs degrés sont allumés simultanément, qu’ils n’ont pas nécessairement la même puissance effective, qu’ils ne reçoivent pas forcément le même nombre d’aspects, les potentiels de l’interprétation sont démultipliés exponentiellement. Il y a donc suffisamment de combinaisons possibles pour saisir les nuances individuelles de chaque être humain sur Terre sinon plus.

Rajoute à cela : l’héritage génétique, l’éducation, la culture de l’époque, le contexte social qui favoriseront ou non l’expression des ressources de l’individu, et tu te retrouves avec une équation imbuvable, mais qui démontrera que pour un seul et même degré, la diversité d’impacts éventuels est juste écrasante. En définitive, il est possible que ce soit toi qui demeure inconsciemment fixé sur une façon d’entrevoir la signification des degrés, car de mon côté, je les envisage sous l’angle de la variabilité des dimensions qu’ils peuvent adopter d’un individu à un autre, en fonction du contexte astral qui les révèle. A ce propos, je pensais que la signature que j’ai adoptée depuis mon inscription sur ce site, exprimait plutôt bien cette façon d’entrevoir les choses que je tente de développer au travers de mes réflexions…

Enfin, pour répondre à ton idée de donner un sens ésotérique à certains degrés, je ne saisis pas vraiment ce que tu souhaites développer là comme notion. A mon sens, chaque degré contient ce potentiel, car tout dépendra encore une fois, de la structure astrologique dans lequel s’inscrit sa mise en lumière.

J’espère que ce déploiement d’arguments répondra à tes questions, sinon, pourras-tu m’excuser par avance de ne pas avoir comprit tout le sens de ce que tu exprimais.

En attendant ton retour, je te souhaite une bonne continuation et te dis à bientôt.


Bonjour Apeuprès,

Tout d’abord, merci pour ton témoignage et la sympathie qui s’en dégage. Je pense que l’enchaînement des degrés suit effectivement un continuum et il est très intéressant que tu ais pris le temps d’étudier ceux qui encadraient tes positionnements planétaires et axiaux. Mon but en publiant ces recherches ici, était justement de corriger ce continuum et d’en lisser les imperfections, les transissions, si je puis dire ainsi. Comme je l’ai écrit à Electrode plus haut, j’ai tenté de rédiger l’histoire universelle de la croissance humaine, de la naissance à la mort, avec toutes les notions que cela suppose d’intégrer pour saisir le sens du cycle vital. Il n’est donc pas improbable que des illogismes se soient parfois glisser dans la succession, car rédiger 360 situations n’est pas simple et vos témoignages me permettent de replacer les différents concepts à la mesure d’autre chose que de ma propre subjectivité. Ainsi, si tu te retrouves dans les degrés d’encadrement et non dans celui te concernant, ce peut-être simplement parce que l’enchainement des notions soulevées n’est pas aussi fluide que je l’espérais.

Je vais essayer de revisiter l’enchainement avec tes remarques et si tu le veux bien, tu pourras me donner ton avis sur ce que cela t’inspire. Pour les degrés du Sagittaire qu’occupent le soleil, mercure et Junon dans ton thème, je pourrais les inverser. N’est-ce pas l’aptitude à faire des choix raisonnés qui permet le juste enseignement de ses savoirs et non l’inverse ?

Idem pour les degrés du Lion et ta position lunaire. Est-ce la recherche de nouvelles possibilités qui amène un désir de clarification ou plutôt l’inverse ? Je serais tentée par la logique de la seconde possibilité et ta perception m’aide à l’identifier.

Pour Uranus, toujours avec les degrés du Lion, celui qui est mis en exergue par le placement d’Uranus dans ton thème a déjà posé problème à quelqu’un qui m’en à fait part, et je me retrouve ici dans l’obligation de constater sa nature tendancieuse. Je l’avais remanié sous la formule « Perte d’ancrage », qu’en penses-tu ?

Pour le degré de Jupiter en Vierge je suis tentée de gardée la consécution telle qu’elle est car la logique qui transparaît me paraît lisse. Le développement du relationnel entraine la naissance de sensations inconnues menant vers la quête de nouveaux modèles. Je n’y touche pas pour le moment à moins que d’autres viennent les pointer.

Pour Neptune en Balance je ne sais pas, j’avoue que les degrés peuvent se succéder dans les deux sens. Le désir de lucidité peut amener l’être à décider d’organiser ses savoirs et inversement proportionnel. Difficile pour moi de trancher ici et je vais attendre d’autres témoignages pour me décider.

Pour le Scorpion, et en revisitant l’ordre, voilà ce que cela donne : polarisation de la pensée ; vigilance, attention concentrées ; certitudes dogmatique ; attachement exagéré aux principes inculqués. Qu’en penses-tu, cela fait plus sens dans cet agencement ?
Pour le Capricorne, et toujours dans l’idée de remanier la suite logique, je pense effectivement qu’il faudrait la repenser. Que pense-tu de cela : Narcissisme intellectuel ; Refus de la contradiction ; Opposition à l’idée de disparaître.

Idem pour le Verseau, je revisite l’ordre dans ce sens : Expression de l’inconscience ; songe mirage ; vigilance amoindrie. Quel est ton avis pour ça ?

Enfin, j’en reste là pour l’instant préférant me fier aux remarques issues des placements planétaires. En tout cas, je te remercie vivement pour ta participation et l’éclairage que cela m’a donné.


Bonjour Aurous,

Merci d’avance et prend le temps qu’il faut, je sais être patiente.


Bien à vous tous et à très bientôt.

M.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le sens des degrés
Mar 22 Sep 2015 - 14:38

Bonjour, je suis de retour un peu tard je suis débordée en ce moment.

Donc la cuspide de la deuxième maison "Exercice de la volonté", j'ai en effet un certaines volonté au niveau matériel, financier et j'essaye toujours d'avoir plus.
La maison 3 "Opposition, goût des confrontations" sans aimer particulièrement me disputer j'aime en effet être différente intellectuellement de mon entourage, dans mes idées, ma manière de parler, tout l'intellectuel en général.
Maison 4 "compréhension des normes du milieu" Je comprend en effet une fois de plus au niveau familial leurs normes, bien que je ne les approuvent pas j'essaye de ne pas trop les bousculer à ce niveau, même si ils me trouvent souvent bizarre ça passe parce que je m'adapte un peu à leurs idées si on peut dire ça ainsi.
Maison 5 "compétition loyale" que ce soit dans les jeux, dans le domaine affectif je suis d'accord aussi sur ce degré, je ne suis pas du genre à faire des coups bas même si je déteste perdre je ne suis fière de moi que si je gagne "proprement". De même dans le domaine affectif je suis loyale aussi que ce soit en amour ou en amitié. J'aime bien être en compétition dans mes loisirs aussi, pas dans des combats mais si je pratique un loisir et qu'une autre personne le pratique j'aime bien être meilleure qu'elle même si je ne le fait pas particulièrement voir.
Maison 6 "questionnement sur le monde" dans la vie quotidienne je m'intéresse particulièrement au monde dans tous ces angles aussi, j'aime tout savoir que ce soit farfelue au non, je m'intéresse aussi beaucoup au domaine de la santé (bien que ce ne soit pas une passion) mais j'aime bien savoir des détails, les causes de certaines maladies.
Maison 7 "Sélectivité des choix" ce degré me correspond juste parfaitement, je suis très sélective dans mes relations, pas du côté profiteuse mais je ne fais vraiment pas facilement confiance. Je préfère avoir peu de personne dans mon entourage mais en qui je peut avoir totalement confiance que l'inverse.
Maison 8 "visées intéressées" dans le domaine de la spiritualité je cherche la transformation, l'évolution à chaque fois, je ne fais pas, ne choisis pas les domaines pour rien. Je les choisis quand je sais qu'ils me transformeront au moment ou je les choisis au moins. Dans tous les cas ça a un but. Ma maison 8 est en scorpion, peut être cela me donne cette obsession d'être transformer, de tomber au plus bas pour renaître. Bon je m'éloigne mais mon impression est celle ci.
Maison 9 "Libre orientation de son devenir" que ce soit pour les études, mes projets d'avenirs (plus précisément j'ai pour projet de vivre à l'étranger) je suis d'accord. Ma famille étant plutôt, je ne sais pas vraiment comment expliquer ça je dirais "fermée" enfin avec des idées précises. J'ai suivi ma propre voie sur les domaines de la maison 9 même si ce n'était pas leur désirs, je suis rester libre de mes choix sur ces domaines.
Maison 10 "Dépassement de l'ambition personnelle" Je ne sais pas trop comment interpréter ceci, je suis encore jeune donc je pense qu'il me faudrait encore quelques années pour interpréter ceci.
Maison 11 "conscience de l’éphémère" je le sens particulièrement au niveau amical, et ce depuis que je suis enfant. J'ai toujours eu conscience que les relations étaient éphémères du moindre dans la plupart des cas, par la suite on se fait de vrais amis qu'on garde tout le reste de sa vie, mais ils sont peu nombreux et arrive rarement durant la jeunesse, enfin certainement pas au collège, lycée. On peut garder contact mais en vieillissant on n'est plus aussi proche de ces personnes tout simplement. De même pour les associations de travail il y a toujours une fin même si c'est la meilleure au monde a nos yeux.
Maison 12 "Vision au delà de ses illusions" en effet, dans ma vie intérieure très riche malgré tout je vois toujours plus loin, de même pour les secrets, les choses que les autres cachent que je parviens à déceler facilement.

Mon nœud nord "Évaluation des complexités du contexte" je cherche toujours en effets tous les détails, les causes d'une situations, d'un événements. Je suis plutôt curieuse donc quoi qu'il se passe je cherche à décortiqué dans les moindres détails.
Mon nœud sud "Vaste expérience informulable" si on part dans l'optique que c'est ce qui me bloque, on peut dire que je ne parviens pas a expliquer certaines expérience qui font que je réagis d'une certains manière à certains évènements.
Chiron "Esprit de synthèse" j'ai tendance en effet à regroupé de cette manière les choses qui m'ont fait souffrir, d'ailleurs aussi à comprendre pourquoi. Je fais toujours comme des exposés mentalement sur ces "plaies".
Junon "Révolte et mélancolie" je ne suis pas marié mais je suis attirée par des partenaires dont on ne se douterait pas une seconde d'où le côté révolte peut être. Jusqu'à présent mes relations furent assez tristes, je n'ai pas été gâtée de ce côté là après à voir avec mes autres aspects du thèmes, j'espère que ça évoluera.
Lilith "Calcul sentimental" dans le domaine amoureux ou amicale non. Après si on part dans la petite enfance mes parents ne se comportaient pas très bien avec moi, particulièrement ma mère mais je me vengeais à ma manière en la culpabilisant, ou la menaçant étant donner que je savais des choses qui la mettrait dans une mauvaise position. Enfin mon enfance fut assez compliquée dans le domaine familial entier et du coup pour me défendre j'agissais en conséquence. Au moins j'aurais grandis plus vite ce qui n'est pas plus mal au final.

Sinon j'aime beaucoup tes degrés et effectivement pour le degré vierge du post précédent j'inverserai personnellement après demande à d'autres personnes car il y a toujours des exceptions. Wink
Revenir en haut Aller en bas

poussiere d etoile

avatar

MessageSujet: Re: Le sens des degrés
Mar 22 Sep 2015 - 23:29

Mael21 a écrit:
Bonsoir Aurous,

Je ne sais pas si je suis sur la bonne voie, mais il apparaît une certaine cohérence intuitive dans vos témoignages. D’ailleurs je me permets de réitérer mes propos, tu as toute la liberté de critiquer les degrés que tu trouves tendancieux, tant dans leurs approches psychologiques que rédactionnelles. Je viens vers vous dans le but d’améliorer cet aspect de mon travail qui s’est impulsé sous le coup d’une inspiration irrépressible, il y a maintenant quatre ans alors que je débutais tout juste en astrologie. En tout cas, je te suis reconnaissante de ta participation.


Bonsoir Jadelot,

Ton appréciation me touche, merci. Après plusieurs interventions de personnes qui trouvent un sens parfois flou concernant certains degrés, je me rends compte qu’ils ne sont pas nécessairement aussi clairs que je l’espérais. Toutefois j’avais le désir de les rendre plutôt synthétiques de sorte de contribuer à leur conférer le potentiel de contenir d’innombrables significations, en fonction des astres qui les occupent.

Pour le degré : « Réceptivité indifférenciés » : je l’entrevois comme la capacité d’assimiler le tout environnant, de façon monolithique. Il n’y a là aucune discrimination qui s’opère, l’ensemble est vécu sans subtiles variations d’intensité et atteint l’être avec la même efficacité. Généralement, la perception des facteurs extérieurs s’affine en fonction du temps, de la sensibilité de l’être. Dans le cas de ce degré, le potentiel d’éveil sensoriel est intact et s’exprime dans son impulsivité éducationnelle, où tout est vécu sur le même plan émotionnel. Vu que dans ton thème c’est Chiron qui le met en exergue, ce degré va prendre les sens d’une blessure intime entretenant cet état, dévoilant ainsi les contours d’une problématique à résoudre pour que ta personnalité s’épanouisse avec ses propres talents. Il est possible que ton défi soit ou ait été, de réussir à nuancer ta sensibilité, à ne pas t’enfermer dans le catastrophisme et parvenir ainsi, à dédramatiser les broutilles du quotidien pour prendre à bras le corps les problèmes réels et fondés.

Cérès est sur le degré : « Confiance primitive ». Cela implique l’intime conviction de savoir ce qui est bon pour soi et son entourage, la capacité à nourrir les siens (sur tous les plans) sans douter un seul instant du bien fondé de ce qui pousse à donner à l’autre. C’est à mon sens une position généreuse, maternelle, qui révèle les bienfaits d’un instinct fort et mis à l’écoute de ceux qui constituent ton entourage, pour travailler aveuglément à leurs subsistances.

Venus allume le degré : « Discrimination sensorielle », cela signifie que tes goûts et tes dégoûts, tes sympathies et antipathies, seraient vécus au travers d’un filtre perceptif qui te permettrait de faire un tri tranché entre ce que tu apprécies et ce que tu ne souhaites pas découvrir plus avant. Cela peut traduire le potentiel de jouir de ses sens de façon orientée, avec une recherche de qualité qui démontre un authentique raffinement. Epicurienne oui, mais pas sans la succulence essentielle au plaisir d’exister.

Pour ce qui est du neuvième degré de la Vierge sur lequel se situe ton NS, Kéllia m’a fait remarqué qu’elle ne s’y retrouvait pas non plus et voyait plus de sens en ce qui la concernait, dans le degré précédant : « Volonté de se démarquer ». Qu’en penses-tu, est-ce que cela te parle davantage ? Après et cela ne concerne pas forcément le degré dont nous parlons présentement, nous pouvons être indispensable dans l’invisible, c’est d’ailleurs généralement le cas de beaucoup de personnes travaillant dans l’ombre…

Ensuite, tu dis ne pas te reconnaître dans le degré de ta Lune en Scorpion : « Libre acceptation des contrainte ». Si j’essaie d’interpréter ce degré en le teintant des qualités Lunaire, cela se traduirait ainsi : Tu ferais corps avec ton environnement, pourrait t’y détendre et te laisser porter par l’ambiance, seulement en acceptant en âme et conscience, toutes les contraintes que cela suppose. Tu t’adapterais sensiblement aux événements, en assumant le part de subordination que cela réclame à ton caractère afin de patiemment retirer ton épingle du jeu. Si tu y vois ton intérêt comme celui de ceux que tu intègres dans ta vie comme étant ton clan, tu es prête à faire les efforts que cela implique pour pouvoir être tranquille et vivre les choses simplement. Si tu ne te reconnais toujours pas dans cette définition, tu peux cependant essayer de pratiquer le même exercice interprétatif avec le degré précédant : « Culture de l'individualisme », ou le suivant : « Autocontrôle » et constater si cela te correspond plus. Si tel devait être le cas, pourrais tu m’en faire un retour de sorte que je puisse corriger l’enchaînement de degrés ?

Neptune stationne sur le degré : « Sagesse et maturité », j’y vois donc là une intuition de ce qu’il te faut réaliser pour atteindre ces états, les illusions qui doivent se dissiper pour que tu y arrives. Tes inspirations et tes subtiles perceptions te permettraient en tout cas d’aller vers ses notions, sans pour autant que cela devienne évident.

Le degré : « Distanciation intellectuelle » signifie qu’il est important que tu te décroches de tes impressions, pour pouvoir évaluer les choses sur un plan où tu pourrais aborder les problématiques sereinement, avec une lucidité plus grande et vidangée des retentissements psychologiques susceptibles de t’empêcher d’analyser avec clarté tes états, ainsi que ceux des autres. Puisqu’il s’agit du NN, on peut estimer que c’est ainsi que tu te lances dans l’action, que c’est ce qui te permet de mobiliser tes énergies pour changer les événements. Ainsi, tu ne te projetterais pas dans l’aventure sans avoir murement réfléchis le bien fondé de tes prises de décisions.

Voilà, j’espère que mes développements te permettront d’y voir plus clair et de préciser l’effet des degrés qui te laissaient sceptiques. Comme je l’ai expliqué plus tôt, ces caractéristiques que je leur ai attribué intuitivement, ne son pas à prendre dans le sens exclusif de ce qu’ils révèlent, mais sous l’angle de l’astre, l’axe ou le point fictif qui les mettent en lumière.


Bonsoir Poussière d’étoile,

Merci pour ton retour critique qui me donne matière à revoir les choses et à préciser ma pensée au moment ou j’ai souhaité me plonger dans cet exercice de style. Comme je l’ai fait précédemment avec Jadelot, je vais tenter l’interprétation de tes degrés en fonction des planètes en jeu et peut-être y trouveras-tu plus de correspondances avec ta personnalité. Il faut bien saisir là, que ce n’est pas la signification brute du degré qu’il faut prendre en compte, mais la dimensionnement qu’il va adopter avec l’essence fonctionnelle de la planète qui l’occupe. Je serais d’ailleurs curieuse de voir ce que cela pourrait donner en termes d’astrologie événementielle. Enfin, si tu ne t’y retrouves pas davantage, pourrons-nous en discuter plus avant afin que j’affine le processus métaphorique ? Merci par avance.

Je me lance :

Soleil : « Refus de la contradiction »
Il semble que les principes auxquels tu adhères et qui représentent ta façon d’exister au présent, se situent dans l’opposition à ce qui pourrait contrarier leurs vertus. Il se peut que tu résistes farouchement dès lors que tu pressens que l’on cherche à mettre en défaut ta vision des choses. Persuadée du bien fondé de l’essence des convictions qui t’animent, tu défendras tes valeurs avec dignité, dans le but d’en révéler toute l’authenticité.

Lune : « Acceptation de la hiérarchie ».
Je crois comprendre là ce qui te déplait et je pourrais le reformuler : « Acceptation de l’ordre naturel» qu’en penses-tu ? Il est possible que tu ne t’y retrouves pas du tout à cause de ce degré solaire, qui te pousserait à te dépasser pour défendre tes opinions et cela, dès lors que tu pressentirais une forme d’injustice sortant du contexte de l’ordre naturel des choses tel que tu le perçois, te révolter contre cette hiérarchie considérée dans son absurdité. Qu’en penses-tu ? Est-ce que cela affine sensiblement la signification des degrés ? Je vais essayer d’interpréter ta Lune avec la définition corrigée : C’est seulement lorsque tu aurais le sentiment d’être à ta place que tu serais en mesure de lâcher prise, de t’adapter au déroulement des circonstances, sans que cela ne perturbe pour autant, ton bien être intime. Dans ce contexte tu te sentirais libérée des entraves sociales, et développerais aisément tes aptitudes à évoluer en accord avec l’ensemble. Tu ne pourrais ainsi dévoiler la vérité de ton caractère, que dans des environnements où tu ressentirais l’harmonie s’exerçant entre le monde, et le niveau de perception que tu en as.

Mercure : « Autorité Eclairée »
Ce degré n’a pas la prétention de dire que tu fais preuves d’une autorité éclairée dans ta sphère d’influence. Mercure se situe sur le plan des fonctions cognitives et agit au niveau de l’interprétation des stimuli sensoriels. En ce sens, le degré prend une toute autre signification. Ce serait donc les arguments d’autorités qui devraient susciter l’éveil de ta curiosité, éclairer ta compréhension de ce que tu perçois au-delà de toi-même. Tu rechercherais le lien entre ce qui te meut et ce qui meut ce qui t’es étranger, en intégrant les notions qui pour toi font sens, déverrouille ta compréhension des choses, dans l’admission des principes qui semblent les régir. Ce serait là un éclairage intéressant sur les potentialités issues du fonctionnement de ton mental.

Venus : « Ouverture à la réalité »
Venus agit dans le champ de ce qui est directement perceptible, à l’aide des sens, cette fonction planétaire influence donc les affinités subjectives entre l’extérieur à soi et les potentiels individuels. La comprendre nous permet de saisir les stimuli auquel l’être répondrait affectivement, y rechercherait une sublimation intime (positive ou négative). En prenant en compte cette définition, le degré qu’elle occupe pourrait signifier que l’introduction à ce qui constitue le réel, est perçut sous l’angle de la connivence. Ta réceptivité à ce qui est tangible dépendrait de la possibilité d’une complicité avec l’extérieur. Dans le cas où cela te paraîtrait improbable, tu pourrais alors t’y fermer complètement voir, le rejeter avec force. Dans tous les cas, cela tend à révéler qu’une réponse affective accompagne la notion de vérité.

Mars : « Besoin de perfectionnement »
Là encore, il faut approfondir pour extraire toute la teneur interprétative que soulève l’association de la fonction planétaire, avec la signification du degré qu’elle allume : C’est la relation avec l’étranger à « soi », qui motiverait chez toi, l’expression de ton désir d’améliorer tes performances. On pourrait y voir le besoin d’actualiser tes connaissances dans la mise à l’épreuve, tout autant que celui de parfaire tes moyens d’agir efficacement et ainsi soigner ta mise en relation avec ton environnement. Cela démontrerait en quelque sorte, que tu préserverais ton insertion dans le concret en nourrissant le besoin de peaufiner tes savoirs faires.

Jupiter : « Perte des points de repère concrets »
C’est vrai que la rédaction de ce degré laisse à désirer… Que dirais-tu de « Perte des ancrages existentiels ». L’interprétation avec la fonction jupiterienne pourrait désigner une propension à simplifier les correspondances qui s’opèrent dans l’environnement d’évolution, dès lors que la fixation dans le plan du réel serait déstabilisée. Cela apparaîtrait comme une sorte de sécurité interactive, qui pousserait à la vulgarisation des rapports de force, dans l’intérêt de préserver l’enracinement dans l’existence. Aussi pourrais-tu être encline à aisément négocier les compromis nécessaires, pour assurer la fortification de ton expérience.

Saturne : « Incommunicabilité des désirs »
C’est un degré complexe, qui se révèle là par l’intermédiaire d’une fonction toute aussi complexe. On peut l’entrevoir sous de multiples aspects, mais on retiendrait alors l’idée phare, qu’il s’agirait là d’une source de recherche et d’introspection, le besoin de décrypter les choses pour en saisir le fonctionnement. Le fait de ne pas pouvoir identifier ou exprimer tes appétits (quels qu’ils soient), serait une source d’intériorisation destinée à en saisir les raisons fondamentales et imperceptibles. Cela t’obligerait en quelque sorte, à chercher à démêler le pourquoi du comment, faire l’expérience sensible de ce qui bloque la communicabilité des pulsions qui te meuvent. Ce serait donc seulement après être passés à travers le filtre de l’introspection, que pourrait s’exprimerait la vérité de ce qui stimule tes envies concrètes.

Voilà, je suis arrivée au terme de cet exercice compliquée et peut-être que je me suis trompée sur toute la ligne... Dire qu’il fût un temps ou j’avais imaginé interpréter chaque planète ainsi que chaque axe pour tous les degrés monomères. Cela réclamait hélas une endurance rédactionnelle effrayante, avec pas moins de 10 080 textes à éditer (interprétation selon les planètes et maisons) et mettre en forme. J’avoue que cela m’a coupé dans mon élan parce que ça demandait un tel investissement, une telle somme de travail, que je me suis retrouvée fatiguée à la seule idée de commencer. Après je me suis réconfortée en me disant que ce n’était pas plus mal de les garder brut et de laisser l’inspiration de chacun y dénicher des sens.


Bonsoir Apeuprès,

Je te remercie de ton retour, et des tests que t’ont permis de faire ces degrés. C’est justement leurs fiabilités que je cherche à mettre à l’épreuve de l’expérimentation, et vos témoignages me sont précieux pour cela. J’espère que tu auras l’occasion de me faire savoir si tu as retrouvé des coïncidences entre la signification des degrés monomères et l’expression des influences planétaires qui marquent ton thème.


Bonsoir Mitsouko,

Comme pour les autres intervenants, je te réponds sur les degrés qui t’ont posé problèmes où que tu as eut des difficultés à saisir la signification pour toi-même. Si cela ne fait toujours pas sens à tes yeux, peux-tu essayer l’exercice avec le degré précédant et le suivant ? Ce serait gentil car cela me permettrait de revoir la logique d’enchaînement des potentiels.

Venus : « Admission du moi réel »
Il semblerait que ce soit par l’intermédiaire de ton affectivité que tu parviendrais à admettre ce qui te compose réellement et non ce que tu projettes de toi. Cela pourrait signer une forme de refus de ce qui te meut dès lors que tu ressens des contradictions avec l’expression des tes goûts personnels. En ce sens, ce peut-être une position difficile à gérer puisqu’elle te demanderait de développer ta tolérance et ton appréciation de la différence, pour pouvoir accepter ce qui te constitue. Avec l’explication pour Vénus, comprends-tu mieux le lien agissant entre elle et ta Lune ?


Neptune : « Combat contre l’injustice »
Avec ce degré, il apparaîtrait que tu aurais une très forte intuition des déséquilibres sous-jacent et que ce serait ça qui t’inspirerait le besoin de te confronter aux situations perçues comme relevant de l’inégalité. Ce serait en tout cas sur ce plan que tes idéaux s’exprimeraient et cela laisse sous-entendre un humanisme révolté, qui cherche à faire éclore la foi en une vérité plus équitable.

Enfin, j’espère que cela te parlera et encore merci pour ta participation, cela me donne du grain à moudre.


Bonsoir Lianmin,

Pour ce qui est de Mercure sur le degré « Ambigüité sexuelle », je ne pense pas que cela s’exprime forcément à travers ton attraction pour un genre ou pour un autre lol. Je l’envisage ainsi : Les situations qui mettent en évidence une ambivalence des connexions entre les êtres, choses et situation, stimule ta curiosité, le besoin de comprendre ce qui anime ton environnement et son influence sur toi. Les potentiels combinatoires équivoques t’intéressent et te permettent de saisir le rapport existant entre ce qui régit l’extériorité et ce qui t’animes.

Pour répondre à ta question, j’ai attribué les mots clefs en pratiquant l’analogie entre les fonctions qui se dévoilent à travers les âges de l’humain de sa naissance à sa mort. J’ai effectué des correspondances entre le printemps et la période du nourrisson, la petite enfance et l’enfance. Dans le même esprit, j’ai harmonisé l’été avec la préadolescence, l’adolescence, et « l’adulescence ». Ainsi pour l’automne je me suis appuyée sur les problématiques qui concernent le jeune adulte, l’adulte confirmé, l’adulte mûr. Et enfin, pour l’hiver, j’ai choisit de faire coïncider la signification des degrés avec l’entrée dans la vieillesse, la vieillesse et la vieillesse avancée.

Voilà, j’espère que cela vous aura parlé à tous, parce que j’ai vraiment mis du cœur pour vous répondre, j’ai d’ailleurs commencé en début d’après midi et n’ai eut le temps de finir que ce soir. C’est vraiment chronophage comme étude lol. Je ne sais pas si j’aurais la capacité de répondre à tous les futurs messages de la même façon…

Encore merci à tous pour votre participation et à bientôt,

Bien à vous,

M.
bonsoir Mael
merci pout on developpement qui m'eclaire davantage il faut dire que la signification d 'un degré n est pas aisé de prime abord
je valide soleil (je te 'ai deja dit ) mercure et venus mais j'ai beau lire et relire mars jupiter et saturne cela ne me parle pas ou très peu . par contre pour la lune elle doit effectivement prendre une connotation très solaire car j'ai toujours eu du mal avec l'acceptation de n'importe quelle forme de hierarchie .
Revenir en haut Aller en bas

mitsouko43

avatar

MessageSujet: Re: Le sens des degrés
Mar 22 Sep 2015 - 23:46


Bonsoir Mitsouko,

Comme pour les autres intervenants, je te réponds sur les degrés qui t’ont posés problèmes où que tu as eus des difficultés à saisir la signification pour toi-même. Si cela ne fait toujours pas sens à tes yeux, peux-tu essayer l’exercice avec le degré précédant et le suivant ? Ce serait gentil car cela me permettrait de revoir la logique d’enchaînement des potentiels.

Venus : « Admission du moi réel »
Il semblerait que ce soit par l’intermédiaire de ton affectivité que tu parviendrais à admettre ce qui te compose réellement et non ce que tu projettes de toi. Cela pourrait signer une forme de refus de ce qui te meut dès lors que tu ressens des contradictions avec l’expression des tes goûts personnels. En ce sens, ce peut-être une position difficile à gérer puisqu’elle te demanderait de développer ta tolérance et ton appréciation de la différence, pour pouvoir accepter ce qui te constitue. Avec l’explication pour Vénus, comprends-tu mieux le lien agissant entre elle et ta Lune ?


Neptune : « Combat contre l’injustice »
Avec ce degré, il apparaîtrait que tu aurais une très forte intuition des déséquilibres sous-jacent et que ce serait ça qui t’inspirerait le besoin de te confronter aux situations perçues comme relevant de l’inégalité. Ce serait en tout cas sur ce plan que tes idéaux s’exprimeraient et cela laisse sous-entendre un humanisme révolté, qui cherche à faire éclore la foi en une vérité plus équitable.

Enfin, j’espère que cela te parlera et encore merci pour ta participation, cela me donne du grain à moudre.


Bonsoir Maël,

En ce qui concerne Neptune, ton explication est éclairante.
En revanche, le degré de Vénus est encore nébuleux pour moi.
J'ai regardé el degré suivant: "Fatalisme lucide" qui correspond mieux à ce qui me constitue.
La Lune est encore mystérieuse...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le sens des degrés
Mer 23 Sep 2015 - 0:54

Mael tadam

J'ai pris un peu de temps pour répondre, j'avais besoin de me plonger dans mes souvenirs pour tenter d'éclaircir ces points.

Du coup, pour Junon je pense avoir trouvé.

Citation :
Junon parle de relationnel, du lien intime pouvant s’établir entre l’homme et la femme ainsi
que les conditions sur lesquels il se base
.

Ayant peu de relation social, je pense que ce degrés de Junon et ce que tu en dis à agit au travers de ma mère et ma sœur.

Pour le coup oui j'ai bien "déchanté".
Et je peux, du moins je pense, après coup, l'expliquer via mon tn et ce degré.

L'image féminine familiale a été pour moi comme une sorte de projection ( illusion?) d'indestructibilité, d'intouchable voir de force.

C'est comme ça que je les voyais toutes les deux.

Leur parcours dans la vie et la fin pour l'une ont sans doute été la raison pour laquelle je ou j'ai "rejeté" toutes forme de "féminité" en moi, je ne veux pas être brisable ou ne veux plus l’être?

Comprendre, sensibilité, démonstration a l'eau de rose ou fleur bleu , je ne crache pas dessus pour autant.. tel le gros con que je peux être par moment. balai

Je le respecte chez les autres, pas chez moi, nuance. :)

Je ne veux pas forcément dire que la femme est faible, au sens gros macho Wink Mais..il y a un mais.

Parmi les choses que j'admirais le plus au monde, et la ça fait bien soleil cancer ( pouah ^^) c'était les 2 personnes cités, une c'est littéralement brisé physiquement et mentalement ( handicap physique) l'autre est morte.

Impossible dans mon esprit, mais bon comme pour tous le monde en fait.

Ensuite, je ne souhaite pas en dire "trop" mais ma mère est quelque peu "rebelle" et elle n'a de cesse de me rappeler certaine chose vis a vis de la "faiblesse" et malgré tous, elle est toujours le roc que j'ai aimé par le passé, enfant. ( pouah que ça sonne cancer..) laugh

Le fait que ce degrés suivant placid soit en 7 me semble intéressant vu ma façon de voir le relationnel..surtout niveau rapport patron/employé et l'autre tel le conducteur que l'on croise tous les jours sur la route.

Pour Uranus, puisqu'il est question de "simplifier" je pousserais la chose jusqu'au bout, dans le sens de l'expression simple ou basique, voir trop justement de celle-ci.

Je reste donc sur ce que j'en ai dis plus haut up et je confirme que c'est une "spécialité" que j'ai eu,je prends le temps de "perfectionner"..dans mon coin. grimace

je te remercie pour cet échange qui m'a permis de me souvenir de certaine chose essentielle.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le sens des degrés
Mer 23 Sep 2015 - 8:01

Bonjour Kellia,

C’est un gros travail que tu as fait là pour pouvoir détailler tes ressentis personnels au niveau des divers degrés qui sont dévoilés dans ton propre thème. Je te remercie d’avoir pris du temps pour les tester malgré l’investissement dont tu dois faire preuve ailleurs dans ta vie quotidienne, c’est vraiment sympathique de ta part. Tu me laisses entendre que les degrés, même sur les cuspides des maisons, prennent un sens que tu peux relier à ton vécu et la constitution de ta personnalité et cela me permet de constater que l’analogie que j’ai osé opérer n’est pas dénuée d’une certaine logique. Enfin, j’ai déjà corrigé le degré Vierge dans mon fichier personnel, car tu n’étais pas la seule concernée par ce dernier et toute deux m’avez fait le même retour en ce qui le concernait. M’en remettant à vos expériences, j’ai fait le choix de l’inverser avec le précédant.

Encore merci et bonne continuation Kellia


Bonjour Poussière d’étoile,

Merci d’avoir analysé les interprétations des degrés qui te concernaient et de m’en faire un retour qui me permet de réévaluer le travail effectué. Je vais chercher la signification des degrés bordant ceux qui sont qui ne te parlent pas. Peut-être te retrouveras-tu plus dedans, ce qui me donnera matière à corriger la succession des significations.

Pour Mars :
11 à 12° Recherche d’efficacité
12 à 13° Besoin de perfectionnement
13 à14° Efforts personnels pour l’ensemble
Il me semblait que l’enchainement n’était pas mal… La recherche d’efficacité mène à un besoin de perfectionnant poussant à faire des efforts personnels pour l’ensemble. Pourtant, on peut le voir également dans un autre sens : Le fait de pratiquer des efforts personnels pour l’ensemble conduit à une recherche d’efficacité amenant à un besoin de perfectionnement. Est-ce que tu peux me dire si tu retrouves les valeurs de ton Mars généthliaque dans la signification : Recherche d’efficacité ?

Pour Jupiter
1 à 2° Problèmes existentiels
2 à 3° Perte d’ancrage
3 à 4° Incompréhension du monde
Tu n’es pas la seule à avoir eu des difficultés à te retrouver dans le degré « Perte d’ancrage », ce qui me pousse à revisiter la signification de ce degré ou l’enchainement dans lequel il s’inscrit. Je suis tentée de mettre : Incompréhension du monde en premier, puis réécrire le degré tendancieux : Recherche de repères intérieurs forts, pour finir avec : Problèmes existentiels. Tu serais donc concerné par le second que j’ai redéfini ici. Y retrouves-tu plus les échos de ta fonction jupitérienne ?

Pour Saturne
21 à 22° Vivre dans le chaos
22 à 23° Incommunicabilité de ses désirs
23 à 24° Tendance au laisser aller
J’aimerais reformuler le dernier pour lui donner un sens moins péjoratif : « Tendance au lâcher prise » et l’inverser avec le précédent. Te reconnais-tu plus là, peux-tu y déceler une cohérence fonctionnelle mettant en lumière le sens de Saturne dans ton thème ?

Voilà, j’espère que mes corrections feront sens à ton endroit. En tout cas, merci de ton retour qui m’aide à préciser les consécutions des degrés.


Bonjour Mitsouko,

Je prends note de ta remarque pour le degré de ta Venus et je vais aller revoir l’enchaînement, merci. Sinon, je ne comprends pas l’hésitation que tu as désormais par rapport à ta Lune. Effectivement, dans ta précédente intervention, tu écrivais cela :
Mistouko a écrit:
Lune en Sagittaire: 15 à 16 ° Contrôle de son affectivité. C'est très juste.
Je veux bien essayer de l’interpréter si cela peut t’aider à confirmer ou infirmer cette première impression dont tu m’as fait part auparavant : ce degré met en lumière un potentiel d’adaptation qui dépend de la maîtrise que tu aurais sur tes affects. On peut en déduire que dès lors que tu te sentirais submergée, tu ne parviendrais plus à t’accommoder des climats dans lesquels tu es amenée à évoluer. Pour te sentir à l’aise, il te faudrait donc un sein contrôle sur ton émotivité et c’est seulement dans ce contexte que tu pourrais laisser libre court à l’expression de ta vérité intérieure. Il est probable que tu sois en mesure de déstabiliser tes habitudes dans le seul but de retrouver cet état de confiance en un milieu porteur et en harmonie avec tes besoins primordiaux.

J’espère que cela clarifiera les choses à ton endroit ou te permettra de rediscuter l’ordre significatif que j’ai souhaité donné à ces degrés.


Bonjour Aymeric,

Merci pour ton développement et la recherche de correspondance que tu as effectué avec ton propre vécu. Ton témoignage est fort et émouvant, j’espère seulement que le fait d’avoir repensé à ces choses essentielles qui confèrent à ton vécu un sens, t’as permis de faire un bilan positif sur le chemin parcourut et celui que tu entrevois pour ton avenir. Je te souhaite une bonne continuation et te remercie vivement pour ta participation à cette étude.


Bonne continuation à toutes et à tous et à bientôt,

Bien à vous,

M.
Revenir en haut Aller en bas

Electrode

avatar

MessageSujet: Re: Le sens des degrés
Mer 23 Sep 2015 - 10:08

Mael21 a écrit:
En définitive, il est possible que ce soit toi qui demeure inconsciemment fixé sur une façon d’entrevoir la signification des degrés, car de mon côté, je les envisage sous l’angle de la variabilité des dimensions qu’ils peuvent adopter d’un individu à un autre, en fonction du contexte astral qui les révèle. A ce propos, je pensais que la signature que j’ai adoptée depuis mon inscription sur ce site, exprimait plutôt bien cette façon d’entrevoir les choses que je tente de développer au travers de mes réflexions…

Coucou, effectivement, tu n'as pas à te justifier et je m'en excuse si tu t'es sentie incomprise.

Mael21 a écrit:

Enfin, pour répondre à ton idée de donner un sens ésotérique à certains degrés, je ne saisis pas vraiment ce que tu souhaites développer là comme notion. A mon sens, chaque degré contient ce potentiel, car tout dépendra encore une fois, de la structure astrologique dans lequel s’inscrit sa mise en lumière.
à 29° du verseau, doute scepticisme ne me semble pas en totale adéquation avec les personnes précitées. Après si je donne trop de valeur à la position du soleil, c'est certainement moi qui suit en tord ! Wink

Bien à toi
Revenir en haut Aller en bas

Invité

Invité

MessageSujet: Re: Le sens des degrés
Mer 23 Sep 2015 - 12:05

Bonjour Electrode,

Oh, je ne me suis pas sentie incomprise et je trouve plutôt bien de devoir entrer dans les détails de ce qui m’a poussé à entreprendre cet exercice de style. Avoir l’intuition de pouvoir faire correspondre deux choses entre-elles est une chose, se mettre au travail et se laisser inspirer par diverses lectures, son propre sens de la déduction afin de synthétiser les relations de cause à effet est autre chose. Rassure-toi, je considère que ton questionnement n’était pas inutile. Peut-être que ma réponse était un peu froide, mais il m’a fallut de la distance intellectuelle pour la rédiger, n’y vois en tout cas aucune grief personnel à ton encontre.

Pour ce qui est du degré attribué à ton soleil, je pense qu’il est intéressant que tu t’y attardes. Ce doute, ce scepticisme sont ici fondamentaux, et ouvrent des portes la recherche d’autres explicatives, d’autres phénomènes pouvant donner du sens à l’essence intime, tout comme à la perception de ce qui est intensément présent pour l’être. Rien n’est pris sous un angle absolu et il y a là une forme d’hésitation conceptuelle qui pousse à entrevoir chaque chose, au-delà de ce qu’elle paraît être. C’est un potentiel réservoir de fantaisies, tout autant qu’un moyen de se représenter les choses dans leurs dimensions inexplicables. Je retiens cependant qu’il pousse à la prospection, au dépassement des idées reçues, qu’il s’articule au travers d’un besoin de remettre en question les dogmes sociétaux tout autant que les principes sur lesquels se fondent les intimes convictions. Ce peut-être une source de créativité sans cesse renouvelée, au même titre qu’un frein dans l’engagement, cela dépendra du contexte personnel et astral.

Enfin, personne n’a de tords dans cette histoire, seulement des visions qui ne coïncident pas toujours les unes avec les autres. Par exemple, pour ma part, je pense que le degré le plus important à prendre en compte est celui de la Lune, car c’est lui qui se réactualise le plus fréquemment et signe de mon point de vu, l’évolution des tendances d’un sujet d’étude. Il se pourrait qu’il oriente fortement la croissance d’un être, d’une chose, d’une situation.

Voilà, c’est toujours un plaisir d’échanger avec toi Electrode. Bonne continuation et au plaisir de pouvoir discourir sur d’autres sujets.

Bien à toi,

M.
Revenir en haut Aller en bas

Electrode

avatar

MessageSujet: Re: Le sens des degrés
Mer 23 Sep 2015 - 13:24

Mael21 a écrit:

Pour ce qui est du degré attribué à ton soleil, je pense qu’il est intéressant que tu t’y attardes. Ce doute, ce scepticisme sont ici fondamentaux, et ouvrent des portes la recherche d’autres explicatives, d’autres phénomènes pouvant donner du sens à l’essence intime, tout comme à la perception de ce qui est intensément présent pour l’être. Rien n’est pris sous un angle absolu et il y a là une forme d’hésitation conceptuelle qui pousse à entrevoir chaque chose, au-delà de ce qu’elle paraît être. C’est un potentiel réservoir de fantaisies, tout autant qu’un moyen de se représenter les choses dans leurs dimensions inexplicables. Je retiens cependant qu’il pousse à la prospection, au dépassement des idées reçues, qu’il s’articule au travers d’un besoin de remettre en question les dogmes sociétaux tout autant que les principes sur lesquels se fondent les intimes convictions. Ce peut-être une source de créativité sans cesse renouvelée, au même titre qu’un frein dans l’engagement, cela dépendra du contexte personnel et astral.
Quand tu exprime les choses ainsi, ça va beaucoup mieux, mais en même temps, j'essaye d'entrevoir ce que tu aurais dit à un Paco Rabanne, qui me semble mu par le sensationnel et sa propre originalité (verseau), ou a un Ramakrishna, dont je n'arrive guère à percevoir l'aspect sceptique. Je pense qu'une grande partie du scepticisme est lié au savoir, au sens critique. Plus on sait de chose et plus il nous est difficile de croire spontanément aux informations qui nous sont transmises. Du coup, j'ai du mal à entrevoir le possible lien astral avec cela ; malgré ta qualité d'expression et ton discernement (allié à une forme d'humilité intellectuelle qui me semble donner sens à ton avatar) qui "rapproche" le sujet avec une analogie avec beaucoup d'aisance et d'acuité.
Bref bouquet merci ton appréciation sur nos échanges, considérations que je partage aussi beaucoup de mon coté.
Revenir en haut Aller en bas

mitsouko43

avatar

MessageSujet: Re: Le sens des degrés
Mer 23 Sep 2015 - 18:31

Bonjour Mitsouko,

Je prends note de ta remarque pour le degré de ta Venus et je vais aller revoir l’enchaînement, merci. Sinon, je ne comprends pas l’hésitation que tu as désormais par rapport à ta Lune. Effectivement, dans ta précédente intervention, tu écrivais cela :

Mistouko a écrit précédemment :
Lune en Sagittaire: 15 à 16 ° Contrôle de son affectivité. C'est très juste.

Je veux bien essayer de l’interpréter si cela peut t’aider à confirmer ou infirmer cette première impression dont tu m’as fait part auparavant : ce degré met en lumière un potentiel d’adaptation qui dépend de la maîtrise que tu aurais sur tes affects. On peut en déduire que dès lors que tu te sentirais submergée, tu ne parviendrais plus à t’accommoder des climats dans lesquels tu es amenée à évoluer. Pour te sentir à l’aise, il te faudrait donc un sein contrôle sur ton émotivité et c’est seulement dans ce contexte que tu pourrais laisser libre court à l’expression de ta vérité intérieure. Il est probable que tu sois en mesure de déstabiliser tes habitudes dans le seul but de retrouver cet état de confiance en un milieu porteur et en harmonie avec tes besoins primordiaux.

J’espère que cela clarifiera les choses à ton endroit ou te permettra de rediscuter l’ordre significatif que j’ai souhaité donné à ces degrés.



Oui, Maël. C'est plus clair pour moi quand je l'associe avec l'autre degré de Vénus que j'ai regardé.
Merci pour les explications et le travail fourni fleurr
Revenir en haut Aller en bas

Jadelot

avatar

MessageSujet: Re: Le sens des degrés
Mer 23 Sep 2015 - 22:01

Je te remercie Mael pour tes réponses. J'ai fait quelques erreurs.
Pour Réceptivité indifférenciée. Beaucoup plus clair.
Nuancer ma sensibilité.
Les broutilles du quotidien, c'est comme un train qui passe, Tatactatoum !
Aujourd'hui.

Pour Vénus en taureau, méli-mélo.
C'était "Méfiance pour l'inconnu ". Complètement.
L'inconnu reconnu me réconforte.
L'inconnu me fiche la trouille, sûrement un rapport avec l'estime de soi ou/et l'humiliation.
Discrimination sensorielle me va aussi.

Encore un méli-mélo entre le noeud sud moyen 9°22' et le noeud sud réel 10°39. Je ne connais pas leur différence.
Pour le 10°39' Exacerbation de l'égo dans la solitude
Pourrais tu éclairer ma lanterne, s'il te plait ?

Pour la lune en scorpion Libre acceptation des contraires
Ca me va.

Et pour le noeud nord moyen 9°22 Distanciation intellectuelle. Pas toujours évident. Ce qui pourrait être clair pour moi ne l'est pas forcément pour d'autres et vice versa.
Et noeud nord 10°39 Etre face à soi même.
Très très souvent.


Revenir en haut Aller en bas
 

Le sens des degrés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers:  


Les News



" Et Si ! ... "

Le tout nouveau bouquin d'ARKANIA est
~News~
~Vidéos~
~Musique pour Relaxer~